18 octobre 2016

bain froid pied running
(crédit photo : Kevin Saff )

Guide des bains glacés à l’usage des coureurs (running) : Nos conseils pour réaliser vos bains glacés pendant votre entrainement de running afin d’optimiser vos performances et vos résultats de course : marathon, semi, trail, triathlon.

L’utilité des bains glacés est sujette à débat mais il est possible de trouver un compromis.

Les œufs sont bons pour vous. Les œufs sont mauvais pour vous. Les œufs sont bons pour vous. Si vous avez un certain âge, comme moi, vous avez l’habitude des avis contradictoire sur à peu près tout ; de la nutrition aux étirements en passant par le volume et l’intensité de l’effort.

Il en va de même avec les bains glacés. Il existe tellement d’études contradictoires qu’il devient difficile de s’y retrouver.

D’une part, les entraîneurs comme les coureurs utilisent les bains glacés avec succès depuis des années. Selon eux, l’eau glacée aide les jambes, et les esprits, fatigués ; les séances suivantes sont donc de meilleure qualité. Des séances de running de meilleure qualité (et la confiance accrue qui en découle) conduisent généralement à de meilleures performances.

D’un autre côté, les professionnels de santé relèvent que l’inflammation consécutive à l’effort (la légère douleur accompagnée de la raideur des jambes) stimule l’adaptation de l’organisme à l’effort. En coupant court à cette inflammation avec un bain glacé, vous empêchez le corps de s’adapter à cette sollicitation sur la durée.

Nous voici donc coincés dans la spirale de vouloir un peu de confort dans l’entraînement tout en souhaitant en retirer le plus de bénéfices.

La meilleure que je recommande est d’utiliser les bains glacés par période, de la même manière que les coachs Jiwok construisent vos plans marathon, semi-marathon, 10 km, trail, ultra trail ou triathlon.

Voici comment :

Pour retirer le maximum d’adaptation au stress physiologique, il faut limiter les bains glacés pendant la partie initiale du plan d’entraînement.

Il ne faut y avoir recours que lorsque le corps est suffisamment affecté et que les séances diminuent en qualité. Pas uniquement après un effort intense mais plusieurs jours d’affilés.

À l’approche de la course, vous pouvez utiliser les bains glacés plus souvent pour rafraîchir vos jambes et vous redonner un peu d’entrain.

À un mois de la course, vous devez vous sentir à l’aise à chaque séance d’entrainement. Ceci permet de construire la confiance en soi qui, à ce stade du plan d’entrainement, est bien plus importante que toute diminution de la capacité d’adaptation qui a déjà été travaillée en profondeur dans les semaines précédentes.

J’aime vraiment cette conception qui semble allier le meilleur des deux mondes. Les premiers temps de l’entraînement s’accompagnent de la douleur et de la fatigue mais permettent de créer la résistance à l’effort maximale. Lorsque la qualité de vos séances d’entraînement diminue plusieurs jours d’affilés, vous prenez des bains glacés.

À l’approche de la course, vous devez vous préoccuper de votre bien-être pour être le plus frais et reposer possible pour le jour de votre course. Durant cette période, les bains glacés suivent la plupart des séances intenses pour garder de la fraîcheur dans les jambes.

De mon point de vue, c’est du gagnant-gagnant et concilie facilement les deux aspects de la discussion sur les bains glacés.
Lire la suite »


30 août 2016

beea'nergy gel bio naturelle running

Beez’nergy : gel énergétique au miel

Lors que vous courez (que ce soit pour débuter la course à pied, courir plus vite, préparer une course ou un trail), vous devez suivre les conseils de votre coach pendant les séances mais vous devez également bien vous alimenter et vous hydrater afin d’atteindre votre objectif.

Je vous le répète souvent, mais dans les sports d’endurance comme le running, la nutrition a une part importante dans vos performances.
Par exemple, avant un marathon, il est important de suivre un plan alimentaire une semaine avant votre course.

Sur un 10 km ou un semi, vous avez besoin de prendre un petit déjeuner adapté.

Concernant l’hydratation, vous pouvez boire de l’eau, mais après 1 heure d’effort, il est conseillé de boire une boisson sportive qui vous permet de vous réhydrater mais également de vous apporter d’autres compléments que vous avez « évacué » pendant votre effort.

Enfin, vous pouvez avoir besoin pendant votre course ou pendant vos sorties longues d’un coup de fouet. Ce petit coup de boost vous pouvez le trouver dans les gels énergétiques.

Alors pourquoi je vous parle de tout cela aujourd’hui ? Tout simplement parce que j’ai découvert une nouvelle ligne de nutrition sportive naturelle et française : Beez’nergy .
Lire la suite »


17 mai 2016

éviter les courbatures
(crédit photo : Adrian Scottow )

Eviter les courbatures : Courir sans courbatures

Douleurs gênantes à la suite d’une activité physique intense, la courbature est souvent la source de frustration, voire de démotivation pour les sportifs. Les personnes qui commencent la course à pied comme les entraînements Jiwok ou qui reprennent leur entrainement de vélo d’appartement, elliptique, trail, marche ou marche nordique sont les plus exposées à ce phénomène. Il existe certaines astuces pour en éviter l’apparition ou du moins en atténuer les effets.

Comment se manifestent les courbatures ?

Au cours d’une course à pied, les muscles du corps font deux mouvements distincts : la propulsion et l’amortissement. Si la propulsion est le fait de pousser sur une jambe pour avancer, l’amortissement est la réception sur l’autre jambe. C’est cette deuxième phase qui provoque le plus souvent les courbatures et c’est ainsi que les courses en descente ou à vitesse élevée ou encore de très longue durée favorisent beaucoup plus l’apparition de courbature. Les fibres musculaires présentent un micro-traumatisme provoquant une réaction réparatrice des muscles à travers une légère réaction inflammatoire.

Ce mécanisme naturel provoque la contraction d’une courbature. Les muscles présentent ainsi une douleur plus ou moins soutenable qui peut devenir invalidante pour les 12 à 48 heures qui suivent la course à pied. Ces courbatures peuvent persister pendant cinq à sept jours en fonction de la personne et de l’activité physique effectuée.

Comment les éviter ?
Lire la suite »


23 février 2016

8 conseils pour gérer son stress avant une course

Vous avez envie de participer à une course de course à pied ? Vous vous êtes bien préparé avec votre entrainement Jiwok ? Et maintenant le jour J approche.

Et vous commencez à sentir le stress en vous. Ne vous inquiétez pas, je vais vous donner quelques conseils pour gérer au mieux ce stress.

Tout d’abord il faut savoir qu’il existe 2 types de stress : le bon et le mauvais.

Ainsi, le bon stress est c’est celui qui permet d’être positif et performant.

Par contre vous devez lutter contre le mauvais stress qui a un effet négatif sur vous : manque de concentration, accélération cardiaque, impression d’être tout mou avec les jambes en coton … !

Voici donc 8 conseils pour éviter ce mauvais stress et être au top au moment du départ votre course.


1- Anticiper

Préparez vos affaires la veille la course pour éviter la panique de ne pas trouver votre gel, cardio, votre boisson…..

2- Dormir

Le sommeil est la clé de la réussite ! En effet, cela vous permettra d’être frais et dispos. Essayez de bien dormir les 2-3 jours avant la course.
Lire la suite »


21 octobre 2015

courir dans le froid

Allez hop, les témoignages de la semaine des Jiwokeurs qui devraient vous donner la motivation nécessaire pour enfiler vos baskets.

Bonne lecture :

Huguette
« J’ai commencé aujourd’hui, suis enchantée du coach, c’est très motivant. On pourrait croire parfois qu’il court à coté de vous. »
(Huguette suit un programme débuter le running)

Patou
« Je m’étais inscrite à un programme pour réussir a courir 30 minutes, sans trop y croire…. Yes i can !! J’y retourne avec ce challenge des 10km en 60 minutes, est ce bien raisonnable ? Les longueurs holala……. dur dur….. vivement demain !!! »
(Patou a suivi un entrainement courir 30 minutes et maintenant il suit un entrainement 10 km)

Laurent
« Après mon dernier semi, je voulais améliorer ma vitesse pendant quelques semaines. J’ai donc suivi votre entrainement courir plus vite, et je dois dire que cela porte ses fruits. Je cours effectivement plus vite et surtout en endurance, je suis à l’aise à une vitesse plus élevée. Les séances de fractionné ont bien été bénéfique. Je vais sûrement enchaîner avec une préparation 10 km. Encore merci. »
(Laurent a suivi un entrainement courir plus vite (améliorer sa vma))

Emmanuelle
« Je n’avais plus fait de sport depuis longtemps, et j’avais vraiment envie de m’y remettre surtout après les kilos pris après mes grossesses.
J’ai donc suivi l’entrainement perdre du poids en course à pied et j’ai apprécié.
Au départ, j’ai eu un peu de mal à m’y mettre, mais petit à petit j’ai pris le rythme et j’ai pris du plaisir.
Alors toutes les séances n’ont pas été simple, mais je me suis accrochée et j’ai réussi en fin de compte à courir 1 heure en continue et perdre 8 kilos.
Je suis assez fière de moi. Je sais maintenant que je suis capable de le faire et je vais continuer. »
(Emmanuelle a suivi un entrainement perdre de poids en courant)

Et vous, cela donne quoi votre entrainement Jiwok ?


15 juin 2015

massage jogging courir
(crédit photo : Crimestoppers)

Le massage sportif est une pratique souvent oublié par les coureurs et pourtant il peut être d’un grand bénéfice pour votre corps. Il permet de bien préparer le corps avant l’effort mais aussi d’accélérer la récupération après les entraînements. Si vous souhaitez pratiquer le running, le trail, le triathlon et éviter les risques de blessures, il est intéressant de maîtriser ce type de massage et de le pratiquer.

Les 5 avantages d’un massage sportif

Mieux préparer à l’effort
Le premier rôle de ce massage est de bien préparer les muscles avant une course à pied. Une friction tonique des jambes permet de chauffer les muscles, de fluidifier la circulation sanguine et d’augmenter le tonus. De plus, ce massage permet de commencer à libérer les endorphines, aussi appelées « hormones du bonheur » et donc de booster votre sentiment de bien-être juste avant votre entraînement. Vous pouvez ainsi commencer votre course bien préparé et de bonne humeur !

Soulager les crampes
Lors de votre jogging, il est possible que des crampes apparaissent (Comment éviter les crampes ?). Pendant l’effort, vos muscles se contractent et se décontractent en consommant de l’énergie. Si votre réserve d’énergie s’épuise, la décontraction ne se fait plus ce qui cause une crampe. Pour éviter les crampes aux mollets, vous devez consommer des aliments riches en magnésium. Si cela ne suffit pas, vous pouvez alors réaliser un massage sportif pour faire disparaître la crampe. L’objectif est d’accélérer la circulation sanguine et de détendre le muscle afin de vous soulager.

Accélérer la récupération
Une fois votre course terminée, le massage sportif s’avère très utile pour récupérer plus vite. Les frictions ont pour effet immédiat d’évacuer les toxines qui se sont formées pendant votre entraînement. Le massage purifie le sang qui peut ainsi mieux circuler à l’intérieur des veines. Ce type de massage a aussi comme rôle de détendre le corps et les muscles tout en faisant disparaître les tensions. Cela permet, entre autre, de prévenir l’apparition des courbatures après l’effort. Votre corps est donc reposé et mieux préparé à vos futures courses.

Soigner vos courbatures
Le massage sportif permet de soulager les crampes pendant l’effort et d’éliminer les tensions après mais ce n’est pas tout ! Il peut aussi atténuer d’autres douleurs comme les courbatures. Pour prévenir ce problème, il est important de bien s’étirer avec des mouvements doux et progressifs, de beaucoup boire et d’avoir une alimentation riche en potassium (fruits secs, bananes, bouillon de légumes…). Cependant, si vous avez tout de même des courbatures, sachez que le massage sportif apporte une chaleur bénéfique qui peut les faire disparaître. Vous pouvez en plus prendre une douche ou un bain très chaud. Attention cette technique fonctionne pour les lésions légères comme les courbatures mais pas pour les problèmes plus graves comme les déchirures musculaires ou les élongations.

Augmenter votre bien-être
Certes ce type de massage est très utile pour protéger et soigner votre corps mais ces massages sont aussi très agréables et l’occasion de vous détendre après la course. Ils procurent, en effet, un bien être total en aidant votre corps à se relaxer et à se détendre. Le massage sportif, comme les autres massages, est donc un moyen efficace de lutter contre le stress, l’anxiété et même l’état dépressif.

Faut-il réaliser un massage sportif avant ou après l’effort ?

Selon les effets recherchés, le massage sportif peut être fait avant, pendant ou après votre entraînement.

Avant une course ou une séance d’entrainement, le massage prépare efficacement vos muscles et vous permet de bien commencer votre entrainement. Attention tout de même à ce que le massage soit court, c’est-à-dire de 15 minutes maximum. Si vous dépassez ce temps, le massage a tendance à trop vous relaxer et à provoquer une envie de vous endormir.
Lire la suite »


22 avril 2015

débutant running courir
(Crédit photo : San Diego Shooter )

Certains Jiwokers sont en vacances ou préparent les prochaines….Les corps et les têtes se détendent…

Vous avez plus de temps pour vous et vous avez envie de reprendre le sport ou de dépasser vos limites pour une prochaine course par exemple…

Alors prenez 2 minutes, lisez les témoignages des autres Jiwokers, remplissez vous de leur bonne humeur et de leur enthousiasme….et Gooooooooooooooooooooooooooo !

Voici donc les témoignages de la semaine, bonne lecture.

Julie
« Mon coach Jiwok est un vrai bonheur pour mon corps. J’ai déjà perdu 4 kilos et je peux vous dire que cela se voit. Avec le printemps et le retour des jupes, c’est parfait 🙂 Allez je vous laisse, j’ai une séance qui m’attend »
(Julie suit un programme perte de poids en running)

Raphael
« Bonjour, Je suis un adepte de Jiwok depuis plusieurs années ! Vraiment top vos programmes ! »
(Raphael a suivi des plans 10 km, semi marathon et marathon)

Christine
« Bonjour, cette 2ème séance m’a paru facile et bien adaptée à ma demande de remise en forme pour une personne qui ne fait plus de sport depuis quinze ans. Je suis très agréablement surprise et ai hâte de continuer pour voir si je tiens sur la durée. »
Christine suit un entrainement débuter le sport en vélo d’appartement)

Ludovic
« Superbe séance, ça m’as paru long au début, et le plaisir de courir à fait la suite, que du bonheur ! »
(Ludovic suit un plan d’entrainement trail court 10 à 20 km)

Cécile
« Comme je n’ai pas de course de prévu avant un petit moment, je suis en ce moment le plan d’entrainement courir plus vite. J’appprécie les bons conseils du coach et la construction des séances (surtout les séances de fractionnées). C’est beaucoup plus simple que mes entraînements précédents. Là, je me laisse guider par la musique et la voix« .
(Cécile suit un entrainement courir plus (améliorer sa vma))

Franck
« J’en suis à la séance 10, donc la moitié du plan d’entrainement. Ce plan est très plaisant mais il est vraiment moins progressif que le plan courir 30 min… On travaille l’endurance et la vitesse. Cela me plaît et je ne me blesse pas, c’est la preuve que le plan est adapté. »
(Franck suit un entrainement débuter en running objectif courir 1 heure)

Carole
« Séance 14 sur vélo elliptique : super séance ! Et une jiwokeuse toujours aussi ravie de suivre l’entraînement, avec l’aide du coach bien-sûr ! C’est vrai que ça aide. »
(Carole suit un entrainement perdre 3 à 5 kilos en elliptique)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories