21 mai 2015

courir plus vite

Les 10 meilleurs conseils pour bien réaliser sa séance de fractionné : débutants comme confirmés

Aujourd’hui, je vais aborder avec vous une séance typique de la course à pied : le fractionné. Comme vous le découvrirez, c’est une séance très particulière qui possède beaucoup de vertus pour améliorer vos performances de running.

Vous retrouverez ces séances dans les entrainements courir plus vite (améliorer sa vma) mais également dans les plans 10 km, semi marathon, marathon, 20 km, trail ou ultra trail.

Afin d’être certains d’optimiser au maximum ces séances de fractionné et en tirer un bénéfice maximal pour votre corps et vos performances, il est important de suivre un certain de nombre de règles.

Mais avant cela, attardons nous un peu sur la définition de la séance de fractionné.

Qu’est-ce que le fractionné ?

Le fractionné est une méthode d’entraînement principalement utilisée pour la course à pied. Qu’est-ce que le fractionné ? Ces intervalles dépendent de l’intensité que vous voulez donner à votre entrainement. Cela peut être 30 secondes intenses puis 30 secondes de récupération, mais aussi 15 secondes intenses suivies de 30 secondes de récupération, tout dépend de la difficulté souhaitée. Mais à quoi cela sert-il ? Pourquoi faire du fractionné ?

Dans les années 1950, Emile Zatopek, triple champion olympique, révolutionne la course à pied en intégrant à ses entraînements du fractionné. En effet, pour progresser, il faut toujours habituer son organisme à des efforts plus longs et soutenus et cette méthode de course permet une amélioration de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie). La VMA, c’est la vitesse maximale en aérobie que l’on peut tenir sans souffrir physiquement. Ainsi, en développant notre VMA, on développe notre capacité à courir vite.

Pour résumé, le fractionné est un entrainement qui améliore notre endurance cardiovasculaire, mais aussi des qualités physiques comme les aptitudes musculaires, la puissance et la technique de course et la connaissance de soi en réalisant une séance éprouvante. De plus, il convient et s’adapte aux débutants comme aux sportifs confirmés et pour les habitués du running, cela permet de varier les séances et de ne pas tomber dans la monotonie.

Voici 10 conseils pour un fractionné réussi :

1 – Avant toute chose, l’équipement est primordial ! Ainsi, veillez à avoir les bonnes chaussures, bien adaptées à vos pieds et pas trop usées. Et avant de partir, il faut avoir mangé quelque chose au moins deux heures avant, le fractionné ne se pratique pas à jeun. Et évidemment, hydratez-vous en conséquence avant pendant et après.

2 – Le fractionné vous demandera des efforts musculaires intenses, ce qui signifie risque de blessure, c’est la raison pour laquelle il faut une préparation consciencieuse. Pour éviter cette déconvenue qu’est la blessure et qui viendrait freiner vos performances, prenez le temps de vous échauffer au moins 15 -20 minutes à allure lente puis élevez progressivement le rythme. (Les séance de fractionné réalisé par les coach Jiwok intègrent toujours cette phrase d’échauffement)

3 – Le choix du terrain semble être un détail, mais un détail qui compte. Préférez un terrain plat et dégagé pour être concentré sur votre vitesse. Pour les débutants, évitez les pistes, car vous aurez tendance à vouloir aller trop vite. Vous pouvez faire votre entraînement dans la nature comme un bois par exemple, mais vous risquez de perdre en précision avec les montées et les descentes.
Lire la suite »


22 avril 2015

débutant running courir
(Crédit photo : San Diego Shooter )

Certains Jiwokers sont en vacances ou préparent les prochaines….Les corps et les têtes se détendent…

Vous avez plus de temps pour vous et vous avez envie de reprendre le sport ou de dépasser vos limites pour une prochaine course par exemple…

Alors prenez 2 minutes, lisez les témoignages des autres Jiwokers, remplissez vous de leur bonne humeur et de leur enthousiasme….et Gooooooooooooooooooooooooooo !

Voici donc les témoignages de la semaine, bonne lecture.

Julie
« Mon coach Jiwok est un vrai bonheur pour mon corps. J’ai déjà perdu 4 kilos et je peux vous dire que cela se voit. Avec le printemps et le retour des jupes, c’est parfait 🙂 Allez je vous laisse, j’ai une séance qui m’attend »
(Julie suit un programme perte de poids en running)

Raphael
« Bonjour, Je suis un adepte de Jiwok depuis plusieurs années ! Vraiment top vos programmes ! »
(Raphael a suivi des plans 10 km, semi marathon et marathon)

Christine
« Bonjour, cette 2ème séance m’a paru facile et bien adaptée à ma demande de remise en forme pour une personne qui ne fait plus de sport depuis quinze ans. Je suis très agréablement surprise et ai hâte de continuer pour voir si je tiens sur la durée. »
Christine suit un entrainement débuter le sport en vélo d’appartement)

Ludovic
« Superbe séance, ça m’as paru long au début, et le plaisir de courir à fait la suite, que du bonheur ! »
(Ludovic suit un plan d’entrainement trail court 10 à 20 km)

Cécile
« Comme je n’ai pas de course de prévu avant un petit moment, je suis en ce moment le plan d’entrainement courir plus vite. J’appprécie les bons conseils du coach et la construction des séances (surtout les séances de fractionnées). C’est beaucoup plus simple que mes entraînements précédents. Là, je me laisse guider par la musique et la voix« .
(Cécile suit un entrainement courir plus (améliorer sa vma))

Franck
« J’en suis à la séance 10, donc la moitié du plan d’entrainement. Ce plan est très plaisant mais il est vraiment moins progressif que le plan courir 30 min… On travaille l’endurance et la vitesse. Cela me plaît et je ne me blesse pas, c’est la preuve que le plan est adapté. »
(Franck suit un entrainement débuter en running objectif courir 1 heure)

Carole
« Séance 14 sur vélo elliptique : super séance ! Et une jiwokeuse toujours aussi ravie de suivre l’entraînement, avec l’aide du coach bien-sûr ! C’est vrai que ça aide. »
(Carole suit un entrainement perdre 3 à 5 kilos en elliptique)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


03 février 2015

Entrainement Fappading

Course à obstacles : un succès palpable pour cette année 2015.

Jiwoker, vous êtes à la recherche de nouvelles courses avec des sensations nouvelles ? J’ai ce qu’il vous faut !

Vous pourrez vous adonner à cœur joie avec un programme détonnant, de la course, du saut, des obstacles en tous genres, un menu plus qu’alléchant.

Les vrais parcours du combattant ne sont plus réservés aux soldats, il est aujourd’hui possible avec des compétitions telles que le Spartan Race, le MuddyRun, The Mud Day, le GotBalls ou Frappadingue, de vivre des sensations fortes.

Vous pourrez d’autant plus y participer puisque vos coachs Jiwok ont travaillé tout l’hiver, pour vous réaliser des entraînements adaptés à ses courses d’obstacle !

Ce sport est de plus en plus pratiqué aux États-Unis ainsi qu’en Grande Bretagne mais il existe aussi des courses du genre en France.

Une bonne vingtaine d’obstacles dispersée sur un parcours d’environ 12 kilomètres sont au programme, il faudra sauter des haies en rondins et en barbelés, ramper dans la boue, arpenter des pneus et des pailles, traverser un tunnel sur 15 mètres dans le noir avec 60 cm d’espace, une véritable aventure sportive.

Même si les épreuves peuvent être dures, l’objectif reste simple, s’amuser au maximum en essayant à tout prix de terminer l’épreuve. Souvent pratiqué en équipe, la place est aux déguisements et aux soirées dansantes avant et après la compétition.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que ces courses sont un vrai amusement et qu’elles attirent beaucoup plus de femmes (30 % des participants) et une population plus jeune que celle participant à des courses plus classiques.

Une bonne dose d’ambiance pour pouvoir repousser ses limites. La Tough Mudder, une des premières compétitions à voir le jour aux États-Unis se définit comme un challenge personnel plutôt qu’une course. Une compétition qui connait un succès grandissant depuis sa création, plus de 1,5 millions de participants ont été enregistrés jusqu’à aujourd’hui.

Le concept de cette course à obstacle est né en Grande Bretagne sur les collines Wolverhampton, au nord-ouest de Birmingham, avec la Tough Guy qui connait un succès monstre depuis 1987. Deux fois par ans, environ 7.000 sportifs se donnent rendez-vous en équipe de 10 personnes maximum pour participer à cette course mythique.

L’année 2015 sera bien remplie en France, les courses à obstacles seront présentes tout au long de l’année.
Les amateurs de sensations fortes pourront se donner à fonds sur le circuit Frappadingue est une incontournable.
Les coureurs Frappadingues seront accueillis dans neuf villes en tout, avec Le Quesnoy pour les nordistes, Moutiers-les-Mauxfaits pour les Vendéens et Lamballe pour les Bretons, 3 nouvelles villes qui raviront les coureurs.
Lire la suite »


26 janvier 2015

manchon de compression chaussette de compression

Comment fonctionnent les vêtements de compression ?

Vous avez probablement vu des coureurs portant des chaussettes de compression hautes, manchons de compression, cuissards et collants, et vous vous êtes demandé de quoi il s’agit et si vous devez aussi en acheter, et lesquels pour les porter lors de vos plans d’entrainement running.

Ces vêtements sont basés sur un concept médical validé il y a longtemps: les vêtements de compression, fabriqués avec des tissus très techniques, elastiques et à compression graduée qui moulent les différentes parties du corps, améliorent la circulation sanguine et lymphatique.

Dans le sport, les vêtements de compression sont destinés à améliorer les performances et à accélérer la récupération. Bien qu’il n’y ait pas encore de consensus parmi les experts sur les bénéfices des vêtements de compression, la recherche a montré qu’ils pourraient faire ce que les fabricants disent qu’ils font (Vous me suivez 🙂 )

Plus de performances pour les courreurs

Comment ça marche: La pression des vaisseaux sanguins provoque une dilatation, qui favorise un plus grand flux de sang et d’oxygène dans les muscles compressés et permet l’élimination des toxines. Ainsi, cela augmente la capacité des muscles à produire de l’énergie et permet à celui qui porte ce type de vêtements de courir plus vite.

Est ce que cela fonctionne vraiment ?
Lire la suite »


24 novembre 2014

courir matin ou soir v2

Courir le matin ou courir le soir ?

Chacun a ses propres habitudes lorsqu’il s’agit de faire du sport et surtout pour courir. Si certains préfèrent le soir où l’organisme répond mieux aux sollicitations, d’autres privilégient le matin avec les premières lueurs du soleil.

Les performances sont meilleures le soir qu’en début de journée

Contrairement aux idées reçues, faire du running le soir permet d’avoir de meilleures performances que le faire le matin. En effet, l’organisme répond mieux aux diverses sollicitations au crépuscule car après avoir permis au corps de traverser la journée, le cœur, les poumons ainsi que les muscles sont déjà préchauffés et ils peuvent tolérer des efforts beaucoup plus intenses.

Ce phénomène s’explique par le fait que le rythme cardiovasculaire évolue tout au long de la journée. Le corps supporte mieux les activités physiques intenses en fin de journée. D’après les études effectuées par les spécialistes, la perception de l’effort évolue au cours de la journée qui permet d’avoir une meilleure qualité de l’effort en fin de journée.

Les runners ont d’ailleurs compris ce phénomène et c’est ainsi qu’ils privilégient de courir le soir que le matin. Les plus performants d’entre eux optent pour un entrainement biquotidien dont le matin sert surtout à renforcer les muscles ou à pratiquer un running sur une longue distance tandis que la séance du soir est destinée à l’atteinte des performances. Il n’est pas surprenant que les records sur les disciplines sportives tombent beaucoup plus en fin de journée car les conditions y sont beaucoup plus favorables.

Par contre, je vous l’ai déjà rappelé de nombreuses fois, il est important de bien s’équiper lorsque vous effectuez vos séances de course à pied le soir.

Courir le matin permet un meilleur retour à la normale du muscle cardiaque

Les adeptes du running très tôt le matin sont plus nombreux que ceux qui vont courir le soir. La raison de ce choix est multiple. Non seulement, courir le matin permet d’aménager son emploi du temps mais cela offre également l’opportunité de bien commencer sa journée après une bonne nuit de sommeil.

La disposition du corps et du cerveau à fournir des efforts supplémentaires après une dure journée de travail diminue. De plus, courir le matin permet un meilleur retour à la normale du muscle cardiaque. Celui-ci aura le temps de récupérer progressivement tout au long de la journée, contrairement, ce qui n’est pas forcément le cas après des efforts intenses en début de soirée.

Courir le matin est ainsi beaucoup plus pratique pour la plupart des runners. Comme le rythme cardiaque y est plus lent, cela permet un entrainement moins intense. Les personnes qui espèrent parcourir de longs kilomètres préfèrent faire du running le matin grâce à un risque d’essoufflement moins élevé.

La qualité de l’air est également beaucoup plus propre le matin que le soir, ce qui aide énormément les sportifs dans leur pratique quotidienne. De plus, l’ambiance y est beaucoup plus calme qu’en soirée, d’où cette sensation de liberté, de bien-être pendant et après l’effort.

Par ailleurs, les séances de course à pied du matin permettent dans certains cas de les faire à jeun. Si ce n’est pas le cas, n’oubliez pas de manger un petit déjeuner adapté avant votre séance de running.

Le matin ou le soir, chaque créneau a ses avantages et ses inconvénients. A chacun de trouver le meilleur moment pour effectuer son entrainement running avec son coach Jiwok.


19 novembre 2014

renforcer-ses-muscles-pour-courir-marathon

Le brouillard, la pluie, le vent, le froid…..Grrrrr ça ne donne pas envie d’enfiler un short pour faire du sport…Pourtant, oui pourtant, vous êtes toujours aussi motivé pour suivre les conseils de votre coach Jiwok!

Et pour ceux qui manquent (un peu) de motivation, la lecture des témoignages de la semaine devrait vous aider à garder le rythme.

Bonne lecture !

Anne
« Je suis contente d’avoir trouvé jiwok au printemps dernier pour me remettre au sport.
Le fractionné m’a vraiment aidé à m’y remettre sans me décourager ni m’épuiser ni me faire mal. Merci »
(Anne suit un entrainement Maintenir sa condition physique par des séances courtes (niveau intermédiaire).)

Clément
« Ca booste cet entrainement courir plus vite ! J’ai presque fini et je me sens pousser des ailes ! En attendant d’attaquer ma préparation pour le semi de Paris, ce plan courir plus vite m’a bien aidé pour améliorer ma vitesse de croisière 🙂 »
(Clément suit un plan courir plus vite)

Katinka
« Encore une fois à l’aise, beaucoup de plaisir à courir, je me suis concentrée à faire des foulées bien déroulées et de belles impulsions, c’est top »
(Katinka suit un programme perte de poids en running)

Fabienne
« J’ai terminé mon plan d’entraînement jeudi dernier et suis passée aux festivités aujourd’hui ! J’ai relié deux continents en courant au marathon d’Istanbul et ai terminé en 4h20 !
Pour un premier marathon, je suis super contente de moi, j’ai réussi à garder le rythme presque jusqu’au bout…
Le passage des 35 km est difficile ! Un très grand merci à Denis pour son site absolument génial, sa gentillesse et sa générosité ! A bientôt pour un prochain programme :) »
(Fabienne a suivi un plan marathon 4 h 15)

Alex
« 6ème séance terminée. Temps froid et beaucoup de vent aujourd’hui. Merci au coach pour ses encouragements, sans lui, je n’aurai pas continué. Jiwok : un super programme pour se remettre au sport ! Merci, merci »
(Alex suit un entrainement débuter en course à pied)

Nadia
« 2ème séance geniale 4km 200 bien tenue 42 minutes Super on continue »
(Nadia suit un entrainement elliptique et course à pied)

William
 » 9 eme séance de marche nordique, parfait. Ca me donne le bon rythme et je me sens moins seul. Je sens que je progresse. Je me régale. »
(Willian suit un entrainement marche nordique)

Et vous, ca donne quoi votre entrainement Jiwok ?


04 novembre 2014

Trail : Comment s’équiper ?

Récemment, je vous ai présenté les plans d’entrainement Trail de nos coach Jiwok. il est maintenant l’heure de vous donner des conseils concernant l’équipement adapté à votre course de trail.

Je vous rappelle que contrairement aux courses sur route (10 km, semi marathon, marathon), le trail se déroule en pleine nature. Ainsi courir en plein nature et souvent aussi en montagne impose une équipement (presque) complètement différent du running.

Le trail est une activité sportive qui peut être considérée comme une épreuve de course à pied s’exerçant en auto-suffisance et sur tout type de terrain.

Le trail se décline en plusieurs sous-catégories telles que le trail court, dont la distance s’étend de 20 à 40 kilomètres, le trail long, qui peut impliquer une distance se situant entre 40 et 80 kilomètres, et l’ultra-trail, dont la distance peut aller de 130 à 160 kilomètres !

Comme vous le savez peut-être, la trail se distingue des épreuves de course à pied (10 km, semi marathon, marathon), entre autres, par le fait qu’il se pratique en pleine nature.

En effet, si vous êtes néophyte en ce qui concerne le trail, vous risquerez d’être dérouté par le fait que vous ne trouverez ni indications kilométriques, ni ravitaillements réguliers.

Afin de pratiquer le trail particulièrement physique dans les meilleures conditions possibles, il va de soi que vous devez pouvoir gérer efficacement le couple effort-alimentation et avoir suivi un entrainement trail, certes, mais un équipement trail complet demeure également primordial.

Tout d’abord, vous procurer une tenue technique et adaptée sera des plus importants. Vous consacrerez cette tenue aussi bien à l’entrainement trail qu’à la course.

Il est indispensable de vous procurer un t-shirt en matière « respirante » et qui sèche rapidement, offrant ainsi une évacuation de l’humidité et de la respiration, le coton est donc à proscrire. Optez si possible pour un modèle pourvu d’un col qui protégera votre cou, et de poches latérales dans lesquelles vous pourrez ranger vos accessoires.

Ces règles s’appliquent également au bas de votre tenue : évitez le coton, privilégiez la technique et l’ergonomie. Par temps froid, vous devriez préférer un collant, mais un short devrait, en général, faire l’affaire.

Notez qu’un soin tout particulier se doit notamment d’être apporté au choix des chaussettes. Les chaussettes en laine tout comme les chaussettes synthétiques sont à bannir. En contrepartie, le coton est ici à privilégier.

Par ailleurs, vous devez sélectionner des chaussures adaptées à la pratique du trail (les semelles sont plus épaisses que celles de la course à pied afin en autre de procurer un amorti adapté au terrain escarpé).

Enfin, pour ce qui est du slip et des sous-vêtements en général, évitez une fois de plus le coton qui a tendance à absorber la transpiration.

Vous savez désormais quel type de tenue il faut adopter pour entamer un tel effort physique. Mais bien évidemment, le trail étant une activité d’autonomie en milieu naturel, votre sacs et autres pochettes demandera également d’être choisi avec le plus grand soin.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories