10 km

Retrouvez tous les articles liés à la course à pied sur 10 km. Conseils et expériences de nos coureurs ainsi que des entrainements pour vous lancer.

17 juillet 2019

Bien démarrer en running

Certains Jiwokers sont déjà en vacance (les chanceux !).

J’espère qu’ils profitent bien de leurs vacances pour courir, marcher, pédaler, nager, trailer, elliptiquer !

Et surtout qu’ils prennent le temps de lire les témoignages des autres Jiwoker 🙂

Pour les autres, les vacances c’est bientôt !

Bonne lecture.

Camélia
« La Séance La PLUS FACILE ! Un plaisir tout au long de la séance. Aucune frustration un bonheur continu… vraiment ravie au plus haut point ! Est ce que mon corps s’habitue ou est-ce qu’il est préférable pour moi d’avoir un temps de course plus long et du coup moins de tour à faire ? Je ne sais pas réellement mais troooop bon. »
(Camélia suit un programme débuter le running)

Stéphanie
« Quel bonheur de faire du sport avec Jiwok. Chaque jour de séance, je suis impatiente de retourner courir avec mon coach dans les oreilles. Je me sens vraiment mieux dans mon corps et je viens de perdre 3 kilos depuis le début de l’entrainement. Et surtout, je n’arrête pas de pousser les gens de mon entourage à venir tester Jiwok ! »
(Stéphanie suit un programme perte de poids en courant)

Arnaud
« Pour mon troisième marathon, je souhaitais franchir un cap, avant je m’entraînais seul avec des plans. J’ai donc suivi les conseils de Jiwok en suivant un plan marathon 3 h 45. Et je dois dire que pour l’instant tout se passe super bien. Je sens que je progresse, je retiens bien les petits conseils du coach et je me sens plus à l’aise lors de chaque séances. Vivement le jour de la course. »
(Arnaud suit un plan marathon 3 h 45 )

Aude
« Séance 4 faite et je prends vraiment gout à courir, même me lever à 6h du matin pour aller courir ne me dérange pas! je penses qu’à la rentrée je ferais le programme d’entrainement pour courir 1h! »
(Aude suit un programme perte de poids en running)

Pierre
« Très bon premier entrainement bien aimé ca »
(Pierre suit un plan 10 km en 50 minutes)

Jenny
« Le temps a passé trés vite , cela m’encourage pour la suite »
(Jenny suit un programme de vélo d’appartement)

Christophe
« Bon rythme ! et plaisir pour le fractionné avec la dernière ligne droite, un peu cuit! »
(Christophe qui un entrainement de remise en condition physique)

Véronique
« Une reprise en douceur très encourageante. Difficile sur la trentième minute mais second souffle trouvé. Séance très positive. »
(Véronique suit un programme perte de poids en courant)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


24 juin 2019

débuter le running et le jogging

Comment mieux dormir avant une course ?

Que l’on coure un marathon, un semi ou un 10 km, une bonne préparation est essentielle pour réussir avec succès sa course.

Ainsi, on pense souvent à l’entrainement sportif nécessaire pour être en bonnes conditions physiques. Cependant, pour être à l’aise, il faut aussi se préparer mentalement.

Malheureusement, le stress n’épargne personne et peut avoir des conséquences très gênantes la veille de l’épreuve en nous empêchant de dormir par exemple.

Même si certains dorment peu, un manque de sommeil pourrait quand même mettre à mal tous les efforts fournis pour être prêt au moment du départ.

Surtout qu’il n’est pas rare que les athlètes dépassent largement les 7 ou 8 heures de sommeil préconisées par les médecins en faisant des nuits de presque 12 heures de temps. Alors, pour éviter ces désagréments, il est important de soigner ses habitudes et de réussir à se détendre la veille d’une course.

Le stress naît souvent d’un manque de préparation et aussi d’avoir la mauvaise impression de ne pas bien maîtriser ce qui nous entoure.

Il est donc important de soigner son environnement et de tout faire pour avoir l’esprit léger, dégagé de toute tracasserie. Pour se faire, faites le maximum de choses en avance.

N’attendez pas la dernière minute. Cela passe par une bonne organisation.
Lire la suite »


19 juin 2019

commencer à courir et débuter le jogging

Rester en forme et perdre du poids en courant runing joggingVous commencez à penser à l’été, cela se sent !

Vous souhaitez retrouver la forme avant l’été…Et c’est normal !

Voici votre dose de motivation supplémentaire qui vous aidera à garder votre objectif en tête !

Bonne lecture !

Julie
« Vraiment fière de moi, j’y suis arrivée et sans trop d’efforts!!! Je pensais souffrir bien plus et surtout j’étais pas certaine d’y arriver. Bonne séance en fait pour une première, j’appréhende beaucoup moins les suivantes!!! »
(Julie suit un entrainement débuter en running objectif courir 30 minutes)

Pascal
« Entrainement que j’avais déjà fait lors de ma précédente inscription, étant aujourd’hui à un niveau d’endurance nettement supérieur, cette séance a été particulièrement facile, j’ai hâte d’être à la seconde séance. »
(Pascal suit un entrainement Courir plus vite en améliorant sa VMA)

Hélène
« 1ère séance faite ✔ à voir pour la suite et les résultats 🙂 presque trop facile si il ne faisait pas si chaud 😉 »
(Hélène suit un programme perte de poids en elliptique)

Assmatine
« Eh bien, après deux programmes de footing l’année dernière (2 séances par semaine + 3 séances par semaine)et un programme vélo (à 3 séances par semaine) que je viens de terminer, je redémarre un programme de footing en 3 séances par semaine et … je n’ai jamais été aussi à l’aise dans mes baskets et mon cardio.
Le vélo m’a fait beaucoup de bien côté souffle.
Les progrès sont lents, mais ils sont là. Je savais courir 30 minutes l’année dernière.
Cette année, j’atteindrai les 40 minutes avec ce programme. Je me surprends de séance en séance, 1 an et demi encore après … C’est dingue. Maintenant, mes amis peuvent me dire « viens, on va faire un footing ? » Je dis oui sans problème. Même pas peur !
(Assmatine a suivi un entrainement vélo d’appartement et suit maintenant un entrainement tapis de course)

Grégoire
« Les 10 km de l’équipe c’est dimanche et je me sens prêt ! Objectif faire moins de 40 minutes ! Les séances de l’entrainement Jiwok ont été intenses mais j’ai senti une réelle facilité dans mes dernières séances. Résultat dimanche »
(Grégoire suit un plan 10 km objectif 40 minutes)

Virginie
« Séance 15 je ne pensais pas pouvoir courir 10 Mn en continue. j’y suis arrivée et je suis fière de moi. Merci coach. »
(Virginie suit un entrainement perte poids sur tapis de course)

Christelle
« Seance 14 bis ! 8h ce matin, ravie, pas vu le temps passé. Que du plaisir!! »
(Christelle suit un programme perte de poids en courant)

Anne
« j’ai courue mes 30 minute après une rude journée de boulot à 19h000 ben c’etait trop bien….j’aurais pu poursuivre un peu trop cool ..c’est motivant »
(Anne suit un entrainement débuter le running)

Et vous, votre entrainement Jiwok ca donne quoi?


27 mai 2019

SWALA-wise-pack-dose-hydratante

Pour ne plus boire dans des gobelets ou des bouteilles en plastique pendant votre course.

Lors d’une course comme un 5-6 km, 10 km, semi marathon, marathon ou trail, afin de vous hydrater (vous savez que c’est important de s’hydrater quand on fait du sport), les organisateurs de course, vous offrent soit des gobelets soit des petites bouteilles d’eau pour vous permettre de boire pendant votre effort.

C’est pratique pour les coureurs, cela leur évite de se préparer leur boisson pour la course et de la transporter du début à la fin.

Par contre, comme vous pouvez vous l’imaginer, cela engendre des kilos de déchets en plastique jetés sur la route.

Par de se constant, Wise Pack, jeune entreprise française, vient de lancer sa marque de nutrition Swala.

Swala propose un concept original, très innovant et écologique : des billes d’eau pour se ravitailler.

Ce sont des billes à base d’algues qui forme une membrane autour d’une dose de liquide qui peut être de l’eau mais cela pourrai être aussi une boisson isotonique.
Lire la suite »


commencer à courir

Vous courez lentement ? Ce n’est pas un problème !

Quand nous avons lancé Jiwok, les premiers entraînements disponibles étaient des entraînements pour débuter le running. Ces entraînements étaient (et sont toujours) destinés aux débutants qui souhaitent commencer à courir.

Et, j’ai était toute suite surpris par les commentaires de nombreux coureurs débutants « Je suis probablement la personne la plus lente du monde » ou « vous n’avez probablement jamais vu des coureurs aussi lents que moi. »

Peu de choses ont changé au cours des 10 dernières années selon moi. Beaucoup de coureurs, expérimentés ou non, hésitent à participer à une course ou suivre un entrainement. Lorsque je demande pourquoi, la plupart répondent qu’ils sont gênés par leur vitesse de course trop faible.

Je veux justement vous dire que vous n’êtes pas si lent que vous le pensez, le défaitisme et le manque de confiance en vous, vous empêchent d’exploiter votre vrai potentiel !

Changer votre état d’esprit sur la façon dont vous vous percevez est bien plus important que toutes les séances d’entraînement que vous pouvez faire.

La puissance de la pensée positive

Du point de vue de la performance pure, la pensée négative peut vous empêcher d’atteindre votre potentiel. Même si penser que vous êtes lent peut vous sembler être une pensée innocente, chaque fois que vous commencez une conversation par la phrase : « Je sais que je suis lent, mais… », vous conditionnez votre esprit à croire que vous ne pourrez jamais être rapide.

D’innombrables études de psychologie du sport ont prouvé la puissance de la pensée positive et de l’autosuggestion. Les athlètes qui font dans une séance d’entraînement ou une course avec tout en ayant des pensées positives réussissent beaucoup mieux et de manière plus constante que ceux qui vont s’entraîner avec une attitude négative.

Recommencez à croire en vous avant une séance d’entraînement ou une course. Si vous êtes négatif et manquez de confiance en vous, il vous sera difficile de changer d’état d’esprit. La pensée positive commence avec la façon dont vous pensez tous les aspects de votre course.

Je comprends qu’il est difficile de changer votre perception de vos capacités de course, alors voici quelques conseils utiles :
Lire la suite »


21 mai 2019

blues marathon gérer l'après course

La déprime après un marathon, est ce que c’est normal ?

Comment gérer l’après marathon ? Que vous ayez réalisé un super chrono, que vous ayez fait une course moyenne, voir horrible, il est important de rebondir et de bien gérer votre après course.

Contrairement à la croyance populaire, le marathon n’est pas terminée une fois que vous traversez la ligne d’arrivée.

Tout votre travail acharné lors de votre plan d’entrainement marathon ainsi que toute la tension mentale accumulée lors de votre préparation ne cesseront pas d’exister une fois votre marathon terminé.

Quelque soit votre résultat de votre marathon, quelques minutes après la fin de celui-ci, le blues post-marathon commencera inévitablement à s’installer en vous.

Le blues post-marathon, c’est ressentir une sorte de grand vide.

Vous êtes passé d’une période où vous courriez 3 à 5 fois par semaines avec un objectif, où vous avez organisé presque tout votre quotidien pour la préparation de cette course : entrainement évidement, mais aussi alimentation, hydratation, soin des petits bobos, etc….

Et après la course, vous retrouvez un rythme de vie normal.

Un marathon mobilise votre énergie et vos préoccupations pendant les semaines précédentes à la course et hop d’un seul coup tout cela disparaît.

L’événement est passé et l’organisation qui va avec aussi, ce qui provoque une perte de motivation, un spleen : un grand vide.

C’est un peu comme pour les enfants avant Noel, beaucoup de battage médiatique et l’excitation avant, et puis quand Noel est passé, tout a disparu, s’est dégonflé et on doit attendre une autre année avant un nouveau Noel.

Après une belle course, la plupart des coureurs veulent continuer sur leur lancée pour garder le niveau durement gagné et de voir dans quelle mesure ils peuvent repousser leurs limites, tandis que ceux qui ont réalisé un mauvais chrono, chercheront sur Internet la prochaine course pour prendre, le plutôt possible, leur « revanche ».

Enfin, les coureurs qui ont une course horrible (voir qui ont abandonné)vous cherchez pendant de longues semaines ce qui «ce qui aurait pu être fait pendant leur entrainement » et ils en souffriront pendant des semaines.
Lire la suite »


15 mai 2019

course à pied débutant perte de poids courir

Si vous avez une hésitation entre votre canapé et votre short, lisez les témoignages de la semaine, cela devrait vous aider à choisir votre camp 🙂

Bonne lecture.

Michèle
« J’avais abandonné le sport depuis quelques années et mon corps ne l’a pas supporté (j’avais pris 10 kilos….). Je désespérais de trouver une solution, j’avais essayé des régimes, mais c’était trop frustrant.
J’ai donc décidé pour les résolutions de 2019 de me reprendre en main et de refaire du sport.
J’arrive au bout de mon second entrainement Jiwok et je suis ravie. J’ai perdu 8 kilos, mon corps s’est raffermi et je me sens bien dans mon corps.
Je retrouve la joie de porter des jupes et je vais évidement continuer à suivre les conseils de mon coach Jiwok. »
(Michèle a suivi un entrainement perte de poids en running)

Damien
« Hé hop (comme dirait mon coach Jiwok) nouveau record perso pour mon 10 km : 38 minutes 23 secondes ! Le temps était parfait, j’ai bien gardé le rythme et bonne accélération dans les derniers kilomètres et voila le résultat. Merci »
(Damien a suivi un plan 10 km objectif 40 minutes)


Cindy

« Première séance dur dur, mais grâce à l’enregistrement, je n’ai pas lâchée et je suis contente. »
(Cindy suit un entrainement débutant en course à pied)

Sophie
« J’ai commencé la course à pied en septembre 2018. Je n’ai jamais été sportive et j’étais incapable de courir plus de 10 min sans m’arrêter.
Petit à petit j’ai réussi à atteindre 30 min, puis 40 min sans m’arrêter. Mais déjà la motivation n’était plus là, je me sentais trop lente, je commençais à m’ennuyer en courant.
J’ai découvert Jiwok sur internet et là je me suis lancée, je voulais courir un 10km et j’ai suivi le programme 10km en 1h. Un vrai bonheur, avec ma musique et le coach dans les oreilles, j’évitais de partir trop vite, je ne m’ennuyais plus car chaque sortie était différente, et je me sentais progresser.
J’ai fait ma course en 1h06. Je peux vous dire que j’étais fière, sachant d’où je venais, c’était un véritable exploit.
Cette année j’ai refait un entrainement Jiwok, il n’y a pas mieux pour progresser! Un semi en 2h. J’en ai bavé, mais ça vaut la peine. On augmente progressivement la durée de l’entrainement, pas de blessure, et un fractionné bien dosé. ça prépare vraiment bien à la course.
Pour moi, Jiwok aide à garder la motivation et à progresser. Que demander de plus? »
(Sophie a suivi un plan 10 km objectif 1 heure puis un plan semi marathon objectif 2 heures)

Judith
« 2ème séance faite :-). Du plaisir même si j’ai bien senti que j’ai plus travailler sur cette séance je suis fière de moi et j’attends avec impatience la prochaine. »
(Judith suit un programme perte de poids en marche à pied)

Nathalie
« Bonjour, une très bonne séance en plus je suis fière de moi car , j’ai pu aller au bout de l’entrainement sans problème. »
(Nathalie suit un programme marche sur tapis de course)

Et vous, qu’est ce ça donne votre entrainement Jiwok ?

(Crédit photo : Sangudo )


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories