débuter le running et le jogging

Comment mieux gérer sa nuit la veille d’une course ?

Que l’on coure un marathon, un semi ou un 10 km, une bonne préparation est essentielle pour réussir avec succès sa course.

Ainsi, on pense souvent à l’entrainement sportif nécessaire pour être en bonnes conditions physiques. Cependant, pour être à l’aise, il faut aussi se préparer mentalement.

Malheureusement, le stress n’épargne personne et peut avoir des conséquences très gênantes la veille de l’épreuve en nous empêchant de dormir par exemple.

Même si certains dorment peu, un manque de sommeil pourrait quand même mettre à mal tous les efforts fournis pour être prêt au moment du départ.

Surtout qu’il n’est pas rare que les athlètes dépassent largement les 7 ou 8 heures de sommeil préconisées par les médecins en faisant des nuits de presque 12 heures de temps. Alors, pour éviter ces désagréments, il est important de soigner ses habitudes et de réussir à se détendre la veille d’une course.

Le stress naît souvent d’un manque de préparation et aussi d’avoir la mauvaise impression de ne pas bien maîtriser ce qui nous entoure.

Il est donc important de soigner son environnement et de tout faire pour avoir l’esprit léger, dégagé de toute tracasserie. Pour se faire, faites le maximum de choses en avance.

N’attendez pas la dernière minute. Cela passe par une bonne organisation.

jogging débutant commencer à courir

Pour être sûr d’être en forme lors d’un running, les repas sont très importants.

Néanmoins, il est déconseillé de trop manger juste avant d’aller dormir. Veillez donc à manger copieusement pour être en forme pour votre course, mais dînez de bonne heure pour permettre à votre organisme de digérer un peu avant d’aller vous coucher.

Vous aurez ainsi tous les nutriments nécessaires pour avoir de l’énergie et vous serez aussi en condition optimale pour trouver rapidement le sommeil.

En commençant votre soirée de cette manière, vous vous dégagerez aussi du temps pour préparer vos affaires pour le lendemain.

Savoir que tout est prêt allège l’esprit et rend moins anxieux, ce qui est essentiel pour un bon repos. N’hésitez donc pas à mettre en place tout ce dont vous aurez besoin, même ce qui vous semble des détails insignifiants comme sortir les bols pour votre petit déjeuner (vous trouverez ce qu’il faut manger pour le petit déjeuner avant votre semi-marathon ici et le petit déjeuner avant votre marathon là.).

C’est le bon moment aussi pour régler votre réveil. Certains en mettent même plusieurs, sonnant à quelques minutes d’intervalle. Cela les aide à avoir un réveil plus en douceur en leur permettant d’émerger lentement.

Le tout est de préparer votre lever en faisant en sorte d’être le plus alerte possible et de pouvoir vous mettre en condition.

Une fois tous les préparatifs pour votre running finis, il ne reste plus qu’à vous occuper de votre détente en laissant votre sommeil venir lentement.

Il existe certaines astuces pour amorcer l’assoupissement de son organisme. Par exemple, n’hésitez pas à baisser les lumières et créer une douce obscurité.
Votre cerveau comprendra que le moment de se reposer est venu et enclenchera plus facilement la libération de mélatonine, l’hormone régulatrice de l’état veille-sommeil.

Cela va de même pour tout ce qui est électronique. La lumière des écrans des téléphones portables, des tablettes ou des ordinateurs stimule le cerveau au lieu de l’assoupir.

De plus, d’autres activités, autre que passer du temps sur Facebook ou Twitter, procurent davantage de détente. Vous pouvez prendre un bon bain chaud agrémenté de sels et de bougies, boire une tisane, ou lire un livre pour vous changer les idées.

Vous verrez que le sommeil ne tardera pas à venir et qu’en plus de cela, vous dormirez bien.

Les activités avant le coucher sont donc très importantes. Et elles sont d’autant plus efficaces qu’elles font partie intégrante de vos habitudes quotidiennes.

Se créer un véritable rituel avant d’aller se coucher favorise un sommeil rapide et de qualité.

Il ne faut donc pas attendre de courir un marathon ou 10 km pour changer radicalement.

Si vous pensez que vous ne vous couchez pas assez tôt pour être en forme le lendemain, tentez de changer vos habitudes quelques semaines avant votre course.

Par exemple, essayez d’aller au lit 10 minutes plus tôt que d’habitude et de vous lever 10 minutes en avance sur votre réveil habituel.

Et dès que vous sentez les signes de la fatigue arrivés, n’attendez surtout pas pour aller vous coucher.

De cette manière, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour vous réveillez en pleine forme pour attaquer votre course à 100 %.

Ainsi, si vous avez bien suivi votre plan d’entrainement, bien mangé la veille (et même une semaine avant pour votre marathon), bien dormi, pris un bon petit déjeuner, vous aurez mis toutes les chances de votre côté pour atteindre votre objectif.

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: