activité sportive

Découvrez diverses thématiques autour de l’activité sportive. Laquelle choisir, comment maigrir, faire du sport lors d’une blessure ou d’une grossesse.

10 novembre 2020

crampe running course à pied jogging

Comment éviter les crampes pendant votre entrainement ou votre course : découvrez nos conseils

La crampe est l’ennemi du coureur et du sportif.

Hantise de tous sportifs, occasionnels ou professionnels, les crampes sont non seulement douloureuses, mais gâchent le plaisir et empêchent l’atteinte des objectifs fixés (que ce soit votre course féminine (6 km), 10 km, semi marathon, marathon, trail ou triathlon).

La crame frappe sans crier gare un muscle, souvent ceux des jambes.

Une fois survenue, il n’y a pas grand chose à faire. Elle oblige le muscle à se contracter et difficile de continuer à l’utiliser dans ces conditions.

Pourtant, la crampe n’est pas une fatalité et tous les sportifs ont leurs rituels pour éviter d’en être victime.

Vous trouverez ci dessus les trois points essentiels qui permettent à chacun, du coureur débutant au runner confirmé de les limiter au maximum.

Avant de voir comment éviter ces fameuses crampes, il est déjà intéressant d’apprendre à connaître son ennemi.

 1  La définition d’une crampe
 2  Boire, Boire et encore Boire
 3  De l’eau mais pas que
 4  Bien manger c’est très important
 5  Echauffez vous !

Qu’est ce qu’une crampe ?

La crampe est un spasme musculaire, c’est à dire une contraction involontaire d’un muscle qui nous sert à mouvoir notre corps.

Il faut savoir qu’il y a typologie variée des crampes. Elles ne touchent parfois qu’une partie d’un muscle, d’autre fois le muscle entier et parfois un ensemble de muscles.

Ce sont surtout les jambes qui sont touchées par ce phénomène. Sans entrer dans les détails médicaux, il faut savoir que la crampe est entraînée par un dérèglement de la perception de l’effort par les récepteurs se trouvant au niveau de ces muscles.

Il faut se donner les moyens de combattre ce qui cause les crampes. Vous trouverez ci dessous des règles à bien suivre.

1- Au coeur de tout, l’hydratation

L’hydratation indispensable

Le sport amène à une hausse de la température du corps même lors d’une simple séance d’entrainement ou d’échauffement.

Celui ci est mis en branle tout entier pour répondre à la demande de l’activité physique. Résultat, la température du corps augmente rapidement.

En contrepartie, le corps va augmenter la sudation pour éliminer la chaleur interne.

Cette sudation, si elle est très bénéfique, est aussi la première cause de l’élimination de l’eau du corps ainsi que de sels minéraux.

Ces derniers sont toutefois indispensables à la réaction chimique qui permet la contraction musculaire. Il est donc absolument indispensable de boire pendant l’effort physique pour compenser la perte d’eau qui se fait lors de l’effort.
Lire la suite »


progresser en running

Comment s’améliorer en running et être plus performant

Ce n’est pas à vous que l’on va apprendre l’importance du sport et en particulier du running.

Toutefois, aussi bonne soit la pratique du sport, même pour un coureur de bon ou de haut niveau, il y a des règles à respecter.

Si vous êtes un débutant en running, ces 7 règles, ce sont de bonnes pratiques sportives à suivre bien sûr dès le début.

Mais aussi des règles de vie que l’on a tendance à négliger et qui peuvent venir à nuire à votre vie de coureur. Voici quelques notes de sagesse toujours bonnes à prendre.

1- La régularité

On fait du sport pour s’améliorer, on fait du sport pour se maintenir en forme. Mais pour réussir ce pari, il convient tout d’abord de faire du sport de façon régulière. Votre corps a besoin de cette régularité. Si vous courez tous les jours une semaine et une fois la suivante, cela ne servira à rien.
Il faut au minimum s‘astreindre 2 à 3 séances dans la semaine. Ces séances seront de préférence à heure fixe et proche de votre domicile ou travail pour ne pas se démotiver.
Dans la même semaine, il est toutefois bon de varier les types d’entraînement comme l’endurance une fois, le fractionné ou les allures variables ensuite.
C’est le cas de tous les entrainements Jiwok qui vous proposent des séances différentes chaque semaine.

2- Votre corps vous parle, écoutez-le

Faire du sport, c‘est avec l’intention de faire du bien à son mental mais aussi à son corps. Mais il arrive que celui ci peine avec votre activité physique. Le running est éprouvant pour le corps avec environ 800 à 1.000 pas au kilomètre.
Votre corps va exprimer sa fatigue et il convient donc de repérer des signes comme les troubles du sommeil, la perte de poids, l’accroissement du rythme cardiaque au repos ou bien encore des infections bénignes mais à répétition.
Si votre corps vous parle via ces signaux, c‘est que la fatigue est excessive. Il convient alors de vous ménager avant qu’elle n’entraîne des blessures qui seront plus dommageables.

3- Règle des 10%

Dans le monde de la course à pied comme dans les autres, on aime bien cadrer les éléments avec des données mathématiques. Le running n’y échappe pas avec ce que l’on appelle la règle des 10%.
L’idée est là à nouveau de maintenir votre corps dans un bon état de forme pour éviter les blessures qui surviennent facilement chez le runner.
Lorsque vous voulez progresser, il ne faut pas le faire par palier de plus de 10 %. Ainsi, si la première semaine vous avez parcouru 15 kilomètres, il ne faut pas faire plus de 16,5 kilomètres la semaine suivante. La progression peut sembler lente mais qui veut voyager loin ménage sa monture.
Le coach Jiwok prennent en considérant cette règle pour réaliser nos entrainements.
Lire la suite »


03 novembre 2020

marche rapide

Voici pourquoi La marche rapide – Marche sportive est une bonne alternative au running

Il arrive régulièrement au cours de la pratique de la course à pied que l’on désire changer, pour un temps ou définitivement, d’activité sportive.

Cet arrêt, plus ou moins transitoire, fait souvent suite à une blessure.

Le joggeur cherche alors un sport de compensation lui permettant de travailler le foncier en attendant de reprendre son activité de prédilection.

Malheureusement, parfois, cet arrêt doit être envisagé à long terme notamment en cas de blessure articulaire, d’arthrose (cheville, genou) ou de douleur lombaire.

En fonction des symptômes, le sportif se tournera vers un –ou plusieurs- autre sport de fond ; typiquement le « vieux joggeur » en forme devient triathlète !

En effet les sports portés (natation et cyclisme), de par leur absence d’impact, sont beaucoup plus doux pour les articulations.

Le sportif pourra donc le plus souvent continuer une activité sportive soutenue tout en continuant à pratiquer à minima la course à pied.

Mais parfois plusieurs problèmes peuvent se poser pour cette « diversification sportive » :

– Le manque de matériel (vélo) ou d’équipement (piscine, piste cyclable) à proximité
– Le manque de facilité de pratiquer au cœur de la ville ou lors de la pause déjeuner
– Le coût du vélo et la possibilité de le stationner
– L’allergie au chlore
– Et parfois (souvent) le coureur n’aime QUE ses baskets !

Il existe une alternative intéressante de la course à pied qui est de plus en plus plébiscité par le public : la marche rapide – marche sportive !
Lire la suite »


courir running perdre du poids rester en forme cap

Comment vivre plus longtemps avec le running

Comme tout le monde, vous êtes sûrement à la recherche de méthodes qui pourront vous aider à rester jeune et en pleine forme le plus longtemps possible.

Même si beaucoup l’ignorent encore, il se pourrait bien que la course à pied se positionne au rang d’élixir de longue vie.

En effet, différentes recherches ont rapporté qu’une simple heure de running pourrait permettre de faire gagner près de 7h de vie. Convaincu ?

Gagner des heures de vie grâce à la course, une conclusion faite par la science

Cette thèse n’est pas seulement une idée en l’air puisque la science est venue s’en mêler et certains chercheurs se sont penchés sur ce sujet.

Les différentes conclusions qui ont été tirées viennent même affirmer que la course à pied serait en réalité l’activité physique qui permettrait le plus d’allonger son espérance de vie.

Cet argument viendra certainement faire pencher la balance chez les Jiwoker qui hésitent encore entre suivre un entrainement de running ou autre entrainement Jiwok.
Lire la suite »


23 juin 2020

perdre du poids en rameur
Les bienfaits des entraînements pour rameur

Vous avez été nombreux à nous demander des entraînements rameurs, ils sont enfin arrivés.

Avant de vous les présenter, je commencerais tout d’abord à vous parler des bienfaits du rameur sur votre corps.

Dans un monde qui va à toute vitesse, qui ne laisse plus le temps pour une alimentation équilibrée et naturelle, des situations professionnelles qui prennent de plus en plus de temps, l’entretien physique de son corps est souvent relégué loin dans les priorités.

De plus en plus de personnes ne disposent plus d’un emploi du temps fixe, ce qui réduit les possibilités de faire une activité régulière au sein d’un club ou d’un groupe.

Et quand on trouve à se dégager un peu de temps pour rester en forme, la météo s’en mêle et on y renonce à la dernière minute.

Difficile de se motiver. Le sport dans une salle prévue à cet effet, ou à domicile s’impose donc comme une nécessité, on pourrait dire un refuge.

Les activités en salle de sport ou à domicile
Parmi les ateliers les plus représentés dans les salles de sport ou les équipements présents à la maison, on trouve le vélo d’appartement en tête, suivi du rameur, du tapis de course et vélo elliptique.

D’un point de vue de la sollicitation d’un grand nombre de muscles et de la perte calorifique, c’est le rameur qui demeure l’activité la plus bénéfique et la plus pratique pour débuter le sport.

Cela ne signifie pas pour autant que les autres appareils n’ont aucune utilité, mais qu’ils ne sont pas aussi efficaces que le rameur, quel que soit l’objectif recherché.

Une consommation calorifique importante pour la perte de poids
Le rameur permet de brûler l’équivalent de 580 à 680 calories par heure en moyenne. Cette activité arrive en huitième position des 10 sports les plus brûleurs de calories, derrière – dans l’ordre – le ski de fond, le cyclisme, la course à pied, le squash, le saut à la corde, le rugby, la boxe ; mais devant la natation et l’escalade.

Lire la suite »


fitspo mauvais pour le corps

Pourquoi Instagram c’est mauvais pour votre corps

Une étude intitulée “Mobile exercising and tweeting the pounds away“ (traduisez « faîtes du sport et tweetez depuis votre mobile pour maigrir ») a été r réalisée sur le célèbre réseau social Instagram et plus particulièrement sur les adaptes du « Fitspo », cette tendance qui tend à motiver les utilisateurs à faire du sport et à adopter un mode de vie plus « sain ».

En réalité, ces publications créeraient l’effet inverse chez les personnes qui les consultent. Explications.

Ce phénomène est absolument partout
: il s’agit principalement de clichés qui affichent des corps filiformes, sportifs et bronzés, en d’autres termes, des corps (trop) parfaits selon les codes de notre société actuelle.

Ce sont des personnes qui semblent avoir fait du fitness, du yoga et du sport en général leur passion à part entière et entendent bien la partager au plus grand nombre.

Pourtant, les conséquences pourraient être négatives puisque ces initiatives seraient nocives pour le public qui les consulte.

En effet, elles provoqueraient des comportements auto destructeurs et contribueraient à la baisse de la confiance en soi tout en augmentant le mal être.

C’est que démontre l’étude qui vient d’être publiée et qui met en relation le réseau social et les effets pervers qu’il induit.
Lire la suite »


16 juin 2020

améliorer performance courir running course à pied
(crédit photo : Sangudo)

Pourquoi je stagne en running ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais effectué un petit rappel :

La course à pied possède de très nombreuses vertus tant sur le plan physique que sur le plan cardiaque.

En effet, courir fait appel non seulement aux muscles des jambes mais aussi aux fessiers, aux abdominaux et aux bras grâce à leurs mouvements de balancier.

Courir est bénéfique au système cardiovasculaire car il augmente les capacités respiratoires du coureur ce qui entraîne une amélioration du souffle et des échanges gazeux entre le sang et les poumons.

Beaucoup de personnes aiment courir simplement pour le plaisir de pratiquer une activité sportive qui leur permet de brûler des calories et de se muscler .

Cette activité physique, mais elle n’est pas la seule, permet de secréter des endorphines dans le cerveau.

L’endorphine étant l’une des hormones du bien-être, cela explique pourquoi on se sent aussi bien après avoir couru et s’être dépensé.

D’autres coureurs, en revanche pratiquent la course à pied pour le dépassement de soi, la performance et l’envie toujours plus grande de se dépasser.

Mais, il arrive qu’à un moment donné la performance stagne.

C’est en général le signe que l‘entrainement suivi ne correspond plus au coureur et qu’il va falloir y remédier en apportant quelques changements opportuns.

Pour quelles raisons les performances stagnent-elles ?

Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories