16 octobre 2019

courir dans le froid

Cette semaine (comme presque toutes les semaines), vous continuez à vous dépasser et ne pas lâcher votre objectif ! Bravo !

Cette semaine, nous avons de la perte de poids, un semi en moins de 1 h 40, de la marche, du vélo….

Encore une fois, je me répète, mais c’est toujours un vrai plaisir de lire vos progrès et la joie qui en découle.

Bonne lecture

Marc
« Hello, j’ai commencé ce programme il y a quelques semaines semaines maintenant. J’en suis a la séance 9. Je trouve qu’augmenter d’une minute chaque intervalle d’une séance à l’autre est un peu difficile. Mais je ne craque pas et finalise chaque séance.

J’ai un peu de mal a respecter les % de FC, je me retrouve très souvent au-dessus, de l’ordre de 5%.
Je mesure 1,78m et pesait a l’origine 92 kg. Avec cet entrainement et une diminution des calories ingérés, je suis désormais à 85 Kg. Je souhaite descendre vers les 76 Kg a terme.

Je me suis aussi fixé l’objectif de participer à une course de 10 km qui aura lieu en Janvier.

Votre programme et votre site sont pour moi une vrai source initiale de motivation, et pour cela merci.
J’ai hâte de clôturer ce premier programme pour en faire un autre.
A bientôt »
(Marc suit un programme perdre du poids en jogging)

Caroline
« J’ai bouclé mon semi dimanche en 1 h 39 minutes ! Super heureuse, surtout que cela faisait plusieurs fois que je n’arrivais pas à passer sous la barre des 1 h 45. A l’arrivée, en voyant mon chrono, je n’y croyais pas, j’étais sous les 1 h 40…

La préparation du plan semi Jiwok a été intense mais elle a porté ses fruits.
Un grand merci aux coachs de m’avoir accompagnée.
 »
(Caroline a suivi un plan semi 1 h 45)

Clément
« Première sensation positive, je ne m’attendais pas à tenir les 40 minutes de l’exercice. »
(Clément suit un programme débuter le running)

Patrick
« De mieux en mieux après neuf jours d’entrainement à marcher ai fait 4.1 km en 35 minutes soit 4745 pas avec mon podomètre »
(Patrick suit un programme marche à pied)

Emilie
« Pas de perte de poids pour le moment, mais un corps qui commence à se redessiner. J’ai également une meilleure endurance et le besoin de faire mes séances. J’adore le coaching jewok, je ne suis pas prête de m’arrêter!!! »
(Emilie suit un entrainement vélo d’appartement pour perdre du poids)

Christian
« La séance 1 s’est très bien déroulée, pas de mal aux jambes, pas d’essoufflements, mon genou et ma hanche droite ont très bien fonctionnés. RAS »
(Christian suit un entrainement marche nordique)

Emmanuelle
« Séance 17. Je ne pensais jamais éprouver du plaisir à courir. Plus les séances passent plus je suis impatiente d’y retourner. J’ai enfin trouvé mon rythme, je ne suis plus essoufflée et j’ai fini ma séance très facilement. »
(Emmanuelle suit un programme perte de poids en running)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

15 octobre 2019

alimentation sport matin

Le petit déjeuner avant une sortie running

Faire le plein avant une séance d’entrainement de jogging matinale, c’est important. Mais chaque personne est différente ; il existe néanmoins des principes généraux pour se repérer.

S’apprêter à courir alors que le soleil se lève à peine peut être le meilleur (et parfois même le seul) moment pour vous pour suivre votre entrainement de running. (Certains préfèrent courir le soir)

Il faut cependant avouer que concilier démarrage matinal et alimentation adaptée peut se révéler difficile.

Trouver une stratégie d’alimentation personnalisée efficace s’apparente à découvrir un diamant brut ; Les besoins sont en effet très différents d’un athlète à l’autre : Ce sont des choix très personnels.

La nutrition matinale avant un effort physique est très différente en fonction de votre métabolisme mais également en fonction de la séance d’entrainement prévue.
Une part de gâteau sport peut être un bon apport de glucides simples pour certains alors qu’il sera catastrophique pour le système digestif d’autres.

Arriver à un résultat valable pour soi va requérir un certain nombre d’essais… et d’erreurs.

Il est donc probable que certains entraînements soient affectés par des soucis gastro-intestinaux mais c’est le prix à payer pour trouver le bon équilibre.

Commencez par prendre en compte la distance prévue ; la durée et l’intensité vont modifier la demande énergétique du corps. les parcours courts et peu intenses se gèrent facilement.

Le principe de base est que toute course de moins d’une heure ne requiert généralement rien de particulier. (Vous pouvez même courir à jeun si vous respectez certaines règles)

Cependant si le principe fonctionne pour une majorité de coureurs, cela n’a rien d’absolu.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

14 octobre 2019

préparation trail course nature

Retrouvez nos plans d’entrainement trail , trail court, course nature (préparation pour débutant et confirmé)

De plus en plus de coureurs se lancent dans le trail !

C’est pourquoi nos coachs enrichissent assez souvent nos plans d’entrainement trail ! Et je peux vous dire qu’ils ont fait cela avec amour.

Pour rappel, le trail est une épreuve de running (course à pied) qui se déroule en milieu naturel (montagne, forêt,etc…) sur un parcours utilisant des chemins ou sentiers dont la totalité des surfaces goudronnées n’excèdent pas 15% à 25% de la distance totale du parcours.

Oui le trail nature c’est beau…..C’est des entraînements et des courses en pleine nature, en montagne, en campagne, sous les arbres, au milieu de l’herbe, ca sent bon…

Mais cela peut être également en ville (urban trail) comme l’éco trail ou le city trail.

Il existe plusieurs types de trail :

course nature : course pédestre sur une distance inférieure à 21 kilomètres, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 25 % ;
trail court : course pédestre sur une distance comprise entre 21 et 42 km, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 25 % ;
trail : course pédestre sur une distance supérieure à 42 km, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 15 %.
ultra-trail : course pédestre sur une distance supérieure à 80 kilomètres, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 15 %, c’est souvent des courses de montagne.

Avant de participer à une course nature ou trail, il est important de bien se préparer et de suivre un programme d’entrainement course adapté et efficace.

En effet pour le trail running, il est important d’avoir une bonne préparation pour réussir sa course et son chrono.

Comment préparer son trail : Bien choisir sa prépa trail (entrainement trail débutant et confirmé)

Avant tout, il est essentiel de bien définir ses objectifs pour choisir le meilleur plan trail adapté à son niveau de forme et son objectif (temps de course).

Courir entre 10, 20 ou 40 kilomètres c’est une chose, être capable de parcourir cette distance en trail sur un terrain escarpé, vallonné ou accidenté en est une autre.

Il faut donc prendre en considération ses capacités physiques, savoir si l’on se situe en tant que débutant ou confirmer pour choisir au mieux son plan trail.

En effet, un trail même court représente un effort et un intensité spécifique auquel il est préférable de se préparer sérieusement.

Nos entrainements trail vous aideront à acquérir les différentes techniques de course à pied sur terrains accidentés typiques des trails (principalement en montée et en descente (dénivelé positif) et accessoirement en dévers).

Par ailleurs, nos entraînements sportifs vous permettront d’acquérir l’endurance et renforcement musculaire et cardio vasculaire nécessaire pour évoluer confortablement lors de votre course qui peut s’avérer être une épreuve longue malgré un faible kilométrage initial.

La diversité des séances des entraînements trail jiwok (comme le fractionné) vous offrira la possibilité de développer les différents paramètres physiologiques et techniques nécessaires à votre performance tout en gardant une progressivité indispensable pour éviter les blessures et la fatigue.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

bain froid pied running
(crédit photo : Kevin Saff )

Guide des bains glacés à l’usage des coureurs (running) : Nos conseils pour réaliser vos bains glacés pendant votre entrainement de running afin d’optimiser vos performances et vos résultats de course : marathon, semi, trail, triathlon.

L’utilité des bains glacés est sujette à débat mais il est possible de trouver un compromis.

Les œufs sont bons pour vous. Les œufs sont mauvais pour vous. Les œufs sont bons pour vous…

Si vous avez un certain âge, comme moi, vous avez l’habitude des avis contradictoire sur à peu près tout ; de la nutrition aux étirements en passant par le volume et l’intensité de l’effort.

Il en va de même avec les bains glacés.

Il existe tellement d’études contradictoires qu’il devient difficile de s’y retrouver.

D’une part, les entraîneurs comme les coureurs utilisent les bains glacés avec succès depuis des années.

Selon eux, l’eau glacée aide les jambes, et les esprits, fatigués ; les séances suivantes sont donc de meilleure qualité.

Des séances de running de meilleure qualité (et la confiance accrue qui en découle) conduisent généralement à de meilleures performances.

D’un autre côté, les professionnels de santé relèvent que l’inflammation consécutive à l’effort (la légère douleur accompagnée de la raideur des jambes) stimule l’adaptation de l’organisme à l’effort.

En coupant court à cette inflammation avec un bain glacé, vous empêchez le corps de s’adapter à cette sollicitation sur la durée.

Nous voici donc coincés dans la spirale de vouloir un peu de confort dans l’entraînement tout en souhaitant en retirer le plus de bénéfices.

La meilleure que je recommande est d’utiliser les bains glacés par période, de la même manière que les coachs Jiwok construisent vos plans marathon, semi-marathon, 10 km, trail, ultra trail ou triathlon.

Voici comment :

Pour retirer le maximum d’adaptation au stress physiologique, il faut limiter les bains glacés pendant la partie initiale du plan d’entraînement.

Il ne faut y avoir recours que lorsque le corps est suffisamment affecté et que les séances diminuent en qualité.

Pas uniquement après un effort intense mais plusieurs jours d’affilés.

À l’approche de la course, vous pouvez utiliser les bains glacés plus souvent pour rafraîchir vos jambes et vous redonner un peu d’entrain.

À un mois de la course, vous devez vous sentir à l’aise à chaque séance d’entrainement.

Ceci permet de construire la confiance en soi qui, à ce stade du plan d’entrainement, est bien plus importante que toute diminution de la capacité d’adaptation qui a déjà été travaillée en profondeur dans les semaines précédentes.

J’aime vraiment cette conception qui semble allier le meilleur des deux mondes.

Les premiers temps de l’entraînement s’accompagnent de la douleur et de la fatigue mais permettent de créer la résistance à l’effort maximale.

Lorsque la qualité de vos séances d’entraînement diminue plusieurs jours d’affilés, vous prenez des bains glacés.

À l’approche de la course, vous devez vous préoccuper de votre bien-être pour être le plus frais et reposé possible pour le jour de votre course.

Durant cette période, les bains glacés suivent la plupart des séances intenses pour garder de la fraîcheur dans les jambes.

De mon point de vue, c’est du gagnant-gagnant et concilie facilement les deux aspects de la discussion sur les bains glacés.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

08 octobre 2019

plan marathon 3 h 45

Cette semaine, vous avez été nombreux à participer à des courses (J’espère que vous avez apprécié l’ambiance et pris du plaisir).

Quelque soit le chrono que vous avez fait, vous devez être fièr(e) de vous ! Vous avez suivi un entrainement, accompli des efforts et vous vous êtes lancé le jour de la course ! C’est beau !

Si vous n’aimez pas courir, votre vélo d’appartement, elliptique, tapis de course ou rameur peut arrêter de prendre la poussière (Faites comme Pascal).

C’est donc les témoignages de la semaine qui devraient vous surmotiver !!!!!

Bonne lecture.

Michael
« Un grand merci
Juste un petit message pour vous remercier. J’ai suivi le plan d’entraînement de 8 semaines pour terminer un marathon en 4h, même si l’objectif réel était surtout d’aller au bout étant donné qu’il s’agissait de mon 1er marathon.
Et depuis ce dimanche, je suis officiellement devenu marathonien. J’ai bouclé les 42,195 km du Runinlyon en 3:44:44.
Un temps inespéré mais surtout une expérience inoubliable que j’ai pu savourer pleinement certainement grâce à une très bonne préparation. Hyper a l’aise jusqu’au 33e km où il a fallu négocier le fameux mur, puis 6 derniers kilomètres horribles durant lesquels le moindre pas demande un effort surhumain, là où le mental doit prendre le dessus pour oublier la souffrance. C’était génial. Encore merci.« 
(Michael a suivi un plan d’entrainement marathon objectif 4 h 00)


Sandrine

« 13 séances, -5.2kg sur 5 semaines, je suis contente du programme vélo elliptique pour perdre du poids niveau sédentaire. »
(Sandrine suit un entrainement elliptique pour perdre du poids)

Lucy
« Cela faisait longtemps que je n’avais pas fais de sport et donc forcément j’ai pris du poids, je ne sentais pas bien dans ma peau.
Après essayer quelques régimes qui n’ont jamais fonctionnés (enfin si, mais j’ai tellement repris après…), j’ai décidé de me remettre au sport.
Comme je voyais toutes mes copines se mettre au running petit à petit et trouver cela génial. Je me suis dis : Pourquoi pas moi ?
Alors, j’ai suivi les conseils du coach Jiwok depuis maintenant 2 mois, et je cours maintenant 1 heure sans problème et j’ai perdu 4 kilos. Je suis en pleine forme et je compte m’inscrire à une course en 2020. Mille fois merci Jiwok« 
(Lucy suit un programme débuter le running)

Pascal
« J’ai depuis longtemps un vélo d’appartement qui ne me servait à rien. J’ai eu 40 ans cette année, et je me suis que je ne pouvais pas continuer comme cela.
Je n’avais envie d’aller courir, peut-être plus tard, et surtout j’avais ce vélo d’appartement. J’ai donc suivi les conseils de mon coach Jiwok : ses conseils, ses encouragement, la musique m’aident beaucoup. Même si je ne suis pas encore totalement accroc, je prends du plaisir et je fais enfin du sport ce qui me fait du bien.« 
(Pascal suit un programme d’entrainement vélo d’intérieur)

Aurelie
« Séance confortable à ma grande surprise ! Vivement la 2eme ! »
(Aurélie suit un programme débuter le running)

David
« Après avoir suivi une préparation 10 km en 45 minutes, j’ai fais mon meilleur chrono ce week-end en 42 : 12 . J’ai tout donné ! L’entrainement a été intense, mais je me suis accroché et vu le résultat final, je suis assez content ! Maintenant récupération et une préparation courir plus vite. Merci à toute l’équipe pour vos conseils et votre disponibilité.« 
(David a suivi un plan 10 km en 45 minutes et va suivre un entrainement courir plus vite)

Angee
« Belle séance ! Assez facile je continue, c’est bien, j’adore ! »
(Angee suit programme perte de poids en marche à pied)

Et vous ça donne quoi, votre entrainement Jiwok ?

(crédit photo : janheuninck )

starstarstarstarstar

t-shirt-Coureur-Du-Dimanche-running

Tee-Shirt Coureur du Dimanche – équipement running

Des t-shirts pour vos séances de running, vous pouvez en trouver des centaines (voir des milliers).

Rappel : Si vous en choisissez un, il est important que votre t-shirt ne soit pas coton, mais plutôt dans une matière technique qui favorisera principalement l’évacuation de votre transpiration (Vous pouvez également choisir un t-shirt de compression).

Donc comme je vous le disais, ce n’est pas les t-shirts qui manquent, par contre si vous souhaitez courir avec un t-shirt technique fabriqué en France, c’est déjà une autre histoire.

En effet, 99 % de la production mondiale de t-shirt de course à pied est fabriquée en Asie.

Donc si vous souhaitez courir français, ce n’est vraiment pas évident.

Les créateurs de la marque Coureur du Dimanche, ont réalisé le même constat et se sont lancés dans le monde de l’équipement du running.

L’idée de Coureur du Dimanche, n’est pas de révolutionné l’équipement de course à pied, mais plutôt d’apporter de la qualité, de la fabrication française et de l’humour.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

07 octobre 2019

mal au ventre running course à pied

Comment ne plus avoir mal au ventre pendant une course ou un entrainement de running.

De nombreux Jiwokeurs, nous posent la question de ce qu’il faut manger avant leur entrainement de course à pied ou avant une course.

En effet, de nombreux coureurs rapportent des problèmes du système digestif pendant l’effort et sont contraints de limiter leurs performances pour atténuer la douleur et les désagréments.

Pour apporter des solutions à ces maux de ventre, la neuropathie permet de mieux comprendre les causes du mal de ventre, des problèmes de digestion tout en améliorer la nutrition.

Le corps humain fonctionne de telle façon à gérer l’énergie qui lui est apporté : il ne peut donc pas faire plusieurs choses à la fois, comme courir, penser et digérer.

Il est alors difficile de faire un exercice intense comme la course avec l’estomac rempli car dans cette situation, l’énergie sera utilisée en priorité pour la digestion : c’est pourquoi la mise en place d’une stratégie alimentaire est primordiale.

Quelles sont les causes des troubles digestifs pendant l’effort ?

Tant que la digestion n’est pas terminée, il est difficile de repousser ses limites pendant l’effort car le mal de ventre peut apparaître rapidement.

Il faut attendre que le corps dispose de suffisamment d’énergie pour que les muscles soient suffisamment alimentés pendant l’exercice physique.

Bon à savoir : Lors de la course à pied, les chocs causés par les pas peuvent provoquer des micro traumatismes intestinaux.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories