30 novembre 2022
entrainement débutant

comment bien débuter en running, jogging ou course à pied

J’espère que vous avez bien débuté la semaine !

Pour continuer sur votre lancée et garder le rythme, voici les témoignages de la semaine qui donneront encore plus envie d’aller faire du sport.

Bonne journée à tous et bonne lecture :

Chris
« J’ai toujours eu du mal à perdre du poids. J’ai suivi top de régime et autres super méthode mais rien n’a vraiment marché (ou j’ai vite repris). Comme je n’ai jamais été une grande sportive, je n’ai jamais pris conscience de l’impact sur mon corps.
Avec l’entrainement Jiwok, j’ai perdu 8 kilos en suivant toutes les séances et les conseils de nutrition. Alors ce n’est que le début, mais j’ai pris du plaisir dans l’effort. Mon corps et mon cerveau me réclame ces efforts, ce que je trouve complémentent incroyable. Je croyais que c’était uniquement pour les grands sportifs ce genre de sensation. »
(Chris suit un programme perte de poids en running)

Pierre
« C’était dur, mais j’ai réussi à passer sous les 1 h 35 pour mon semi. C’est une petite victoire personnelle.
Je me suis mis à la course à pied avec Jiwok et je débutais.
Quand je vois tout le chemin parcouru depuis. J’adore vraiment le concept de Jiwok et sur moi ça marche plutôt bien.
J’ai hâte maintenant « d’affronter » mon prochain entrainement qui sera une nouveauté pour moi : le marathon. »
(Pierre a suivi un plan semi marathon 1 h 35)

Marianne
« J’ai découvert la marche nordique l’année dernière et je trouvais cela très bien comme activité physique. Par contre, toutes mes sorties se ressemblaient donc cela devenait ennuyeux.
J’ai bien cherché des séances types sur le net, mais rien de bien attractif. J’ai découvert Jiwok et cela convient exactement à ce que je recherchais. Des séances variées, un accompagnement et un suivi. Cela me permet de rester en forme avec plaisir.
Merci à toute l’équipe pour vos précieux conseils
 »
(Marianne suit des séances marche nordique)

Jérôme
« Mon premier trail s’est très bien passé. Je n’ai pas trop souffert. J’avais des doutes pendant la préparation sur ma capacité à réussir ce premier trail. Mais en fait, tout s’est bien passé. Merci Jiwok »
(Jérôme a suivi un plan d’entrainement trail)

Ellen
« J’arrive à la séance 7, et je peux désormais courir 2km sans pause – quand avant, une distance de 150m me semblait très long. Quel plaisir de voir une progression !! »
(Ellen suit un entrainement débuter le running objectif courir 30 minutes)

Thierry
« Nickel,jusqu’à maintenant tout va bien très bon coaching ! »
(Thierry suit un programme reprise après blessure)

Et vous, votre entrainement Jiwok cela donne quoi ?

starstarstarstarstar

perdre du poids en courant

Comme en ce moment, la pluie c’est le quotidien du runner, voici mes conseils pour continuer à prendre du plaisir malgré la pluie.

6 Conseils pour courir sous la pluie : Pour que courir quand il pleut devienne un plaisir

Comme nous vivons pas dans un pays avec 360 jours ensoleillement (hélas et vu ce qui est tombé dernièrement !!!), je suis obligé de vous donner des conseils pour courir sous la pluie….

Vous avez commencé votre entrainement de running (ou vous êtes en plein de dedans) mais les jours de pluie s’accumulent.

Il serait dommage de perdre tous les bénéfices de votre entraînement en stoppant votre entrainement de running à cause de la pluie !

En suivant quelques précautions, vous verrez que courir sous pluie n’est pas si désagréable qu’il n’y paraît.

Ce sont les premiers mètres qui vous paraîtront les plus durs. Ensuite, une fois habitué à la pluie, elle ne vous gênera même plus.

Pour un jogging sous la pluie réussi, il faut néanmoins suivre quelques conseils.

 1

Vetement pour courir sous la pluie

 2  Une casquette
 3  Une vieille paire de chaussure
 4  Un gilet fluo  ou un brassard
 5  Un brassard de téléphone étanche
 6  On se déshabille rapidement

1- Comment s’habiller pour courir sous la pluie ?

Si en plus de pleuvoir il fait froid, mettez une couche supplémentaire. Pour courir sous la pluie, l’idéal est de porter des vêtements de running technique éliminant la sueur et l’eau due à la pluie ainsi qu’un coupe vent dont la matière vous permettra d’être mouillé moins vite.

Aller courir sous le vent et la pluie sera plus facile.

Ne vous couvrez cependant pas trop en pensant être protégé par la pluie. En effet, vos vêtements risqueraient de devenir lourds et humides et de vous gêner plus qu’autre chose.

2- Quel équipement pour courir sous la pluie ?

En plus de la tenue, adoptez également la casquette avec rebord. Elle protégera votre visage de la pluie et vous permettra d’y voir clair même lorsque les averses sont intenses. Ce sera plus pratique qu’une capuche qui risque de bouger, de laisser passer la pluie et de vous gêner.

3- Quelle chaussure pour courir sous la pluie ?

Au niveau des chaussures (Comment bien choisir ses chaussures de running), mieux vaut prendre une vieille paire pour courir sous pluie. En effet, la pluie va accentuer l’usure des chaussures. Mieux vaut donc épargner votre nouvelle paire.

N’oubliez pas de les sécher une fois votre séance de running terminée, histoire de leur éviter de se déformer.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

casque sans fil sport

Ecouteurs sport tour de cou sans fil : AL3+ Freedom

De temps en temps, j’aime vous faire découvrir des nouveaux casques ou écouteurs sport.

Comme je vous le dis souvent, lors de la pratique du sport en musique comme courir en musique ou pédaler en musique, le choix de votre casque audio est aussi important que le choix de vos chaussures de running.

En effet, il est important de choisir un casque adapté à votre morphologie, à vos préférences et à votre sport.

Cette semaine, je vous présente les écouteurs sport AL3+ Freedom sans fil de MIIEGO.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

29 novembre 2022

perte-poids_rester-en_forme

7 petites règles alimentaires qui vous aideront à atteindre votre objectif de perte de poids.

Vous êtes nombreux à vous poser des questions concernant votre alimentation pendant votre entrainement perte de poids Jiwok (que ce soit en running, vélo d’appartement, natation, elliptique, tapis de course, marche nordique, marche)

Pour chaque entrainement, un ré-équilibrage alimentaire est associé au programme d’entrainement.

Cependant, je peux comprendre que vous n’ayez pas le temps de le lire ou que cela pourrait être encore trop contraignant.

Je vous propose donc déjà dans un premier temps de suivre 7 petites règles alimentaires qui vous aideront énormément dans votre objectif de perte de poids.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

23 novembre 2022

sport pour tous les ages

La nuit se couche plus tôt, il fait plus froid et la pluie n’arrange rien !

Je sais que c’est plus compliqué de se motiver en cette période de l ‘année !

La lecture de la semaine devrait vous apporter son lot de motivation et sourire.

Voici donc les témoignages de la semaine :

Thierry
« Vos programmes d’entrainement sont totalement adaptés.
J’ai suivi un premier programme de perte de poids.
Programme très efficace puisque j’ai perdu 8 kilos, à raison d’un kg par semaine !
J’ai enchainé avec « Courir plus vite en améliorant sa VMA » et je viens de terminer les 30 séances pour un 10 km en 45 mn.
J’en suis arrivé à un poids idéal, soit -15 kg depuis le nouveau départ après seances avortées suite à blessures, donc depuis mi-mai. Enchaîne sur le semi ! »
(Thierry a suivi un programme perte de poids, puis courir plus vite, pour enchaîner un plan 10 km en 45 mn)

Myriam
« Cela fait une semaine …et je me surprends a avoir envie de courir et commencer à prendre du plaisir!c’est une révélation pour moi…je continue! »
(Myriam suit un programme débuter le running)

Sébastien
« J’ai fini mon semi en 1 h 42 ! La préparation s’est bien passée même si au début j’étais un peu effrayé quand je voyais le descriptif de certaines séances de fractionné.
Au final, c’était tout à fait faisable et progressif.
Pendant la course, je n’ai pas souffert, j’étais à l’aise. D’un autre côté, j’ai vraiment suivi tous vos conseils à lettre, plus la lecture régulière de votre newsletter, je ne pouvais pas être mieux préparé.
Encore merci. Je vais sûrement maintenant continuer avec un entrainement courir plus vite pour passer l’hiver »
(Sébastien a suivi un plan semi objectif 1 h 45)

Franck
« Merci coach de m’aider à ne pas me relâcher pendant mes séances de vélo d’appartement. Ca fait un bien fou de t’avoir dans les oreilles avec la musique. Les séances passent toute seul et je prends enfin du plaisir à pédaler »
(Franck suit un programme rester en forme avec un vélo d’intérieur)

Nathalie
« Vos entrainements me convienne très bien, je n’ai pas trouvé mieux sur le net, intercaler la voix du coach à notre propre musique est vraiment un plus, bravo à l’équipe.
Toutes mes cordiales salutations »
(Nathalie suit un programme de marche nordique)

Et vous, qu’est ce ça donne votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

Peut on boire du vin pendant son entrainement de running ?

Les sportifs peuvent-ils également être des amateurs de vin rouge ?

La question de la consommation d’alcool est souvent soulevée dans le monde du sport.

Face à de nombreuses idées reçues, il peut être facile de faire fausse route et d’abandonner ses petits plaisirs. Afin de remettre les pendules à l’heure, sachez que différents scientifiques et spécialistes se sont exprimés sur le sujet.

Concrètement, rien ne vous empêche d’être un sportif le jour et d’être un amateur de vin le soir. Vous trouverez dans cet article toutes les informations essentielles à connaître sur le sujet et il se pourrait bien vous soyez étonné.

1- Le vin ne doit en aucun cas être interdit chez le sportif

Bonne nouvelle pour tous les amateurs de bons crus, sachez que la consommation de vin n’est en aucun cas interdite si jamais vous êtes également mordu de sport.

D’après Jacques Menuet, médecin du sport et nutritionniste, il est même possible d’en consommer les jours précédant une compétition comme son 10 km, 20 km, semi, marathon, trail ou triathlon.

Même si certaines vieilles rumeurs indiquent que l’alcool et le sport ne font pas bon ménage, il n’existe aucune raison valable de vous interdire ce petit plaisir à la veille d’une compétition sportive.

Concrètement, la consommation de vin est déconseillée que pour certaines personnes, comme par exemple les femmes enceintes (qui peuvent également faire du sport) ou bien les personnes atteintes de pathologies spécifiques.

Ces personnes sont d’ailleurs généralement informées par leur médecin qu’il est préférable, voire nécessaire, d’éviter l’alcool.

Pour les sportifs, consommer du vin n’aurait pas d’effets néfastes.

En effet, il a été prouvé que les performances n’en étaient pas affectées, surtout si la personne concernée a l’habitude de boire du vin.

En plus de ne pas avoir d’effets néfastes, il semblerait même que cette boisson aurait certaines vertus qui seraient idéales pour une personne faisant travailler son corps régulièrement.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Les effets du surentraînement sur votre corps et vos performances

Notre médecin du sport et mésothérapeuthe attaché à l’INSEP, Dr Charles Aisenberg vous a rédigé un nouvel article concernant un sujet qui touche les coureurs et tous les sportifs qui veulent en faire trop : le surentraînement.

Phénomène quasi inconnu du sportif occasionnel, le surentraînement touche le sportif professionnel mais aussi l’amateur « assidu » notamment dans les phases de préparation intensive (marathon, triathlon, trail etc.), les médecins du sport le redoutent également chez les jeunes en sport-études ou qui pratiquent une activité sportive à haute dose.

L’objectif de l’entraînement est d’induire une adaptation des tissus musculaires et du système cardio-vasculaire par une répétition de séances.

Lors de la phase de récupération, entre les séances, l’organisme va se régénérer et doit retrouver un niveau d’équilibre plus élevé qu’avant « l’agression » que constitue la séance d’entraînement.

Ainsi, grâce à un entraînement régulier et équilibré utilisant des charges progressivement croissantes et des périodes de récupération en rapport, le sportif doit progresser.

Le surentraînement est le résultat d’un entraînement mal conduit avec un déséquilibre entre les charges de travail et les périodes de récupération.

Chez le sportif amateur, il apparaît lors de la modification des habitudes d’entraînement sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

1- Les principaux symptômes du surentraînement sont :

– La fatigue, physique et psychologique, avec une perte du plaisir de l’effort et de la motivation à l’entraînement.
– Des troubles du sommeil soit à type de difficultés d’endormissement ou de réveils nocturnes, soit à type d’hypersomnie sont presque toujours retrouvés.
– Une baisse de l’appétit.
– Des contre performances sans diminution de l’entraînement ; souvent interprétés à tord par le sportif qui va augmenter l’intensité de son entraînement.
– Une perte d’efficacité du geste technique et un risque accru de blessures.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories