31 janvier 2024

running 10 km programme 10 km

De moins 8 kilos au marathon

La semaine a été fraîche et pluvieuse mais j’espère que cela ne vous a pas découragé pour suivre les séances de votre entrainement Jiwok !

J’ai reçu, cette semaine, encore de très beaux témoignages. Je vous invite à lire le premier, celui de Laurent, qui vous montrera que tout est possible.

Ne vous imposez pas de limites, suivez les conseils de votre coach et vous n’aurez plus de limites.

Bonne semaine à tous.

Voici les témoignages de la semaine :

Laurent
« J’ai commencé le running avec Jiwok il y a 1 an. Que de chemin parcouru avec mon coach.
Franchement, je ne pensais vraiment pas qu’en commençant Jiwok je participerais à un marathon 1 plus tard !
Au début, je débutais le running parce que je voulais refaire du sport et perdre du poids.
Alors j’ai d’abord perdu du poids (8 kilos), puis j’ai couru 1 heure en continu. Et comme tout cela me plaisait bien, je me suis inscrit à une première course un 10 km.
J’ai adoré l’expérience. J’ai donc fait un second 10 km puis un semi.
Et maintenant pour 2024, je me lance pour mon premier marathon. Je n’ai pas d’exigence de temps, je veux simplement le terminée et être un « marathon finisher » comme disent les anglosaxons.
Ce qui est certain c’est que Jiwok a changé une partie de ma vie, alors merci et continuez comme cela. »
(Laurent a commencé par un programme perte de poids, puis un entrainement courir 1 heure, 10 km, semi et enfin marathon)

Cécile
« 2 premières séances terminées.. j’en bave un peu, mais ça fait du bien de se dépenser de nouveau ! Pas de courbatures. j’espère que c’est bon signe 🙂 »
(Cécile suit un programme tapis de course à après la grossesse)

Sophie
« Reprise en douceur et très agréable! Les conseils/encouragements du coach combinés à la musique permettent d’apprécier l’instant tout en restant concentré sur sa tenue, sa vitesse, sa respiration. J’ai hâte de poursuivre l’entrainement!
(Sophie suit un plan 10 km)

Catherine
« 5ième séance faite! J’ai réussi! Du mal à partir mais retour en forme! Super! »
(Catherine suit un programme débuter le running)

François
« J’en suis à la moitié de mon entrainement elliptique et j’adore ! Je me muscle bien les bras et le bas du corps. Et le coach me pousse bien pendant les séances. A chaque fin de séance, je me sens bien et j’ai hate d’attaqué la prochaine. »
(François suit un programme elliptique)

Stephane
« Première séance parfaite 50 minutes passées sans y penser. Musique sympa et alternance des cycles nickel. »
(Stéphane suit un programe perte de poids en running)

Frédéric
« J’ai suivi un programme sur votre site de 8 semaines afin d’être au top pour mon trail.
Je voudrais vous remercier de cette aide, très bon résultat = 21ème sur 777 et 4ème vétéran. Merci et à bientôt ».
(Frédéric a suivi un plan trail court)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?

(crédit photo : Drongowski )

starstarstarstarstar

entrainement-marathon

Plan d’Entrainement marathon de Paris

Vous êtes inscrit au Marathon de Paris 2024 ? (Bonne idée, il fait parti des 10 plus beaux marathon du monde)

Ne tardez pas trop à commencer votre entrainement pour ceux qui veulent préparer la course en 10 semaines ou 12 semaines.

Nos plans d’entrainement marathon sont là pour vous aider à atteindre votre objectif sans difficulté et de manière progressive.

Ils sont adaptés à tous les niveaux de pratique des débutants aux confirmés.

Le choix est assez large, vous devriez trouver votre bonheur en fonction de vos disponibilités.

Voici des exemples de plans d’entrainement marathon de Paris (mais vous pouvez les suivre pour d’autres marathons) que vous pourrez suivre avec votre coach Jiwok :

Plan Finir le marathon :

Finir un marathon sans séance intensive, 3 séances par semaine pendant 8 semaines.

Plan marathon 4 h 30:

Préparer un marathon en 4h30 environ, 3 séances par semaine pendant 10 semaines

Plan marathon 4 h 15 :

Préparer un marathon en 4h15 environ, 3 séances par semaine pendant 10 semaines.

Plan marathon 4h :

Préparer un marathon en 4h environ, 3 séances par semaine pendant 10 semaines.

Plan marathon 3h 45 :

Préparer un marathon en 3h45 environ, 3 séances par semaine pendant 8 semaines.

Plan marathon 3 h 30 :

Préparer un marathon en 3h30 environ, 4 séances par semaine pendant 8 semaines.

Plan marathon 3 h 15 :

Préparer un marathon en 3h15 environ, 4 séances par semaine pendant 8 semaines.

Plan marathon 3h :

Préparer un marathon en 3h environ, 4 séances par semaine pendant 10 semaines.

Vous trouverez tous les plans marathon ici >>>>

Par ailleurs, pendant votre entrainement Marathon (ou même pour bien choisir l’entrainement adapté à profil et votre objectif), n’hésitez pas à poser vos questions à notre équipe de coach : Sur les séances, sur la nutrition, sur une perte de motivation, ils sont là pour vous !

Je vous rappelle que pour les contacter c’est par ici >>>

Enfin, je vous invite également à bien lire (ou relire) nos 22 conseils pour le marathon.

(crédit photo : Melissa Maples)

starstarstarstarstar

30 janvier 2024

reprise sport

Comment se remettre au sport après 45 ans

La reprise du sport est une excellente chose surtout après 45 ans, pour votre corps et votre santé.

En effet, comme dirait notre médecin du sport Charles Aisenberg, « La pire des choses à faire pour votre santé, c’est de ne rien faire »

Il a été interviewé sur le sujet et je trouvais qu’il était intéressant de partager cette vidéo avec vous.

Pour résumer en quelques lignes ses propos :

Après 45 ans, l’activité sportive est le meilleur « médicament » contre toutes les maladies cardiaques.

Par contre, il est important que que la reprise du sport s’effectue doucement, avec un début progressif, régulier, sans se faire « mal » physiquement en respectant les périodes de récupérations.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

parcours de jogging à paris

Vous débutez le running ? Vous habitez Paris ? Londres ? New York ? Tokyo ? Venise ?

Si vous cherchez les parcours les plus sympa pour courir dans ces villes, j’ai la solution pour vous.

En plus des conseils que je vous avais donné sur « Où courir quand on débute la course à pied ?« , voici une approche plus visuelle pour trouver un parcours sympa.

Un chercheur, Nathan Yau, a récupéré toutes les données publics des utilisateurs runkeeper, puis les à filtrer par grandes villes (22 grandes villes dans le monde : de Chicago, à Sydney en passant par Paris et Londres).

Il a ainsi recréé les parcours les plus suivis par les joggeurs.

Ce qui est intéressant de voir, c’est que les coureurs sont à la recherche de verdure et de l’eau.

Par exemple à Paris, les endroits qui ont le plus de succès chez les coureurs sont les bords de Seine, le jardin du Luxembourg, le jardin des plantes ainsi que le bois de Vincennes et le bois de Boulogne.

La démarche de Nathan Yau est double : Il souhaite aider les coureurs à trouver des parcours autour de chez eux en s’inspirant du parcours des autres, mais aussi, de montrer aux maires des villes qu’ils peuvent utiliser son outil pour bien identifier les habitudes des sportifs afin d’adapter les infrastructures de leur ville.

Par ailleurs, ces cartes pourront aussi vous servir quand vous voyagerez ( si vous allez loin, n’oubliez pas nos conseils sur comment bien gérer son décalage horaire, surtout si vous participez à une course) et que vous chercherez un parcours pour votre prochaine séance Jiwok

starstarstarstarstar

24 janvier 2024

apprendre à courir

Pendant les fêtes de fin d’année et depuis le premier Janvier j’ai reçu une avalanche de témoignages de Jiwokers !!!!

Une vraie bourrasque de motivation pour vos bonnes résolutions 2024 !!!!

Bonne lecture

Pascale
« Très bonne surprise. Je n’était pas montée sur la balance depuis 2 semaines, et surprise, après la séance 9 (soit à la moitié du programme), j’étais déjà à -3 kgs (bien sûr avec une alimentation équilibrée mais quelques écarts, ex. verres de vins, pizza 1 fois,…).
Bref, pour moi ça fonctionne pour le moment. J’ai hâte de voir le résultat final.
Et surtout, je prends toujours du plaisir à courir… »
(Pascale suit un entrainement perte de poids en courant)

Stephane
« Super!!! 1h15 de footing, je n’y crois pas!! j’avais fais 55 mn à la dernière séance!!!! y a plus qu’a maintenir le cap!!! »
(Stephane suit un entrainement objectif courir 1 heure)

Nadine
« 15ème séance, j’adore l’accompagnement du coach! C’est difficile pour moi, mais le plaisir après course est bien là!! Je suis devenue accro. En revanche, j’ai une douleur au genou droit qui m’empêche de faire mon entrainement depuis une semaine… Je me suis donc rabattue sur le vélo elliptique qui me fait moins souffrir »
(Nadine suit un programme rester en forme en vélo elliptique)

Céline
« 2 X 25 minutes, soit 50 minutes de course, un peu de mal après les 2 minutes de marche, j’ai mis un petit moment à reprendre mon rythme, mais sur la fin, que du bonheur!!! »
(Céline suit un programme débuter la course pied)

Claire
« Première séance un premier janvier quoi de mieux? 🙂 Sédentaire depuis un moment je ne pensais pas pouvoir le faire mais le programme est vraiment adapté aux personnes qui veulent reprendre le sport. Bien sûr ça à tiré sur les jambes et parfois je n’allais pas vite du tout mais on se sent vraiment mieux à la fin de la séance. Après de bons étirements, pas de courbatures aujourd’hui et une envie de recommencer ! »
(Claire suit un entrainement rester en forme en jogging)

Cécile
« Première séance 8 jours après la naissance de Bébé (après avis médical bien sûr!). Même si elle parait « trop » simple, il n’en est rien: une zone d’effort accessible mais pas moindre, l’idéal pour reprendre possession de son corps! 😉 Et comme ça fait du bien au moral!! »
(Cécile suit un programme marche sur tapis)

Olivier
« Bon après une pause (vacance de noel) je viens de faire la séance 7 dur dur ,mais je suis vraiment content du programme, bonne perte de poids, et j’ai retrouvé la forme a++++ »
(Olivier suit un programme perte de poids en vélo elliptique)

Jennifer
« Séances 1 à 5 : reprise du sport après quelques mois d’arrêt. physiquement cela a été même si parfois des efforts sont à faire… après tout c’est le but de tout entrainement. Le mental fait toute la différence. Pour ma part avec ces 5 premières séances j’ai perdu 2 kg. J’ai suivi quelques conseils nutritionnels mais j’avoue faire des écarts plaisirs tous les jours sinon je ne tiendrais pas. Je veux rester dans le plaisir. Allez hop on continue ! »
(Jennifer suit un entrainement perdre du poids en running)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

(Crédit photo : memories_by_mike )

starstarstarstarstar

23 janvier 2024

s'améliorer en running jogging

Comment aimer la course à pied même quand on pense détester courir ? (Bien débuter le running)

Peut-être avez-vous déjà regardé les accros au running en vous demandant « Comment ils avaient bien pu avoir cette passion débordante ? »

Rassurez-vous, l’amour de la course à pied n’est pas forcément quelque chose d’inné et vous pouvez très bien travailler afin de devenir, vous-aussi, un réel addict à ce sport.

Contrairement à ce que certains pourraient encore penser, il est possible d’apprendre à aimer le running et même ceux qui détestent courir peuvent devenir totalement accro.

 1  Se lancer
 2  Bien s’équiper
 3  Dehors !
 4  Doucement
 5  Plaisir
 6  Objectif

1- Prendre la décision de vous lancer

Avant toute chose, il vous faudra avoir ce déclic qui vous poussera à enfiler une paire de baskets et à commencer la course à pied.

Bien entendu, si aucune raison valable ne vous pousse, vous aurez du mal à tenir le rythme et à devenir un véritable addict au running.

Les raisons de se mettre à la course peuvent être diverses. Certains choisiront cette discipline pour perdre quelques kilos ou pour affiner leur silhouette alors que d’autres rechercheront plus une sensation de bien-être générale.

Concrètement, toutes les raisons sont bonnes tant qu’elles vous permettent d’atteindre correctement vos objectifs et de vous motiver à pratiquer le running de façon régulière.

2- Trouver l’équipement parfait

Même si cela peut sembler simple de passer le pas de sa porte et de se mettre à courir, sachez qu’un bon équipement est indispensable.

De cette façon vous éviterez considérablement les blessures du débutant et vous mettrez toutes les chances de votre côté de ne pas être dégouté de la course avant même d’y avoir pris goût.

Pour cela, il vous faudra trouver une paire de baskets adaptée au running (Retrouvez nos 7 conseils pour choisir vos chaussures de running).

De cette façon, vos pieds seront en sécurité tout au long de vos entraînements. Vous pouvez également investir dans une tenue spécifique pour le running.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, il est préférable d’éviter le combo « jogging large + t-shirt XXL ». L’avantage est que, face à la popularisation du running, vous trouverez de nombreux articles spécialement adaptés à la pratique de ce sport. (Et évitez le syndrome Rocky)

Vous remarquerez également que, plus le temps passe, plus vous aurez tendance à vous équiper pour vos différentes sessions de running en fonction du temps. (Courir sous la pluie ou comment s’équiper pour courir en hiver)

3- Pratiquer le running en plein air

Même si certains pensent qu’il est préférable de commencer à courir sur un tapis de course d’une salle de sport, sachez que ce n’est pas la meilleure façon pour vous d’apprécier la pratique du running.

Tous les adeptes de cette discipline vous le diront : rien ne vaut la course en extérieur. Peu importe où vous habitez, vous trouverez certainement l’endroit parfait à côté de chez vous pour pratiquer idéalement la course.

De cette façon, vous respirerez correctement l’air frais et vous pourrez vous laisser aller à la contemplation des paysages pendant que vous courez.

En changeant fréquemment vos itinéraires, vous commencerez à trouver un intérêt certain à la course à pied et vous commencerez, sans vous rendre compte, à devenir accro au running. (Retrouvez nos conseils pour savoir où courir quand on débute le running)
Lire la suite »

starstarstarstarstar

alcool running sport course a pied

Pourquoi l’alcool est mauvais pour le coureur et les sportif ?

Si vous vous êtes lancer dans  le défi « Janvier Sec » (Dry January dans la langue de Shakespeare)  qui consiste à s’abstenir de toute consommation d’alcool durant le mois de janvier,  alors je vous conseille la lecture cet article à partir de février.

Quand je dis « boire ou courir », je parle évidemment d’alcool et non pas d’hydratation pendant après vos séances d’entrainement.

Le sport et l’alcool ne font pas bon ménage lorsqu’il s’agit de pratiquer un entrainement ou une compétition.

Bien rares sont ceux qui penseraient à suivre une séance de running (ou de fitness) soûl.

Mais on pense moins au fait que la consommation d’alcool, à table ou de façon plus festive, est mauvaise pour la pratique du sport sur le moyen et long terme.

Mais puisqu’il reste bien difficile de se priver d’une bonne bouteille ou d’une occasion de faire la fête, voyons un peu comment se ménager au préparer pour aller courir dans de bonnes conditions.

 1   ✅ La réhydratation
 2 Le choix des alcools
 3 Le choix de l’abstinence
 4 Une consommation responsable
 5 L’alcool n’est pas bon pour l’ossature
 6 Gérer son sommeil


1-La réhydratation

L’alcool déshydrate, c’est bien connu. Les habitués des soirées vous diront même qu’il faut alterner un verre d’eau ou de soda avec un verre d’alcool. En effet, la déshydratation se fait sentir dès l’absorption d’un alcool supérieur à 4°.

Dès lors, il convient de récupérer de sa déshydratation lors d’une séance de course à pied avant même d’entamer une soirée ou un repas où le vin sera servi.

Ainsi, en remettant son corps d’aplomb, on sentira moins les effets de la déshydratation causée par l’alcool.

Il reste aussi conseillé de bien boire de l’eau entre chaque verre d’alcool de façon à limiter en cours de soirée la déshydratation.

2-Le choix des alcools

Même si sans alcool la fête est plus folle, on aime bien boire un verre de temps en temps. Il y a justement quelques petites choses à savoir concernant le choix de ses alcools. En deçà de 4° d’alcool dans le liquide, les effets de la déshydratation ne se font pas sentir.
C’est vrai que le choix se limite au cidre qui est un choix moyen en raison du taux de sucre.

Au delà de ce taux, plus il y a d’alcool, plus la soif se fait sentir. En conséquence, surtout pendant une période de sport intense, il faut se militer aux alcools les moins violents et préférer une bière légère à une bouteille de vin.

3-Le choix de l’abstinence

L’abstinence en terme d’alcool concernant les grands sportifs n’est en rien un secret. Mais elle doit concerner aussi ceux qui se trouvent dans une grosse phase d’entrainement ou qui sont en période de compétition. En effet, l’alcool ralentit le processus de récupération musculaire. Or, en période intensive, cette récupération est primordiale pour être en bonne condition.

L’alcool ne fait donc pas bon ménage avec le sport intense et d’autant plus la course à pied. L’alcool est mauvais aussi pour les tendons qui sont placés d’emblée dans un état pro-inflammatoire. En somme, le moindre petit écart de sollicitation de vos tendons peut entraîner tendinites et blessures à cause de la présence d’alcool.

4- Une consommation responsable

Naturellement, personne n’incite à la consommation d’alcool. Elle est toutefois assez inévitable. Si on sait qu’une période intense de sport ou de running est peu compatible avec l’alcool, il convient donc de programmer ses soirées en fonction de son entrainement.

Si vous savez que vous avez dans l’année, admettons durant les fêtes de fin d’année, une période plus légère en sport, c’est l’occasion de moins culpabiliser sur votre consommation d’une bonne bouteille de vin. Celle ci aura moins d’impact sur votre organisme que de jongler entre aller courir et les soirées entre amis.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories