course-à-pied

Venez découvrir les apports de la course à pied en terme de santé. Suivez les conseils pour maigrir et profiter de vos entrainements.

27 mars 2017

chaussure_running
(crédit photo : timtak )

Comment bien choisir vos chaussures de running ?

Que l’on soit coureur débutant ou habitué, il est primordial de connaître la nature de ses pieds. Si l’on veut éviter les blessures, mieux vaut s’équiper d’une paire de chaussures bien adaptée. Voici quelques conseils pour ne pas se tromper et profiter pleinement de vos entraînements de course à pied Jiwok.

Voici mes 7 conseils pour trouver les chaussures de course à pied adaptées à vos pieds, votre corps et votre foulée.

1. Choisir un modèle en fonction de l’usage que vous allez en faire

En effet connaître la durée de vos courses, la fréquence de vos entrainements, la vitesse  et la nature du sol est important.

2. Connaître la nature de votre foulée :

– coureur  universel : lorsque votre foulée est équilibrée et votre pied  stable
– coureur pronateur : lorsque votre pied se déverse vers l’intérieur
– coureur supinateur : lorsque votre pied se déverse vers l’extérieur

N’hésitez pas à vous rendre dans une boutique avec vos anciennes chaussures de courses. 

En effet, l’usure sur vos chaussures aidera le vendeur à déterminer le type de coureur que vous êtes et les parties de la chaussure qui s’usent le plus vite chez vous.

3.  Choisir une pointure plus grande que votre pied car celui-ci  gonfle  pendant l’effort

Il est conseillé d’acheter des chaussures  le soir car  le pied à tendance  à gonfler en fin de journée.

4. Choisir un modèle adapté à votre poids. On distingue généralement 2 catégories :

– Les personnes de moins de 75kg choisiront un modèle de moins de 350 grammes
– Les personnes de plus de 75kg choisiront un modèle de plus de 350 grammes

5. Privilégiez les magasins spécialisés sur le sport et sur la course à pied.

6. Essayer vos chaussures avec une paire de chaussettes de running .

7. Quelle est la durée de vie d’une paire de chaussures ?

La durée de vie est d’environ 1500 à 2000 km. Si vous courez environ 50 km/semaine, changez de chaussure tous les six mois. Si vous dépassez les 80 km/semaine, changez tous les trois mois.

Bonus

N’hésitez pas à consulter un podologue du sport qui vous aidera à trouver la bonne chaussure et peut-être vous conseillera le port de semelles.

Et voici 5 conseils pour nettoyer vos chaussures de running.

Vous serez ainsi bien équipé pour vos séances Jiwok.


20 mars 2017

courir-1-fois-par-semaine
(crédit photo : screenpunk )

Courir 1 fois par semaine, c’est déjà bien

Vous courez entre 45 minutes et 1 heure en continu, mais vous n’avez pas trop de temps dans la semaine pour courir plus d’une fois par semaine.

En fait, vous avez seulement le samedi ou le dimanche pour aller courir (ou un autre jour dans la semaine).

Nos coachs vous ont préparé un programme d’entrainement spécialement pour vous : Courir une fois par semaine en variant le séances.

Avec ce programme, vous pourrez vous améliorer ou maintenir votre niveau en variant les plaisirs.

Tout en respectant votre routine, ce programme basé sur des séances diversifiées vous permettront de prendre du plaisir en tentant malgré tout de vous faire progresser, c’est à dire de courir un peu plus vite sur une même distance.

Les séances sont basées sur des changements de rythmes sans jamais courir trop vite.

Allez maintenant, vous n’avez plus d’excuses pour ne plus courir.

Et si une séance par semaine n’est pas suffisant, vous avez aussi les entraînements 2 séances par semaines avec des séances courtes pour se maintenir en forme >>


14 mars 2017

course-a-pied-running-jogging
(crédit photo : hernan.seoane)

Pourquoi certaines idées ont la vie dure en running ?

Pour retenir un maximum de bienfaits de vos entraînements Jiwok pendant la course à pied (sport que bon nombre de Jiwokers adorent !), je vous propose de faire un petit zoom sur les idées reçues que certains d’entre nous avons par rapport à la pratique de ce sport.

1/ Il ne faut pas marcher pendant l’entrainement, sinon cela sera moins profitable.

Alterner course et marche pendant votre entraînement ne diminue en rien l’efficacité de vos efforts. Quand on commence à pratiquer la course à pied, il est même conseillé d’alterner course lente et marche pour habituer son corps à un nouveau rythme cardiaque et permettre à ses muscles de suivre la cadence.

2/ Il faut s’entraîner avec une personne meilleure que soi pour pouvoir s’améliorer.

« Ne JAMAIS forcer ces muscles », une des règles d’or à toujours respecter ! Chaque individu a son propre rythme de course. Forcer son organisme, surtout au début, peut entraîner des blessures aux muscles ou des courbatures prolongées au corps.

Ne vous obligez pas à suivre quelqu’un de meilleur que vous. Cela risque de vous écœurer de la course à pied puisque vous allez vous conforter dans l’idée que courir n’est pas fait pour vous.
Lire la suite »


06 mars 2017

soutien gorge running

Pour vous devez portez un Soutien gorge sport

Si vous êtes une femme cet article vous intéressera au plus au point….les hommes cela peut aussi vous intéresser 😉

Un soutien gorge de sport parfaitement adapté à la taille des seins est aussi important qu’une bonne paire de chaussures pour vos entrainements Jiwok.

Hélas, de nombreuses idées fausses circulent sur l’anatomie et la santé de la poitrine féminine !

Le sein repose sur les pectoraux ; il n’est maintenu que par des ligaments, les ligaments de Cooper, qu’il faut penser à économiser.

Au cours d’une activité physique, la poitrine est soumise à des mouvements importants et à un phénomène de rebond qui peut provoquer un relâchement de ses ligaments et l’affaissement progressif des seins.

En effet, parce qu’elle est constituée d’une succession de sauts à la différence de la marche, la course à pied en particulier soumet les seins à des mouvements complexes qui peuvent les traumatiser tout en étant très douloureux.

Pour éviter cela, le port d’un soutien gorge adapté au sport est donc fortement conseillé !

Pour définitivement s’en convaincre il est utile de savoir qu’un sein qui pèse 400 gr va lors d’un saut de 1 mètre peser près d’un kilo !

Pourtant les préjugés foisonnent et mettent encore les seins à rude épreuve.
Lire la suite »


28 février 2017

podologue.jpg
(crédit photo : ~FreeBirD®~ )

Nous allons aujourd’hui parler de l’ongle incarné. Ce problème peut survenir chez n’importe qui et n’importe quand. Nous allons faire un point sur les petites choses à faire pour éviter ce désagrément qui peut tout de même amener à passer par la chirurgie pour s’en débarrasser. Cela vous concerne si vous suivez un entrainement running, trail, marche ou marche nordique ou même si vous arpentez les trottoirs, personne n’est à l’abri à moins de bichonner un peu ses pieds.

LE SPORT ET LES ONGLES

Avant de nous plonger dans les méandres de l’ongle incarné nous allons d’abord faire un petit tour d’horizon des pépins que peuvent entrainer le sport au niveau des ongles.
Pour commencer certains d’entre vous pratiquant la course, la marche ou des sports d’appuies (tennis, basket…etc.) ont sûrement pu observer l’apparition de petites tâches sombres sous l’ongle. Ces tâches sombres sont de petits hématomes qui souvent entraînent une chute de l’ongle.

Il n’y a pas grand à chose à faire à part attendre que l’ongle chute, le meilleur moyen de ne pas avoir ce genre de problème est de porter des chaussures qui ne vous compriment pas les orteils et les ongles. Dans les vestiaires, à la piscine et sur les tatamis il faut également faire attention aux mycoses. Ces champignons adorent la chaleur et l’humidité et en profiteront pour infecter vos ongles en les rendant jaunit et épaissit.

Si la mycose s’étend jusqu’aux espaces entre les orteils on parlera alors de « pied d’athlète ».

Il faut alors consulter votre médecin ou votre podologue pour qu’ils vous prescrivent un traitement antifongique (contre la mycose).
Le problème de l’ongle incarné que nous allons développer ci-dessous peut (mais pas toujours) être lié à la pratique sportive.

QU’EST-CE QU’UN ONGLE INCARNE ?

On appelle ongle incarné  lorsqu’un fragment d’ongle (appelé harpon) pénètre dans la chaire. Ceci déclenche une inflammation et une lésion.
De part et d’autre de l’ongle du gros orteil on a ce qu’on appelle les sillons, l’ongle incarné a généralement lieu dans un des sillons ou les 2. Une forme plus rare de l’ongle incarné est lorsque l’ongle pénètre la partie avant du gros orteil, on appelle cela une incarnation antérieur.

QU’EST-CE QUI DECLENCHE UN ONGLE INCARNE ?

Alors plusieurs facteurs peuvent être mis en cause. Les 2 problèmes les plus récurrents que l’on retrouve sont une mauvaise coupe d’ongle et un mauvais chaussant (les orteils se retrouvent comprimés et l’ongle pénètre la chair du sillon à cause de la pression de la chaussure).

D’autres causes sont avancées comme une prédisposition génétique, une peau autour de l’ongle hypertrophié ou certains traitements médicamenteux. Les sports avec de nombreux changements d’appuies ou une longue course/marche peuvent entrainer un ongle incarné par car la répétition de choc et de pressions sur les sillons peuvent donner lieu à un conflit entre ces derniers.

QUE FAIRE LORSQUE VOUS AVEZ UN ONGLE INCARNE ?

Lire la suite »


27 février 2017

bien mangé semi matin

(Pour voir l’image en plus grand cliquez ici)

Bien manger avant votre course : Le petit déjeuner avant le semi-marathon

Votre semi-marathon Paris c’est dimanche ! Voici donc quelques conseils pour votre petit déjeuner avant votre semi marathon ! (Ces conseils s’appliquent évidement pour tous les semi-marathons 🙂 )

Tout d’abord il est primordiale que votre digestion soit terminée au moment de l’effort (sinon votre énergie va en partie être utilisée pour la digestion !) : le dernier repas doit donc être pris au moins trois heures avant le départ.

Après avoir manger des bonnes pâtes la veille, une bonne nuit de sommeil, vous voilà le matin de votre semi-marathon… et là pas question de tout faire rater en faisant n’importe quoi !!
Lire la suite »


20 février 2017

renforcer-ses-muscles-pour-courir-marathon

(crédit photo : darkmatter )

4 exercices faciles pour améliorer vos performances par le renforcement musculaire. (PPG)

Pour tous les Jiwokers qui suivent un entraînement pour le 10 km, le semi-marathon, ou le marathon, je vous propose de découvrir (ou de redécouvrir pour certain ?) les petites astuces pour consolider vos muscles et courir plus vite en course à pied (que vous soyez débutant, confirmé ou expert).

Lors des courses à pied, beaucoup d’efforts sont sollicités auprès des groupes musculaires : les quadriceps, les ischios-jambiers, les mollets, les abdominaux, autour des bras, et le bien entendu cœur.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories