27 janvier 2020

manchon de compression chaussette de compression

 1  Quel est l’usage d’un vétement de compression ?
 2  Plus de performance ?
 3  Est ce que cela fonctionne ?
 4  Moins de douleur ?
 5  Un réel impact sur ma fatigue ?
 6  Meilleur récupération ?


A quoi servent les vêtements de compression dans le sport
?

Vous avez probablement vu des coureurs portant des chaussettes de compression hautes, manchons de compression, cuissards et collants, et vous vous êtes demandé de quoi il s’agit et si vous devez aussi en acheter, et lesquels pour les porter lors de vos plans d’entrainement running.

Ces vêtements sont basés sur un concept médical validé il y a longtemps: les vêtements de compression, fabriqués avec des tissus très techniques, elastiques et à compression graduée qui moulent les différentes parties du corps, améliorent la circulation sanguine et lymphatique.

Dans le sport, les vêtements de compression sont destinés à améliorer les performances et à accélérer la récupération. Bien qu’il n’y ait pas encore de consensus parmi les experts sur les bénéfices des vêtements de compression, la recherche a montré qu’ils pourraient faire ce que les fabricants disent qu’ils font (Vous me suivez 🙂 )

Plus de performances pour les courreurs

Comment ça marche: La pression des vaisseaux sanguins provoque une dilatation, qui favorise un plus grand flux de sang et d’oxygène dans les muscles compressés et permet l’élimination des toxines. Ainsi, cela augmente la capacité des muscles à produire de l’énergie et permet à celui qui porte ce type de vêtements de courir plus vite.

Est ce que cela fonctionne vraiment ?

Lire la suite »


21 janvier 2020

bien finir sa première course

Découvrez les 28 meilleurs conseils à connaître avant votre première course

S’inscrire à une première course est à la fois effrayant et excitant.

Pendant votre course que ce soit un 10 km, un semi marathon ou marathon, il peut se passer pas mal de choses négatives : Frottements, douleur, mal au ventre, mamelons ensanglantés….. des petites choses dont le coureur débutant doit faire attention pour le jour de course.

Toutefois, si vous avez les bons réflexes pendant votre préparation de votre course, avant la course et pendant la course alors, vous passerez un super moment, vous franchirez la ligne d’arrivée avec un sentiment extraordinaire d’avoir accompli une belle performance pour vous et votre corps.

Pour vous aider et s’assurer que votre course se passe bien, voici 28 conseils à connaitre avant votre première course.

 1   Bien se ravitaller
 2  On évite les goblets
 3  Vos gels énergétiques
 4  Attention au froid
 5  On évite les mélanges de boissons
 6  Moins de légumes
 7  Faire pipi debout
 8  Se soulager avant le départ
 9  Papier toilette
 10  Pédicure
 11  On ne teste rien le jour de la course
 12  On jéte des vétèmements
 13  Les gants
 14  Les manchons de compression
 15  Du sparadraps
 16  Lubrification
 17  Pansements
 18  Votre sommeil d’avant course
 19  Restez lucide
 20  Focus sur le plaisir
 21  Souriez
 22  L’espoir
 23  Cash
 24  Gps
 25  Et après…
 26  Vos bras
 27  Mangez lentement
 28  On recommence ?

1 – Le ravitaillement

Le ravitaillement n’est pas un moment simple à gérer lors de sa première course. Tout simplement parce que c’est la première fois que vous voyez un poste de ravitaillement de course à pied. Alors vous avez imaginez que vous seriez sûrement seul en arrivant à la table de ravitaillement et que vous pourrez récupérer votre boisson facilement.

N’oubliez pas que sur certaines courses, vous serez plus de 40 000 coureurs, donc forcément, il y aura du monde.
Ne soyez pas pris dans la panique et le chaos qui existent habituellement autour des quelques premiers volontaires qui distribuent l’eau.
Allez un peu plus loin, ce sera beaucoup moins moins mouvementé et vous pourrez récupérer votre boisson facilement et sans stress.

2- Attention aux jets de gobelets

Dès que vous avez récupéré votre gobelet d’eau, essayez de vous éloigner le plus vite possible et ne restez pas trop prêt des autres coureurs. Vous risquez de vous prendre le reste d’eau de gobelet sur vous….Et ce n’est pas très agréable, surtout si il fait froid.

3 – Apportez vos gels énergétiques

Sur de nombreuses courses, lors du ravitaillement, vous pourrez vous alimenter et même avoir des gels énergétiques. Mais si vous manquez un ravitaillement parce que vous êtes trop concentré sur votre course et votre effort, vous serez bien content d’avoir votre propre gel sur vous.
Surtout, si vous souhaitez vous donner un petit coup de boost sur la fin.

4 – Votre gel n’aime pas le froid

Si votre course se déroule pas temps froid, votre gel risque de geler 🙂
Prenez donc l’habitude de le sortir cinq minutes plus tôt et de le maintenir à l’intérieur de votre gant. il sera ainsi consommable lorsque vous en aurez besoin.

5- Ne mélangez boisson énergétique (Gatorade, Aptonia, Isostar,etc….) et un gel énergétique

Cela fait beaucoup de sucre et peut vous faire mal à votre estomac pendant la course (ce serait dommage). (Notre recette pour une boisson énergétique)
Lire la suite »


08 janvier 2020

débuter le running et le jogging facilement

Je souhaite à tous les Jiwoker une très belle année 2020 ! Le meilleur et surtout la santé !

Pendant les fêtes de fin d’année, vous avez sûrement fait le bilan de votre année sportive 2019 et pris des résolutions pour 2020

Maintenant vous devez les tenir et ne pas les lâcher.

Et comme vous ne vous arrêté jamais, j’ai reçu une avalanche de témoignage et d’avis sur vos entraînements Jiwok.

Voici donc les témoignages de la semaine. Elle devrait vous aider à garder vos objectifs en tête.

Bonne lecture.

Murielle
Bonjour,
Après avoir commencé la course à pied puis préparer un 10 km, me voilà avec un nouvel objectif finir le semi marathon de paris avec Jiwok.
Aujourd’hui c’était la 1ère sortie longue (74 mns).Que du bonheur !
Au début, j‘avais l’impression de me faire eng… par le coach (j’ai choisi voix dynamique) et puis cela m’a fait sourire. Cette séance s’est bien passée, même si la reprise avec la marche de 7mns a été un peu lente pendant quelques minutes. J’attends la prochaine avec impatience.

Un grand merci aux coachs Jiwok pour leur aide, leurs conseils et leurs encouragement parfois un peu rudes lol. »
(Murielle a suivi un programme débuter le running, puis un plan 10 km et maintenant un plan semi)

Geoffrey
« Et voici la 30eme séance déjà terminée. Les 10 dernières séances devenaient longues (70-80minutes) mais le but est presque atteint. 7kg en moins. On continue ! »
(Geoffrey suit un programme perte de poids en vélo d’appartement)

Frank
« J’ai profité des vacances de Noel pour commencer une préparation courir plus vite en attendant d’attaquer mon plan marathon. J’ai bientôt fini, et je suis super content du résultat. Les conseils des coach Jiwok sont toujours appropriés et les enchaînements de musique sont un vrai plus pendant les fractionnés.
Cet entrainement m’a permis de sortir de mon « quotidien » de coureur en changeant les types de séances que je faisais précédemment.
Merci à toute l’équipe et vivement la suite pour cette année 2020″
(Frank suit un entrainement courir plus (améliorer sa vma))

Jean-Paul
« Rien à voir avec mes séances seul avec de la musique pendant lesquelles on s’ennuie terriblement en attendant la fin. Sur les séances Jwok, on ne voit pas le temps passer, c’est un plaisir de de mettre en selle. J’ai pris cet entrainement pour changer un peu de mes courses à pied en extérieur (-1°C ce matin). »
(Jean Paul suit un programme évacuer le stress en vélo d’appartement)

Corinne
« Séance terminée en sueur ! Séance très apprécié. Vivement la prochaine »
(Corinne suit programme perte de poids en marchant sur tapis)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre programme Jiwok ?

(crédit photo Sangudo)


16 octobre 2019

courir dans le froid

Cette semaine (comme presque toutes les semaines), vous continuez à vous dépasser et ne pas lâcher votre objectif ! Bravo !

Cette semaine, nous avons de la perte de poids, un semi en moins de 1 h 40, de la marche, du vélo….

Encore une fois, je me répète, mais c’est toujours un vrai plaisir de lire vos progrès et la joie qui en découle.

Bonne lecture

Marc
« Hello, j’ai commencé ce programme il y a quelques semaines semaines maintenant. J’en suis a la séance 9. Je trouve qu’augmenter d’une minute chaque intervalle d’une séance à l’autre est un peu difficile. Mais je ne craque pas et finalise chaque séance.

J’ai un peu de mal a respecter les % de FC, je me retrouve très souvent au-dessus, de l’ordre de 5%.
Je mesure 1,78m et pesait a l’origine 92 kg. Avec cet entrainement et une diminution des calories ingérés, je suis désormais à 85 Kg. Je souhaite descendre vers les 76 Kg a terme.

Je me suis aussi fixé l’objectif de participer à une course de 10 km qui aura lieu en Janvier.

Votre programme et votre site sont pour moi une vrai source initiale de motivation, et pour cela merci.
J’ai hâte de clôturer ce premier programme pour en faire un autre.
A bientôt »
(Marc suit un programme perdre du poids en jogging)

Caroline
« J’ai bouclé mon semi dimanche en 1 h 39 minutes ! Super heureuse, surtout que cela faisait plusieurs fois que je n’arrivais pas à passer sous la barre des 1 h 45. A l’arrivée, en voyant mon chrono, je n’y croyais pas, j’étais sous les 1 h 40…

La préparation du plan semi Jiwok a été intense mais elle a porté ses fruits.
Un grand merci aux coachs de m’avoir accompagnée.
 »
(Caroline a suivi un plan semi 1 h 45)

Clément
« Première sensation positive, je ne m’attendais pas à tenir les 40 minutes de l’exercice. »
(Clément suit un programme débuter le running)

Patrick
« De mieux en mieux après neuf jours d’entrainement à marcher ai fait 4.1 km en 35 minutes soit 4745 pas avec mon podomètre »
(Patrick suit un programme marche à pied)

Emilie
« Pas de perte de poids pour le moment, mais un corps qui commence à se redessiner. J’ai également une meilleure endurance et le besoin de faire mes séances. J’adore le coaching jewok, je ne suis pas prête de m’arrêter!!! »
(Emilie suit un entrainement vélo d’appartement pour perdre du poids)

Christian
« La séance 1 s’est très bien déroulée, pas de mal aux jambes, pas d’essoufflements, mon genou et ma hanche droite ont très bien fonctionnés. RAS »
(Christian suit un entrainement marche nordique)

Emmanuelle
« Séance 17. Je ne pensais jamais éprouver du plaisir à courir. Plus les séances passent plus je suis impatiente d’y retourner. J’ai enfin trouvé mon rythme, je ne suis plus essoufflée et j’ai fini ma séance très facilement. »
(Emmanuelle suit un programme perte de poids en running)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


14 octobre 2019

bain froid pied running
(crédit photo : Kevin Saff )

Guide des bains glacés à l’usage des coureurs (running) : Nos conseils pour réaliser vos bains glacés pendant votre entrainement de running afin d’optimiser vos performances et vos résultats de course : marathon, semi, trail, triathlon.

L’utilité des bains glacés est sujette à débat mais il est possible de trouver un compromis.

Les œufs sont bons pour vous. Les œufs sont mauvais pour vous. Les œufs sont bons pour vous…

Si vous avez un certain âge, comme moi, vous avez l’habitude des avis contradictoire sur à peu près tout ; de la nutrition aux étirements en passant par le volume et l’intensité de l’effort.

Il en va de même avec les bains glacés.

Il existe tellement d’études contradictoires qu’il devient difficile de s’y retrouver.

D’une part, les entraîneurs comme les coureurs utilisent les bains glacés avec succès depuis des années.

Selon eux, l’eau glacée aide les jambes, et les esprits, fatigués ; les séances suivantes sont donc de meilleure qualité.

Des séances de running de meilleure qualité (et la confiance accrue qui en découle) conduisent généralement à de meilleures performances.

D’un autre côté, les professionnels de santé relèvent que l’inflammation consécutive à l’effort (la légère douleur accompagnée de la raideur des jambes) stimule l’adaptation de l’organisme à l’effort.

En coupant court à cette inflammation avec un bain glacé, vous empêchez le corps de s’adapter à cette sollicitation sur la durée.

Nous voici donc coincés dans la spirale de vouloir un peu de confort dans l’entraînement tout en souhaitant en retirer le plus de bénéfices.

La meilleure que je recommande est d’utiliser les bains glacés par période, de la même manière que les coachs Jiwok construisent vos plans marathon, semi-marathon, 10 km, trail, ultra trail ou triathlon.

Voici comment :

Pour retirer le maximum d’adaptation au stress physiologique, il faut limiter les bains glacés pendant la partie initiale du plan d’entraînement.

Il ne faut y avoir recours que lorsque le corps est suffisamment affecté et que les séances diminuent en qualité.

Pas uniquement après un effort intense mais plusieurs jours d’affilés.

À l’approche de la course, vous pouvez utiliser les bains glacés plus souvent pour rafraîchir vos jambes et vous redonner un peu d’entrain.

À un mois de la course, vous devez vous sentir à l’aise à chaque séance d’entrainement.

Ceci permet de construire la confiance en soi qui, à ce stade du plan d’entrainement, est bien plus importante que toute diminution de la capacité d’adaptation qui a déjà été travaillée en profondeur dans les semaines précédentes.

J’aime vraiment cette conception qui semble allier le meilleur des deux mondes.

Les premiers temps de l’entraînement s’accompagnent de la douleur et de la fatigue mais permettent de créer la résistance à l’effort maximale.

Lorsque la qualité de vos séances d’entraînement diminue plusieurs jours d’affilés, vous prenez des bains glacés.

À l’approche de la course, vous devez vous préoccuper de votre bien-être pour être le plus frais et reposé possible pour le jour de votre course.

Durant cette période, les bains glacés suivent la plupart des séances intenses pour garder de la fraîcheur dans les jambes.

De mon point de vue, c’est du gagnant-gagnant et concilie facilement les deux aspects de la discussion sur les bains glacés.
Lire la suite »


02 octobre 2019

running lent vitesse canapé

Votre semaine a été bonne ? Quand je lis les témoignages des Jiwokers, je pense que la réponse est Ouiiiiiiiii !

Bonne lecture et bonne semaine !!!!

Raphaelle
« Enfin, j’ai trouvé la solution pour perdre du poids !!!! Mon coach Jiwok !!! Je viens de terminer le programme débutant perte de poids, et j’ai perdu 8 kilos et quelques grammes.

Super heureuse d’avoir enfin perdu mes kilos de trop qui me gâchaient (un peu) la vie.

Et puis, qu’est ce que c’est bon de se remettre au sport, de se vider la tête, de transpirer, d’avoir le sentiment du devoir accompli. Vivement la suite. »
(Raphaelle a suivi un programme perte de poids en running)

Montse
« Hier j’ai couru 40 min pour la première fois dans ma vie!!!! »
(Montse suit un entrainement finir un 10 km)

Eric
« Séance 6 : j’assimile de mieux en mieux les périodes d’accélération, cela me permet d’être un peu plus rapide que prévu. Ce plan est vraiment bien. »
(Eric suit un plan pour un 20 km en 1 h 45)

Peggy
« Courir devient facile grâce à Jiwoks »
(Peggy suit un entrainement course à pied et natation)

Fabienne
« Trop top. Je me sens de mieux en mieux. Ca apporte un bien fou. »
(Fabienne suit un entrainement elliptique perte de poids)

Philippe
« 3eme séance. Je suis agréablement surpris. Je ne pensais pas être capable de tenir une séance complète. »
(Philippe suit un entrainement tapis de course)

Aurélie
« Aujourd’hui, c’était Bienvenue en Enfer !!! Pas d’énergie, les jambes qui ne me portent pas, les ampoules aux pieds qui me font souffrir.

Heureusement, par un moment de lucidité, j’ai entendu mon coach me dire « Regardez droit devant » alors Merci Coach et heureusement que tu étais là. Mais j’ai tenu car il n’était pas question d’abandonner. »
(Aurélie suit un entrainement débuter le running)

Claude
« Début super je ne pensais pas pouvoir y arrivée j’ai tenue et je suis contente du résultat un peut plus dure à la fin mais pour moi cette séance de 40 minutes c’est un record .Bon à la prochaine »
(Claude suit un programme vélo d’intérieur)

Et vous, votre entrainement Jiwok, ça donne quoi ?


22 juillet 2019

marathon, semi marathon, trail

DECOUVREZ NOS 5 CONSEILS POUR MIEUX GÉRER SES SÉANCES LONGUES EN RUNNING

Les sorties longues sont des sorties spécifiques (comme les séance de fractionné : voir les 10 conseils pour bien réussir ses séances de fractionné).

Il est important de les aborder en suivant quelques conseils de base.

Courir longtemps et être endurant, cela s’apprend. Il suffit d’appliquer les bonnes méthodes et d’éduquer progressivement son corps à fournir un effort prolongé.

Je vous proposes 5 conseils, 5 étapes, qui vous permettront de réaliser les séances longues de vos plans d’entrainement semi-marathon, 20 km, marathon, trail ou de triathlon plus facilement.

1. Planifier sa séance longue avec précision

Ne vous lancez pas dans votre séance longue à corps perdu, sans avoir déterminé au préalable votre parcours. Vous devez réfléchir avec précision aux chemins que vous allez emprunter et en compter le nombre de kilomètres, afin de savoir avec précision quelle distance vous allez parcourir.

Mais aussi, dans le but de ne pas être surpris ou entravé par d’éventuels obstacles, auxquels vous ne vous attendiez pas.

Par ailleurs, cela vous permettra de connaître à l’avance les efforts que vous allez devoir fournir.

A terme, de cette manière, vous pourrez également comparer les différences séances et comptabiliser vos progrès.

Il est d’autre part préférable de choisir un terrain bien dégagé et sans dénivelés, afin d’éviter les obstacles inutiles, et de casser le rythme de sa course.

Au départ, on privilégiera d’ailleurs des parcours sans interruption de la circulation par exemple afin de concentrer ses efforts sur l’essentiel, à savoir : le dépassement de soi.

2. Courir dans de bonnes conditions

La séance longue de running est un temps fort d’un plan d’entrainement semi marathon, marathon trail ou triathlon.

Toutefois, il ne faut pas se l’imposer coûte que coûte, si ses propres conditions physiques ne la permettent pas ou si des circonstances extérieures vous en empêchent.

En effet, elle doit être réalisée dans les meilleures conditions qu’ils soient pour représenter une réussite et vous permettre d’avancer.

Ainsi, si vous avez des douleurs musculaires, une fatigue passagère, ou si par exemple, le temps est beaucoup trop pluvieux, orageux ou chaud, vous n’êtes en rien obligé de vous l’imposer.

Vous acharner n’aura qu’un seul résultat : vous en dégoûter ou vous donner un sentiment d’échec car vous ne serez pas parvenu à la terminer.

Si toutefois, seul le climat vous empêche de réaliser cette séance longue de running, vous pouvez vous rabattre sur un autre sport d’endurance comme la pratique du vélo elliptique ou la natation, ou encore le tapis de courses dans une salle de sport.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories