entrainement marathon

24 septembre 2018

23 top conseils marathon

(crédit photo : Allan)

Que faire 7 jours avant le marathon, le jour du marathon et après son marathon

Le marathon est l’épreuve d’endurance par excellence. Pourtant, n’importe qui, ou presque, peut le courir à condition d’être bien préparé. Les entraînements marathons commencent 2 à 3 mois avant votre course.

Mais la dernière semaine qui précèdent l’événement, le jour et l’après course sont des moments très importants pour réussir sa course et prendre du plaisir lors de son marathon.

Voici donc mes 23 conseils sur un ton léger pour aborder la fin de ton entrainement, le jour de la course et à l’après marathon en toute confiance :

JOUR J-7

1- Tu surveilles ton régime alimentaire. Tu as réussi à faire attention à ton alimentation durant les 2 derniers mois. Ce n’est pas le moment de flancher et de surcharger ton corps avec des kilos en trop !
Il faut continuer à ne pas manger trop de gras, trop d’épices, trop de féculent ou encore trop de légumineuses. Surtout pas d’alcool ni de crème fraîche !
Suis notre programme alimentaire marathon pour les 7 derniers jours.

2- Garder la forme, sans se blesser. Suit les derniers conseils de ton coach Jiwok, n’en fait pas plus en pensant que cela pourrait améliorer tes performances.
Tu es dans la dernière semaine, ton corps doit être reposé avant d’attaquer ton marathon. N’ajoute pas des minutes à tes séances, ne fait pas de séances en plus, ne court pas plus vite….Relâche et détend toi.

LA VEILLE DU MARATHON

3- Tu déballes ta tenue. Depuis que tu as décidé de participer à un marathon, tu n’as cessé de réfléchir à la tenue que tu vas porter ! Eh bien, c’est le moment de la préparer !
De tes baskets à ton t-shirt, en passant par ton short, ton serre-tête, ta casquette, tes lunettes de soleil ou encore tes chaussettes et tes collants, rien ne doit être laissé au hasard.
Choisis seulement une tenue que tu as déjà utilisé par le passé pendant ton entrainement ou pour une course. Ne porte pas pour la première fois lors du jour de la course, une nouvelle paire de chaussure ou des chaussettes de compressions par exemple.

4- Prépare ton matériel. Courir un marathon aujourd’hui ne ressemble à celui de l’aire gréco-romaine !
Le matériel de course est tout aussi important que les préparations physiques.
Ainsi, il ne faut pas oublier tout ton attirail : smartphone, montre connectée, lecteur mp3, écouteurs et surtout ne pas oublier de les recharger !

5- Mets à jour ta playlist. La musique t’accompagne partout et te motive ! Tu ne fais aucune course sans un fond musical pour te booster. Alors pour LA course dont tu as tant rêvé, mets à jour ta playlist de façon à te donner le plus de pêche. Si tu participes au marathon de Paris, télécharge gratuitement ton coach Jiwok qui te servira de guide touristique, motivateur et te donnera des bons conseils tout le long de ta course.

6- Ouvre les cadeaux des organisateurs. A chaque marathon, les organisateurs offrent quelques présents qu’ils ont reçus de la part de leurs sponsors. Prends du plaisir à ouvrir un à un tes cadeaux pour découvrir soit des échantillons de crème, de gel ou encore quelques goodies.
Lire la suite »


11 septembre 2018

super hotel marathon paris

Les 19 meilleurs hôtels pour loger pendant le Marathon Paris

Vous avez décidé de participer au Marathon de Paris, vous avez acheté votre dossard, vous suivez votre plan d’entrainement marathon Jiwok et maintenant vous souhaitez vous loger et trouver un hôtel sur Paris.

Et comme vous avez dû vous en apercevoir, c’est compliqué de trouver un hôtel pas cher, bien placé et de qualité pour le marathon de Paris.

Après plusieurs jours de recherches et de travail, j’ai réalisé une liste d’hôtels qui sont parfaits pour les participants du Marathon de Paris.

Comme il existe des milliers d’hôtels à Paris, mes recherches se sont tournées autour de 3 principaux critères :

1- L’hôtel ne doit être pas trop loin à pied ou à moins de 30 minutes en métro (en direct sans changement de ligne de métro) du départ de la course,

2- Le prix de la nuit de la chambre d’hôtel doit être inférieure à 200 euros la nuit (même si j’ai conscience que pour beaucoup de coureurs c’est déjà très très cher….Paris est une ville chere. Surtout si vous cherchez un hôtel proche (à pied) du départ : Paris 8eme, Paris 17eme, Paris 16eme),

3- L’hôtel doit être bien noté sur Tripadvisor et autres sites de notations.

Considérant ces 3 principaux critères, j’ai divisé la liste par lieu géographique / ligne de métro.

Il est important de noter qu’il est assez difficile de trouver un hôtel bien noté, pas trop loin, à moins de 100 euros (j’en ai trouvé 1 seul).

La majorité des prix des chambres d’hôtel pour cette période de l’année (début avril) se situe entre 120 et 180 euros.

Vous pouvez évidement trouver des prix moins élevés en essayant de trouver un hôtel plus loin du départ et/ou étant moins bien noté, mais forcément votre expérience du Marathon de Paris risque d’être un (peu) moins bonne.

En effet, le temps de trajet est à prendre en compte pour l’aller mais également pour le retour après avoir couru votre marathon.

N’oubliez pas que vous devez prendre votre petit déjeuner 3 heures avant le départ. Donc plus vous serez éloigné du départ, plus vous devrez vous levez tôt.

Par ailleurs, concernant les notes et avis des autres voyageurs, ils sont forcément subjectifs. Mais un hôtel avec une mauvaise note, c’est prendre le risque de passer une mauvaise nuit avant le jour J de votre marathon. Mais encore une fois, c’est très subjectif.

Vous savez tout maintenant, voici donc ma sélection d’hôtel pour le Marathon de Paris qui respectent ces critères et qui sont d’un bon rapport qualité-prix :

Tout d’abord, les hôtels proches du départ du marathon, vous pouvez y aller à pied, ce qui est un réel avantage :
Lire la suite »


07 mai 2018

blues marathon gérer l'après course

La déprime après un marathon, est ce que c’est normal ?

Comment gérer l’après marathon ? Que vous ayez réalisé un super chrono, que vous ayez fait une course moyenne, voir horrible, il est important de rebondir et de bien gérer votre après course.

Contrairement à la croyance populaire, le marathon n’est pas terminée une fois que vous traversez la ligne d’arrivée.

Tout votre travail acharné lors de votre plan d’entrainement marathon ainsi que toute la tension mentale accumulée lors de votre préparation ne cesseront pas d’exister une fois votre marathon terminé.

Quelque soit votre résultat de votre marathon, quelques minutes après la fin de celui-ci, le blues post-marathon commencera inévitablement à s’installer en vous.

Le blues post-marathon, c’est ressentir une sorte de grand vide.

Vous êtes passé d’une période où vous courriez 3 à 5 fois par semaines avec un objectif, où vous avez organisé presque tout votre quotidien pour la préparation de cette course : entrainement évidement, mais aussi alimentation, hydratation, soin des petits bobos, etc….

Et après la course, vous retrouvez un rythme de vie normal.

Un marathon mobilise votre énergie et vos préoccupations pendant les semaines précédentes à la course et hop d’un seul coup tout cela disparaît.

L’événement est passé et l’organisation qui va avec aussi, ce qui provoque une perte de motivation, un spleen : un grand vide.

C’est un peu comme pour les enfants avant Noel, beaucoup de battage médiatique et l’excitation avant, et puis quand Noel est passé, tout a disparu, s’est dégonflé et on doit attendre une autre année avant un nouveau Noel.

Après une belle course, la plupart des coureurs veulent continuer sur leur lancée pour garder le niveau durement gagné et de voir dans quelle mesure ils peuvent repousser leurs limites, tandis que ceux qui ont réalisé un mauvais chrono, chercheront sur Internet la prochaine course pour prendre, le plutôt possible, leur « revanche ».

Enfin, les coureurs qui ont une course horrible (voir qui ont abandonné)vous cherchez pendant de longues semaines ce qui «ce qui aurait pu être fait pendant leur entrainement » et ils en souffriront pendant des semaines.
Lire la suite »


14 mars 2018

débuter le running facilement

Continuez tous comme ça !!!! Vraiment ! Quel bonheur de vous lire ! Je me répète (presque chaque semaine) mais vous êtes tous incroyables.

Quelle joie pour moi et toute l’équipe de Jiwok de vous aider à changer (un peu) votre mode de vie, à aller plus loin dans votre passion et vos envies.

Cette semaine nous avons de très beaux témoignages de Julia, Etienne, Stella, Marie et Arthur.

Bonne lecture :

Julia
« Bonjour,
Cela fait quelques années que je suis sur jiwok… jusque là, je téléchargeais des séances de natation, de course par ci par là, sans jamais vraiment aller au bout de chaque programme mais j‘aimais bien, un coach dans les oreilles ça motive et faire du sport ça fait du bien.
Et puis l’année dernière je suivais des séances pour terminer un 10 km et une course arrive dans ma ville. Et là coup de tête, assez de remettre toujours au lendemain mes rêves de participation, je m’inscris et je la termine !!!!
Trop fière de moi, le soir dans la foulée et l’excitation, je m’inscris au semi-marathon de Paris.
J’ai suivi l’entraînement finir un semi-marathon, je me suis quand même fait une tendinite au talon d’Achille en plein dans le programme, je suis donc passée de 2 séances par semaine à 3 séances, j’ai fini et j’ai couru 21 km !!!!!
Je n’arrive toujours pas à y croire… et alors là, ça y est je suis piquée… en route pour l’entraînement courir plus vite et le prochain semi de Londres en octobre !!!
J’ai pensé à tous vos conseils pendant la course… merci encore d’avoir été là et d’avoir créé ce site. »
(Julia a suivi un plan d’entrainement 10 km puis un plan d’entrainement semi marathon)

Stella
« Je n’adhérais pas à 100 % au concept au départ : je voyais ca comme une voix impersonnelle qui vous parle sur de la musique techno pendant que vous suez sang et eau 😉 . Mais je dois bien l’avouer, j’ai fait en 2 séances ce que je n’ai jamais fait après avoir essayée seule plusieurs fois et je suis fière de moi, merci a toute l’équipe jiwok »
(Stella suit un programme perte de poids en elliptique)

Etienne
« J’arrive à presque à la fin de ma préparation du marathon de Paris. L’entrainement est super bien construit et j’ai toujours hâte d’attaquer une nouvelle séance (même les fractionnés que je détestais avant). En plus, je viens de voir que vous proposer un fichier mp3 pour le jour de la course !!! C’est canon !!!! Merci pour tous vos conseils et pour les séances. »
(Etienne suit un entrainement marathon objectif 3 h 45)

Marie
« Un tout grand merci à Jiwok. J’ai commencé la course à pied mi juin 2017 avec vous (moi qui n’avais, oh grand jamais, fait de sport de ma vie).
Aujourd’hui, à peine 9 mois plus tard, et 8 kg de moins sans suivre de régime strict, juste une meilleur hygiène de vie, je viens de finir mon premier semi marathon! Vraiment, merci. »
(Marie a suivi (entre autre) un entrainement débuter le running et un entrainement semi marathon)

Arthur
« J’ai fini mon 10 km en 36 minutes et 22 secondes ! Records perso battu! C’était mon premier entrainement avec Jiwok et je ne suis pas deçu. Surtout que c’est toujours un peu difficile en début d’année de suivre un plan d’entrainement.
La voix du coach et la musique cela m’ont bien aidé. Et encore merci à toute l’équipe d’avoir répondu à mes questions pendant mon entrainement. Bonne continuation »
(Arthur a suivi un plan d’entrainement 10 km objectif 35 minutes)

Et vous, votre entrainement Jiwok, cela donne quoi ?


07 mars 2018

entrainement marathon

Comment bien préparer votre premier marathon ? Nos 22 conseils pour bien s’entraîner et bien finir sa course (préparation marathon débutant)

1-Quel plan d’entrainement dois-je choisir pour mon premier marathon ?

Pour une première expérience, le temps sur le semi-marathon (21km) est la référence la mieux adaptée.
Le temps de course de ce semi-marathon va vous donner une idée plus ou moins précise de votre temps sur un marathon et vous aidera bien choisir votre programme d’entrainement.

Cependant, il faut faire attention car chaque coureur réagit différemment lorsque la distance est doublée (la distance du marathon est de 42 km), donc la perte de vitesse sera plus ou moins importante selon les qualités d’adaptations.

Ainsi, pour courir premier marathon, il est préférable de choisir un plan plus large au niveau du temps.
Par exemple : si vous avez parcouru votre semi marathon en 1h45, le choix d’un plan d’entrainement pour un premier marathon en 4h paraît totalement réalisable.

Cependant, vous ne prenez pas forcément en compte les difficultés éventuelles qui peuvent survenir le jour du marathon.

Alors, il est plus raisonnable de prendre un plan en 4h15 afin d’être sûr d’y parvenir.

Par ailleurs, vérifier votre emploi du temps des 8 à 12 prochaines semaines (Il existe en effet des plans d’entrainement marathon de 8 semaines, 10 semaines et 12 semaines), afin de bien adapter votre calendrier d’entrainement à vos contraintes personnelles et professionnelles.

2-Pourrai-je vraiment tenir 42km à l’issue de ce plan ?

Pour votre première expérience, l’objectif est de finir le marathon. Il est tout à fait normal d’être impressionné par la distance à parcourir mais rien ne sert de stresser.

Il faut avant tout courir avec plaisir et sans pression.

Une fois votre plan d’entrainement de course établi, il faut positiver. Lors de votre premier marathon, n’hésitez pas à alterner course et marche si besoin.

3-Que faire si j’ai l’impression de ne pas être assez entraîné ?

Il ne faut pas douter de la qualité de sa préparation, rassurez-vous en relisant votre plan d’entrainement marathon.

Vous verrez alors que cela fait des semaines que vous accumulez les kilomètres. Le surentraînement est votre ennemi.

Votre entrainement marathon doit favoriser la progressivité et la récupération afin de vous aider à franchir la ligne d’arrivée de votre course sereinement.

Il est normal de douter avant la course, mais surtout n’oubliez pas votre meilleur allié qui consistera à effectuer une récupération de deux semaines avant la course.

4-Qu’est-ce que la période de récupération ?

Avant son premier marathon, il faut environ deux semaines de récupération (affûtage) afin de diminuer la fatigue accumulée durant les entraînements intensifs. Cette période pré-compétitive est essentielle pour réussir son marathon. Durant la période de récupération, il faudra notamment diminuer le volume des entraînements pour ne pas épuiser son corps et le laisser récupérer suffisamment d’énergie pour la course.
Par exemple, si vous avez l’habitude de courir 100 kilomètres, seul 50 kilomètres suffiront.
En revanche, il ne faut pas réduire la fréquence des entraînements établie à la base par le plan d’entrainement. (Cette période récupération est intégrée dans les entrainements marathon Jiwok)

5-Le fait d’effectuer plusieurs sorties longues, peut-il me rassurer ?

Le fait de courir 42 kilomètres ou plus peut vous rassurer, mais ce n’est pas forcément bon pour vous. En effet, en faisant cela, vous allez cumuler de la fatigue au moment même ou vous devez emmagasiner un maximum d’énergie.
Si vous souhaitez tout de même effectuer quelques sorties longues distances, veillez à ne pas les faire durant votre période de récupération sinon vous risquez d’être fatiguer avant votre course.

Garder bien 15 jours de récupération pour avoir plus de chance de réussir votre course. (La récupération pendant votre entrainement marathon, c’est vraiment important)

6-Comment éviter la fatigue lors de ma préparation ?

Pour bien préparer un marathon, Il faut avant tout respecter le plan de préparation qui alterne séance et récupération.

Évitez de faire deux séances intensives deux jours de suite, car après une séance éprouvante, il faut regagner son endurance.

De plus, veillez à avoir un sommeil réparateur en vous couchant et en vous réveillant à des heures fixes, durant les 8 à 12 semaines de votre préparation.

Malgré cela, si vous ressentez une fatigue anormale, annulez votre séance.

Sachez que votre préparation n’en sera pas altérée, au contraire, vous repartirez reposé, remotivé et régénéré.

7-Troubles du sommeil avant la course, que faire ?

Le sommeil perturbé est un effet tout à fait normal. Il est dû en grande partie à l’état d’excitation dans lequel vous êtes, mais aussi au stress.

Le dosage maîtrisé de vos efforts ainsi qu’une bonne hygiène de vie tout au long de votre préparation devront vous permettre d’être en forme.

Cependant, si le sommeil ne vient pas, ne vous forcez surtout pas à rester au lit.

Trouvez-vous une activité qui ne soit pas stressante (lecture d’un livre) et détendez-vous afin que votre sommeil vienne naturellement.

8-Les médicaments peuvent-ils-être la solution pour trouver rapidement le sommeil ?

La prise médicamenteuse telle que le somnifère est à proscrire car elle aura un effet désastreux sur votre entrainement mais aussi sur votre performance.

Lire la suite »


27 février 2018

récupération plan marathon

La récupération, le maître-mot des dernière semaines de votre préparation marathon

42,195 km, la distance mythique, celle du marathon. Elle fait rêver tous les sportifs, tous les accros de la course à pied. Le réussir n’est pas évident, il faut suivre un plan marathon adaptés à votre objectif pendant de nombreuses semaines( de 8 à 12 semaines) qui va conditionner votre chrono et votre résultat final.

Et une grande partie de la réussite de votre marathon se joue avant même de franchir la ligne de départ car les 15 derniers jours de votre entrainement doivent impérativement être consacrés à la récupération.

Le marathon pour les débutants

Il ne faut pas être un débutant dans la course à pied pour se lancer dans un marathon mais on peut être débutant dans le marathon même en courant régulièrement.

Il faut donc appréhender votre marathon différemment des autres courses.

D’une part, votre entrainement marathon sera sûrement plus long et plus intense que celui de vos course précédentes.
Comme je vous l’ai indiqué en introduction, un programme marathon s’étale de 8 à 12 semaines, avec un minimum de 3 séances par semaine.

Lors de ces semaines d’entrainement, votre coach vous programme des sorties longues, des sorties courtes, des séances de fractionnés, etc…

Les plan d’entrainement marathon sont construits pour développer vos capacités de vitesse et d’endurance pendant 90 % de votre entrainements.

Par contre, les 2 dernières semaines sont dédiés à permettre à votre corps de récupérer et de bien assimilés les efforts que vous avez effectué pendant tout le début de l’entrainement.

C’est un moment très important pour votre corps.
Lire la suite »


24 octobre 2017

courir dans le froid

C’est les vacances pour de nombreux Jiwoker ! C’est le meilleur moment pour commencer ou ne pas lâcher son entrainement !
Même si il fait un (peu) froid ou qu’il pleut, ne vous laissez pas démotiver ! Chaque séance accomplie, vous rapproche de votre objectif !

Les témoignages de la semaine sont là pour vous le prouver !

Bonne lecture :

Claire
« Mon coach Jiwok me fait aimer mon vélo d’appartement. Et ce n’était pas gagné. Maintenant 3 fois par semaine, je le retrouve avec plaisir. Les séances passent super vite et je sens que je progresse bien. Je me sens super bien après. J’ai perdu presque 6 kilos de quoi me motiver encore plus à continuer. »
(Claire suit entrainement vélo d’intérieur pour perdre du poids)

Clément
« Je suis en plein préparation pour mon marathon de New-York. Et je dois dire que l’entrainement se passe pour l’instant bien. C’est mon second marathon et j’ai pour objectif 3 h 45.
La différence avec mon premier entrainement marathon, c’est les conseils du coach pendant les séances, c’est un vrai plus pour moi. Je me sens guidé et surtout j’ai l’impression de suivre une préparation de professionnel. Vivement le mois de novembre ! »
(Clément suit un plan marathon objectif 3 h 45)

Jeanne
« Enfin des séances de natation agréables !
J’utilise mon coach Jiwok pour la natation où elle prend tout son sens : générer les séances en mp3 et les écouter avec un casque étanche, c’est comme avoir une leçon particulière de natation dans les oreilles. Génial !
Enfin une solution pour rendre supportable, même amusant, le fait de tourner en rond dans un couloir de piscine pendant une heure. J’adore. »
(Jeanne suit un entrainement natation)

Christiane
« Super bonne alternance effort et marche. Permet une bonne récupération. »
(Christiane suit un programme débuter le running)

Charlotte
« J’ai participé à la course odyssea (10km) et j’ai fait 52 min. J’ai fait une minute de mieux que l’année dernière, j’en suis très satisfaite! Grâce à Jiwok bien sur! »
(Charlotte a suivi un plan d’entrainement 10 km)

Morgane
« 1ere Séance, la dernière série à été dure, surtout au niveau de la respiration, mais séance très agréables et encourageante. »
(Morgane suit un programme pour garder la forme sur tapis de course)

Clémentine
« 40 minutes pour une 1ere séance me paraissait beaucoup, mais franchement cette séance passe super bien même après un arrêt de sport de plusieurs mois ! »
(Clémentine suit un programme perte de poids en elliptique)

Vous êtes prêt(e) pour vos prochaines leçon particulière avec votre coach Jiwok ?


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories