13 février 2017

débuter la course à pied

« Courir moins vite pour progresser plus vite : Courir lentement c’est bien lorsqu’on débute le running »

Je reçois de nombreux messages de coureurs débutants qui trouvent qu’ils ne courent pas assez vite pendant leurs séances d’entrainement Jiwok. Je peux le comprendre. Mais en lisant cet article, vous découvrirez qu’en courant moins vite, vous progresserez plus vite.

Tous les coureurs font ou ont déjà fait cette erreur, celle de courir plus vite pour améliorer leurs performances. Il faut bien reconnaître que cela semble tomber sous le bon sens du chronomètre.

En allant plus vite, je mettrai moins de temps pour une distance donnée. Sauf que c’est une erreur. Pour courir plus vite, il faut aussi apprendre à courir moins vite. On appelle cela l’endurance fondamentale.

L’endurance fondamentale, c’est qu’un runner ne dépasse jamais une certaine fréquence cardiaque qui correspond au maximum à 75% de sa fréquence cardiaque maximale. (Bien mesurer sa FCM c’est important)

Dans les faits, cela veut dire que l’on doit être capable de courir à allure modérée, assez modérée pour ne pas se sentir essoufflé et arriver à tenir une conversation avec son voisin.

Il faut donc se trouver dans une situation de totale aisance respiratoire, d’absence de fatigue musculaire et pouvoir donc tenir de longues séances ainsi.

Évidemment, cela semble de prime abord être contre-productif pour s’améliorer. Au contraire, plusieurs raisons font qu’un rythme de course faible permet de s’améliorer. En premier lieu, les muscles développent à ce rythme le réseau capillaire sanguin.

C’est ce qui permet au sang d’arriver dans les muscles et plus un muscle est irrigué en sang, plus il performant. Or ce développement du réseau ne se fait qu’à faible intensité.
Lire la suite »


07 février 2017

reprendre le sport ou courir à 40 ans

Découvrez nos 8 conseils pour se mettre au running après 40 ans

Ce n’est pas parce que les jeunes vous dépassent d’une tête et que leurs muscles saillants semblent vous narguer, qu’avec vos 40 ans vous êtes bon à jeter à la poubelle. A cet âge, il n’est pas trop tard pour commencer à courir ou reprendre le running.

Barbara Cartland disait « Après 40 ans, une femme doit choisir entre sa silhouette et son visage. Choisissez le visage et restez assise ! ». Grâce à nos conseils, vous allez prouver aux jeunes et à la terre entière, enfin au moins à votre quartier et surtout à vous-même, que la vie active et sportive ne s’arrête pas à la quarantaine.

Il est certain que la souplesse et la masse des muscles ne sont plus ce qu’ils étaient quand vous aviez 20 ans, mais avec un entrainement intelligent et bien cadencé, vous devriez éviter de devenir vieux avant l’âge ! Alors tant pis pour Barbara Cartland : debout et c’est parti !

1/Vérifiez qu’il n’y a pas de contre-indications médicales

Avant de vous lancer dans la course à pied et de connaitre les joie de courir, il est tout de même important de vérifier que vous n’avez aucune contre-indication à la pratique du sport.
Pour vous en assurer et éviter un accident (c’est très rare), le mieux est d’aller consulter votre médecin généraliste qui vous fera faire quelques tests à titre préventif.

En plus de son auscultation, il pourra vous prescrire un test d’effort et un électrocardiogramme qui vous rassureront avant de vous lancer dans la grande aventure du running !

2/Se fixer des objectifs réalisables

Il est important que vous soyez sage dans votre reprise de la course à pied. Ne vous fixez pas d’atteindre de suite les performances que vous aviez étant plus jeune. Votre vitesse de croisière n’est plus la même que lorsque vous commenciez à avoir du poil au menton, qu’à cela ne tienne, choisissez de nouveaux itinéraires, et allez-y progressivement.

Cela ne veut pas dire que vous êtes « has been » pour la vitesse. Il faut juste prendre quelques précautions. N’augmentez pas les distances à parcourir de façon trop brutale, faites des paliers et alternez les cadences de course (trot, marche rapide, 60 secondes de sprint, 2minutes de course lente…).

Si vous débutez, suivez nos programmes débutant pour le running. Si vous reprendez le running après une longue coupure, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour avoir des conseils et être orienté vers l’entrainement le plus adapté.

Lire la suite »


25 janvier 2017

running 10 km programme 10 km
(crédit photo : Drongowski )

De moins 8 kilos au marathon

La semaine a été fraîche mais j’espère que cela ne vous a pas découragé pour suivre les séances de votre entrainement Jiwok !

J’ai reçu, cette semaine, encore de très beaux témoignages. Je vous invite à lire le premier, celui de Laurent, qui vous montrera que tout est possible.

Ne vous imposez pas de limites, suivez les conseils de votre coach et vous n’aurez plus de limites.

Bonne semaine à tous.

Voici les témoignages de la semaine :

Laurent
« J’ai commencé le running avec Jiwok il y a 1 an. Que de chemin parcouru avec mon coach.
Franchement, je ne pensais vraiment pas qu’en commençant Jiwok je participerais à un marathon 1 plus tard !
Au début, je débutais le running parce que je voulais refaire du sport et perdre du poids.
Alors j’ai d’abord perdu du poids (8 kilos), puis j’ai couru 1 heure en continu. Et comme tout cela me plaisait bien, je me suis inscrit à une première course un 10 km.
J’ai adoré l’expérience. J’ai donc fait un second 10 km puis un semi.
Et maintenant pour 2017, je me lance pour mon premier marathon. Je n’ai pas d’exigence de temps, je veux simplement le terminée et être un « marathon finisher » comme disent les anglosaxons.
Ce qui est certain c’est que Jiwok a changé une partie de ma vie, alors merci et continuez comme cela. »
(Laurent a commencé par un programme perte de poids, puis un entrainement courir 1 heure, 10 km, semi et enfin marathon)

Cécile
« 2 premières séances terminées.. j’en bave un peu, mais ça fait du bien de se dépenser de nouveau ! Pas de courbatures. j’espère que c’est bon signe 🙂 »
(Cécile suit un programme tapis de course à après la grossesse)

Sophie
« Reprise en douceur et très agréable! Les conseils/encouragements du coach combinés à la musique permettent d’apprécier l’instant tout en restant concentré sur sa tenue, sa vitesse, sa respiration. J’ai hâte de poursuivre l’entrainement!
(Sophie suit un plan 10 km)

Catherine
« 5ième séance faite! J’ai réussi! Du mal à partir mais retour en forme! Super! »
(Catherine suit un programme débuter le running)

François
« J’en suis à la moitié de mon entrainement elliptique et j’adore ! Je me muscle bien les bras et le bas du corps. Et le coach me pousse bien pendant les séances. A chaque fin de séance, je me sens bien et j’ai hate d’attaqué la prochaine. »
(François suit un programme elliptique)

Stephane
« Première séance parfaite 50 minutes passées sans y penser. Musique sympa et alternance des cycles nickel. »
(Stéphane suit un programe perte de poids en running)

Frédéric
« J’ai suivi un programme sur votre site de 8 semaines afin d’être au top pour un trail blanc 10km aux rousses ce 21 janvier.
Je voudrais vous remercier de cette aide, très bon résultat = 21ème sur 777 et 4ème vétéran. Merci et à bientôt ».
(Frédéric a suivi un plan trail court)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?


16 janvier 2017

Courir le midi

Comment bien préparer sa séance de running pendant la pause déjeuner.

De plus en plus de coureurs profitent de la pause du midi pour courir afin de garder la forme.

Avec des séances de course à pied à l’heure du déjeuner, il est important d’avoir des réserves énergétiques particulièrement efficaces tout en évitant certains problèmes comme par exemple les ballonnements au niveau de l’estomac ainsi que les sensations de clapotement.

Pour ne pas qu’une telle situation ne se produise, vous devez avoir les bons réflexes au moment opportun.

Une programmation de l’heure du repas et de la séance de votre entrainement Jiwok est par conséquent nécessaire.

Comment réussir l’intégration des repas pendant la course de midi sans influer sur vos performances ? C’est à cette question capitale que répond cet article qui fournit quelques conseils nutritionnels indispensables pour courir à midi en toute sérénité.


1- Programmez votre journée au moment du petit déjeuner

Vous ne devez en aucun cas négliger le petit déjeuner dans la mesure où il constitue le repas le plus précieux de votre journée.

Sachez qu’à votre réveil le matin, vos réserves énergétiques sont très faible quantité compte tenu du fait que votre organisme est à jeun depuis lors.

C’est pour cette raison que vous devez avoir un petit déjeuner consistant et capable d’apporter à votre corps 25% de ses besoins en calories au cours de la journée.

Vous pourrez pour ce faire manger du pain aux céréales accompagné d’un produit laitier, de miel ou de confiture, de beurre, d’une boisson chaude et d’un jus de fruit au réveil avant d’entamer votre journée.
Lire la suite »


14 décembre 2016

pas le temps de courir

Je n’ai pas le temps de courir

Pour le running comme pour d’autre sport, on entend souvent l’excuse du manque de disponibilité pour trouver le moyen de ne pas aller faire un peu de sport.

Il s’agit bel et bien d’une excuse et ce qui vous manque c’est un peu de motivation, cette étincelle qui va vous faire mettre aux pieds vos chaussures de course.

L’excuse du manque de temps peut être recevable sur un moment ponctuel, lors d’un évènement particulier.

Mais la routine du quotidien laisse le temps d’aller faire du sport en particulier la course à pied qui n’est pas chronophage.

Courir peut se réaliser un peu partout et ne demande pas de s’équiper beaucoup.

Il est donc facile d’aller faire une séance de course. D’autant plus qu’il n’est pas nécessaire de partir des heures pour que cela soit bénéfique.

1- Se fixer des objectifs

Pour garder sa motivation intacte et chaque jour vouloir aller courir, il faut se fixer des objectifs. Cela peut concerner une perte de poids, atteindre un objectif-temps (courir 30 minutes, courir 45 minutes ou courir 1 heure) ou essayer de viser un résultat sur une course.

Peu importe en réalité votre objectif, chacun fait ce qui lui tient à coeur.
Mais en vous focalisant sur les objectifs, la séance de course à pied deviendra le moyen de réussir. Vous irez donc beaucoup plus facilement chercher vos chaussures de running (Au passage, comment bien choisir ses chaussures de running ?).

2- Quand aller courir ?

Chacun à son planning, la façon d’organiser son temps en fonction de son travail, de sa vie de famille et de ses impératifs. Toutefois, quel que soit le moment, il y a toujours un moyen de trouver quelques minutes.

Le matin est un très bon moment de la journée d’autant plus qu’il est facile de jouer avec son réveil. En effet, rien que de brancher le réveil pour aller courir le lendemain matin est une très bonne chose. On se couche avec l’idée d’aller faire du sport le lendemain matin. Une fois que le réveil sonne, on sait pourquoi on s’est levé et d’un coup la motivation est là. Et puis si les matinées sont chargées, il est toujours possible de mettre le réveil un peu plus tôt et de gagner ainsi le temps manquant.

Sur la pause déjeuner, il faut reconnaître qu’il n’est pas possible toujours de courir. Il faut une pause assez longue pour cela et avoir une douche à disposition après la séance de running.

Le soir est un moment particulier pour aller courir. Il y a le travail qui se finit tard, il y a les enfants qu’il faut aller chercher à l’école. Mais dans le fond le soir est un bon moment.

Une fois ces impératifs passés, combien de temps vous reste t-il à passer devant la télé par exemple ? Le soir est toujours une période où l’on peut trouver 30 ou 40 minutes. Alors avec un peu de motivation, les chaussures sont faciles à enfiler à ce moment de la journée. ( Courir le matin ou le soir ?)
Lire la suite »


30 novembre 2016

motivation course a pied

Bravo à tous les Jiwokers ! Chaque semaine est toujours un bonheur de lire vos exploits ! Cette semaine, vous prenez du plaisir, vous perdre 5 kilos, vous aimez vous faire martyriser par le coach et les kiné nous adorent !

Vous êtes une source de motivation pour toute l’équipe de Jiwok et pour les autres Jiwokers !

Bonne lecture

Vincent
« Bonjour, 23 ème séance réalisée, j’ai toujours autant de plaisir à suivre cet entrainement. Le poids baisse également (– 5kg), et je me sent plus dynamique dans mon corps et ma tête. Bon running à tous »
(Vincent suit le programme perte de poids en courant)

Celine
« Après le programme pour perdre du poids, le plaisir de la course est revenu. Maintenant objectif 10km. Deuxième séance ce matin et super…. »
(Après avoir un suivi un entrainement de perte de poids, Céine suit un plan d’entrainement 10 km)

Jérôme
« Perso, je suis parti pour un entrainement d’elliptique. Reprise après 2 ans sans sport suite accident du travail ayant entraîné un
blocage complet des épaules donc pas de running… Mais la kine voit déjà des effets bénéfiques des séances jiwok… Du coup, elle vous faut une pub
d’enfer ! »
(Jérôme suit un entrainement vélo elliptique)

Tao
« Il est vrai que la séance passe vite et j’ai tenu alors que j’étais persuadée du contraire 😉 Bon y’a plus qu’à passer à la suivante Courage à tous! »
(Tao suit un programme vélo d’intérieur perte de poids)

Sylvain
« Il y a 1 an, je souffrais le martyr avec la première séance.. J’avais mal au bout de 2 min de course…
Maintenant je cours 10 km en essayant de passer la barre symbolique de l’heure (1h07 à aujourd’hui). Je prends du plaisir, j’aime souffrir avec le coach dans les oreilles…
En janvier je fais mon premier 10 km.. Mon prochain défi sera d’aller chez mes parents en courant :18km !! Merci Jiwok »
(Sylvain suit un programme d’entrainement courir plus vite)

Véronique
« Séance faite en parlant tout du long, pas vu passer, pas senti l’effort, très facile ! »
(Véronique suit un entrainement débuter le running)

Melvina
« Première séance hier soir et finalement ça c’est très bien passé… Hâte de voir les premiers résultats… »
(Melvina suit un programme perte de poids en marchant sur tapis de course)

Et vous, ca donne quoi votre entrainement Jiwok ?


13 septembre 2016

debuter-en-course-a-pied5

(crédit photo : San Diego Shooter)

Coureur débutant : 5 réponses à vos questions

Coureur débutant, voici des conseils pratiques pour bien débuter en course à pied (running) et progresser rapidement.

Vous n’avez jamais pratiqué de sport, vous venez de reprendre la course à pied ? Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez :

Par quoi puis je commencer ?

Commencez avec un objectif raisonnable. Courir en continu 30 minutes est bon début. Vous pourrez progresser au fur et à mesure et prendre du plaisir rapidement.

Vous trouverez des entrainement débutant Jiwok ici qui vous permettront de courir 30 minutes sans difficulté après quelques semaines.

Quel type de chaussures dois-je porter ?

Les chaussures de running sont vraiment importantes. Ne lésinez pas dessus, ne courrez pas avec vos « baskets de tous les jours ».

Il est vraiment important d’investir dans une vraie paire de chaussure de running (pas forcément les plus chères) qui vous aiderons lors de vos séances et surtout vous éviterons les blessures. Pour cela visitez les magasins spécialisés pour trouver la chaussure qui vous convient.

Voici nos 7 conseils pour bien choisir une paire de chaussure de running.

Quelle est la différence entre courir sur un tapis et en extérieur?

Un tapis roulant « tire » le sol sous vos pieds, et vous n’avez pas a résister au froid et au vent, deux facteurs qui rendent un peu plus facile en cours d’exécution. La pratique sur tapis est idéale si vous êtes en surpoids, ils diminuent l’impact sur votre corps. (Les entraînements tapis Jiwok sont ici)

Je me sens toujours à bout de souffle quand je cours. Est-ce quelque chose de mal?

Oui, vous êtes probablement en train de courir trop vite. Détendez-vous. Ralentissez. Une des plus grandes erreurs que font les débutants est de courir trop vite. Concentrez-vous sur la respiration du ventre, suivez les conseils du coach Jiwok et tout ira bien.

Je souffre souvent de point de côté quand je cours. Est-ce que ces jamais la fin?

Les points de côtés sont fréquents chez les débutants parce que votre abdomen n’est pas habitué aux efforts provoqués lors de vos séances. Ne mangez pas d’aliments solides au cours de l’heure avant de courir. Lorsque vous ressentez un point de coté, respirez profondément, en vous concentrant sur les poussant tous l’air hors de votre abdomen.

Dois-je respirer par le nez ou la bouche?

Les deux. Il est normal et naturel de respirer par le nez et la bouche en même temps. Gardez votre bouche légèrement ouverte, et relaxez les muscles de votre mâchoire.

Vous pouvez également suivre nos 20 conseils pour débuter le running.

Bon courage pour votre entrainement.


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories