12 octobre 2021

entrainement marathon

Marathonien : voici les 10 plus beaux marathons à courir

Le marathon n’est ni plus ni moins que l’épreuve reine de l’athlétisme. C‘est l’épreuve où l’on doit se dépasser, aller au delà de la douleur et la fatigue pour montrer toute l’étendue de son opiniâtreté et de ses capacités physiques.

Mais ce n’est pas parce que l’on doit courir 42 km comme la distance entre la ville de Marathon et d’Athènes que l’on ne doit pas profiter d’un cadre particulier.

C’est pourquoi vous trouverez ici les 10 plus beaux marathons de la planète (c’est forcement subjectif) qui vont vous donner envie de vous remettre à l’entrainement pour votre marathon.

1- Marathon de Paris

Marathon de Paris

Paris. Oui, c’est peut-être un peu chauvin de placer Paris en première position mais on vient du monde entier pour visiter notre capitale de cette façon. Du Louvres à la Tour Eiffel, des Champs Elysées aux quais de Seine, il n’est pas dur de trouver 42 km à courir dans la ville.

Vous ne verrez plus jamais l’asphalte parisien de la même façon. Si vous cherchez un hôtel pour loger avant votre marathon de Paris, nous avons sélectionnez les 19 meilleurs hôtels de Paris pour être au top votre course.

2- Marathon de New York

marathon new york

New York, considéré comme le plus emblématique des marathons du monde, vaut aussi à lui seul la traversée de l’Atlantique. Les quartiers mythiques de la ville sont tous passés en revue et en courant.

Bien entendu, l’arrivée ne pouvait pas se faire autre part qu’à Central Park. Une course grandiose, particulièrement onéreuse mais qui laisse un souvenir inoubliable.

Et ouvrez l’oeil, on ne sait jamais, vous pourriez bien y croiser quelques stars internationales qui viennent là de façon anonyme, ou presque.
Lire la suite »


11 octobre 2021

alimentation sport matin

Le petit déjeuner avant une sortie running

Faire le plein avant une séance d’entrainement de jogging matinale, c’est important. Mais chaque personne est différente ; il existe néanmoins des principes généraux pour se repérer.

S’apprêter à courir alors que le soleil se lève à peine peut être le meilleur (et parfois même le seul) moment pour vous pour suivre votre entrainement de running. (Certains préfèrent courir le soir)

Il faut cependant avouer que concilier démarrage matinal et alimentation adaptée peut se révéler difficile.

Trouver une stratégie d’alimentation personnalisée efficace s’apparente à découvrir un diamant brut ; Les besoins sont en effet très différents d’un athlète à l’autre : Ce sont des choix très personnels.

La nutrition matinale avant un effort physique est très différente en fonction de votre métabolisme mais également en fonction de la séance d’entrainement prévue.

Une part de gâteau sport peut être un bon apport de glucides simples pour certains alors qu’il sera catastrophique pour le système digestif d’autres.

Arriver à un résultat valable pour soi va requérir un certain nombre d’essais… et d’erreurs.

Il est donc probable que certains entraînements soient affectés par des soucis gastro-intestinaux mais c’est le prix à payer pour trouver le bon équilibre.

Commencez par prendre en compte la distance prévue ; la durée et l’intensité vont modifier la demande énergétique du corps. les parcours courts et peu intenses se gèrent facilement.

Le principe de base est que toute course de moins d’une heure ne requiert généralement rien de particulier. (Vous pouvez même courir à jeun si vous respectez certaines règles)

Cependant si le principe fonctionne pour une majorité de coureurs, cela n’a rien d’absolu.
Lire la suite »


05 octobre 2021

10 derniers conseils avant votre course

C’est la dernière ligne droite de votre entrainement Jiwok (plan semi-marathon ou plan marathon ou peut être le un 10 km ?)

Alors voici les derniers petits conseils simples de votre coach Jiwok pour être au maximum de vos capacités pendant votre course.

10 conseils faciles à appliquer qui vous aideront à bien finir votre course :

1- Buvez tous les jours avant la course (pas seulement la veille) (2 litres minimum) et mangez des féculents (pâte et/ou riz),

2-
Échauffez vous avant votre course,

3- Courrez à votre rythme (ne pas se laisser entraîner par le rythme des autres, cela arrive souvent surtout quand on débute et cela pourrait ruiner votre course),

4-
Faîtes bien le « plein » à chaque ravitaillement,
Lire la suite »


27 septembre 2021

bain froid pied running
(crédit photo : Kevin Saff )

Guide des bains glacés à l’usage des coureurs (running) : Nos conseils pour réaliser vos bains glacés pendant votre entrainement de running afin d’optimiser vos performances et vos résultats de course : marathon, semi, trail, triathlon.

L’utilité des bains glacés est sujette à débat mais il est possible de trouver un compromis.

Les œufs sont bons pour vous. Les œufs sont mauvais pour vous. Les œufs sont bons pour vous…

Si vous avez un certain âge, comme moi, vous avez l’habitude des avis contradictoire sur à peu près tout ; de la nutrition aux étirements en passant par le volume et l’intensité de l’effort.

Il en va de même avec les bains glacés.

Il existe tellement d’études contradictoires qu’il devient difficile de s’y retrouver.

D’une part, les entraîneurs comme les coureurs utilisent les bains glacés avec succès depuis des années.

Selon eux, l’eau glacée aide les jambes, et les esprits, fatigués ; les séances suivantes sont donc de meilleure qualité.

Des séances de running de meilleure qualité (et la confiance accrue qui en découle) conduisent généralement à de meilleures performances.

D’un autre côté, les professionnels de santé relèvent que l’inflammation consécutive à l’effort (la légère douleur accompagnée de la raideur des jambes) stimule l’adaptation de l’organisme à l’effort.

En coupant court à cette inflammation avec un bain glacé, vous empêchez le corps de s’adapter à cette sollicitation sur la durée.

Nous voici donc coincés dans la spirale de vouloir un peu de confort dans l’entraînement tout en souhaitant en retirer le plus de bénéfices.

La meilleure que je recommande est d’utiliser les bains glacés par période, de la même manière que les coachs Jiwok construisent vos plans marathon, semi-marathon, 10 km, trail, ultra trail ou triathlon.

Voici comment :

Pour retirer le maximum d’adaptation au stress physiologique, il faut limiter les bains glacés pendant la partie initiale du plan d’entraînement.

Il ne faut y avoir recours que lorsque le corps est suffisamment affecté et que les séances diminuent en qualité.

Pas uniquement après un effort intense mais plusieurs jours d’affilés.

À l’approche de la course, vous pouvez utiliser les bains glacés plus souvent pour rafraîchir vos jambes et vous redonner un peu d’entrain.

À un mois de la course, vous devez vous sentir à l’aise à chaque séance d’entrainement.

Ceci permet de construire la confiance en soi qui, à ce stade du plan d’entrainement, est bien plus importante que toute diminution de la capacité d’adaptation qui a déjà été travaillée en profondeur dans les semaines précédentes.

J’aime vraiment cette conception qui semble allier le meilleur des deux mondes.

Les premiers temps de l’entraînement s’accompagnent de la douleur et de la fatigue mais permettent de créer la résistance à l’effort maximale.

Lorsque la qualité de vos séances d’entraînement diminue plusieurs jours d’affilés, vous prenez des bains glacés.

À l’approche de la course, vous devez vous préoccuper de votre bien-être pour être le plus frais et reposé possible pour le jour de votre course.

Durant cette période, les bains glacés suivent la plupart des séances intenses pour garder de la fraîcheur dans les jambes.

De mon point de vue, c’est du gagnant-gagnant et concilie facilement les deux aspects de la discussion sur les bains glacés.
Lire la suite »


20 septembre 2021

23 top conseils marathon

Que faire 7 jours avant le marathon, le jour du marathon et après son marathon

  1  Tu fais attention à ce que tu manges
  2  Bien finir l’entrainement sans forcer
  3  La bonne tenue
  4  Vérification de l’équipement
  5  La bonne musique
  6  Les cadeaux
  7  Le petit dej 3 heures avant
  8  Ne rien oublier
  9  La bonne motivation
 10  Etre en avance
 11  Faire pipi
 12  Un bon départ
 13  Démarrer à son rythme
 14  Le ravitaillement
 15  Motivation encore
 16  Re-Faire pipi
 17  Gérer le mur
 18  Derniers efforts
 19  La ligne d’arrivée
 20  Tu manges
 21  Bain et repos
 22 Les courbatures, ca va bien se passer

Le marathon est l’épreuve d’endurance par excellence.

Pourtant, n’importe qui, ou presque, peut le courir à condition d’être bien préparé. Les entraînements marathons commencent 2 à 3 mois avant votre course.

Mais la dernière semaine qui précèdent l’événement, le jour et l’après course sont des moments très importants pour réussir sa course et prendre du plaisir lors de son marathon.

Voici donc mes 23 conseils sur un ton léger pour aborder la fin de ton entrainement, le jour de la course et à l’après marathon en toute confiance :

JOUR J-7

1- Tu surveilles ton régime alimentaire. Tu as réussi à faire attention à ton alimentation durant les 2 derniers mois. Ce n’est pas le moment de flancher et de surcharger ton corps avec des kilos en trop !

Il faut continuer à ne pas manger trop de gras, trop d’épices, trop de féculent ou encore trop de légumineuses. Surtout pas d’alcool ni de crème fraîche !

Suis notre programme alimentaire marathon pour les 7 derniers jours.

2- Garder la forme, sans se blesser. Suit les derniers conseils de ton coach Jiwok, n’en fait pas plus en pensant que cela pourrait améliorer tes performances.

Tu es dans la dernière semaine, ton corps doit être reposé avant d’attaquer ton marathon.

N’ajoute pas des minutes à tes séances, ne fait pas de séances en plus, ne court pas plus vite….Relâche et détend toi.

LA VEILLE DU MARATHON

3- Tu déballes ta tenue. Depuis que tu as décidé de participer à un marathon, tu n’as cessé de réfléchir à la tenue que tu vas porter ! Eh bien, c’est le moment de la préparer !

De tes baskets à ton t-shirt, en passant par ton short, ton serre-tête, ta casquette, tes lunettes de soleil ou encore tes chaussettes et tes collants, rien ne doit être laissé au hasard.

Choisis seulement une tenue que tu as déjà utilisé par le passé pendant ton entrainement ou pour une course.

Ne porte pas pour la première fois lors du jour de la course, une nouvelle paire de chaussure ou des chaussettes de compressions par exemple.

4- Prépare ton matériel. Courir un marathon aujourd’hui ne ressemble à celui de l’aire gréco-romaine !

Le matériel de course est tout aussi important que les préparations physiques.

Ainsi, il ne faut pas oublier tout ton attirail : smartphone, montre connectée, lecteur mp3, écouteurs et surtout ne pas oublier de les recharger !

5- Mets à jour ta playlist. La musique t’accompagne partout et te motive !

Tu ne fais aucune course sans un fond musical pour te booster.

Alors pour LA course dont tu as tant rêvé, mets à jour ta playlist de façon à te donner le plus de pêche.

Si tu participes au marathon de Paris, télécharge gratuitement ton coach Jiwok qui te servira de guide touristique, motivateur et te donnera des bons conseils tout le long de ta course.

6- Ouvre les cadeaux des organisateurs.

A chaque marathon, les organisateurs offrent quelques présents qu’ils ont reçus de la part de leurs sponsors.

Prends du plaisir à ouvrir un à un tes cadeaux pour découvrir soit des échantillons de crème, de gel ou encore quelques goodies.
Lire la suite »


15 septembre 2021

débuter running

Cette semaine, vous êtes toujours aussi motivé !

Que ce soit pour préparer une course, débuter le running avec le sourire, ressortir votre elliptique ou perdre du poids.

Allez continuez !

Voici donc les témoignages de la semaine qui devraient vous aider à garder votre motivation intacte !

Sabrina
« Bonjour,
Après avoir fini en juin le programme courir 20 km en 2h (pour rester en bonne condition physique en attendant le retour des courses), j ai fait en juillet des sorties moins longues ( ainsi qu’une semaine de randonnée en montagne).
J ai commence lundi le programme finir un semi en 2h.
Merci a vous encore de ce super site, grâce à vous il y a toujours une paire de basket dans mon coffre. »
(Sabrina a suivi un plan 20 km 2 heures maintenant un plan semi en 2 heures)

Jasmine
« Bonjour, j’arrive vers la fin de mon programme perte de poids sur tapis de course. J’en suis à -7 kg.
Merci de votre aide. Je trouve votre site et votre App géniale et je les conseille à tout ceux qui me pose des questions sur mon programme de course. »
(Jasmine a suivi un entrainement perte de poids sur tapis)

Isabelle
« Seance 6, dur dur les 60 minutes, heureusement que le coach m’encourageait 🙂 Et fiere d’y être arrivée !! »
(Isabelle suit un programme débuter le running)

Manu
« J’ai déjà suivi de nombreux plans Jiwok pour mes semi et 10 km et je dois dire que je suis super fan.
La musique et la voix du coach m’aident vraiment à me dépasser et me donne le bon rythme pour chaque séance. Le petit email de rappel le matin est là pour me mettre dans l’ambiance. Et puis, quand j’ai une question sur l’entrainement, l’équipe des coach est toujours là pour me répondre rapidement. Encore bravo, continuez comme cela ! »
(Manu a suivi des plans semi et 10 km)

Anthony
« Séance 4 plus dure et surtout plus longue mais les effets commencent vraiment à se faire sentir ! Perte de 1,8 kg et -0,7% de graisse en 15 jours Ça motive!! »
(Anthony suit un programme perdre du poids en elliptique)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


01 septembre 2021

marathon, semi marathon, trail

DECOUVREZ NOS 5 CONSEILS POUR MIEUX GÉRER SES SÉANCES LONGUES EN RUNNING

Les sorties longues sont des sorties spécifiques (comme les séance de fractionné : voir les 10 conseils pour bien réussir ses séances de fractionné).

Il est important de les aborder en suivant quelques conseils de base.

Courir longtemps et être endurant, cela s’apprend.

Il suffit d’appliquer les bonnes méthodes et d’éduquer progressivement son corps à fournir un effort prolongé.

Je vous proposes 5 conseils, 5 étapes, qui vous permettront de réaliser les séances longues de vos plans d’entrainement semi-marathon, 20 km, marathon, trail ou de triathlon plus facilement.

 1  Soyez précis
 2  Le running dans de bonnes conditions
 3  La durée c’est mieux que la distance
 4  Buvez et mangez
 5 Ne rien lacher

1. Planifier sa séance longue avec précision

Ne vous lancez pas dans votre séance longue à corps perdu, sans avoir déterminé au préalable votre parcours. Vous devez réfléchir avec précision aux chemins que vous allez emprunter et en compter le nombre de kilomètres, afin de savoir avec précision quelle distance vous allez parcourir.

Mais aussi, dans le but de ne pas être surpris ou entravé par d’éventuels obstacles, auxquels vous ne vous attendiez pas.

Par ailleurs, cela vous permettra de connaître à l’avance les efforts que vous allez devoir fournir.

A terme, de cette manière, vous pourrez également comparer les différences séances et comptabiliser vos progrès.

Il est d’autre part préférable de choisir un terrain bien dégagé et sans dénivelés, afin d’éviter les obstacles inutiles, et de casser le rythme de sa course.

Au départ, on privilégiera d’ailleurs des parcours sans interruption de la circulation par exemple afin de concentrer ses efforts sur l’essentiel, à savoir : le dépassement de soi.

2. Courir dans de bonnes conditions

La séance longue de running est un temps fort d’un plan d’entrainement semi marathon, marathon trail ou triathlon.

Toutefois, il ne faut pas se l’imposer coûte que coûte, si ses propres conditions physiques ne la permettent pas ou si des circonstances extérieures vous en empêchent.

En effet, elle doit être réalisée dans les meilleures conditions qu’ils soient pour représenter une réussite et vous permettre d’avancer.

Ainsi, si vous avez des douleurs musculaires, une fatigue passagère, ou si par exemple, le temps est beaucoup trop pluvieux, orageux ou chaud, vous n’êtes en rien obligé de vous l’imposer.

Vous acharner n’aura qu’un seul résultat : vous en dégoûter ou vous donner un sentiment d’échec car vous ne serez pas parvenu à la terminer.

Si toutefois, seul le climat vous empêche de réaliser cette séance longue de running, vous pouvez vous rabattre sur un autre sport d’endurance comme la pratique du vélo elliptique ou la natation, ou encore le tapis de courses dans une salle de sport.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories