soigner ampoules et autres bobo pieds
(crédit photo : Vinoth )

Comment soigner ampoules et autres petits bobos de pied après une course

Lorsqu’on fait du sport, les pieds c’est important (cela semble évident, mais nous avons tendance à l’oublier).

Surtout, si vous participez à des courses, il est important de préparer vos pieds avant la course, mais aussi après une course comme le marathon, semi-marathon, 10 km ou trail.

Lors de la course, votre pied à augmenté de volume du à un apport massif sanguin. La première chose à faire est un bain de pieds froid. L’idéal étant glacé ! Oui je sais ça réveille.

Pour les plus courageux, vous pouvez remonter jusqu’aux genoux voir jusqu’aux hanches. Le but de cette torture est de provoquer une vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux sanguins et faciliter le retour veineux) afin de retrouver un volume d’avant course.

Passons ensuite à l’inventaire des bobos (qui ne doivent pas être présents si vous avez suivi l’article sur préparer ses pieds avant une course).

Un pied qui a souffert se repère aux pathologies suivantes: des ampoules (Phlyctènes en terme médical), des hématomes sous unguéaux et des brûlures et rougeurs superficielles.

Les phlyctènes sont très souvent rencontrées en pédicurie sportive. Cette brûlure du deuxième degré par frottement n’est pas à négliger. En effet, outre la douleur qu’elle procure, c’est une porte d’entrée à toutes les bactéries, virus et autres germes qui se baladent dans vos chaussures.

Les phlyctènes se classent en deux catégories: ouvertes ou fermées.
Les plyctènes fermées ont l’image d’une cloque avec l’épiderme décollé et un liquide (la lymphe) sous pression. Le traitement de cette ampoule va consister à vider ce liquide tout en conservant la peau décollée qui est le meilleur des protecteurs cutanés.

En cabinet cette opération se réalise par le biais d’une seringue stérile. Chez vous, lavez vous les mains puis prenez une aiguille, chauffez la pour la désinfecter (vous pouvez aussi la nettoyer avec un antiseptique liquide) et piquez cette peau décollée pour évacuer la lymphe. N’hésitez pas à appuyez dessus pour tout vider, à ce stade la douleur est moindre.

Ensuite le but est de rentrer le maximum d’antiseptique asséchant (vous savez le colorant rouge type EOSINE) par le biais d’un coton ou d’une compresse imbibée. Je sais ce n’est pas le plus facile (d’où l’usage d’une seringue en cabinet) mais vous devez en rentrer juste de quoi tapisser le fond de cette logette. Une fois bien rouge, appliquez dessus un pansement comportant soit une simple gaze de coton, soit un pansement hydrocolloïde (disponible dans toute bonne pharmacie).

Pour l’ampoule ouverte, le travail est déjà à moitié fait. Puisque la peau est déchirée et ne sert plus à rien il faut la découper au ras de l’ampoule. Puis antiseptique asséchant, puis pansement hydrocolloïde. Les pansement type deuxième peau ou gel de silicone peuvent être intéressant ici puisqu’ils amortissent l’appui et soulagent d’autant plus.

Une fois remis de vos émotions, il est profitable pour la fois prochaine de rechercher pourquoi vous avez eu une phlyctène à cet endroit ? Est ce un défaut de chaussures, de semelles, de chaussettes, ou simplement une mauvaise préparation de vos pieds?

L’hématome sous unguéal est cette tache rouge ou noire sous un ongle qui peut être très, très, mais très douloureux ! Il s’agit en fait d’un «bleu» sous l’ongle c’est à dire une «bulle» de sang qui est apparue à la suite d’un choc répété à chaque foulée entre votre ongle et votre chaussure.

La plupart du temps, c’est le gros orteil qui est touché. La aussi le traitement est l’évacuation de ce liquide (collection liquidienne on dit en médecine !).
Alors nous allons continuer dans la barbarie: prenez un trombone. Vous le dépliez et vous le chauffez avec une flamme. Une fois orange par la chaleur, vous approchez la pointe métallique vers le centre de cette tache rouge. Vous appuyez très légèrement. La chaleur du métal va faire fondre l’ongle en un trou et le sang va jaillir !!!

Trêve de plaisanteries: c’est impressionnant, ça sent le poulet grillé mais c’est sans douleurs. Et surtout ça soulage dans la seconde. Une fois le sang évacué, nettoyez avec un antiseptique puis «bouchez» le trou avec un pansement que vous ferez assez serré de manière à presser l’ongle.

Selon la taille de cet hématome, l’ongle pourra peut être tomber dans quelques semaines, tout en étant remplacé par un nouveau.

Les ongles peuvent aussi avoir la fâcheuse tendance de s’incarner dans les sillons latéraux en cas de mauvaises coupes. Ici par contre rien à faire soit même. Allez voir un confrère pédicure qui vous soulagera immédiatement.

En dehors de ces pathologies assez importantes vous pouvez avoir certaines petites blessures sans importance. Elles ne sont pas à négliger pour autant. Un pansement avec un antiseptique renouvelé tous les jours pendant trois jours fera l’affaire.

Les rougeurs et les échauffements peuvent êtres soulagés avec des crèmes à fort pouvoir hydratant. Un anti inflammatoire en gel ou crème peut aussi être utilisé en massage pour vous soulager.

Les autres pathologies fréquemment rencontrées sont beaucoup plus contraignantes: les entorses, les fractures et fêlures, les tendinites, sont à prendre en charge par votre médecin traitant car leur négligence risque d’être ressentie sur du long terme et de vous handicaper sur les courses suivantes.

Voilà pour les conseils de «premiers secours». Pour tout les bobos du pieds d’après courses, sachez que tous les pédicures podologues sont à même de vous soigner et de vous remettre en état pour la prochaine fois, donc n’hésitez pas.

De plus ils seront de bons conseils pour ce qui est des chaussures, chaussettes, entretien et préparation du pied.

Donc après votre course, n’hésitez pas à chouchouter vos pieds 🙂 et attaquer votre entrainement de récupération après une course.

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: