commencer à courir

Conseils, entrainements, avis de coureurs pour vous aider à démarrer la course à pied.

15 avril 2019

débuter le running

Comment débuter en running : Commencer à courir : 20 conseils pour bien (re-)commencer votre jogging – running

(Pour voir l’image en plus grand >>>)

Vous voulez commencer ou reprendre la course à pied (ou débuter le running – course à pied débutant) et vous avez envie que cela vous procure du plaisir ?

Suivez ces 20 conseils et vous verrez que la course à pied vous apportera bien plus qu’au niveau de votre santé. (la course à pied et ses bienfaits)

1. Pour commencer, établissez un planning d’entrainement (ou suivez les entraînements débutant Jiwok (plan d’entrainement course à pied débutant)). Démarrez progressivement car votre corps a besoin d’un temps d’adaptation.
La progressivité est un facteur important quand vous débutez la course à pied. En effet, si dès la première séance, vous essayez de courir 20 à 40 minutes en continue, il y a de fortes chances que vous finissiez tout rouge et dégoutté.

Il est donc vraiment important de réaliser des séances courtes et d’augmenter petit à petit la durée des séances. Suivez le programme de chaque séance et tout ira bien.

2. Privilégiez la régularité plutôt que l’effort intense et répété. Vous aurez de meilleurs résultats. Par contre, respectez les jours de récupération de votre programme d’entrainement. Quand vous débutez en running, vous ne devez pas courir tous les jours. Vous devez enchaîner des jours de séances avec des jours de récupération.
Ces temps de de récupération permettent à votre corps d’assimiler les efforts.

3. Alternez la course et la marche au début afin de ne pas trop brusquer les efforts. (Les premières séances des programmes débutant Jiwok sont construits sous cette forme)

4. Votre respiration sera votre témoin pour savoir si vous n’êtes pas en surrégime. Vous devriez pouvoir parler sans vous essouffler quand vous courez.

5. Ne forcez pas votre respiration, elle devra se réguler d’elle-même en cours de route.
Lire la suite »


11 février 2019

reprendre le sport ou courir à 40 ans

Découvrez nos 8 conseils pour se mettre au running après 40 ans

Ce n’est pas parce que les jeunes vous dépassent d’une tête et que leurs muscles saillants semblent vous narguer, qu’avec vos 40 ans vous êtes bon à jeter à la poubelle. A cet âge, il n’est pas trop tard pour commencer à courir ou reprendre le running.

Barbara Cartland disait « Après 40 ans, une femme doit choisir entre sa silhouette et son visage. Choisissez le visage et restez assise ! ».

Grâce à nos conseils, vous allez prouver aux jeunes et à la terre entière, enfin au moins à votre quartier et surtout à vous-même, que la vie active et sportive ne s’arrête pas à la quarantaine.

Il est certain que la souplesse et la masse des muscles ne sont plus ce qu’ils étaient quand vous aviez 20 ans, mais avec un entrainement intelligent et bien cadencé, vous devriez éviter de devenir vieux avant l’âge !

Alors tant pis pour Barbara Cartland : debout et c’est parti !

1/Vérifiez qu’il n’y a pas de contre-indications médicales

Avant de vous lancer dans la course à pied et de connaitre les joie de courir, il est tout de même important de vérifier que vous n’avez aucune contre-indication à la pratique du sport.

Pour vous en assurer et éviter un accident (c’est très rare), le mieux est d’aller consulter votre médecin généraliste qui vous fera faire quelques tests à titre préventif.

En plus de son auscultation, il pourra vous prescrire un test d’effort et un électrocardiogramme qui vous rassureront avant de vous lancer dans la grande aventure du running !

2/Se fixer des objectifs réalisables

Il est important que vous soyez sage dans votre reprise de la course à pied. Ne vous fixez pas d’atteindre de suite les performances que vous aviez étant plus jeune.
Votre vitesse de croisière n’est plus la même que lorsque vous commenciez à avoir du poil au menton, qu’à cela ne tienne, choisissez de nouveaux itinéraires, et allez-y progressivement.

Cela ne veut pas dire que vous êtes « has been » pour la vitesse. Il faut juste prendre quelques précautions.

N’augmentez pas les distances à parcourir de façon trop brutale, faites des paliers et alternez les cadences de course (trot, marche rapide, 60 secondes de sprint, 2 minutes de course lente…).

Si vous débutez, suivez nos programmes débutant pour le running.

Si vous reprendez le running après une longue coupure, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour avoir des conseils et être orienté vers l’entrainement le plus adapté.

Lire la suite »


04 février 2019

pourquoi courir tapis de course

Pourquoi courir sur tapis de course

Sacrilège pour les uns, véritable révolution pour les autres, l’entrainement sur tapis de course ne laisse personne indifférent.

Les séances sur tapis de roulant ont des atouts indéniables que ce que soit pour les coureurs débutants ou coureurs confirmés.

1- Des conditions météorologiques optimales

Cela petit paraître presque trop simple pour le dire mais dans votre salon ou votre garage, le temps est toujours sec et la luminosité optimale.
Ce sont pourtant deux points très importants lorsque l’on fait de la course régulièrement.

L’hiver le soleil se couche tôt, les routes sont glissantes, les chemins boueux humides. Des conditions qui sont propices à l’accident et à la blessure tandis que courir en intérieur ne présente pas ces désagréments.

Vous restez au chaud, vous n’affrontez pas les intempéries, et vous pouvez caser votre séances de course dans un emploi du temps serré. En effet, vous n’avez plus de trajet entre l’endroit où vous avez décidé de courir et chez vous/bureau /voiture.

2- Une course similaire

Courir sur un tapis de course est assez similaire au fait de courir sur une route ou un chemin.

Lorsque l’on est sur le tapis roulant, les efforts physiques ressemblent de beaucoup à ceux de la course en extérieur. On note par exemple une consommation d’oxygène semblable ainsi qu’une sollicitation musculaire elle aussi identique.

L’effort à la course sur le tapis est similaire, même s’il n’est pas identique, à l’effort en extérieur. On ne profite pas des mêmes paysages mais le corps ne voit pas la différence.
Lire la suite »


14 janvier 2019

s'améliorer en running jogging

Comment aimer la course à pied même quand on pense détester courir ? (Bien débuter le running)

Peut-être avez-vous déjà regardé les accros au running en vous demandant « Comment ils avaient bien pu avoir cette passion débordante ? »

Rassurez-vous, l’amour de la course à pied n’est pas forcément quelque chose d’inné et vous pouvez très bien travailler afin de devenir, vous-aussi, un réel addict à ce sport.

Contrairement à ce que certains pourraient encore penser, il est possible d’apprendre à aimer le running et même ceux qui détestent courir peuvent devenir totalement accro.

1- Prendre la décision de vous lancer

Avant toute chose, il vous faudra avoir ce déclic qui vous poussera à enfiler une paire de baskets et à commencer la course à pied. Bien entendu, si aucune raison valable ne vous pousse, vous aurez du mal à tenir le rythme et à devenir un véritable addict au running.

Les raisons de se mettre à la course peuvent être diverses. Certains choisiront cette discipline pour perdre quelques kilos ou pour affiner leur silhouette alors que d’autres rechercheront plus une sensation de bien-être générale.

Concrètement, toutes les raisons sont bonnes tant qu’elles vous permettent d’atteindre correctement vos objectifs et de vous motiver à pratiquer le running de façon régulière.

2- Trouver l’équipement parfait

Même si cela peut sembler simple de passer le pas de sa porte et de se mettre à courir, sachez qu’un bon équipement est indispensable.

De cette façon vous éviterez considérablement les blessures du débutant et vous mettrez toutes les chances de votre côté de ne pas être dégouté de la course avant même d’y avoir pris goût.

Pour cela, il vous faudra trouver une paire de baskets adaptée au running (Retrouvez nos 7 conseils pour choisir vos chaussures de running).

De cette façon, vos pieds seront en sécurité tout au long de vos entraînements. Vous pouvez également investir dans une tenue spécifique pour le running.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, il est préférable d’éviter le combo « jogging large + t-shirt XXL ». L’avantage est que, face à la popularisation du running, vous trouverez de nombreux articles spécialement adaptés à la pratique de ce sport. (Et évitez le syndrome Rocky)

Vous remarquerez également que, plus le temps passe, plus vous aurez tendance à vous équiper pour vos différentes sessions de running en fonction du temps. (Courir sous la pluie ou comment s’équiper pour courir en hiver)

3- Pratiquer le running en plein air

Même si certains pensent qu’il est préférable de commencer à courir sur un tapis de course d’une salle de sport, sachez que ce n’est pas la meilleure façon pour vous d’apprécier la pratique du running.

Tous les adeptes de cette discipline vous le diront : rien ne vaut la course en extérieur. Peu importe où vous habitez, vous trouverez certainement l’endroit parfait à côté de chez vous pour pratiquer idéalement la course. De cette façon, vous respirerez correctement l’air frais et vous pourrez vous laisser aller à la contemplation des paysages pendant que vous courez.

En changeant fréquemment vos itinéraires, vous commencerez à trouver un intérêt certain à la course à pied et vous commencerez, sans vous rendre compte, à devenir accro au running. (Retrouvez nos conseils pour savoir où courir quand on débute le running)
Lire la suite »


10 octobre 2018

Allez hop !!!! Un nouveau jet de témoignages de Jiwoker qui vont vous aider à garder le morale, la patience, la hargne, l’envie, la motivation de continuer dans votre effort et d’atteindre votre objectif !!!

Go ! Go ! Go !

Bonne lecture :

Jonathan
« Premier essai, première séance, et j’avoue que c’est super jouissif, même si j’ai eu du mal avec les changements de rythme au début. »
(Jonathan suit un entrainement running pour perdre du poids)

Mathieu
« Certaines séances étaient assez difficiles, je pense au fractionné long à 85 % de FCM, mais j’ai réussi à tenir grâce au coach 😉
Je suis passé de 3h45 à 3h33 pour mon 2e marathon à Lyon, très content ! »
(Mathieu a suivi plan d’entrainement marathon objectif 3 h 30)

Franck
« 10 ème séance avec en parallèle quelques séances d’aquabike et suivi d’une alimentation équilibré : perte de 5,4 kilos.
A mi parcours l’objectif de 10 kilos en 10 semaines est donc atteignable …. les séances sont agréables et pas trop difficiles. »
(Franck suit un entrainement perdre 10 kilos en running)

Pierre
« Je viens de m’inscrire pour le semi de Paris et avant d’attaquer un plan semi, je suis actuellement un entrainement courir plus vite pour être au top avant la préparation semi ! Et cela marche bien ! Je sens que je cours plus vite ! »
(Pierre suit un entrainement courir plus vite – améliorer sa vma)

Juliette
« Mon vélo d’appartement a retrouvé sa fonction initiale! Grâce à Jiwok, je suis enfin motivé à me servir de vélo qui prenait la poussière ! »
(Juliette suit un entrainement vélo d’appartement rester en forme)

Serge
« séances 2 au parc de la courneuve! environnement agréable et calme. Merci le coach je n’ai pas vu passer les 50 minutes géniale ! vivement la suite !!! »
(Serge suit un entrainement débuter le running)

Aurélia
« 1ère séance passée toute seule, je ne pensais pas tenir 1 heure entière, je suis fière de moi et attends la 2ème avec impatience. »
(Aurélia suit un programme perte de poids en elliptique)

Et vous ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

(crédit photo : Ed Yourdon )


31 août 2018

les erreurs à ne pas faire en running

Débutant en course à pied : Voila ce qu’il ne faut pas faire en courant (Et comment bien débuter)

Vous avez pris de bonnes résolutions et souhaitez vous lancer dans le running : oui, mais pas n’importe comment !

Comme vous le savez, si vous lisez depuis un certain temps Jiwok, la course à pied est une excellente pratique pour se tonifier, commencer à perdre quelques kilos et se sentir mieux dans son corps et dans sa tête.

Cependant, il existe quelques erreurs à ne surtout pas commettre. Voici un tour d’horizon : suivez le guide…

1- Demander à un pro de la course de vous accompagner

Vous pensez que courir seul(e) est décourageant et pas très amusant ? C’est une erreur, car il existe de bons moyens de ne pas vous ennuyer en courant et nous allons vous exposer comment. Vous faire accompagner d’un pro est une grande erreur : il va ralentir pour ne pas vous distancer mais ne pourra pas s’empêcher, à un moment donné, de reprendre son rythme de croisière.

Vous serez alors à la traîne et seul(e) face à votre état de novice qui souffre et qui va rapidement se démotiver. Vous pourrez même lui en vouloir de vous jeter à la figure votre petit niveau parce-que vous serez frustré(e) !

Optez pour un entrainement running débutant Jiwok qui vous permet d’avoir votre propre rythme, sans culpabilité ni découragement : courez en solo, au moins dans les premiers temps.

Cependant, rien ne vous empêche de partager votre nouvelle activité avec un(e) autre débutant(e), avec qui vous pourrez discuter pendant la course.

2-Ne courez pas le ventre vide !

Quand l’objectif est une minceur retrouvée, on pense, et à tort, que l’on fondra plus vite en courant le ventre vide : ceci est totalement faux.
Vous risquez surtout de faire un malaise et de vous sentir mal. Sans faire un repas complet, vous devez tout de même faire le plein d’énergie.

Il faut noter que l’été, le corps brûle davantage de calories pour une température du corps régulée : jusqu’à 600 calories sont brûlées simplement en étant dédiées à la chaleur ambiante ! Vous devez donc ajouter du sucre à votre alimentation, le matin, dans votre café ou votre thé, par exemple.

Avant de commencer à courir, il est conseillé de manger un fruit et de penser à bien s’hydrater. Pendant les périodes d’hiver, où il fait moins chaud, vous pouvez boire simplement deux petits verres d’eau, avant puis après votre course à pied. En effet, si vous buvez trop d’eau, vous connaitrez ballonnements et points de côté!
De plus, cela diminue fortement la concentration en apport nutritif et en oxygène du sang, et cela ne fait pas partie de vos objectifs.

Par contre, si vous souhaitez vraiment courir à jeun, il est important de suivre nos conseils.

3-Ne pas consulter la météo

Vous avez deux choix : soit vous vous adaptez à la météo, soit vous partez à la sauvette avec les risques encourus, c’est-à-dire vous blesser et réduire à néant vos possibilités de running les jours à venir. Alors, il est préférable de mettre des habits adaptés pour lutter contre les grosses chaleurs, la pluie ou le vent.
Quand il pleut, mettez une petite veste coupe vent et suivez nos conseils sur l’équipement à choisir. En été, ne pratiquez jamais la course à pied sans couvrir votre tête ainsi que le haut de votre corps. (Tous les conseils pour courir quand il fait chaud sont ici)

Toute l’année, préférez aussi les vêtements conçus avec des matières respirantes. Le total coton est à proscrire car il absorbe toute votre sueur et la conserve telle quelle contre votre peau. Pour vous protéger des rayons nocifs du soleil, choisissez des teintes colorées et claires : évitez le noir qui attire la chaleur.

4-Mal choisir vos chaussures de course à pied

Il y a quelques années, vous avez un peu pratiqué un autre sport et envisagez de remettre les baskets utilisées auparavant : ne faites pas cela, vous risquez fortement de vous blesser. Porter des chaussures inadaptées pour se mettre à la course est une erreur de débutant(e), car l’on croit souvent et à tort que les meilleurs équipements sont à réserver aux sportifs les plus performants.

Or, c’est en adoptant de bonnes chaussures de course à pied que vous déterminez votre futur de sportif.

Pourquoi ? Parce-que vos articulations portent six fois le poids de votre corps. Pour cette raison, si vous êtes en surpoids, prévoyez des chaussures encore plus épaisses pour un amorti augmenté.

Regardez vos anciennes baskets et observez la façon dont elles sont usées : si l’intérieur est plus abîmé, alors vous avez un pied pronateur. Les pieds supinateurs (dont la chaussure est plus usée à l’extérieur) doivent opter pour des renforcements extérieurs. (Les 7 conseils pour bien choisir ses chaussures de running)

Si vous avez tendance à vous appuyer davantage sur l’avant du pied, vous pouvez envisager de choisir des chaussures à semelles très fines, plus communément appelées « minimalistes » ou « le barefoot ».
Lire la suite »


23 juillet 2018

parcours running débutant

Quel parcours quand je débute la course à pied (running)?

Vous venez de choisir un entrainement running débutant, vous avez bien choisi vos chaussures pour courir ainsi que votre short et t-shirt.

Il vous reste donc maintenant à trouver un parcours sympa pour débuter vos séances de running.

Le plus important quand on débute en running, c’est de se sentir à l’aise avec son environnement.

Si vous le pouvez, allez courir dans endroit que vous connaissez ou de regarder sur Internet les nombreux sites qui proposent des parcours autour de chez vous.

Cela vous permettra avant d’enfiler vos chaussures de running, de vous projeter sur le parcours que vous allez effectuer et cela vous rassurera.

Autres point important, pour éviter de vous ennuyer, il est important d’apporter du changement dans votre parcours. Donc essayez d’alterner les parcours, cela vous permettra de garder votre motivation lors de votre entrainement.

Si vous vivez en ville ou à la campagne, les parcours et les conseils ne sont les mêmes.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories