activité physique

Découvrez nos articles pour une bonne pratique du sport. Que faut-il faire ou non selon sa condition.

08 décembre 2022

conseils-courir-en-hiver

Comment rester en forme en hiver ?

Arnaud a laissé un long commentaire sur l’article « Garder une activité physique pendant l’hiver » .

Il me semblait intéressant de le partager avec tous les Jiwokers.

Par ailleurs, si vous aussi vous avez vos conseils n’hésitez pas !

Bonne lecture :

Mes “conseils” perso pour garder la forme en hiver :

1- S’inscrire dans une salle de gym.

Pourquoi : accès à du matériel de qualité (velos, tapis de course, machine musculation), coaching sportif, moins de risque de blessure, aspect motivant de l’abonnement pré-payé > si on n’en profite pas on “perd” sa mise… de manière générale j’ai un abonnement toute l’année, ce qui me permet de combiner des séances rapides sur tapis de course avec mes séances de musculation.

2- Jeter un oeil au programme des “cross” qui se déroulent souvent en automne-hiver.

Garder un objectif compétition est aussi une manière de rester motivé.
Lire la suite »


05 décembre 2022

les bienfaits marche nordic

Pourquoi la marche nordique c’est bon pour votre corps

Comme vous le savez, vous pouvez suivre avec votre coach Jiwok des entraînements de marche nordique.

Voici une présentation de cette pratique sportive qui allient de nombreux bienfaits pour votre corps et votre santé.

Qu’est-ce que la marche nordique ?

Discipline venue tout droit des pays scandinaves, la marche nordique allie sport, bien-être, liberté et découverte. Pratiquée en pleine nature, cette activité physique attire de plus en plus de monde.

Elle consiste à parcourir une certaine distance en marchant rapidement et en s’appuyant sur des bâtons.

Technique utilisée par les skieurs nordiques pour se maintenir en forme durant l’été, ce style de marche accentue le mouvement des bras et à l’aide des deux bâtons, la personne arrive à marcher plus vite.

De nos jours, on recense aux environs de 8 millions le nombre d’adeptes de la marche nordique à travers le monde.

Pour la France, la délégation marche nordique a été confiée à la Fédération Française d’Athlétisme et le nombre des adeptes de cette discipline dans l’hexagone ne cesse d’augmenter.

Comment pouvez-vous la pratiquer ?

La marche nordique se pratique généralement en groupe mais peut tout aussi bien être une activité solitaire. Effectuée en plein air, cette discipline exige des mouvements bien synchronisés au niveau des membres. La jambe gauche avance avec le bras droit et la jambe droite, avec le bras gauche.

A l’aide de chaussures de marche ou de simples tennis, vous pouvez parcourir les distances prédéfinies, muni de deux bâtons de pèlerin.

La pratique de cette discipline sportive peut également se faire au niveau des clubs agréés par la Fédération Française d’Athlétisme.

Pour cela, des professionnels de santé sportive homologués par la FFA appelés Coaches Athlé Santé sont disponibles au niveau de ces clubs ainsi que des entraineurs spécialisés dans la marche nordique.

Il en existe à ce jour pas moins de 1 800 clubs de ce genre en France où vous pourrez effectuer votre entrainement.

Les pistes habituelles choisies pour pratiquer ce sport en plein air sont soient les parcs nationaux, soient les forêts avoisinantes.

Généralement, une séance de marche nordique dure entre 1 heure et 2 heures. Comme dans toute discipline sportive, ce temps inclut l’échauffement, la marche en elle-même, mais également les étirements et la récupération en cours de route.

Quels sont les bienfaits de la marche nordique ?

Lire la suite »


30 novembre 2022
entrainement débutant

comment bien débuter en running, jogging ou course à pied

J’espère que vous avez bien débuté la semaine !

Pour continuer sur votre lancée et garder le rythme, voici les témoignages de la semaine qui donneront encore plus envie d’aller faire du sport.

Bonne journée à tous et bonne lecture :

Chris
« J’ai toujours eu du mal à perdre du poids. J’ai suivi top de régime et autres super méthode mais rien n’a vraiment marché (ou j’ai vite repris). Comme je n’ai jamais été une grande sportive, je n’ai jamais pris conscience de l’impact sur mon corps.
Avec l’entrainement Jiwok, j’ai perdu 8 kilos en suivant toutes les séances et les conseils de nutrition. Alors ce n’est que le début, mais j’ai pris du plaisir dans l’effort. Mon corps et mon cerveau me réclame ces efforts, ce que je trouve complémentent incroyable. Je croyais que c’était uniquement pour les grands sportifs ce genre de sensation. »
(Chris suit un programme perte de poids en running)

Pierre
« C’était dur, mais j’ai réussi à passer sous les 1 h 35 pour mon semi. C’est une petite victoire personnelle.
Je me suis mis à la course à pied avec Jiwok et je débutais.
Quand je vois tout le chemin parcouru depuis. J’adore vraiment le concept de Jiwok et sur moi ça marche plutôt bien.
J’ai hâte maintenant « d’affronter » mon prochain entrainement qui sera une nouveauté pour moi : le marathon. »
(Pierre a suivi un plan semi marathon 1 h 35)

Marianne
« J’ai découvert la marche nordique l’année dernière et je trouvais cela très bien comme activité physique. Par contre, toutes mes sorties se ressemblaient donc cela devenait ennuyeux.
J’ai bien cherché des séances types sur le net, mais rien de bien attractif. J’ai découvert Jiwok et cela convient exactement à ce que je recherchais. Des séances variées, un accompagnement et un suivi. Cela me permet de rester en forme avec plaisir.
Merci à toute l’équipe pour vos précieux conseils
 »
(Marianne suit des séances marche nordique)

Jérôme
« Mon premier trail s’est très bien passé. Je n’ai pas trop souffert. J’avais des doutes pendant la préparation sur ma capacité à réussir ce premier trail. Mais en fait, tout s’est bien passé. Merci Jiwok »
(Jérôme a suivi un plan d’entrainement trail)

Ellen
« J’arrive à la séance 7, et je peux désormais courir 2km sans pause – quand avant, une distance de 150m me semblait très long. Quel plaisir de voir une progression !! »
(Ellen suit un entrainement débuter le running objectif courir 30 minutes)

Thierry
« Nickel,jusqu’à maintenant tout va bien très bon coaching ! »
(Thierry suit un programme reprise après blessure)

Et vous, votre entrainement Jiwok cela donne quoi ?


23 novembre 2022

Les effets du surentraînement sur votre corps et vos performances

Notre médecin du sport et mésothérapeuthe attaché à l’INSEP, Dr Charles Aisenberg vous a rédigé un nouvel article concernant un sujet qui touche les coureurs et tous les sportifs qui veulent en faire trop : le surentraînement.

Phénomène quasi inconnu du sportif occasionnel, le surentraînement touche le sportif professionnel mais aussi l’amateur « assidu » notamment dans les phases de préparation intensive (marathon, triathlon, trail etc.), les médecins du sport le redoutent également chez les jeunes en sport-études ou qui pratiquent une activité sportive à haute dose.

L’objectif de l’entraînement est d’induire une adaptation des tissus musculaires et du système cardio-vasculaire par une répétition de séances.

Lors de la phase de récupération, entre les séances, l’organisme va se régénérer et doit retrouver un niveau d’équilibre plus élevé qu’avant « l’agression » que constitue la séance d’entraînement.

Ainsi, grâce à un entraînement régulier et équilibré utilisant des charges progressivement croissantes et des périodes de récupération en rapport, le sportif doit progresser.

Le surentraînement est le résultat d’un entraînement mal conduit avec un déséquilibre entre les charges de travail et les périodes de récupération.

Chez le sportif amateur, il apparaît lors de la modification des habitudes d’entraînement sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

1- Les principaux symptômes du surentraînement sont :

– La fatigue, physique et psychologique, avec une perte du plaisir de l’effort et de la motivation à l’entraînement.
– Des troubles du sommeil soit à type de difficultés d’endormissement ou de réveils nocturnes, soit à type d’hypersomnie sont presque toujours retrouvés.
– Une baisse de l’appétit.
– Des contre performances sans diminution de l’entraînement ; souvent interprétés à tord par le sportif qui va augmenter l’intensité de son entraînement.
– Une perte d’efficacité du geste technique et un risque accru de blessures.
Lire la suite »


21 novembre 2022

marche à pied, marche a pied, marche rapide, marchez, entrainement marche

Pourquoi la marche à pied c’est bien pour votre corps ?

 1  Les avantages
 2  Les effets positifs
 3  Comment s’équiper

La marche à pied est un sport complet que tout un chacun peut pratiquer sans aucun risque pour sa santé.

La marche rencontre un franc succès car cela permet de faire une activité physique tout en douceur, de rester en forme et même de perdre du poids. La marche à pied compte chaque année de plus en plus d’adeptes.

La marche a pied permet de faire travailler l’ensemble du corps, les membres inférieurs, mais aussi les membres supérieurs.

Utiliser ses bras en marchant permet de faire travailler les muscles du haut du corps en même temps que les jambes.

La démarche de cette marche a pied est modérée, ce qui apporte un travail harmonieux du corps.
Lire la suite »


15 novembre 2022

progresser en running

Comment s’améliorer en running et être plus performant

Ce n’est pas à vous que l’on va apprendre l’importance du sport et en particulier du running.

Toutefois, aussi bonne soit la pratique du sport, même pour un coureur de bon ou de haut niveau, il y a des règles à respecter.

Si vous êtes un débutant en running, ces 7 règles, ce sont de bonnes pratiques sportives à suivre bien sûr dès le début.

Mais aussi des règles de vie que l’on a tendance à négliger et qui peuvent venir à nuire à votre vie de coureur. Voici quelques notes de sagesse toujours bonnes à prendre.

 1  La régularité
 2  Ecoutez son corps
 3  10 %
 4  Le running ce n’est pas tout
 5  Bien récupérer
 6  Focus sur votre objectif
 7  Le reste de votre vie

1- La régularité

On fait du sport pour s’améliorer, on fait du sport pour se maintenir en forme. Mais pour réussir ce pari, il convient tout d’abord de faire du sport de façon régulière. Votre corps a besoin de cette régularité. Si vous courez tous les jours une semaine et une fois la suivante, cela ne servira à rien.
Il faut au minimum s‘astreindre 2 à 3 séances dans la semaine. Ces séances seront de préférence à heure fixe et proche de votre domicile ou travail pour ne pas se démotiver.
Dans la même semaine, il est toutefois bon de varier les types d’entraînement comme l’endurance une fois, le fractionné ou les allures variables ensuite.
C’est le cas de tous les entrainements Jiwok qui vous proposent des séances différentes chaque semaine.

2- Votre corps vous parle, écoutez-le

Faire du sport, c‘est avec l’intention de faire du bien à son mental mais aussi à son corps. Mais il arrive que celui ci peine avec votre activité physique. Le running est éprouvant pour le corps avec environ 800 à 1.000 pas au kilomètre.
Votre corps va exprimer sa fatigue et il convient donc de repérer des signes comme les troubles du sommeil, la perte de poids, l’accroissement du rythme cardiaque au repos ou bien encore des infections bénignes mais à répétition.
Si votre corps vous parle via ces signaux, c‘est que la fatigue est excessive. Il convient alors de vous ménager avant qu’elle n’entraîne des blessures qui seront plus dommageables.

3- Règle des 10%

Dans le monde de la course à pied comme dans les autres, on aime bien cadrer les éléments avec des données mathématiques. Le running n’y échappe pas avec ce que l’on appelle la règle des 10%.
L’idée est là à nouveau de maintenir votre corps dans un bon état de forme pour éviter les blessures qui surviennent facilement chez le runner.
Lorsque vous voulez progresser, il ne faut pas le faire par palier de plus de 10 %. Ainsi, si la première semaine vous avez parcouru 15 kilomètres, il ne faut pas faire plus de 16,5 kilomètres la semaine suivante. La progression peut sembler lente mais qui veut voyager loin ménage sa monture.
Le coach Jiwok prennent en considérant cette règle pour réaliser nos entrainements.
Lire la suite »


14 novembre 2022

crampe running course à pied jogging

Comment éviter les crampes pendant votre entrainement ou votre course : découvrez nos conseils

La crampe est l’ennemi du coureur et du sportif.

Hantise de tous sportifs, occasionnels ou professionnels, les crampes sont non seulement douloureuses, mais gâchent le plaisir et empêchent l’atteinte des objectifs fixés (que ce soit votre course féminine (6 km), 10 km, semi marathon, marathon, trail ou triathlon).

La crame frappe sans crier gare un muscle, souvent ceux des jambes. (Aiee la crampe au mollet !!)

Une fois survenue, il n’y a pas grand chose à faire. Elle oblige le muscle à se contracter et difficile de continuer à l’utiliser dans ces conditions.

Pourtant, la crampe n’est pas une fatalité et tous les sportifs ont leurs rituels pour éviter d’en être victime.

Vous trouverez ci dessus les trois points essentiels qui permettent à chacun, du coureur débutant au runner confirmé de les limiter au maximum.

Avant de voir comment éviter ces fameuses crampes, il est déjà intéressant d’apprendre à connaître son ennemi.

 1  La définition d’une crampe
 2  Boire, Boire et encore Boire
 3  De l’eau mais pas que
 4  Bien manger c’est très important
 5  Echauffez vous !

1-Qu’est ce qu’une crampe ?

La crampe est un spasme musculaire, c’est à dire une contraction involontaire d’un muscle qui nous sert à mouvoir notre corps.

Il faut savoir qu’il y a typologie variée des crampes. Elles ne touchent parfois qu’une partie d’un muscle, d’autre fois le muscle entier et parfois un ensemble de muscles.

Ce sont surtout les jambes qui sont touchées par ce phénomène. Sans entrer dans les détails médicaux, il faut savoir que la crampe est entraînée par un dérèglement de la perception de l’effort par les récepteurs se trouvant au niveau de ces muscles.

Il faut se donner les moyens de combattre ce qui cause les crampes. Vous trouverez ci dessous des règles à bien suivre.

2- Au coeur de tout, l’hydratation

L’hydratation indispensable

Le sport amène à une hausse de la température du corps même lors d’une simple séance d’entrainement ou d’échauffement.

Celui ci est mis en branle tout entier pour répondre à la demande de l’activité physique. Résultat, la température du corps augmente rapidement.

En contrepartie, le corps va augmenter la sudation pour éliminer la chaleur interne.

Cette sudation, si elle est très bénéfique, est aussi la première cause de l’élimination de l’eau du corps ainsi que de sels minéraux.

Ces derniers sont toutefois indispensables à la réaction chimique qui permet la contraction musculaire. Il est donc absolument indispensable de boire pendant l’effort physique pour compenser la perte d’eau qui se fait lors de l’effort.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories