activité physique

Découvrez nos articles pour une bonne pratique du sport. Que faut-il faire ou non selon sa condition.

17 septembre 2019

semi-marathon-entrainement.jpg

L’endorphine: l’hormone du bonheur pour le coureur et le sportif

La semaine dernière, je vous avez présenté notre belle infographie qui illustrait les 10 biens faits de la course à pied sur votre corps.

J’espère que cela vous a convaincu de mettre (ou remettre) vos baskets et d’aller courir.

Si ce n’est pas encore le cas, voici de nouveaux arguments qui devraient vous aider à vous décider à franchir le pas.

En effet, le running est, en plus d’être une vrai source de bonheur pour votre corps, une joie pour votre cerveau.

Mais c’est également le cas de tous les sports d’endurance.

Vous courez ? vous pratiquez du vélo d’intérieur ? vélo elliptique ? Vous nagez ? et vous êtes heureux après l’effort ? c’est grâce à votre cerveau 🙂 .

En effet, votre cerveau libère des endorphines pendant et après l’exercice physique.

Cette morphine endogène (produite par l’organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées. (oui oui, vous vous droguez au sport)

Une fois sécrétée, elle se disperse dans le système nerveux central, les tissus de l’organisme et le sang.

La quantité d’endorphines augmente pendant l’exercice et atteint cinq fois les valeurs de repos, 30 à 45 minutes après l’arrêt de l’effort.
Lire la suite »


16 septembre 2019

alimentation running course à pied

Comment bien s’alimenter lors que l’on pratique la course à pied, voici nos conseils :

Vous avez enfilé vos baskets et votre short, vous avez branché votre smartphone ou votre lecteur pour écouter votre coach lors de votre séance d’entrainement, vous voilà prêts pour aller courir

Nul besoin de vous le démontrer, la course à pied est une activité physique aux nombreux bienfaits.

En dehors des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire, de l’augmentation de l’endurance et de la sensation de bien-être qui vous envahit à la suite d’une séance de course à pied, en courant, vous brûlez des calories !

Calories que vous pouvez pourtant reprendre rapidement après l’exercice, en commettant ces 6 erreurs alimentaires néfastes (Surtout si vous suivez les programmes perte de poids en running Jiwok)

Retour sur les 6 choses à ne pas faire après une séance de running !

01. Ne pas boire suffisamment après l’effort !

Quand bien même, ils reviendraient d’une séance de running transpirant par tous les pores de leurs peaux, certains sportifs ne prennent pas soin de s’hydrater convenablement à la suite d’un tel exercice, et pourtant c’est essentiel.

Après avoir couru, votre organisme a besoin d’eau, cela permet notamment d’éliminer les toxines, tout en permettant à votre corps de récupérer plus facilement.
Ne pas boire en quantité suffisante après un tel effort c’est prendre le risque de ne pas se remettre convenablement de l’effort accompli, saluant au passage les courbatures, la sensation de fatigue et une augmentation du risque de blessure.

À l’inverse, boire trop d’eau en grande quantité tout de suite après l’effort n’est pas quelque chose de positif, bien au contraire, vous vous remplissez l’estomac d’eau, alors que vous n’avez rien mangé.

En réalité, une bonne hydratation après une séance de course à pied consiste à boire, environ un demi-litre d’eau chaque heure après l’effort.

Notez que les eaux gazeuses sont très bénéfiques, puisqu’elles permettent d’évacuer plus rapidement l’acidité présente dans votre corps à la suite d’un tel exercice physique.

Vous pouvez également agrémenter votre eau d’un jus de fruit ou encore d’un peu de citron pressé, ce qui ne manquera pas de vous aider à retrouver, rapidement, votre énergie !
Lire la suite »


11 juin 2019

perdre du poids en rameur
Les bienfaits des entraînements pour rameur

Vous avez été nombreux à nous demander des entraînements rameurs, ils sont enfin arrivés.

Avant de vous les présenter, je commencerais tout d’abord à vous parler des bienfaits du rameur sur votre corps.

Dans un monde qui va à toute vitesse, qui ne laisse plus le temps pour une alimentation équilibrée et naturelle, des situations professionnelles qui prennent de plus en plus de temps, l’entretien physique de son corps est souvent relégué loin dans les priorités.

De plus en plus de personnes ne disposent plus d’un emploi du temps fixe, ce qui réduit les possibilités de faire une activité régulière au sein d’un club ou d’un groupe.

Et quand on trouve à se dégager un peu de temps pour rester en forme, la météo s’en mêle et on y renonce à la dernière minute.

Difficile de se motiver. Le sport dans une salle prévue à cet effet, ou à domicile s’impose donc comme une nécessité, on pourrait dire un refuge.

Les activités en salle de sport ou à domicile
Parmi les ateliers les plus représentés dans les salles de sport ou les équipements présents à la maison, on trouve le vélo d’appartement en tête, suivi du rameur, du tapis de course et vélo elliptique.

D’un point de vue de la sollicitation d’un grand nombre de muscles et de la perte calorifique, c’est le rameur qui demeure l’activité la plus bénéfique et la plus pratique pour débuter le sport.

Cela ne signifie pas pour autant que les autres appareils n’ont aucune utilité, mais qu’ils ne sont pas aussi efficaces que le rameur, quel que soit l’objectif recherché.

Une consommation calorifique importante pour la perte de poids
Le rameur permet de brûler l’équivalent de 580 à 680 calories par heure en moyenne. Cette activité arrive en huitième position des 10 sports les plus brûleurs de calories, derrière – dans l’ordre – le ski de fond, le cyclisme, la course à pied, le squash, le saut à la corde, le rugby, la boxe ; mais devant la natation et l’escalade.

Lire la suite »


améliorer performance courir running course à pied
(crédit photo : Sangudo)

Pourquoi je stagne en running ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais effectué un petit rappel :

La course à pied possède de très nombreuses vertus tant sur le plan physique que sur le plan cardiaque.

En effet, courir fait appel non seulement aux muscles des jambes mais aussi aux fessiers, aux abdominaux et aux bras grâce à leurs mouvements de balancier.

Courir est bénéfique au système cardiovasculaire car il augmente les capacités respiratoires du coureur ce qui entraîne une amélioration du souffle et des échanges gazeux entre le sang et les poumons.

Beaucoup de personnes aiment courir simplement pour le plaisir de pratiquer une activité sportive qui leur permet de brûler des calories et de se muscler .

Cette activité physique, mais elle n’est pas la seule, permet de secréter des endorphines dans le cerveau.

L’endorphine étant l’une des hormones du bien-être, cela explique pourquoi on se sent aussi bien après avoir couru et s’être dépensé.

D’autres coureurs, en revanche pratiquent la course à pied pour le dépassement de soi, la performance et l’envie toujours plus grande de se dépasser.

Mais, il arrive qu’à un moment donné la performance stagne.

C’est en général le signe que l‘entrainement suivi ne correspond plus au coureur et qu’il va falloir y remédier en apportant quelques changements opportuns.

Pour quelles raisons les performances stagnent-elles ?

Lire la suite »


03 juin 2019

les raisons de courir

Top 22 des bonnes raisons pour vous mettre au running

Vous voulez commencer à courir mais vous n’arrivez pas à sauter le pas ? Pour vous aider à vous lancer, voici le top 22 des bonnes raisons pour débuter la course à pied !

1- Perdez du poids durablement

La course est un sport idéal pour maigrir. Elle permet de brûler un maximum de calories et donc de vraiment perdre du poids.

La combustion des calories est proportionnelle à l’effort donc plus vous courez souvent et longtemps, plus vous allez rapidement voir des effets sur votre organisme.

Pour que votre amaigrissement soit durable, il vous suffit de pratiquer régulièrement, de courir à votre rythme, de vous étirez et de manger sain. Il serait, en effet, dommage de reprendre toutes les calories perdues avec une sucrerie après la course.

2- Améliorez votre bien-être

Vous ne le saviez peut-être pas mais la course à pied rend heureux ! La pratique de ce sport libère des endorphines. Ces hormones, qui sont habituellement nommées « les hormones du bonheur », envoient au cerveau des ondes positives. Vous vous sentez ainsi beaucoup plus détendue.

Réussir à courir booste aussi votre égo. Le fait de vous tenir à un programme régulier et de voir les effets positifs sur votre santé et votre corps va obligatoirement vous rendre fière.

Courir sera donc pour vous une source de bien-être aussi bien physique que moral.

3- Sculptez votre ventre

La course à pied développe vos abdominaux. Lorsque vous courez votre position est essentielle : votre corps travaille pour que votre gainage soutienne efficacement votre buste et que l’alignement de votre colonne vertébrale soit le bon.

Cette posture tonifie votre ceinture abdominale et vous permet d’obtenir plus rapidement un ventre plat qui se sculptera avec le temps. Pour augmenter ce travail, pensez à bien respirer par le ventre.

Vous pouvez aussi inclure quelques exercices plus ciblés, comme le levé de genoux.

Lire la suite »


27 mai 2019

commencer à courir

Vous courez lentement ? Ce n’est pas un problème !

Quand nous avons lancé Jiwok, les premiers entraînements disponibles étaient des entraînements pour débuter le running. Ces entraînements étaient (et sont toujours) destinés aux débutants qui souhaitent commencer à courir.

Et, j’ai était toute suite surpris par les commentaires de nombreux coureurs débutants « Je suis probablement la personne la plus lente du monde » ou « vous n’avez probablement jamais vu des coureurs aussi lents que moi. »

Peu de choses ont changé au cours des 10 dernières années selon moi. Beaucoup de coureurs, expérimentés ou non, hésitent à participer à une course ou suivre un entrainement. Lorsque je demande pourquoi, la plupart répondent qu’ils sont gênés par leur vitesse de course trop faible.

Je veux justement vous dire que vous n’êtes pas si lent que vous le pensez, le défaitisme et le manque de confiance en vous, vous empêchent d’exploiter votre vrai potentiel !

Changer votre état d’esprit sur la façon dont vous vous percevez est bien plus important que toutes les séances d’entraînement que vous pouvez faire.

La puissance de la pensée positive

Du point de vue de la performance pure, la pensée négative peut vous empêcher d’atteindre votre potentiel. Même si penser que vous êtes lent peut vous sembler être une pensée innocente, chaque fois que vous commencez une conversation par la phrase : « Je sais que je suis lent, mais… », vous conditionnez votre esprit à croire que vous ne pourrez jamais être rapide.

D’innombrables études de psychologie du sport ont prouvé la puissance de la pensée positive et de l’autosuggestion. Les athlètes qui font dans une séance d’entraînement ou une course avec tout en ayant des pensées positives réussissent beaucoup mieux et de manière plus constante que ceux qui vont s’entraîner avec une attitude négative.

Recommencez à croire en vous avant une séance d’entraînement ou une course. Si vous êtes négatif et manquez de confiance en vous, il vous sera difficile de changer d’état d’esprit. La pensée positive commence avec la façon dont vous pensez tous les aspects de votre course.

Je comprends qu’il est difficile de changer votre perception de vos capacités de course, alors voici quelques conseils utiles :
Lire la suite »


13 mai 2019

éviter les courbatures

Pour ne plus avoir de courbature après une séance de running ou de sport

Douleurs gênantes à la suite d’une activité physique intense, la courbature est souvent la source de frustration, voire de démotivation pour les sportifs.

Les personnes qui commencent la course à pied comme les entraînements Jiwok ou qui reprennent leur entrainement de vélo d’appartement, elliptique, trail, marche ou marche nordique sont les plus exposées à ce phénomène.

Il existe certaines astuces pour en éviter l’apparition ou du moins en atténuer les effets.

Comment se manifestent les courbatures ?

Au cours d’une course à pied, les muscles du corps font deux mouvements distincts : la propulsion et l’amortissement. Si la propulsion est le fait de pousser sur une jambe pour avancer, l’amortissement est la réception sur l’autre jambe.

C’est cette deuxième phase qui provoque le plus souvent les courbatures et c’est ainsi que les courses en descente ou à vitesse élevée ou encore de très longue durée favorisent beaucoup plus l’apparition de courbature.

Les fibres musculaires présentent un micro-traumatisme provoquant une réaction réparatrice des muscles à travers une légère réaction inflammatoire. Ce mécanisme naturel provoque la contraction d’une courbature.

Les muscles présentent ainsi une douleur plus ou moins soutenable qui peut devenir invalidante pour les 12 à 48 heures qui suivent la course à pied.

Ces courbatures peuvent persister pendant cinq à sept jours en fonction de la personne et de l’activité physique effectuée.

Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories