bonne santé

Gardez une bonne santé en suivant ces conseils et entrainements sportifs.

30 août 2016

Top 10 des bienfaits du running

Joli dessin, non ? (Cliquez dessus pour l’agrandir)

C’est la rentrée ! Et qui dit « rentrée », dit « bonnes résolutions » ! Donc pour vous aidez à tenir vos bonnes résolutions concernant le running, nous vous avons fait ce beau dessin (vous vous reprendre ce dessin sur votre site ou blog en faisant un copier-coller du code html en dessous de l’article) qui vous présente les 10 effets positifs de la course à pied sur votre corps.

Renforcement physique
Renforcer le bas de son corps, ses muscles, ses tendons et ses ligaments peut réduire considérablement les effets quotidiens de la fatigue et du vieillissement. Développer sa force physique aide aussi à prévenir de futures blessures musculaires et osseuses en raison de l’acquisition d’une plus grande stabilité. (Metzler, 2008).

Perte de poids
Gagner du muscle vous aide à perdre du poids puisé dans le capital graisseux. La migration de la masse excédentaire de graisse du haut vers le bas permet de la décomposer en fractions plus gérables pour le corps et dont il est plus facile pour lui de se débarrasser. Courir contribue également au resserrement de la peau à mesure que l’on perd du poids. Perdre du poids permet de réduire considérablement le risque de crise cardiaque et d’autres maladies que le poids excédentaire peut causer. (Rail, 2011). (Ce ne sont pas les Jiwoker qui vous diront le contraire)

Santé cardiaque
Courir aide à se construire des muscles cardiaques en bonne santé et à augmenter la quantité de sang que le cœur peut pomper. Courir de façon régulière et raisonnable pour la santé contribue également à réduire le risque d’attaque cardiaque et augmente la quantité de sang que le cœur peut pomper sans s’épuiser. Un cœur en bonne santé peut augmenter la durée et la qualité de la vie. (Dr Henderson, MD, 2012).

La course à pied aide à prévenir l’hypertension artérielle
Des artères saines seules ne peuvent pas prévenir l’hypertension artérielle. Cependant, des artères « mises au travail » le peuvent. Lorsque vous courez, vos artères se dilatent et se contractent plus que d’habitude. Cela leur permet de rester tout aussi en forme que le reste de votre corps. Les artères gardent ainsi leur élasticité et votre pression artérielle reste saine. Cela réduit ainsi le risque de crise cardiaque et d’AVC. (Havashi, Kobayashi, Takahashi, Suzuki, Nakagawa & Kimotro, 2000).
Lire la suite »

Afficher cette image sur votre site ou blog (Copier le code ci-dessous):


21 juin 2016

marche nordique marcher

Pourquoi marcher est presque aussi bénéfique pour la santé que courir ?

Il semble tomber sous le sens que pour perdre du poids et être en bonne santé, la course à pied est le moyen le plus rapide et le plus efficace par rapport à la marche. Cependant, comme le fait remarquer le New York Times, dans certains cas, la marche à pied procurent quasiment les mêmes bienfaits que le jogging, la difficulté en moins.

La course et la marche à pied présentent chacune à leur façon un intérêt pour la santé, et ont leurs propres spécificités.

Par exemple, le running donne de meilleurs résultats en termes de gestion du poids parce qu’il fait brûler plus de calories, et les coureurs ont tendance à mieux contrôler leur masse pondérale sur le long terme.

Toutefois, la marche apporte les mêmes bénéfices physiologiques que le jogging dans certains domaines précis. Ainsi, Le [N]ew science démontre que la marche peut être au moins aussi bénéfique que la course à pied – et dans certains cas, même davantage.

Une étude scientifique vient étayer les résultats d’un étude comparative sur la santé des coureurs et des marcheurs. Les chercheurs de cette étude sont parvenus à la conclusion que les deux catégories diminuaient de façon équivalente le risque de développer une cataracte liée à l’âge par rapport à un échantillon de population sédentaire, un bénéfice de l’exercice physique pour le moins inattendu qui n’en demeure pas moins bon à prendre 🙂

Dans une autre étude, publiée dans la revue « Artériosclérose, thrombose et biologie vasculaire », de nouveau basée sur les résultats d’une étude comparative sur la santé des coureurs et des marcheurs, il ressort que les coureurs présentent beaucoup moins de risques face à certaines maladies telles que l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le diabète et les maladies cardiovasculaires que leurs homologues sédentaires. Mais les marcheurs ne sont pas en reste.

Ainsi, Les adeptes du running, par exemple, réduisent le risque de maladie cardiaque d’environ 4,5 % s’ils courent une heure par jour. Les marcheurs, en dépensant la même quantité d’énergie par jour, réduisent ce même risque de plus de 9 %. Bien sûr, peu de marcheurs dépensent autant de calories que les coureurs.

« On peut raisonnablement dire que pour dépenser la même énergie par la marche à pied que par le jogging, il faut couvrir une distance une fois et demie supérieure et donc compter deux fois plus de temps », précise Paul T. Williams, un scientifique membre de l’équipe des Lawrence Berkeley National Laboratories…

Beaucoup d’autres facteurs entrent en ligne de compte dans ce constat. D’une part, les personnes qui choisissent de se mettre à la marche plutôt qu’à la course à pied sont souvent en moins bonne condition physique que les joggeurs, de sorte que leur niveau de départ est en général moins élevé. Il est aussi à noter que pour dépenser la même quantité d’énergie, il faut marcher une distance deux fois supérieure qu’en courant. Cependant, ce qu’il faut retenir et qui mérite d’être pris en considération, c’est que pratiquer la marche ou le running est meilleur pour la santé que de ne pratiquer ni l’un ni l’autre.

Donc si vous souhaitez rester en bonne santé, rester en forme ou perdre vous pouvez donc soit marcher soit courir avec votre coach Jiwok 🙂


03 juin 2016

fitspo mauvais pour le corps

Instagram c’est mauvais pour votre corps

Une étude intitulée “Mobile exercising and tweeting the pounds away“ (traduisez « faîtes du sport et tweetez depuis votre mobile pour maigrir ») vient d’être réalisée sur le célèbre réseau social Instagram et plus particulièrement sur les adaptes du « Fitspo », cette tendance qui tend à motiver les utilisateurs à faire du sport et à adopter un mode de vie plus « sain ».

En réalité, ces publications créeraient l’effet inverse chez les personnes qui les consultent. Explications.

Ce phénomène est absolument partout
: il s’agit principalement de clichés qui affichent des corps filiformes, sportifs et bronzés, en d’autres termes, des corps (trop) parfaits selon les codes de notre société actuelle.

Ce sont des personnes qui semblent avoir fait du fitness, du yoga et du sport en général leur passion à part entière et entendent bien la partager au plus grand nombre.

Pourtant, les conséquences pourraient être négatives puisque ces initiatives seraient nocives pour le public qui les consulte.

En effet, elles provoqueraient des comportements auto destructeurs et contribueraient à la baisse de la confiance en soi tout en augmentant le mal être.

C’est que démontre l’étude qui vient d’être publiée et qui met en relation le réseau social et les effets pervers qu’il induit.
Lire la suite »


05 avril 2016

(Cliquez sur ici pour voir en plus grand l’image )

Courir pour maigrir

La course à pied ou le running est sans doute l’un des moyens les plus efficace pour maigrir ou encore pour maintenir son poids et pour rester en bonne santé.

Pratiquée comme aide minceur, la pratique du running se révèle particulièrement efficace pour brûler des calories et perdre ces kilos en trop.

Le running vous permet de brûler des calories tout en conservant la masse musculaire. Toutefois, comme je vous le dis souvent : il ne s’agit pas ici d’une potion magique qui agira systématiquement au moindre kilomètre parcouru !

En effet, courir pour maigrir nécessite de respecter certaine règles d’entrainement et de vie consistant notamment en une alimentation saine : une fois que vous parveniez à la respecter, vous allez vraiment perdre ces kilos en trop et ainsi parfaire votre silhouette.

Maigrir à tout prix : pourquoi le running ?

L’un des bienfaits prouvés de la course à pied sur votre corps est la perte des dépôts graisseux. Une fois associée à une alimentation saine et bien équilibrée, le running permet d’éviter l’excès de poids dans votre corps grâce à des efforts soutenus et réguliers.

Par ailleurs, le running permet aussi de conserver un poids de santé tout au long de la durée de pratique, puisque les efforts entrepris limitent toute surcharge de masse corporelle.

Quelques trucs de coureurs pour perdre du poids

Vous l’aurez compris, courir pour favoriser la perte de poids requiert le respect de certaines règles qui contribuent au maintien de l’équilibre corporel. Retrouvez donc ci-dessous quelques trucs de coureurs pour perdre du poids ainsi que quelques règles de base concernant votre entrainement et votre nurtrition.
Lire la suite »


27 octobre 2015

jiwok_heart.JPG
(crédit photo : Ngọc Hà )

La fréquence cardiaque…Pourquoi la mesurer ?

Faire du sport, vous dépasser, perdre du poids, entretenir votre forme, vous évader… de nombreuses raisons peuvent vous pousser à courir ou faire du sport sur son vélo d’intérieur, elliptique, rameur, en piscine ou marche à pied ou nordique.

Lorsque vous courez, vous choisissez sur quel terrain, combien de fois par semaine et pendant combien de temps ? En suivant votre fréquence cardiaque, vous choisissez aussi A QUELLE INTENSITE : une information importante, que vous soyez champion du monde en titre ou que vous souhaitiez simplement être en forme et en bonne santé.

De plus, la fréquence cardiaque permet d’atteindre un haut niveau de PRECISION dans l’expression des résultats de votre entraînement.

Notamment : le nombre de calories brûlées, le calcul de votre indice de forme (comparable à la VO2max), l’indice de course à pied qui permet, à l’issue d’une séance, de projeter vos performances en condition de course (5km, 10km, semi et marathon), ou encore très utile pour les grands sportifs, le test de surentraînement.

Pourquoi suivre l’intensité de votre effort :

– Par sécurité, surtout lorsque vous débutez ou reprenez une activité physique. La fréquence cardiaque est le reflet de votre forme physique et votre entraînement doit en tenir compte pour éviter de dépasser vos limites.
Lire la suite »


01 juin 2015

perdre du poids en rameur
Les bienfaits des entraînements pour rameur

Vous avez été nombreux à nous demander des entraînements rameurs, ils sont enfin arrivés.

Avant de vous les présenter, je commencerais tout d’abord à vous parler des bienfaits du rameur sur votre corps.

Dans un monde qui va à toute vitesse, qui ne laisse plus le temps pour une alimentation équilibrée et naturelle, des situations professionnelles qui prennent de plus en plus de temps, l’entretien physique de son corps est souvent relégué loin dans les priorités. De plus en plus de personnes ne disposent plus d’un emploi du temps fixe, ce qui réduit les possibilités de faire une activité régulière au sein d’un club ou d’un groupe.

Et quand on trouve à se dégager un peu de temps pour rester en forme, la météo s’en mêle et on y renonce à la dernière minute. Difficile de se motiver. Le sport dans une salle prévue à cet effet, ou à domicile s’impose donc comme une nécessité, on pourrait dire un refuge.

Les activités en salle de sport ou à domicile
Parmi les ateliers les plus représentés dans les salles de sport ou les équipements présents à la maison, on trouve le vélo d’appartement en tête, suivi du rameur, du tapis de course et vélo elliptique.

D’un point de vue de la sollicitation d’un grand nombre de muscles et de la perte calorifique, c’est le rameur qui demeure l’activité la plus bénéfique et la plus pratique pour débuter le sport. Cela ne signifie pas pour autant que les autres appareils n’ont aucune utilité, mais qu’ils ne sont pas aussi efficaces que le rameur, quel que soit l’objectif recherché.

Une consommation calorifique importante pour la perte de poids
Le rameur permet de brûler l’équivalent de 580 à 680 calories par heure en moyenne. Cette activité arrive en huitième position des 10 sports les plus brûleurs de calories, derrière – dans l’ordre – le ski de fond, le cyclisme, la course à pied, le squash, le saut à la corde, le rugby, la boxe ; mais devant la natation et l’escalade.

Pour s’en convaincre, il suffit de comparer les 580 à 680 calories par heure consommées sur un rameur, avec les 236 à 345 calories par heure de l’aquagym, que l’on qualifie d’activité tonique, avec les 236 à 345 calories brûlées lors d’une heure de natation à allure modérée, des 413 à 604 calories d’une séance d’une heure de vélo d’appartement. De quoi remettre en cause bien des idées préconçues en matière d’efficacité sportive.

Seule la Zumba par exemple, et ses 528 à 748 calories par heures consommées, dépasse l’investissement énergétique fourni par le rameur. Cela démontre, s’il le fallait, que cette pratique est une réelle activité sportive permettant de rester en forme, et comportant l’avantage d’être un sport d’intérieur.

rester en forme rameur
(Même le président des usa dans la série tv House of cards fait du rameur)

Les bienfaits du rameur décryptés
Comme n’importe quelle activité physique qui demande un réel investissement en terme d’énergie, le rameur comporte des bienfaits sur la silhouette, la physionomie et l’esthétisme général. Il provoque une fatigue corporelle qui libère des tensions accumulées dans la journée et facilite ainsi le sommeil et la récupération. Il contribue à libérer des endorphines, molécules qui provoquent une sensation de bien-être et de plaisir dans l’organisme. Il agit donc à la fois sur le corps et sur l’esprit. Dans un monde qui laisse finalement peu de répits, il est important de pouvoir compter sur une chose aussi bénéfique et positive pour la personne. En perte de poids, le moral s’améliore, l’estime de soi est accrue.

Il fait travailler plus de 80 % du corps. Ce sont en effet les muscles des bras, avant-bras, des épaules, du dos, des cuisses et des jambes qui sont sollicités. Il est à noter que les lombaires sont travaillées par les exercices classiques du rameur. Ceci est très important quand on observe la fréquence des maladies professionnelles et des arrêts de travail liés aux lombalgies.

Le rameur est à la fois une activité musculaire et une activité de fitness, c’est à dire de modelage de la silhouette du corps. Il fait travailler la cardio. Complet, il est idéal pour la perte de poids et très efficace pour les cas d’obésité. Il contribue à réduire le taux de cholestérol dans le sang de façon significative, et de diminuer les masses graisseuses.

La complexité des mouvements de traction et de rotation que le rameur exige permet de solliciter les fibres musculaires dans leur ensemble, leur permettant une croissance équilibrée. La nécessité de coordonner ses mouvements du haut et du bas du corps, et de tenir une position ferme mais élastique, permettent de gagner en mobilité corporelle et en souplesse générale.

Pour le cœur, il faut noter que le rameur est une activité d’endurance, qui fait donc travailler ce muscle et lui permet un fonctionnement optimal. La tension artérielle, la pression sanguine et l’oxygénation du sang sont des paramètres physiologiques qui s’améliorent avec la pratique régulière mais pas nécessairement intensive du rameur.
Lire la suite »


24 mars 2015

Débuter le sport

Risque de sédentarité : notre sédentarité croissante !

Depuis la création de Jiwok, un de nos objectifs est d’aider les personnes sédentaires à retrouver une activité physique afin de retrouver la forme et être en bonne santé (voir nos entraînements débutant de running, vélo, elliptique, marche, natation ou marche nordique).

Alors pourquoi la sédentarité est réellement dangereuse pour votre santé ?

Rester assis raccourcit notre espérance de vie

La position assise prolongée favorise le développement de nombreux troubles qui peuvent parfois entraîner des pathologies comme le développement de troubles cardiovasculaires, l’obésité, le diabète, le maladie l’Alzheimer chez les patients en âge avancé, voire même le cancer. De nombreuses études révèlent que plus on reste assis longtemps, plus on court le risque de développer ces symptômes à cause du fait qu’on ne permet pas au corps de brûler le surplus de calories ou aux muscles de « travailler » normalement.

De ce fait, le taux de cholestérol augmente, on développe une hypertension artérielle, on prend du poids, parfois même on commence à avoir des signes de diabète car l’encrassement des organes provoqué par le fait de ne pas faire d’activité physique ne permet pas aux organes de fonctionner normalement et va à terme favoriser l’apparition de maladies. Rester assis trop longtemps raccourcit ainsi considérablement notre espérance de vie.

La sédentarité nous gâche la vie

En plus d’augmenter le risque de développer des maladies, la sédentarité nous empêche de rester en forme et de profiter pleinement de la vie. Rester assis durant des heures provoque chez de nombreux patients un mal de dos chronique accompagné d’un mal de tête, d’épaule et/ou de cou. Ces petites gênes de la vie quotidienne sont responsables de nombreuses dépressions et du mal-être ressenti par un nombre de plus en plus croissant de personnes.

De plus, la prise de poids liée à la sédentarité entraîne une constipation et une sensation de fatigue chronique auprès de nombreuses personnes. Leurs jambes leur paraissent également de plus en plus lourdes et le moindre effort leur semble de plus en plus fatigant. Ainsi, de la tête aux pieds, le fait de rester sur une seule position de façon prolongée enlève une grande partie de la joie de vivre dans de nombreux cas.

Les Français bougent de moins en moins

En 2013, une enquête menée par BVA pour Assureurs Prévention montre que 80% des 18-64 ans ne font pas plus de 10 000 pas par jour, qui est l’objectif journalier fixé pour une bonne activité physique et sportive (APS). La moitié des seniors interrogés n’atteignent même pas les 5 000 pas journaliers tandis qu’à peine la moitié (51%) des 18/64 ans ainsi que 47% des seniors seulement disent pratiquer régulièrement une activité physique ou sportive.

Or de nombreuses études ont démontré que pour rester en forme, la pratique régulière d’une activité physique est vivement conseillée. Cela permet également de brûler des calories et avoir une perte de poids sans forcément passer par un régime alimentaire draconien. Les raisons évoquées par cette tendance à la sédentarité sont les écrans en tous genres comme la télé, les tablettes et smartphones, les ordinateurs et les jeux vidéo.

Comment combattre la sédentarité ?

Le manque de temps est présenté pour expliquer cette sédentarité. Les métiers actuels exigent de rester assis devant les écrans toute la journée. Pour contourner cela, le conseil à donner serait de se lever toutes les 2 à 3 heures en faisant quelques pas. Cette petite pause va permettre aux muscles de s’étirer et aux jambes de se dégourdir pour éviter la sensation de jambes lourdes.

La marche est un excellent compagnon pour les personnes qui veulent avoir une perte de poids ou qui suivent un régime ou tout simplement pour rester en forme. 30 minutes par jour suffisent pour faire bouger toutes les parties du corps et travailler son rythme cardio-vasculaire. Les occasions peuvent ne pas se présenter d’elles-mêmes mais il va falloir les provoquer en abandonnant le réflexe de prendre les escaliers roulants ou l’ascenseur au profit de quelques marches, ou encore en descendant plus tôt du bus ou du métro.

Par ailleurs, il n’y a pas d’âge pour reprendre le sport. (Les conseils de notre médecin du sport pour reprendre le sport après 45 ans.)

Nos coachs ont réalisé des programmes pour combattre cette sédentarité suivant vos envies : running, vélo, elliptique, marche, natation ou marche nordique)


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories