bonne santé

Gardez une bonne santé en suivant ces conseils et entrainements sportifs.

22 juillet 2019

running minimaliste

BLESSURES ET BAREFOOT RUNNING

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser au barefoot running (aussi appelé running minimaliste) et à le pratiquer avec les plans d’entraînements Jiwok.

Notre podologue du sport a donc décidé de revenir sur le sujet et ressort sa plume pour vous parler des blessures liées au barefoot Running.
Attention, chaud devant !!!

« Nous avons à peu près tout lu et tout entendu sur le barefoot running :

Le barefoot c’est la manière « naturelle » de courir, le barefoot permet de limiter les impacts, le barefoot permet de courir sans « s’abimer », le barefoot permet de ne plus se blesser en courant, le barefoot va ramener la paix dans le monde…

ENFIN des études sérieuses commencent à pointer le bout de leur nez et force est de constater qu’on ne nous a pas tout dit.

Le lobby du barefoot running (industriels, journalistes et associations) a bien travaillé et a très largement bénéficié du flou qui entoure cette discipline en mettant en avant des soi-disant bienfaits plus que discutables et mis à mal de plus en plus ces derniers mois.

Nous allons donc poser la question existentielle du moment :

Serions-nous moins blessés en pratiquant le barefoot running plutôt que la course à pied chaussée ?

Hé bien la réponse est NON, non, non et encore mille fois non.

1er point important ce fameux « impact transient » du talon (qui est absent dans le barefoot running et souvent présent dans la course à pied chaussée) objet de tous les fantasmes voir même d’hystérie collective chez certains coureurs adeptes de forum internet.

(il faut voir ce qu’on y lit ça vaut vraiment le détour parfois).

Il a tout d’abord été décrété, il y a bien longtemps par les équipementiers sportifs que cet impact du talon au sol était nuisible pour le sportif et qu’il fallait absolument lutter contre soit par du gel (ASICS) ou de l’air encapsulé (Nike Air) par exemple.

Il faut s’éloigner de cette idée infondée, notre appareil musculo-squelettique est conçu pour vivre avec ces contraintes mécaniques et ces impacts qui sont un facteur très important pour le maintien de la masse et de l’architecture osseuse chez l’homme.

Le fait d’amortir l’impact du talon dans la course à tout prix ou même le faire disparaître totalement n’a pas vraiment un grand intérêt et n’est que très rarement source de blessures sportives, un peu d’amortissement (que ce soit par le type de foulée ou la chaussure) notamment sur terrain dur c’est bien, mais il faut arrêter d’en faire une obsession.
Lire la suite »


11 juin 2019

perdre du poids en rameur
Les bienfaits des entraînements pour rameur

Vous avez été nombreux à nous demander des entraînements rameurs, ils sont enfin arrivés.

Avant de vous les présenter, je commencerais tout d’abord à vous parler des bienfaits du rameur sur votre corps.

Dans un monde qui va à toute vitesse, qui ne laisse plus le temps pour une alimentation équilibrée et naturelle, des situations professionnelles qui prennent de plus en plus de temps, l’entretien physique de son corps est souvent relégué loin dans les priorités.

De plus en plus de personnes ne disposent plus d’un emploi du temps fixe, ce qui réduit les possibilités de faire une activité régulière au sein d’un club ou d’un groupe.

Et quand on trouve à se dégager un peu de temps pour rester en forme, la météo s’en mêle et on y renonce à la dernière minute.

Difficile de se motiver. Le sport dans une salle prévue à cet effet, ou à domicile s’impose donc comme une nécessité, on pourrait dire un refuge.

Les activités en salle de sport ou à domicile
Parmi les ateliers les plus représentés dans les salles de sport ou les équipements présents à la maison, on trouve le vélo d’appartement en tête, suivi du rameur, du tapis de course et vélo elliptique.

D’un point de vue de la sollicitation d’un grand nombre de muscles et de la perte calorifique, c’est le rameur qui demeure l’activité la plus bénéfique et la plus pratique pour débuter le sport.

Cela ne signifie pas pour autant que les autres appareils n’ont aucune utilité, mais qu’ils ne sont pas aussi efficaces que le rameur, quel que soit l’objectif recherché.

Une consommation calorifique importante pour la perte de poids
Le rameur permet de brûler l’équivalent de 580 à 680 calories par heure en moyenne. Cette activité arrive en huitième position des 10 sports les plus brûleurs de calories, derrière – dans l’ordre – le ski de fond, le cyclisme, la course à pied, le squash, le saut à la corde, le rugby, la boxe ; mais devant la natation et l’escalade.

Lire la suite »


26 mars 2019

courir pour maigrir - débutant - surpoids - mincir

(Cliquez sur ici pour voir en plus grand l’image )

7 conseils pour perdre du poids et maigrir avec la course à pied (perdre 3 kilos, 5 kilos ou 10 kilos)

La course à pied ou le running est sans doute l’un des moyens les plus efficace pour maigrir (supprimer vos kilos superflus) ou encore pour maintenir son poids et pour rester en bonne santé.

Pratiquée comme aide minceur, pratiquer un sport comme le running se révèle très efficace pour brûler des calories, perdre ces kilos en trop, maigrir du ventre et surtout perdre du poids durablement.

Le running vous permet de perdre des calories tout en conservant la masse musculaire.

Toutefois, comme je vous le dis souvent : il ne s’agit pas ici d’une potion magique qui agira systématiquement au moindre kilomètre parcouru !

En effet, courir pour maigrir nécessite de respecter certaine règles d’entrainement et de mode de vie consistant notamment en une alimentation saine : une fois que vous parveniez à la respecter, vous allez vraiment perdre ces kilos en trop et ainsi parfaire votre silhouette ce sera bénéfique.

Le running (footing) sera votre allié pour une remise en forme et un sport parfait pour mincir.

Maigrir efficacement : pourquoi le running ?

L’un des bienfaits prouvés de la course à pied sur votre corps est la perte des dépôts graisseux. Une fois associée à une alimentation saine et bien équilibrée, le running permet d’éviter l’excès de poids dans votre corps grâce à des efforts soutenus et réguliers et vous aide à perdre du poids efficacement.

Avec le running, vous serez forcément moins sédentaire et vous pourrez ainsi envisager de maigrir durablement. Le running est un bon sport pour maigrir. Par contre, vous perdre du poids mais progressivement.

En effet, « maigrir vite » peut vous faire rêver mais il est très important de comprendre un point fondamental : perdre du poids rapidement provoque un traumatisme à votre corps.

Ainsi, après cette perte poids rapide, quelques semaines ou quelques mois après, vous reprendrez du poids et même plus.

Votre corps « traumatisé » va se défendre et faire un maximum de réserve pour anticiper un prochain régime rapide.

Vous ne devez donc pas vous poser la question « Comment maigrir vite / perdre du poids rapidement », mais plutôt comment arriver à maigrir progressivement afin que tous ces kilos en trop disparaissent pour toujours.

Si un régime ou méthode vous promet de perdre 5 kilos en 1 semaine ou 10 kilos en 1 mois, ce n’est pas raisonnable.

Ainsi, pratiquer une sport comme le running permet aussi de conserver un poids de santé tout au long de la durée de pratique, puisque les efforts entrepris limitent toute surcharge de masse corporelle, ce qui est parfait pour votre santé et sur la perte de poids sur la durée.

Comment perdre du poids en courant

Vous l’aurez compris, courir pour favoriser la perte de poids requiert le respect de certaines règles (méthode pour maigrir) qui contribuent au maintien de l’équilibre corporel.

Retrouvez donc ci-dessous nos 7 conseils pour perdre du poids de coureurs pour perdre du poidss ainsi que quelques règles de base concernant votre entrainement et votre nutrition.
Lire la suite »


11 février 2019

Le sport c’est pour votre votre sexualité

Voici une étude scientifique intéressante surtout avec la Saint-Valentin qui approche! (Je vous rappelle notre opération Jiwok pour la Saint-Valentin : 1 pour le prix de 2)

Pour résumer en une phrase cette étude : Faire du sport, c’est pour pour l’érection.

Les bienfaits d’une activité physique régulière sur la santé sont reconnus par tous. Son impact positif sur les capacités des hommes à obtenir (et maintenir) une érection de qualité aussi. C’est ce que prouve cette étude scientifique.

Les chercheurs se sont focalisés sur des hommes de moins de 40 ans.

Ainsi plus de 44% des sédentaires souffrent de troubles de l’érection. Alors que ce trouble n’apparaît que pour 21% des hommes qui dépensent plus de 1400 calories par semaine lors d’une activité physique.

Ces conclusions s’expliqueraient, entre autre, par l’impact positif d’une activité physique régulière sur notre système cardiovasculaire.
Lire la suite »


03 décembre 2018

alimentation-course-marathon-semi-trail

5 conseils alimentaires pour être au top le jour de votre course (marathon, semi, trail, ultra, etc…)

Lors de votre entrainement à une course, l’alimentation a une place très importante, ce qui n’est un secret pour personne.

Pour les courses de longues distances comme par exemple le marathon, votre organisme sollicite une grande quantité d’énergie pour fournir des efforts plus ou moins intenses.

Pour que votre entrainement porte ses fruits et que votre course se déroule bien, vous devez faire preuve d’une grande attention sur votre alimentation et de connaître les erreurs à ne pas commettre.

Voici donc une liste de 5 erreurs alimentaires à ne faire.

1 – Ne pas changer ses habitudes avant la course

Bien avant le jour de la course, il est préférable de tester les choix alimentaires que vous souhaitez faire et notez ce qui semblent vous aider dans vos performances.

Si vous comptez prendre des compléments alimentaires, des boissons énergétiques ou des barres protéinées, vous devez les tester pendant votre entrainement pour connaitre les effets sur votre corps avant, pendant et après l’effort.

Ce conseil est également de rigueur pour votre alimentation de tous les jours pour vérifier si le régime que vous avez choisi a une bonne influence sur vos performances.

Soyez à l’écoute de votre corps et écartez tous les aliments qui causent des douleurs digestives ou encore de la fatigue musculaire ou générale. Vous pourrez ainsi les éliminer de votre élimination et être prêt (e) pour le jour J.

Attention : Si vous ne respectez pas cette étape, vous risquez de subir des troubles intestinaux et vous éloigner de vos objectifs, voire de vous conduire à l’abandon lors de votre course.

2 – Ne minimisez pas l’importance de l’hydratation

En complément de l’alimentation, vous devez prévoir de vous hydrater suffisamment avant, pendant et après la course.

En règle générale, des ravitaillements sont prévus tout le long du parcours mais préparez tout le même une bouteille d’eau ou une gourde que vous pourrez transporter facilement.

L’hydratation est très importante et ce, que vous soyez sportif ou pas : la quantité recommandée est de 1,5 litres par jour et elle doit augmenter en fonction de l’intensité de votre entrainement.

Pour bien vous préparer, vous pouvez augmenter cette rations six à cinq jour avant le jour de la course.

Si vous ne respectez pas les besoins en eau de votre organisme, vous augmentez considérablement le risque de blessures (surtout au niveau des tendons), vous amenuisiez vos performances et vous pouvez même être victime d’un malaise, ce qui vous conduirait à abandonner la course.
Lire la suite »


25 juin 2018

débuter le sport

De plus en plus sédentaire : La sédentarité tend à gagner de la place

Les dernières statistiques montrent que de moins en moins de Français pratiquent régulièrement du sport. Pire, le seuil de 10 000 pas par jour préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santé pour rester en forme n’est pas atteint par plus de 75% des 18-64 ans. La sédentarité gagne du terrain, en cause les écrans.

Pourtant, vous êtes de plus en plus nombreux à suivre les conseils de votre coach Jiwok pour rester en forme et faire du sport !

Votre nouvelle mission : vous devez le faire découvrir Jiwok à vos amis et à votre famille afin d’inverser cette tendance !

Les jeunes passent de plus en plus de temps devant leurs écrans

En effet, d’après une enquête réalisée par l’Irmes pour l’association Assureurs Prévention, la pratique du sport ou d’une activité physique régulière a baissé de -5% en France. Si dans l’ensemble de l’Europe, la proportion des personnes qui se déclarent ne faire ni activité physique ni sport a augmenté de 3% passant de 39% à 42%, en France cette augmentation est de 8%.

Cette tendance ne risque pas de s’inverser malgré les nombreuses mises en garde lancées par les spécialistes pour que les Français (surtout les jeunes) bougent un peu plus.

Les 10 000 pas par jour préconisés par l’OMS pour garder sa forme ou pour ne pas prendre du poids sont loin d’être atteints et en première ligne des causes de cette sédentarité se trouvent les écrans de téléphone, des ordinateurs et télévision.

Les jeunes font de moins en moins de sport

Les résultats de ces enquêtes sont d’autant plus inquiétants selon le Pr Jean-François Toussaint, Directeur de l’Irmes (Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport/Insep) que les jeunes de 18-24 ans font en moyenne 8 000 pas par jour, soit bien en deçà du seuil requis. La tendance à la sédentarité augmente dans cette tranche d’âge et les avancées technologiques n’y sont pas étrangères.

En effet, les jeux vidéo, les ordinateurs à travers la globalisation des réseaux sociaux, les tablettes et les smartphones ainsi que les télévisions contribuent grandement à occuper les jeunes et les empêcher de faire des exercices physiques.
Lire la suite »


11 juin 2018

marche nordique marcher

Marcher c’est presque aussi bien pour la santé que courir ?

Il semble tomber sous le sens que pour perdre du poids et être en bonne santé, la course à pied est le moyen le plus rapide et le plus efficace par rapport à la marche. Cependant, comme le fait remarquer le New York Times, dans certains cas, la marche à pied procurent quasiment les mêmes bienfaits que le jogging, la difficulté en moins.

La course et la marche à pied présentent chacune à leur façon un intérêt pour la santé, et ont leurs propres spécificités.

Par exemple, le running donne de meilleurs résultats en termes de gestion du poids parce qu’il fait brûler plus de calories, et les coureurs ont tendance à mieux contrôler leur masse pondérale sur le long terme.

Toutefois, la marche apporte les mêmes bénéfices physiologiques que le jogging dans certains domaines précis. Ainsi, Le [N]ew science démontre que la marche peut être au moins aussi bénéfique que la course à pied – et dans certains cas, même davantage.

Une étude scientifique vient étayer les résultats d’un étude comparative sur la santé des coureurs et des marcheurs. Les chercheurs de cette étude sont parvenus à la conclusion que les deux catégories diminuaient de façon équivalente le risque de développer une cataracte liée à l’âge par rapport à un échantillon de population sédentaire, un bénéfice de l’exercice physique pour le moins inattendu qui n’en demeure pas moins bon à prendre 🙂

Dans une autre étude, publiée dans la revue « Artériosclérose, thrombose et biologie vasculaire », de nouveau basée sur les résultats d’une étude comparative sur la santé des coureurs et des marcheurs, il ressort que les coureurs présentent beaucoup moins de risques face à certaines maladies telles que l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le diabète et les maladies cardiovasculaires que leurs homologues sédentaires. Mais les marcheurs ne sont pas en reste.

Ainsi, Les adeptes du running, par exemple, réduisent le risque de maladie cardiaque d’environ 4,5 % s’ils courent une heure par jour.

Les marcheurs, en dépensant la même quantité d’énergie par jour, réduisent ce même risque de plus de 9 %. Bien sûr, peu de marcheurs dépensent autant de calories que les coureurs.

« On peut raisonnablement dire que pour dépenser la même énergie par la marche à pied que par le jogging, il faut couvrir une distance une fois et demie supérieure et donc compter deux fois plus de temps », précise Paul T. Williams, un scientifique membre de l’équipe des Lawrence Berkeley National Laboratories…

Beaucoup d’autres facteurs entrent en ligne de compte dans ce constat.

D’une part, les personnes qui choisissent de se mettre à la marche plutôt qu’à la course à pied sont souvent en moins bonne condition physique que les joggeurs, de sorte que leur niveau de départ est en général moins élevé.

Il est aussi à noter que pour dépenser la même quantité d’énergie, il faut marcher une distance deux fois supérieure qu’en courant. Cependant, ce qu’il faut retenir et qui mérite d’être pris en considération, c’est que pratiquer la marche ou le running est meilleur pour la santé que de ne pratiquer ni l’un ni l’autre.

Donc si vous souhaitez rester en bonne santé, rester en forme ou perdre vous pouvez donc soit marcher soit courir avec votre coach Jiwok 🙂


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories