Débuter le sport

Risque de sédentarité : notre sédentarité croissante !

Depuis la création de Jiwok, un de nos objectifs est d’aider les personnes sédentaires à retrouver une activité physique afin de retrouver la forme et être en bonne santé (voir nos entraînements débutant de running, vélo, elliptique, marche, natation ou marche nordique).

Alors pourquoi la sédentarité est réellement dangereuse pour votre santé ?

Rester assis raccourcit notre espérance de vie

La position assise prolongée favorise le développement de nombreux troubles qui peuvent parfois entraîner des pathologies comme le développement de troubles cardiovasculaires, l’obésité, le diabète, le maladie l’Alzheimer chez les patients en âge avancé, voire même le cancer. De nombreuses études révèlent que plus on reste assis longtemps, plus on court le risque de développer ces symptômes à cause du fait qu’on ne permet pas au corps de brûler le surplus de calories ou aux muscles de « travailler » normalement.

De ce fait, le taux de cholestérol augmente, on développe une hypertension artérielle, on prend du poids, parfois même on commence à avoir des signes de diabète car l’encrassement des organes provoqué par le fait de ne pas faire d’activité physique ne permet pas aux organes de fonctionner normalement et va à terme favoriser l’apparition de maladies. Rester assis trop longtemps raccourcit ainsi considérablement notre espérance de vie.

La sédentarité nous gâche la vie

En plus d’augmenter le risque de développer des maladies, la sédentarité nous empêche de rester en forme et de profiter pleinement de la vie. Rester assis durant des heures provoque chez de nombreux patients un mal de dos chronique accompagné d’un mal de tête, d’épaule et/ou de cou. Ces petites gênes de la vie quotidienne sont responsables de nombreuses dépressions et du mal-être ressenti par un nombre de plus en plus croissant de personnes.

De plus, la prise de poids liée à la sédentarité entraîne une constipation et une sensation de fatigue chronique auprès de nombreuses personnes. Leurs jambes leur paraissent également de plus en plus lourdes et le moindre effort leur semble de plus en plus fatigant. Ainsi, de la tête aux pieds, le fait de rester sur une seule position de façon prolongée enlève une grande partie de la joie de vivre dans de nombreux cas.

Les Français bougent de moins en moins

En 2013, une enquête menée par BVA pour Assureurs Prévention montre que 80% des 18-64 ans ne font pas plus de 10 000 pas par jour, qui est l’objectif journalier fixé pour une bonne activité physique et sportive (APS). La moitié des seniors interrogés n’atteignent même pas les 5 000 pas journaliers tandis qu’à peine la moitié (51%) des 18/64 ans ainsi que 47% des seniors seulement disent pratiquer régulièrement une activité physique ou sportive.

Or de nombreuses études ont démontré que pour rester en forme, la pratique régulière d’une activité physique est vivement conseillée. Cela permet également de brûler des calories et avoir une perte de poids sans forcément passer par un régime alimentaire draconien. Les raisons évoquées par cette tendance à la sédentarité sont les écrans en tous genres comme la télé, les tablettes et smartphones, les ordinateurs et les jeux vidéo.

Comment combattre la sédentarité ?

Le manque de temps est présenté pour expliquer cette sédentarité. Les métiers actuels exigent de rester assis devant les écrans toute la journée. Pour contourner cela, le conseil à donner serait de se lever toutes les 2 à 3 heures en faisant quelques pas. Cette petite pause va permettre aux muscles de s’étirer et aux jambes de se dégourdir pour éviter la sensation de jambes lourdes.

La marche est un excellent compagnon pour les personnes qui veulent avoir une perte de poids ou qui suivent un régime ou tout simplement pour rester en forme. 30 minutes par jour suffisent pour faire bouger toutes les parties du corps et travailler son rythme cardio-vasculaire. Les occasions peuvent ne pas se présenter d’elles-mêmes mais il va falloir les provoquer en abandonnant le réflexe de prendre les escaliers roulants ou l’ascenseur au profit de quelques marches, ou encore en descendant plus tôt du bus ou du métro.

Par ailleurs, il n’y a pas d’âge pour reprendre le sport. (Les conseils de notre médecin du sport pour reprendre le sport après 45 ans.)

Nos coachs ont réalisé des programmes pour combattre cette sédentarité suivant vos envies : running, vélo, elliptique, marche, natation ou marche nordique)

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: