jiwok_heart.JPG
(crédit photo : Ngọc Hà )

Comme je vous l’avais déjà dis, je trouve intéressant que les Jiwoker découvrent ou re-découvrent des billets ultra intéressants 🙂
Aujourd’hui c’est la fréquence cardiaque qui est à l’honneur et surtout pourquoi il faut la mesurer .

Faire du sport, vous dépasser, perdre du poids, entretenir votre forme, vous évader… de nombreuses raisons peuvent vous pousser à courir, pédaler, marcher, … Lorsque vous suivez un entrainement, vous choisissez votre pratique sportive, combien de fois par semaine et pendant combien de temps ? En suivant votre fréquence cardiaque, vous choisissez aussi à quelle intensité : une information importante, que vous soyez champion du monde en titre ou que vous souhaitiez simplement être en forme et en bonne santé.

De plus, la fréquence cardiaque permet d’atteindre un haut niveau de précision dans l’expression des résultats de votre entraînement. Notamment : le nombre de calories brûlées, le calcul de votre indice de forme (comparable à la VO2max), l’indice de course à pied qui permet, à l’issue d’une séance, de projeter vos performances en condition de course (5km, 10km, semi et marathon), ou encore très utile pour les grands sportifs, le test de surentraînement.

Pourquoi suivre l’intensité de votre effort :

– par sécurité, surtout lorsque vous débutez ou reprenez une activité physique. La fréquence cardiaque est le reflet de votre forme physique et votre entraînement doit en tenir compte pour éviter de dépasser vos limites.

– pour guider votre progression en termes de performance. En effet, un entraînement équilibré et efficace doit être effectué à différentes intensités pour espérer une progression rapide.

– afin de stimuler votre motivation. Vous savez exactement où vous en êtes et vous vous fixez de nouveaux objectifs.

Comment suivre votre fréquence cardiaque ?

Le cardiofréquencemètre est l’outil indispensable pour suivre la fréquence cardiaque et donc l’intensité et les résultats de vos entraînements. Dans sa forme la plus basique, il s’apparente à un « compte-tour » de votre corps. Il existe toutes sortes de cardiofréquencemètres destinés à des utilisateurs de tous niveaux.

– Les modèles de base indiquent votre fréquence cardiaque et vous permettent de cibler une zone en bpm – battements par minute, pour une première appréciation de l’intensité de votre effort.

– Plus précis, certains cardios expriment l’intensité de l’effort en pourcentage de fréquence cardiaque maximum. Communément, il est admis que la FCmax des hommes équivaut à « 220-votre âge » et que la FCmax des femmes équivaut à « 226-votre âge ». Exprimée en %Fcmax,

– Encore plus personnalisés, certains modèles calculent votre FCmax, estiment votre forme du jour et proposent des zones cibles qui respectent votre potentiel et s’adaptent à votre objectif. Encore mieux, des cardios préconisent et composent vos séances d’entraînement en fractionné.

– Les cardios associés à des logiciels d’analyse sont les plus pointus. Ces logiciels permettent un suivi et une analyse affinés des séances d’entraînement, affichent les résultats sous forme de courbes et de rapports écrits, et enfin, permettent de bâtir des plans d’entraînement à l’aide d’un calendrier, avant de les injecter dans le cardio. Vous vous laissez alors guider, tout simplement.

Les cardiofréquencemètres de qualité calculent à la fois le nombre de bpm – battements du cœur par minute, et la variabilité de la fréquence cardiaque, c’est-à-dire l’espacement ou « l’intervalle » entre chaque battement (voir article sur la variabilité de la fréquence cardiaque ici ). Cet intervalle est variable et significatif dans l’estimation de votre état de forme, information essentielle pour pratiquer un entraînement adapté et efficace.

Pour finir n peu d’histoire sur la naissance du premier cardio….

En 1975, le professeur Seppo Säynäjäkangas rencontre un entraîneur de ski de fond à Kempele.

Ce dernier cherchait alors une solution pour enregistrer la fréquence cardiaque des athlètes pendant leur entraînement. Sensibilisé à cette approche, le professeur prend conscience de l’intérêt d’un cardiofréquencemètre nomade et se met au travail. A peine un an plus tard, il crée Polar à proximité de la ville d’Oulu en Finlande. Le site se révèle idéal pour fonder la société et tester les innovations car il est situé dans une région berceau de la recherche technologique, connue aussi pour son environnement sauvage et préservé.

En 1979, Polar dépose son premier brevet qui valide la mesure de la fréquence cardiaque sans fil, puis lance en 1982 le premier cardiofréquencemètre nomade et utilisable pendant l’entraînement. Ce produit marquait alors une révolution des méthodes d’entraînement des athlètes.

Pour finir, mesurer votre fréquence cardiaque permet d’optimiser au mieux votre entrainement Jiwok.

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: