alimentation sport matin

Que devez vous manger avant votre séance d’entrainement running du matin ?

Faire le plein avant une séance d’entrainement de jogging matinale, c’est important. Mais chaque personne est différente ; il existe néanmoins des principes généraux pour se repérer.

S’apprêter à courir alors que le soleil se lève à peine peut être le meilleur (et parfois même le seul) moment pour vous pour suivre votre entrainement de running. (Certains préfèrent courir le soir)

Il faut cependant avouer que concilier démarrage matinal et alimentation adaptée peut se révéler difficile.

Trouver une stratégie d’alimentation personnalisée efficace s’apparente à découvrir un diamant brut ; Les besoins sont en effet très différents d’un athlète à l’autre : Ce sont des choix très personnels.

La nutrition matinale avant un effort physique est très différente en fonction de votre métabolisme mais également en fonction de la séance d’entrainement prévue.
Une part de gâteau sport peut être un bon apport de glucides simples pour certains alors qu’il sera catastrophique pour le système digestif d’autres.

Arriver à un résultat valable pour soi va requérir un certain nombre d’essais… et d’erreurs. Il est donc probable que certains entraînements soient affectés par des soucis gastro-intestinaux mais c’est le prix à payer pour trouver le bon équilibre.

Commencez par prendre en compte la distance prévue ; la durée et l’intensité vont modifier la demande énergétique du corps. les parcours courts et peu intenses se gèrent facilement.

Le principe de base est que toute course de moins d’une heure ne requiert généralement rien de particulier. (Vous pouvez même courir à jeun si vous respectez certaines régles)

Cependant si le principe fonctionne pour une majorité de coureurs, cela n’a rien d’absolu.

Ainsi, certains devront par exemple, prendre pendant la séance de course à pied, un gel ou une demie banane pour passer le cap des 45 minutes voire une heure.

Si vous avez prévu une course plus longue ou un entraînement en vitesse, il est important de prévoir quelques centaines de calories supplémentaires pour éviter la sensation de fatigue, de lourdeur ou de nausée pendant l’effort.

Il est important de manger quelque chose avant ce type d’effort. Le choix de la nourriture est alors crucial pour l’équilibre apport énergétique/confort digestif.

Vous devez pensez à quelque chose de très digeste. Évitez les produits à haute teneur en fibres qui mettent du temps à être assimilés.

Dans cette idée, les options faciles et efficaces sont du genre tartine de beurre avec de la confiture, une banane, flocons d’avoine / céréale ou barre énergétique. Peu importe votre choix, privilégiez les solutions à base de glucides et faciles à digérer.

Les repas complets ne sont pas forcément aisés à intégrer le matin, ne serait-ce qu’à cause du métabolisme de certains athlètes à l’estomac sensible.
Un gel, boisson énergétique ou autre apport calorique liquide sera donc à envisager pour tenir le coup.

Il faut savoir que votre corps met en moyenne deux heures et demi pour bien digérer de la nourriture solide.

Nous l’avons vu, trouver la source énergétique adéquate à chacun tient d’un protocole essais-erreurs. Le bon équilibre trouvé, cette pratique s’intégrera d’autant plus facilement dans votre routine quotidienne d’entraînement.

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: