10 km

Retrouvez tous les articles liés à la course à pied sur 10 km. Conseils et expériences de nos coureurs ainsi que des entrainements pour vous lancer.

03 mai 2017

commencer à courir

<1h> Vous courez lentement ? Ce n’est pas un problème !

Quand nous avons lancé Jiwok, les premiers entraînements disponibles étaient des entraînements pour débuter le running. Ces entraînements étaient (et sont toujours) destinés aux débutants qui souhaitent commencer à courir. Et, j’ai était toute suite surpris par les commentaires de nombreux coureurs débutants « Je suis probablement la personne la plus lente du monde » ou « vous n’avez probablement jamais vu des coureurs aussi lents que moi. »

Peu de choses ont changé au cours des sept dernières années selon moi. Beaucoup de coureurs, expérimentés ou non, hésitent à participer à une course ou suivre un entrainement. Lorsque je demande pourquoi, la plupart répondent qu’ils sont gênés par leur vitesse de course trop faible.

Je veux justement vous dire que vous n’êtes pas si lent que vous le pensez, le défaitisme et le manque de confiance en vous, vous empêchent d’exploiter votre vrai potentiel !

Changer votre état d’esprit sur la façon dont vous vous percevez est bien plus important que toutes les séances d’entraînement que vous pouvez faire.

La puissance de la pensée positive
Du point de vue de la performance pure, la pensée négative peut vous empêcher d’atteindre votre potentiel. Même si penser que vous êtes lent peut vous sembler être une pensée innocente, chaque fois que vous commencez une conversation par la phrase : « Je sais que je suis lent, mais… », vous conditionnez votre esprit à croire que vous ne pourrez jamais être rapide.

D’innombrables études de psychologie du sport ont prouvé la puissance de la pensée positive et de l’autosuggestion. Les athlètes qui font dans une séance d’entraînement ou une course avec tout en ayant des pensées positives réussissent beaucoup mieux et de manière plus constante que ceux qui vont s’entraîner avec une attitude négative.

Recommencez à croire en vous avant une séance d’entraînement ou une course. Si vous êtes négatif et manquez de confiance en vous, il vous sera difficile de changer d’état d’esprit. La pensée positive commence avec la façon dont vous pensez tous les aspects de votre course.

Je comprends qu’il est difficile de changer votre perception de vos capacités de course, alors voici quelques conseils utiles :
Lire la suite »


12 avril 2017

pas le temps de courir

Ce début de mois d’avril a été prolifique ! J’ai reçu de nombreux témoignages et avis de Jiwoker ! Comme chaque semaine, cela me fait toujours autant plaisir de voir votre progrès et votre bonheur de vous dépasser.

Cette semaine la barre des 3 h 30 a été franchi sur un marathon, vous perdez 8 kilos, vous découvrez les joies du running et du vélo d’appartement.

J’espère que tous ces témoignages vous donneront encore plus envie de ne rien lacher !

Voici donc les témoignages de la semaine, bonne lecture.

Nicolas
« Merci Jiwok ! Cela faisait longtemps que je voulais passer sous la barre des 3 h 30 au marathon sans jamais y arriver. Lors de mon dernier marathon j’avais fait 3 h 35 et j’étais assez déçu (je sais ce n’est pas bien grave, mais après 8 semaines de séances être si prés du but, c’était rageant).
Puis j’ai découvert votre service. Au début j’étais un peu dubitatif, mais après les premières séances j’ai été conquis. Surtout j’ai pu poser mes questions au coach sur mes doutes et j’ai été rassuré.
En plus j’ai suivi vos recommandations sur l’alimentation une semaine avant le marathon et je pense que cela a aussi joué sur ma performance.
Quand j’ai franchi la ligne d’arrivée en 3 h 28 du marathon de paris, j’étais vraiment super heureux d’avoir réussi !
La préparation a été intense mais cela valait vraiment le coup ! Encore merci de m’avoir aidé à franchir ce cap.
Maintenant je suis votre programme de récupération avant de me lancer dans un nouvel objectif. »
(Nicolas a suivi un plan marathon objectif 3 h 30, a lu (en autre) l’article sur bien s’alimenter une semaine avant son marathon et suit maintenant un programme de récupération.)

Michel
« J’ai pris un entraînement 2 fois semaines , j ai vite rapproché mes séances pour arriver à 3 par semaine. Et déjà perdu presque 8kg sur les 10 visés. Et j’adore maintenant courir ! »
(Michel suit un programme perdre 10 kilos en running)

Karine
« Je termine à l’instant ma 1ère séance, une reprise tranquille après 5 mois d’une opération de l’épaule droite (coiffe des rotateur). La séance au format Mp3 en musique et avec le coach qui prévient quand il faut changer de rythme, c’est très sympa. J’attends de découvrir la suivante….à bientôt.. Pour cette 1ère séance, 11,9 kilomètres et 211 calories…. »
(Karine suit un programme vélo d’appartement pour rester en forme)

Elen
« Cette séance m’a permis de faire mon 1er 5km de la saison sous les 30 minutes !!! trop Contente de moi et ca me motive à continuer !!! »
(Elen suit un programme finir 10 km)

Ghislaine
« Bonjour à tous, super ma 4éme séance en faisant bien les conseils du coach, la séance était facile. Je me suis sentie à l’aise et super bien en forme. Merci coach, bon courage à tous. »
(Ghislaine suit un programme débuter le running)

Karine
« Salut. Première séance et je suis très satisfaite de moi. Je précise qu’en temps normal je déteste courir ou plutôt que je ne sais pas courir mais là c’est passé comme une lettre à la poste. Je suis impatiente de voir comment ce sera à la prochaine séance. MOTIVATION!!!!! »
(Karine suit un programme d’entrainement tapis de course)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ? N’hésitez pas à m’envoyer votre témoignage.


11 avril 2017

marathon rotterdam

Vidéo incroyable à voir ou revoir !

Même si vous n’avez jamais couru un marathon, je vous conseille vraiment (vraiment) de regarder cette vidéo qui filme la dernière participante du marathon de Rotterdam, qui franchit la ligne d’arrivée 6 h 32 minutes après le départ !

Parce qu’un marathon, c’est une longue préparation, parce qu’un marathon, c’est fait de doutes et de sacrifices, parce qu’un marathon, c’est long…

Pour toutes ces raisons, franchir la ligne d’arrivée d’un marathon est un moment extraordinaire, même lorsque vous êtes dernier ou la dernière.

Pour les organisateurs du marathon de Rotterdam, le dernier est aussi important que le premier. Alors depuis quelques années, le dernier de la course reçoit un hommage incroyable !

Cette année, c’était Kelly De Ridder qui a eu cet honneur : escort policière, sirènes, ovations, cotillons et applaudissements du public sur la ligne d’arrivée ! Un vrai triomphe !
Lire la suite »


31 mars 2017

menu petit dejeuner marathon
(crédit photo : Simon Bonaventure )

Le petit déjeuner avant le marathon

Vous avez prévu de vous engager dans un marathon ou vous êtes en pleine préparation marathon. Comme vous le savez peut-être, c’est une course extrêmement difficile qui demande une grande rigueur au niveau de la préparation et de l’alimentation.

Ainsi, avant le grand départ, prendre un petit déjeuner sain qui ne sera pas trop copieux est au moins aussi important que la phase d’entraînement. Il est important d’en être bien conscient.

Ce petit déjeuner matinal sera votre tout dernier repas avant votre grand départ (Vous avez peut-être suivi une alimentation spéciale pendant la semaine avant votre marathon).
Il est donc important de bien recharger vos batteries. Mais attention, il est également important de ne pas passer en mode surcharge ou ce sera l’abandon assuré dès les premières minutes de courses.

Tout d’abord, il est primordial de respecter la règle dite des trois heures. L’effort physique et la digestion sont deux éléments qui ne font vraiment pas bon ménage. Pendant la course, si vous avez mangé trop peu de temps avant le départ, la circulation sanguine musculaire liée à votre activité corporelle va interférer avec celle liée à la digestion de votre repas.

De plus, une sécrétion d’insuline et un ralentissement de la production de glucagon peuvent être observés pendant la phase de digestion. Alors que pendant l’effort, le phénomène est totalement inverse. Bref, il semblerait que ces deux là ne puissent vraiment pas s’accorder.

Ainsi, si le petit déjeuner est pris trop tard dans la matinée, vous vous risquez à énormément d’effets secondaires qui peuvent s’avérer extrêmement désagréables en pleine course. Baisse de la tonicité, épuisement précoce, spasmes, vomissements, essoufflement ou tachycardie ne sont quelques exemples non exhaustifs.
Prendre votre repas au moins trois heures avant la course semble être le meilleur moyen pour éviter ce genre de désagréments.

Ainsi, quand vous serez arrivé au moment fatidique où vous devez prendre votre petit déjeuner, il va sans dire qu’il faudra éviter les croissants et autres aliments trop pesants. S’il est important que votre repas soit complet, il ne doit néanmoins pas être trop lourd.
Lire la suite »


15 mars 2017

podologue.jpg
(crédit photo : ~FreeBirD®~ )

Préparer ses pieds avant une course

Pour tous les Jiwoker qui suivent un entrainement pour le 10 km, le semi-marathon (comme le semi de Paris où Jiwok est partenaire) ou le marathon, trail, ultra-trail, triathlon ou duathlon, je me suis dis qu’il était intéressant de remettre en avant un article intéressant de notre partenaire, Frédéric Fossey, Jiwoker et Podologue du Sport.

Ces conseils peuvent être aussi intéressants pour tous ceux qui s’entrainent (sans objectif de course) et qui veulent aussi bien préparer leurs pieds.

Frédéric vous propose, dans cet article, quelques petits conseils pratiques pour préparer vos pieds avant une course.

« Les épreuves sportives de longue distance, et donc de longue durée, sont traumatisantes pour les pieds. Heureusement la nature est bien faite et notre peau, nos muscles et nos os savent se renforcer afin d’endurer l’épreuve.

Il est bon de leur donner un petit coup de pouce avant le départ.

Pour ce qui concerne les muscles, les os et les articulations, l’entraînement progressif en temps et en vitesse permet ces renforcements physiologiques.

La peaun elle aussi se renforce par le biais de la kératose. Ce terme barbare (certains diront médical…) regroupe les épaississement de la peau comme les durillons, cors, callosités. Vous avez sans doute remarqué qu’elles se situaient toujours sous le talon ou sous l’avant pied (voir sur le dessus des orteils).
Ce qui est la traduction du renforcement cutané en lien avec les zones d’appuis.

La première chose à faire est de vérifier que ces kératoses ne soit pas trop épaisses ce qui engendrerait des sensations d’échauffement et de brûlure, voir d’ampoules profondes (phlyctènes pour les puristes barbares…).

Il est cependant suicidaire de vouloir retirer toute l’épaisseur ce qui vous serait équivalent à courir pieds nus sur une toile émeri !
Lire la suite »


14 mars 2017

lacets_multi-sports

De bons lacets pour vos chaussures de running : Xtenex – test video et tutorial

Vous savez maintenant comment bien choisir vos chaussures de running mais vos lacets classiques se détachent régulièrement au cours de vos entrainements Jiwok ?

Vous en avez assez de faire et de défaire vos doubles nœuds ?

Xtenex est la réponse à vos problèmes !

Mieux : un confort, et un ajustement parfait et personnalisé.

Leur principale particularité c’est qu’ils ne sont pas lacés !
Lire la suite »


06 mars 2017

soigner ampoules et autres bobo pieds
(crédit photo : Vinoth )

Nos consels pour bien soigner ampoules et autres petits bobos de pied après une course

Lorsqu’on fait du sport, les pieds c’est important (cela semble évident, mais nous avons tendance à l’oublier).

Surtout, si vous participez à des courses, il est important de préparer vos pieds avant la course, mais aussi après une course comme le marathon, semi-marathon, 10 km ou trail.

Lors de la course, votre pied à augmenté de volume du à un apport massif sanguin. La première chose à faire est un bain de pieds froid. L’idéal étant glacé ! Oui je sais ça réveille.

Pour les plus courageux, vous pouvez remonter jusqu’aux genoux voir jusqu’aux hanches. Le but de cette torture est de provoquer une vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux sanguins et faciliter le retour veineux) afin de retrouver un volume d’avant course.

Passons ensuite à l’inventaire des bobos (qui ne doivent pas être présents si vous avez suivi l’article sur préparer ses pieds avant une course).

Un pied qui a souffert se repère aux pathologies suivantes: des ampoules (Phlyctènes en terme médical), des hématomes sous unguéaux et des brûlures et rougeurs superficielles.

Les phlyctènes sont très souvent rencontrées en pédicurie sportive. Cette brûlure du deuxième degré par frottement n’est pas à négliger. En effet, outre la douleur qu’elle procure, c’est une porte d’entrée à toutes les bactéries, virus et autres germes qui se baladent dans vos chaussures.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories