10 km

Retrouvez tous les articles liés à la course à pied sur 10 km. Conseils et expériences de nos coureurs ainsi que des entrainements pour vous lancer.

26 mars 2019

menu petit dejeuner marathon

Qu’est ce que vous devez manger avant le marathon ?

Vous avez prévu de vous engager dans un marathon ou vous êtes en pleine préparation marathon. Comme vous le savez peut-être, c’est une course extrêmement difficile qui demande une grande rigueur au niveau de la préparation et de l’alimentation.

Ainsi, avant le grand départ, prendre un petit déjeuner sain qui ne sera pas trop copieux est au moins aussi important que la phase d’entraînement. Il est important d’en être bien conscient.

Ce petit déjeuner matinal sera votre tout dernier repas avant votre grand départ (Vous avez peut-être suivi une alimentation spéciale pendant la semaine avant votre marathon).
Il est donc important de bien recharger vos batteries. Mais attention, il est également important de ne pas passer en mode surcharge ou ce sera l’abandon assuré dès les premières minutes de courses.

Tout d’abord, il est primordial de respecter la règle dite des trois heures. L’effort physique et la digestion sont deux éléments qui ne font vraiment pas bon ménage. Pendant la course, si vous avez mangé trop peu de temps avant le départ, la circulation sanguine musculaire liée à votre activité corporelle va interférer avec celle liée à la digestion de votre repas.

De plus, une sécrétion d’insuline et un ralentissement de la production de glucagon peuvent être observés pendant la phase de digestion. Alors que pendant l’effort, le phénomène est totalement inverse. Bref, il semblerait que ces deux là ne puissent vraiment pas s’accorder.

Ainsi, si le petit déjeuner est pris trop tard dans la matinée, vous vous risquez à énormément d’effets secondaires qui peuvent s’avérer extrêmement désagréables en pleine course. Baisse de la tonicité, épuisement précoce, spasmes, vomissements, essoufflement ou tachycardie ne sont quelques exemples non exhaustifs.
Prendre votre repas au moins trois heures avant la course semble être le meilleur moyen pour éviter ce genre de désagréments.

Ainsi, quand vous serez arrivé au moment fatidique où vous devez prendre votre petit déjeuner, il va sans dire qu’il faudra éviter les croissants et autres aliments trop pesants. S’il est important que votre repas soit complet, il ne doit néanmoins pas être trop lourd.
Lire la suite »


11 mars 2019

podologue.jpg

Préparer ses pieds avant une course

Pour tous les Jiwoker qui suivent un entrainement pour le 10 km, le semi-marathon (comme le semi de Paris où Jiwok est partenaire) ou le marathon, trail, ultra-trail, triathlon ou duathlon, je me suis dis qu’il était intéressant de remettre en avant un article intéressant de notre partenaire, Frédéric Fossey, Jiwoker et Podologue du Sport.

Ces conseils peuvent être aussi intéressants pour tous ceux qui s’entrainent (sans objectif de course) et qui veulent aussi bien préparer leurs pieds.

Frédéric vous propose, dans cet article, quelques petits conseils pratiques pour préparer vos pieds avant une course.

« Les épreuves sportives de longue distance, et donc de longue durée, sont traumatisantes pour les pieds. Heureusement la nature est bien faite et notre peau, nos muscles et nos os savent se renforcer afin d’endurer l’épreuve.

Il est bon de leur donner un petit coup de pouce avant le départ.

Pour ce qui concerne les muscles, les os et les articulations, l’entraînement progressif en temps et en vitesse permet ces renforcements physiologiques.

La peaun elle aussi se renforce par le biais de la kératose. Ce terme barbare (certains diront médical…) regroupe les épaississement de la peau comme les durillons, cors, callosités. Vous avez sans doute remarqué qu’elles se situaient toujours sous le talon ou sous l’avant pied (voir sur le dessus des orteils).
Ce qui est la traduction du renforcement cutané en lien avec les zones d’appuis.

La première chose à faire est de vérifier que ces kératoses ne soit pas trop épaisses ce qui engendrerait des sensations d’échauffement et de brûlure, voir d’ampoules profondes (phlyctènes pour les puristes barbares…).

Il est cependant suicidaire de vouloir retirer toute l’épaisseur ce qui vous serait équivalent à courir pieds nus sur une toile émeri !
Lire la suite »


05 mars 2019

soigner ampoules et autres bobo pieds

Nos conseils pour bien soigner ampoules et autres petits bobos de pied après une course

Lorsqu’on fait du sport, les pieds c’est important (cela semble évident, mais nous avons tendance à l’oublier).

Surtout, si vous participez à des courses, il est important de préparer vos pieds avant la course, mais aussi après une course comme le marathon, semi-marathon, 10 km ou trail.

Lors de la course, votre pied à augmenté de volume du à un apport massif sanguin. La première chose à faire est un bain de pieds froid.

L’idéal étant glacé ! Oui je sais ça réveille.

Pour les plus courageux, vous pouvez remonter jusqu’aux genoux voir jusqu’aux hanches.

Le but de cette torture est de provoquer une vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux sanguins et faciliter le retour veineux) afin de retrouver un volume d’avant course.

Passons ensuite à l’inventaire des bobos (qui ne doivent pas être présents si vous avez suivi l’article sur préparer ses pieds avant une course).

Un pied qui a souffert se repère aux pathologies suivantes: des ampoules (Phlyctènes en terme médical), des hématomes sous unguéaux et des brûlures et rougeurs superficielles.

Les phlyctènes sont très souvent rencontrées en pédicurie sportive. Cette brûlure du deuxième degré par frottement n’est pas à négliger.

En effet, outre la douleur qu’elle procure, c’est une porte d’entrée à toutes les bactéries, virus et autres germes qui se baladent dans vos chaussures.
Lire la suite »


27 février 2019

perte poids running course à pied jogging

Comment j’ai déjà perdu 9kg

Le mois de février arrive à sa fin et voila le mois de Mars !

Le mois où vous commencez à réfléchir à vos vacances d’été, votre maillot de bain…..A vouloir reprendre le contrôle de votre corps, à finaliser votre préparation de votre prochaine course…..

Cette semaine, j’ai reçu de très de beaux témoignages qui donnent le sourire et vous aideront sans aucun doute à garder le rythme (ou démarrer) de votre entrainement.

Bonne lecture :

Sylvie

 » Séance 7 de mon entrainement courir un 10 km. 51 ans et 10 kg de trop sur la balance, après une année chargée en stress mais très peu en sport, il était temps de me reprendre en main !

Mais me motiver pour aller courir seule était difficile… Jwok m’a aidé à relever le défi et chaque fin de séance est une petite satisfaction personnelle en plus du bien que procure la séance de running en extérieur !

Le coach m’aide beaucoup et c’est drôle de l’entendre me dire de relever la tête alors même que je regarde mes pieds ou de veiller à bien garder mon rythme alors que j’ai tendance à accélérer sans m’en rendre compte. Vivement la séance 8 😉 »
(Sylvie suit un programme courir un 10 km)

Guillaume

« Seance 29 aujourd’hui … Deja perdu 9kg sans vraiment faire de gros efforts … (Noel, Jour de l’An, Chandeleur sont passes par la) Certaines séances paraissent beaucoup plus longues que d’autres car il n’y a pas beaucoup de changement de rythme. Merci Jiwok. »
(Guillaume suit un programme perte de poids en tapis de course)

Benoit

« Séance 18. très bonne sensation, la patate en milieu de séance et pas mal de jus a la fin!!! le semi se présente bien pour le moment, merci de votre aide. »
(Gabriel suit un plan semi marathon objectif 1 h 45)

Sabine

« Que du bonheur depuis la reprise avec un arrêt de plus de 5 ans. J’ai 44 ans et je me sens au top de ma forme depuis j’ai débuté cet entrainement.
Je n’ai jamais été une grande sportive et courir à mon rythme avec le coach c’est génial ! Cela permet de ne pas brûler les étapes et j’ai maintenant tout le temps envie de me préparer pour aller courir. »
(Sabine suit un programme débuter le running)

Bénédicte

« Première séance très surprenante ! Je pensais avoir du mal mais avec un coach c’est beaucoup plus facile ! Vraiment très bien pour moi ! »
(Bénédicte suit un plan 10 km objectif 55 minutes)

Erika

« J’adore !!! En complément de mon application pour gérer mes calories, Jiwok c’est parfait pour me remettre en forme »
(Erika suit un entrainement rameur)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?

(crédit photo : Channone )


12 février 2019

perte poids courir

Comment j’ai perdu 14 kgs en 1 an

Quelle semaine ! J’ai reçu de très beaux témoignages très inspirants !

De vraies expériences de vie : des Jiwokers qui perdent 14 kilos en 1 an et débutant le running et qui s’inscrive au marathon de Paris, des Jiwoker de 66 ans qui coure un 10 km et 20 km

Comme chaque semaine, c’est toujours un vrai bonheur pour moi de vous lire et de partager vos expériences avec les autres Jiwoker !

Je sais à quel point vous aimez ses témoignages qui vous aident à garder la confiance dans votre entrainement et dans votre objectif.

Bonne lecture à tous.

Barbara
« Séances de 1 à 6 ok. Malgré une hantise de ne pas réussir avant chaque séance, celles ci se passent très bien et je vais jusqu’au bout sans aucune difficulté ! Je sens quand même que cela me demande un peu plus d’effort mais ce n’est que du bonheur ! J’attends avec impatience la séance 7 !!! »
(Barbara suit un programme d’entrainement débuter le running)

Serge
« Bonjour,
je suis âgé aujourd’hui de 48 ans. Je me suis mis a courir avec l’aide jiwok. J’ai perdu 14 kilos en 1 an et en arrêtant de fumer en même temps.
Je fais attention à mon alimentation : petit déjeuner > fruit , protéine ( oeuf ,jambon blanc …) pas de sucre une tranche de pain, midi > 1 fruit légumes viande ou poisson pas de dessert, idem le soir, pas d’alcool ou très peu le week end.
Le moral compte beaucoup en ce qui me concerne je m’étais fixé des petits objectifs a atteindre.
Je me suis inscrit au marathon de Paris et je suis l’entrainement marathon en 3 h 45. »
(Serge a suivi un programme perte de poids en running et maintenant il suit un plan marathon)

Laksana
« Séance 2 faite aujourd’hui et en musique : C’est génial ! Alors qu’avant je m’ennuyais sue le tapis de course, je n’ai pas vu le temps passer ! Comment peut-on courir sans musique ? »
(Lakasana suit un entrainement sur tapis de course)

Maryse
« Plutôt facile, pas d’essoufflement ni de difficulté particulière. »
(Maryse suit un programme d’entrainement rameur)

Françoise
« Couru 10 km sans trop d’effort grâce à l’entrainement du coach, je m’essaye sur 20 km toujours avec mon coach Jiwok. trop contente à 66 ans de relever ce défit. Merci Jiwok. »
(Françoise a suivi un plan 10 km et maintenant elle suit un plan 20 km)

Pierre
« Les conseils du coach sont vraiment biens. Je sais maintenant bien placer mes battons de marche nordique et bien gérer mon rythme. C’est un vrai plaisir d’avoir les encouragement du coach Jiwok et la musique. »
(Pierre suit un entrainement marche nordique)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

(Crédit photo : San Diego Shooter )


06 février 2019

poids course à pied

Avant que vous ne lisiez les témoignages de la semaine, j’aimerais rappeler à tous les Jiwokers que toute notre équipe est à votre écoute pour répondre à toutes vos questions concernant votre entrainement, problème physique, régime alimentaire, etc… ici : https://www.jiwok.com/ticket/.

N’hésitez pas à nous poser vos questions. Par exemple, depuis 2 jours, nous aidons Leila a bien trouvé son rythme dans son entrainement et nous répondons à toutes ses questions pour l’aider à garder sa motivation.

Jiwok, c’est les entraînements et les séances en musique mais aussi un contact plus direct avec tous les Jiwoker.

Voici donc les témoignages de la semaine des Jiwoker :

Christelle
« Youpi ! J’aime mon elliptique et mon coach Jiwok. On ne va pas se mentir, avant mon elliptique c’était un porte manteau. Maintenant c’est une machine qui me donne la forme et me fait perdre des calories (j’ai perdu 4 kilos depuis le début de mon entrainement). Vive Jiwok »
(Christelle suit un entrainement velo elliptique)

Jérôme
« Le semi de Paris approche (dans 1 mois), je suis au milieu de mon plan et jusque là, je suis très content de ma préparation.
C’est la première fois que que je suis un entrainement Jiwok, avant je m’imprimais des plans récupérés sur internet. Alors, ils étaient biens, mais niveau motivation c’était forcement proche de zéro et beaucoup moins de conseil.
Avec les séances de Jiwok, c’est un vrai plaisir d’aller affronter ma séance (surtout sur le fractionné, je trouve le concept génial !).
Allez encore 1 mois, et je serai prêt pour battre mon records perso pour le semi : 1 h 38 minutes. »
(Jérôme suit un plan semi-marathon 1 h 30)

Patrick
« Marché ce jour sur tapis roulant 35 minutes soit 3,451km pour 4314 pas, la forme continue à revenir content de moi. »
(Patrick suit un programme perte de poids en marche à pied)

Sylvie
« Séance 7 de mon entrainement courir un 10 km. 51 ans et 10 kg de trop sur la balance, après une année chargée en stress mais très peu en sport, il était temps de me reprendre en main ! mais me motiver pour aller courir seule était difficile…
Jwok m’a aidé à relever le défi et chaque fin de séance est une petite satisfaction personnelle en plus du bien que procure la séance de running en extérieur !
Le coach m’aide beaucoup et c’est drôle de l’entendre me dire de relever la tête alors même que je regarde mes pieds ou de veiller à bien garder mon rythme alors que j’ai tendance à accélérer sans m’en rendre compte. Vivement la séance 8 😉 »
(Sylvie suit un entrainement 10 km)

Laure
« Salut Denys,
J’arrive à la fin de mon programme courir 30min mais je ne compte pas m’arrêter là car je prends beaucoup de plaisir à courir avec vous et ce n’était pas gagné au départ 😉
Voilà, j’aimerai savoir si je dois partir sur courir une heure ou courir 10km… »
(Laure a suivit un entrainement débuter la course à pied et maintenant elle va suivre un entrainement 10 km)

Emilie
 » 1ère séance en vélo et à part un peu mal aux fesses la séance fut top. Je faisais les séances de courses mais je me suis blessée au genou en décembre et j’ai dû arrêter pendant quasiment un mois et quand j’ai repris rebelote mal au genou au bout de 5 séances donc j’ai décidé de changer pour du vélo et je suis contente car au moins là je soulage mes genoux et en prime j’arrive à tenir les 60 et 70% FCM alors que je n’y arrivais pas en course.
Merci Jiwok de proposer différents entrainement et surtout différents sports. Vivement la prochaine séance!!! »
(Emilie suit un programme vélo sur route)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


04 février 2019

pourquoi courir tapis de course

Pourquoi courir sur tapis de course

Sacrilège pour les uns, véritable révolution pour les autres, l’entrainement sur tapis de course ne laisse personne indifférent.

Les séances sur tapis de roulant ont des atouts indéniables que ce que soit pour les coureurs débutants ou coureurs confirmés.

1- Des conditions météorologiques optimales

Cela petit paraître presque trop simple pour le dire mais dans votre salon ou votre garage, le temps est toujours sec et la luminosité optimale.
Ce sont pourtant deux points très importants lorsque l’on fait de la course régulièrement.

L’hiver le soleil se couche tôt, les routes sont glissantes, les chemins boueux humides. Des conditions qui sont propices à l’accident et à la blessure tandis que courir en intérieur ne présente pas ces désagréments.

Vous restez au chaud, vous n’affrontez pas les intempéries, et vous pouvez caser votre séances de course dans un emploi du temps serré. En effet, vous n’avez plus de trajet entre l’endroit où vous avez décidé de courir et chez vous/bureau /voiture.

2- Une course similaire

Courir sur un tapis de course est assez similaire au fait de courir sur une route ou un chemin.

Lorsque l’on est sur le tapis roulant, les efforts physiques ressemblent de beaucoup à ceux de la course en extérieur. On note par exemple une consommation d’oxygène semblable ainsi qu’une sollicitation musculaire elle aussi identique.

L’effort à la course sur le tapis est similaire, même s’il n’est pas identique, à l’effort en extérieur. On ne profite pas des mêmes paysages mais le corps ne voit pas la différence.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories