24 novembre 2015

progresser en running

Top 7 conseils pour être un meilleur coureur

Ce n’est pas à vous que l’on va apprendre l’importance du sport et en particulier du running.

Toutefois, aussi bonne soit la pratique du sport, même pour un coureur de bon ou de haut niveau, il y a des règles à respecter.

Si vous êtes un débutant, ces 7 règles, ce sont de bonnes pratiques sportives à suivre bien sûr dès le début.

Mais aussi des règles de vie que l’on a tendance à négliger et qui peuvent venir à nuire à votre vie de coureur. Voici quelques notes de sagesse toujours bonnes à prendre.

1- La régularité
On fait du sport pour s’améliorer, on fait du sport pour se maintenir en forme. Mais pour réussir ce pari, il convient tout d’abord de faire du sport de façon régulière. Votre corps a besoin de cette régularité. Si vous courez tous les jours une semaine et une fois la suivante, cela ne servira à rien.
Il faut au minimum s‘astreindre 2 à 3 séances dans la semaine. Ces séances seront de préférence à heure fixe et proche de votre domicile ou travail pour ne pas se démotiver.
Dans la même semaine, il est toutefois bon de varier les types d’entraînement comme l’endurance une fois, le fractionné ou les allures variables ensuite.
C’est le cas de tous les entrainements Jiwok qui vous proposent des séances différentes chaque semaine.

2- Votre corps vous parle, écoutez-le
Faire du sport, c‘est avec l’intention de faire du bien à son mental mais aussi à son corps. Mais il arrive que celui ci peine avec votre activité physique. Le running est éprouvant pour le corps avec environ 800 à 1.000 pas au kilomètre.
Votre corps va exprimer sa fatigue et il convient donc de repérer des signes comme les troubles du sommeil, la perte de poids, l’accroissement du rythme cardiaque au repos ou bien encore des infections bénignes mais à répétition.
Si votre corps vous parle via ces signaux, c‘est que la fatigue est excessive. Il convient alors de vous ménager avant qu’elle n’entraîne des blessures qui seront plus dommageables.

3- Règle des 10%
Dans le monde de la course à pied comme dans les autres, on aime bien cadrer les éléments avec des données mathématiques. Le running n’y échappe pas avec ce que l’on appelle la règle des 10%.
L’idée est là à nouveau de maintenir votre corps dans un bon état de forme pour éviter les blessures qui surviennent facilement chez le runner.
Lorsque vous voulez progresser, il ne faut pas le faire par palier de plus de 10 %. Ainsi, si la première semaine vous avez parcouru 15 kilomètres, il ne faut pas faire plus de 16,5 kilomètres la semaine suivante. La progression peut sembler lente mais qui veut voyager loin ménage sa monture.
Le coach Jiwok prennent en considérant cette règle pour réaliser nos entrainements.
Lire la suite »


21 octobre 2015

courir dans le froid

C’est les vacances pour de nombreux Jiwoker ! C’est le meilleur moment pour commencer ou ne pas lâcher son entrainement !
Même si il fait un (peu) froid ou qu’il pleut, ne vous laissez pas démotiver ! Chaque séance accomplie, vous rapproche de votre objectif !

Les témoignages de la semaine sont là pour vous le prouver !

Bonne lecture :

Claire
« Mon coach Jiwok me fait aimer mon vélo d’appartement. Et ce n’était pas gagné. Maintenant 3 fois par semaine, je le retrouve avec plaisir. Les séances passent super vite et je sens que je progresse bien. Je me sens super bien après. J’ai perdu presque 6 kilos de quoi me motiver encore plus à continuer. »
(Claire suit entrainement vélo d’intérieur pour perdre du poids)

Charlotte
« J’ai participé à la course odyssea (10km) et j’ai fait 52 min. J’ai fait une minute de mieux que l’année dernière, j’en suis très satisfaite! Grâce à Jiwok bien sur! »
(Charlotte a suivi un plan d’entrainement 10 km)

Huguette
« J’ai commencé aujourd’hui, suis enchantée du coach, c’est très motivant. On pourrait croire parfois qu’il court à coté de vous. »
(Huguette suit un programme débuter le running)

Patou
« Je m’étais inscrite à un programme pour réussir a courir 30 minutes, sans trop y croire…. Yes i can !! J’y retourne avec ce challenge des 10km en 60 minutes, est ce bien raisonnable ? Les longueurs holala……. dur dur….. vivement demain !!! »
(Patou a suivi un entrainement courir 30 minutes et maintenant il suit un entrainement 10 km)

Laurent
« Après mon dernier semi, je voulais améliorer ma vitesse pendant quelques semaines. J’ai donc suivi votre entrainement courir plus vite, et je dois dire que cela porte ses fruits. Je cours effectivement plus vite et surtout en endurance, je suis à l’aise à une vitesse plus élevée. Les séances de fractionné ont bien été bénéfique. Je vais sûrement enchaîner avec une préparation 10 km. Encore merci. »
(Laurent a suivi un entrainement courir plus vite (améliorer sa vma))

Emmanuelle
« Je n’avais plus fait de sport depuis longtemps, et j’avais vraiment envie de m’y remettre surtout après les kilos pris après mes grossesses.
J’ai donc suivi l’entrainement perdre du poids en course à pied et j’ai apprécié.
Au départ, j’ai eu un peu de mal à m’y mettre, mais petit à petit j’ai pris le rythme et j’ai pris du plaisir.
Alors toutes les séances n’ont pas été simple, mais je me suis accrochée et j’ai réussi en fin de compte à courir 1 heure en continue et perdre 8 kilos.
Je suis assez fière de moi. Je sais maintenant que je suis capable de le faire et je vais continuer. »
(Emmanuelle a suivi un entrainement perdre de poids en courant)

Et vous, cela donne quoi votre entrainement Jiwok ?


13 juillet 2015

marathon, semi marathon, trail

5 CONSEILS POUR MIEUX GÉRER SES SÉANCES LONGUES EN RUNNING

Les sorties longues sont des sorties spécifiques (comme les séance de fractionné : voir les 10 conseils pour bien réussir ses séances de fractionné). Il est important de les aborder en suivant quelques conseils de base.

Courir longtemps et être endurant, cela s’apprend. Il suffit d’appliquer les bonnes méthodes et d’éduquer progressivement son corps à fournir un effort prolongé. Je vous proposes 5 conseils, 5 étapes, qui vous permettront de réaliser les séances longues de vos plans d’entrainement semi-marathon, 20 km, marathon, trail ou de triathlon plus facilement.

1. Planifier sa séance longue avec précision

Ne vous lancez pas dans votre séance longue à corps perdu, sans avoir déterminé au préalable votre parcours. Vous devez réfléchir avec précision aux chemins que vous allez emprunter et en compter le nombre de kilomètres, afin de savoir avec précision quelle distance vous allez parcourir. Mais aussi, dans le but de ne pas être surpris ou entravé par d’éventuels obstacles, auxquels vous ne vous attendiez pas.

Par ailleurs, cela vous permettra de connaître à l’avance les efforts que vous allez devoir fournir. A terme, de cette manière, vous pourrez également comparer les différences séances et comptabiliser vos progrès. Il est d’autre part préférable de choisir un terrain bien dégagé et sans dénivelés, afin d’éviter les obstacles inutiles, et de casser le rythme de sa course. Au départ, on privilégiera d’ailleurs des parcours sans interruption de la circulation par exemple afin de concentrer ses efforts sur l’essentiel, à savoir : le dépassement de soi.

2. Courir dans de bonnes conditions

La séance longue de running est un temps fort d’un plan d’entrainement semi marathon, marathon trail ou triathlon. Toutefois, il ne faut pas se l’imposer coûte que coûte, si ses propres conditions physiques ne la permettent pas ou si des circonstances extérieures vous en empêchent.

En effet, elle doit être réalisée dans les meilleures conditions qu’ils soient pour représenter une réussite et vous permettre d’avancer. Ainsi, si vous avez des douleurs musculaires, une fatigue passagère, ou si par exemple, le temps est beaucoup trop pluvieux, orageux ou chaud, vous n’êtes en rien obligé de vous l’imposer.

Vous acharner n’aura qu’un seul résultat : vous en dégoûter ou vous donner un sentiment d’échec car vous ne serez pas parvenu à la terminer.
Si toutefois, seul le climat vous empêche de réaliser cette séance longue de running, vous pouvez vous rabattre sur un autre sport d’endurance comme la pratique du vélo elliptique ou la natation, ou encore le tapis de courses dans une salle de sport.
Lire la suite »


15 juin 2015

massage jogging courir
(crédit photo : Crimestoppers)

Le massage sportif est une pratique souvent oublié par les coureurs et pourtant il peut être d’un grand bénéfice pour votre corps. Il permet de bien préparer le corps avant l’effort mais aussi d’accélérer la récupération après les entraînements. Si vous souhaitez pratiquer le running, le trail, le triathlon et éviter les risques de blessures, il est intéressant de maîtriser ce type de massage et de le pratiquer.

Les 5 avantages d’un massage sportif

Mieux préparer à l’effort
Le premier rôle de ce massage est de bien préparer les muscles avant une course à pied. Une friction tonique des jambes permet de chauffer les muscles, de fluidifier la circulation sanguine et d’augmenter le tonus. De plus, ce massage permet de commencer à libérer les endorphines, aussi appelées « hormones du bonheur » et donc de booster votre sentiment de bien-être juste avant votre entraînement. Vous pouvez ainsi commencer votre course bien préparé et de bonne humeur !

Soulager les crampes
Lors de votre jogging, il est possible que des crampes apparaissent (Comment éviter les crampes ?). Pendant l’effort, vos muscles se contractent et se décontractent en consommant de l’énergie. Si votre réserve d’énergie s’épuise, la décontraction ne se fait plus ce qui cause une crampe. Pour éviter les crampes aux mollets, vous devez consommer des aliments riches en magnésium. Si cela ne suffit pas, vous pouvez alors réaliser un massage sportif pour faire disparaître la crampe. L’objectif est d’accélérer la circulation sanguine et de détendre le muscle afin de vous soulager.

Accélérer la récupération
Une fois votre course terminée, le massage sportif s’avère très utile pour récupérer plus vite. Les frictions ont pour effet immédiat d’évacuer les toxines qui se sont formées pendant votre entraînement. Le massage purifie le sang qui peut ainsi mieux circuler à l’intérieur des veines. Ce type de massage a aussi comme rôle de détendre le corps et les muscles tout en faisant disparaître les tensions. Cela permet, entre autre, de prévenir l’apparition des courbatures après l’effort. Votre corps est donc reposé et mieux préparé à vos futures courses.

Soigner vos courbatures
Le massage sportif permet de soulager les crampes pendant l’effort et d’éliminer les tensions après mais ce n’est pas tout ! Il peut aussi atténuer d’autres douleurs comme les courbatures. Pour prévenir ce problème, il est important de bien s’étirer avec des mouvements doux et progressifs, de beaucoup boire et d’avoir une alimentation riche en potassium (fruits secs, bananes, bouillon de légumes…). Cependant, si vous avez tout de même des courbatures, sachez que le massage sportif apporte une chaleur bénéfique qui peut les faire disparaître. Vous pouvez en plus prendre une douche ou un bain très chaud. Attention cette technique fonctionne pour les lésions légères comme les courbatures mais pas pour les problèmes plus graves comme les déchirures musculaires ou les élongations.

Augmenter votre bien-être
Certes ce type de massage est très utile pour protéger et soigner votre corps mais ces massages sont aussi très agréables et l’occasion de vous détendre après la course. Ils procurent, en effet, un bien être total en aidant votre corps à se relaxer et à se détendre. Le massage sportif, comme les autres massages, est donc un moyen efficace de lutter contre le stress, l’anxiété et même l’état dépressif.

Faut-il réaliser un massage sportif avant ou après l’effort ?

Selon les effets recherchés, le massage sportif peut être fait avant, pendant ou après votre entraînement.

Avant une course ou une séance d’entrainement, le massage prépare efficacement vos muscles et vous permet de bien commencer votre entrainement. Attention tout de même à ce que le massage soit court, c’est-à-dire de 15 minutes maximum. Si vous dépassez ce temps, le massage a tendance à trop vous relaxer et à provoquer une envie de vous endormir.
Lire la suite »


21 mai 2015

courir plus vite

Les 10 meilleurs conseils pour bien réaliser sa séance de fractionné : débutants comme confirmés

Aujourd’hui, je vais aborder avec vous une séance typique de la course à pied : le fractionné. Comme vous le découvrirez, c’est une séance très particulière qui possède beaucoup de vertus pour améliorer vos performances de running.

Vous retrouverez ces séances dans les entrainements courir plus vite (améliorer sa vma) mais également dans les plans 10 km, semi marathon, marathon, 20 km, trail ou ultra trail.

Afin d’être certains d’optimiser au maximum ces séances de fractionné et en tirer un bénéfice maximal pour votre corps et vos performances, il est important de suivre un certain de nombre de règles.

Mais avant cela, attardons nous un peu sur la définition de la séance de fractionné.

Qu’est-ce que le fractionné ?

Le fractionné est une méthode d’entraînement principalement utilisée pour la course à pied. Qu’est-ce que le fractionné ? Ces intervalles dépendent de l’intensité que vous voulez donner à votre entrainement. Cela peut être 30 secondes intenses puis 30 secondes de récupération, mais aussi 15 secondes intenses suivies de 30 secondes de récupération, tout dépend de la difficulté souhaitée. Mais à quoi cela sert-il ? Pourquoi faire du fractionné ?

Dans les années 1950, Emile Zatopek, triple champion olympique, révolutionne la course à pied en intégrant à ses entraînements du fractionné. En effet, pour progresser, il faut toujours habituer son organisme à des efforts plus longs et soutenus et cette méthode de course permet une amélioration de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie). La VMA, c’est la vitesse maximale en aérobie que l’on peut tenir sans souffrir physiquement. Ainsi, en développant notre VMA, on développe notre capacité à courir vite.

Pour résumé, le fractionné est un entrainement qui améliore notre endurance cardiovasculaire, mais aussi des qualités physiques comme les aptitudes musculaires, la puissance et la technique de course et la connaissance de soi en réalisant une séance éprouvante. De plus, il convient et s’adapte aux débutants comme aux sportifs confirmés et pour les habitués du running, cela permet de varier les séances et de ne pas tomber dans la monotonie.

Voici 10 conseils pour un fractionné réussi :

1 – Avant toute chose, l’équipement est primordial ! Ainsi, veillez à avoir les bonnes chaussures, bien adaptées à vos pieds et pas trop usées. Et avant de partir, il faut avoir mangé quelque chose au moins deux heures avant, le fractionné ne se pratique pas à jeun. Et évidemment, hydratez-vous en conséquence avant pendant et après.

2 – Le fractionné vous demandera des efforts musculaires intenses, ce qui signifie risque de blessure, c’est la raison pour laquelle il faut une préparation consciencieuse. Pour éviter cette déconvenue qu’est la blessure et qui viendrait freiner vos performances, prenez le temps de vous échauffer au moins 15 -20 minutes à allure lente puis élevez progressivement le rythme. (Les séance de fractionné réalisé par les coach Jiwok intègrent toujours cette phrase d’échauffement)

3 – Le choix du terrain semble être un détail, mais un détail qui compte. Préférez un terrain plat et dégagé pour être concentré sur votre vitesse. Pour les débutants, évitez les pistes, car vous aurez tendance à vouloir aller trop vite. Vous pouvez faire votre entraînement dans la nature comme un bois par exemple, mais vous risquez de perdre en précision avec les montées et les descentes.
Lire la suite »


22 avril 2015

débutant running courir
(Crédit photo : San Diego Shooter )

Certains Jiwokers sont en vacances ou préparent les prochaines….Les corps et les têtes se détendent…

Vous avez plus de temps pour vous et vous avez envie de reprendre le sport ou de dépasser vos limites pour une prochaine course par exemple…

Alors prenez 2 minutes, lisez les témoignages des autres Jiwokers, remplissez vous de leur bonne humeur et de leur enthousiasme….et Gooooooooooooooooooooooooooo !

Voici donc les témoignages de la semaine, bonne lecture.

Julie
« Mon coach Jiwok est un vrai bonheur pour mon corps. J’ai déjà perdu 4 kilos et je peux vous dire que cela se voit. Avec le printemps et le retour des jupes, c’est parfait 🙂 Allez je vous laisse, j’ai une séance qui m’attend »
(Julie suit un programme perte de poids en running)

Raphael
« Bonjour, Je suis un adepte de Jiwok depuis plusieurs années ! Vraiment top vos programmes ! »
(Raphael a suivi des plans 10 km, semi marathon et marathon)

Christine
« Bonjour, cette 2ème séance m’a paru facile et bien adaptée à ma demande de remise en forme pour une personne qui ne fait plus de sport depuis quinze ans. Je suis très agréablement surprise et ai hâte de continuer pour voir si je tiens sur la durée. »
Christine suit un entrainement débuter le sport en vélo d’appartement)

Ludovic
« Superbe séance, ça m’as paru long au début, et le plaisir de courir à fait la suite, que du bonheur ! »
(Ludovic suit un plan d’entrainement trail court 10 à 20 km)

Cécile
« Comme je n’ai pas de course de prévu avant un petit moment, je suis en ce moment le plan d’entrainement courir plus vite. J’appprécie les bons conseils du coach et la construction des séances (surtout les séances de fractionnées). C’est beaucoup plus simple que mes entraînements précédents. Là, je me laisse guider par la musique et la voix« .
(Cécile suit un entrainement courir plus (améliorer sa vma))

Franck
« J’en suis à la séance 10, donc la moitié du plan d’entrainement. Ce plan est très plaisant mais il est vraiment moins progressif que le plan courir 30 min… On travaille l’endurance et la vitesse. Cela me plaît et je ne me blesse pas, c’est la preuve que le plan est adapté. »
(Franck suit un entrainement débuter en running objectif courir 1 heure)

Carole
« Séance 14 sur vélo elliptique : super séance ! Et une jiwokeuse toujours aussi ravie de suivre l’entraînement, avec l’aide du coach bien-sûr ! C’est vrai que ça aide. »
(Carole suit un entrainement perdre 3 à 5 kilos en elliptique)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


03 février 2015

Entrainement Fappading

Course à obstacles : un succès palpable pour cette année 2015.

Jiwoker, vous êtes à la recherche de nouvelles courses avec des sensations nouvelles ? J’ai ce qu’il vous faut !

Vous pourrez vous adonner à cœur joie avec un programme détonnant, de la course, du saut, des obstacles en tous genres, un menu plus qu’alléchant.

Les vrais parcours du combattant ne sont plus réservés aux soldats, il est aujourd’hui possible avec des compétitions telles que le Spartan Race, le MuddyRun, The Mud Day, le GotBalls ou Frappadingue, de vivre des sensations fortes.

Vous pourrez d’autant plus y participer puisque vos coachs Jiwok ont travaillé tout l’hiver, pour vous réaliser des entraînements adaptés à ses courses d’obstacle !

Ce sport est de plus en plus pratiqué aux États-Unis ainsi qu’en Grande Bretagne mais il existe aussi des courses du genre en France.

Une bonne vingtaine d’obstacles dispersée sur un parcours d’environ 12 kilomètres sont au programme, il faudra sauter des haies en rondins et en barbelés, ramper dans la boue, arpenter des pneus et des pailles, traverser un tunnel sur 15 mètres dans le noir avec 60 cm d’espace, une véritable aventure sportive.

Même si les épreuves peuvent être dures, l’objectif reste simple, s’amuser au maximum en essayant à tout prix de terminer l’épreuve. Souvent pratiqué en équipe, la place est aux déguisements et aux soirées dansantes avant et après la compétition.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que ces courses sont un vrai amusement et qu’elles attirent beaucoup plus de femmes (30 % des participants) et une population plus jeune que celle participant à des courses plus classiques.

Une bonne dose d’ambiance pour pouvoir repousser ses limites. La Tough Mudder, une des premières compétitions à voir le jour aux États-Unis se définit comme un challenge personnel plutôt qu’une course. Une compétition qui connait un succès grandissant depuis sa création, plus de 1,5 millions de participants ont été enregistrés jusqu’à aujourd’hui.

Le concept de cette course à obstacle est né en Grande Bretagne sur les collines Wolverhampton, au nord-ouest de Birmingham, avec la Tough Guy qui connait un succès monstre depuis 1987. Deux fois par ans, environ 7.000 sportifs se donnent rendez-vous en équipe de 10 personnes maximum pour participer à cette course mythique.

L’année 2015 sera bien remplie en France, les courses à obstacles seront présentes tout au long de l’année.
Les amateurs de sensations fortes pourront se donner à fonds sur le circuit Frappadingue est une incontournable.
Les coureurs Frappadingues seront accueillis dans neuf villes en tout, avec Le Quesnoy pour les nordistes, Moutiers-les-Mauxfaits pour les Vendéens et Lamballe pour les Bretons, 3 nouvelles villes qui raviront les coureurs.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories