entrainement running

Tous les entrainements running pour vous maintenir en forme sont détaillés ici.

11 mars 2015


(crédit photo : San Diego Shooter )

Le semi de Paris a été encore une fois une très belle fête (et puis quel soleil) ! Vous avez été nombreux à y participer. J’ai déjà reçu quelques chronos, n’hésitez pas à continuer à me les envoyer ainsi que votre expérience concernant votre entrainement Jiwok.

Vous explosez des chronos, mais aussi la balance ! Et ça c’est bien avec l’arrivée des beaux jours ! Je sens que le dernier week-end ensoleillé a été un bon petit turbo dans vos entraînements ! C’est top !

Voici donc les témoignages de la semaine, bonne lecture.

Véronique
« J’ai découvert Jiwok le mois dernier, et c’est une sacrée découverte.
Mon entrainement running pour débutant est très bien fait, je n’ai pas l’impression de n’avoir jamais couru.
Quel plaisir de finir chaque séance avec le sentiment du devoir accompli. Je pense que nous sommes tous sportifs, il faut juste trouver un bon guide…et pour moi c’est Jiwok :).
Et puis j’ai déjà perdu 3 kilos, donc je suis encore plus motivée pour continuer. »
(Véronique suit un programme perdre du poids en running)

Cyril
« Bonjour à tous,
Juste un petit message pour remercier Jiwok qui m’a permis d’atteindre mon objectif en bouclant le semi de Paris avec un temps plus qu’honorable pour une première course : 1h49mn47s
J’avais des doutes jusqu’au départ mais finalement l’entrainement hivernal a porté ses fruits, avec un bonus de 5kg en moins sur la balance ! »
Merci ! »
(Cyril a suivi un plan semi marathon)

Jean-Jacques
« Après la deux , vient la trois, intéressant et cela commence à se sentir dans les muscles des cuisses. Bon j’ai perdu 635 cal. C’est bien. a bientôt avec la séance 4. »
(Jean-Jacques suit un programme en vélo d’appartement)

Pauline
« J’ai donc officiellement repris le running il y a trois semaines avec un programme d’entraînement mijoté par Jiwok ! J’ai choisi un programme de trois séances de course sur tapis (pour l’instant je préfère rester en intérieur) par semaine pendant 2 mois.
Cela fait donc trois semaines que je suis mon programme Jiwok et bien mine de rien, j’ai fait des efforts foudroyants !
J’ai du reporté la première séance car je me suis arrêtée au bout de 20 minutes mais à présent je peux courir 1h sans m’arrêter et surtout sans manquer de mourir asphyxiée. Je me surprends même à continuer de courir alors que la durée de ma séance du jour est terminée. »
(Pauline a suivi un programme courir sur tapis , Pauline est aussi bloggeuse, la totalité de son témoignage est ici)

Kurt
« Whouaouh ! Génial, la séance 9 était difficile. 5 fois 4 minutes en mode grimpette, mais bon, j’ai réussi et je suis certain que ce sera bénéfique pour la suite. Merci 😉 »
(Kurt suit un plan d’entrainement trail court)

Charlotte
« Trop bon!! Le soleil au Rdv. 2h03 pour mon 1er semi de Paris: satisfaite »
(Charlotte a suivi un plan semi marathon)

Patrick
« De mieux en mieux à la limite de trottiner, 1 0039 pas en 1 heures pour une distance de 8.120 km à une allure de 8.11km/h bon entrainement et que du plaisir! »
(Patrick suit un programme perte de poids en marche à pied)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


26 janvier 2015

manchon de compression chaussette de compression

Comment fonctionnent les vêtements de compression ?

Vous avez probablement vu des coureurs portant des chaussettes de compression hautes, manchons de compression, cuissards et collants, et vous vous êtes demandé de quoi il s’agit et si vous devez aussi en acheter, et lesquels pour les porter lors de vos plans d’entrainement running.

Ces vêtements sont basés sur un concept médical validé il y a longtemps: les vêtements de compression, fabriqués avec des tissus très techniques, elastiques et à compression graduée qui moulent les différentes parties du corps, améliorent la circulation sanguine et lymphatique.

Dans le sport, les vêtements de compression sont destinés à améliorer les performances et à accélérer la récupération. Bien qu’il n’y ait pas encore de consensus parmi les experts sur les bénéfices des vêtements de compression, la recherche a montré qu’ils pourraient faire ce que les fabricants disent qu’ils font (Vous me suivez 🙂 )

Plus de performances pour les courreurs

Comment ça marche: La pression des vaisseaux sanguins provoque une dilatation, qui favorise un plus grand flux de sang et d’oxygène dans les muscles compressés et permet l’élimination des toxines. Ainsi, cela augmente la capacité des muscles à produire de l’énergie et permet à celui qui porte ce type de vêtements de courir plus vite.

Est ce que cela fonctionne vraiment ?
Lire la suite »


21 janvier 2015

déja perdu 3 kilos
(Crédit : The Q Speaks )

Les résolutions pour 2015 c’est sympa, surtout quand on arrive à les tenir ! Les Jiwokers ont bien commencé 2015 ! Ils perdent du poids, s’inscrivent à de nouvelles courses, reprennent le sport et restent en forme malgré le froid.

Si vous avez des moments de faiblesses, lisez et relisez les témoignages de Jiwoker, cela vous redonnera de la motivation et de l’encouragement pour atteindre vos objectifs 2015!

Et un bravo spécial à mon beau-frère qui participera à son premier marathon (Marathon de Paris) en avril ! Il a débuté la course à pied avec Jiwok (évidemment) et pour 2015, son nouveau défi c’est de finir son premier marathon en moins de 4 heure !

Je vous laisse avec les témoignages de la semaine, bonne lecture.

Fabienne
« Je vais débuter mon 4ème entraînement et je prends toujours autant de plaisir à chaque séance ! Je prends tellement de plaisir que j’ai décidé de partager ça avec mon entourage en offrant des abonnements de 3 mois à 3 membres de ma famille et à mon amie pour Noël. Ils étaient tous ravis de l’idée et mon amie a déjà chaussé ses baskets et tenté l’expérience ! Elle a adoré !!! Bonne année sportive à tous !!! »
(Fabienne suit un plan 20 km objectif 1 h 45)

Claire
« 2015 commence bien ! Dans mes résolutions pour 2015, il y avait faire du sport pour retrouver la ligne ! Et J’ai déjà perdu 3 kilos ! En plus, malgré le froid (je me suis équipée en suivant les conseils de mon coach Jiwok), je prends du plaisir à aller courir. Et je saoule (gentiment) mes amis avec le running…Je crois que je suis accroc. »
(Claire suit un programme perte de poids en courant)

Séverine
« 1 ère séance super bien passé, malgré mon asthme sévère je ne me suis pas senti essoufflé. Donc merci coach et rendez vous à la prochaine
séance. »
(Séverine suit un entrainement débuter le sport sur tapis de course)

EB
« Merci Jiwok de m’avoir aidé à bouger. Pour un prix très bas j’ai réussi , non sans effort :), grâce à Jiwok , à perdre le poids que je cherchais à perdre depuis pas mal de temps et même faire mon premier 10 km . merci pour votre aide c’est vraiment un beau projet ; je viens de me réabonner . »
(EB suivit un programme perte de poids et un plan 10 km)

Nadia
« Génial ma 1er séance les dernières minutes ont été tres dur donc 12km 470 calories une douche et un repas équilibre merci jwock j’ai hâte d’être a la deuxième en course a pied »
(Nadia suit un programme d’entrainement running et elliptique)

Vincent
« Après mes 3 premières semaines d’entrainement, je me sens en pleine forme ! J’adore. »
(Vincent suit un programme rester en forme en vélo d’appartement)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


01 décembre 2014

recuperation
(Crédit photo : Daniele Sartori)

Je vois souvent des messages, commentaires sur les entrainements Jiwok (surtout les entrainements pour débuter la course à pied ou perte de poids) où des Jiwokers se sentent bien après une séance, et dans l’euphorie, désirent refaire une séance très rapidement sans respecter le nombre de séance par semaine préconisé par les coachs Jiwok.

Il faut savoir que la récupération après un entraînement est presque aussi importante que les séances d’effort.

Lors d’un effort physique le corps subit une profonde perturbation de son équilibre interne : Modifications des fibres musculaires, adaptation cardiovasculaire, bouleversement de l’équilibre ionique et de la composition sanguine, production de chaleur et déshydratation, accumulation d’acide lactique, dette d’O2, changement hormonaux, etc.…

Le tout déclenche un phénomène normal de fatigue. Une période de récupération s’avère donc nécessaire pour pouvoir restaurer l’équilibre.

La fatigue n’est pas une maladie mais un signal d’alarme qu’il faut respecter et la récupération doit faire partie intégrante d’un programme d’entraînement.

Récupérer, c’est se régénérer soit en se reposant et en arrêtant toutes activités physiques, soit en courant différemment, c’est à dire en diminuant la fréquence, le volume ou l’intensité de ses allures, soit en remplaçant la course par une autre activité, telle le vélo ou la natation effectuée en douceur.

Chacun a ses propres rythmes et limites physiologiques. Le sur-entraînement, c’est à dire le dépassement de ses limites, ne laisse pas le corps récupérer entraînant une baisse des performances et, au pire, des blessures.
Le sous-entraînement ne prépare pas suffisamment le corps à l’effort.

Par contre un entraînement parfaitement programmé et personnalisé améliore les qualités physiques et, en adaptant le corps à l’effort, fait reculer le seuil d’apparition de la fatigue.

Je crois que vous l’aurez compris, il est important de suivre le rythme de séance par semaine préconisé lors des entraînements Jiwok.


24 novembre 2014

courir matin ou soir v2

Courir le matin ou courir le soir ?

Chacun a ses propres habitudes lorsqu’il s’agit de faire du sport et surtout pour courir. Si certains préfèrent le soir où l’organisme répond mieux aux sollicitations, d’autres privilégient le matin avec les premières lueurs du soleil.

Les performances sont meilleures le soir qu’en début de journée

Contrairement aux idées reçues, faire du running le soir permet d’avoir de meilleures performances que le faire le matin. En effet, l’organisme répond mieux aux diverses sollicitations au crépuscule car après avoir permis au corps de traverser la journée, le cœur, les poumons ainsi que les muscles sont déjà préchauffés et ils peuvent tolérer des efforts beaucoup plus intenses.

Ce phénomène s’explique par le fait que le rythme cardiovasculaire évolue tout au long de la journée. Le corps supporte mieux les activités physiques intenses en fin de journée. D’après les études effectuées par les spécialistes, la perception de l’effort évolue au cours de la journée qui permet d’avoir une meilleure qualité de l’effort en fin de journée.

Les runners ont d’ailleurs compris ce phénomène et c’est ainsi qu’ils privilégient de courir le soir que le matin. Les plus performants d’entre eux optent pour un entrainement biquotidien dont le matin sert surtout à renforcer les muscles ou à pratiquer un running sur une longue distance tandis que la séance du soir est destinée à l’atteinte des performances. Il n’est pas surprenant que les records sur les disciplines sportives tombent beaucoup plus en fin de journée car les conditions y sont beaucoup plus favorables.

Par contre, je vous l’ai déjà rappelé de nombreuses fois, il est important de bien s’équiper lorsque vous effectuez vos séances de course à pied le soir.

Courir le matin permet un meilleur retour à la normale du muscle cardiaque

Les adeptes du running très tôt le matin sont plus nombreux que ceux qui vont courir le soir. La raison de ce choix est multiple. Non seulement, courir le matin permet d’aménager son emploi du temps mais cela offre également l’opportunité de bien commencer sa journée après une bonne nuit de sommeil.

La disposition du corps et du cerveau à fournir des efforts supplémentaires après une dure journée de travail diminue. De plus, courir le matin permet un meilleur retour à la normale du muscle cardiaque. Celui-ci aura le temps de récupérer progressivement tout au long de la journée, contrairement, ce qui n’est pas forcément le cas après des efforts intenses en début de soirée.

Courir le matin est ainsi beaucoup plus pratique pour la plupart des runners. Comme le rythme cardiaque y est plus lent, cela permet un entrainement moins intense. Les personnes qui espèrent parcourir de longs kilomètres préfèrent faire du running le matin grâce à un risque d’essoufflement moins élevé.

La qualité de l’air est également beaucoup plus propre le matin que le soir, ce qui aide énormément les sportifs dans leur pratique quotidienne. De plus, l’ambiance y est beaucoup plus calme qu’en soirée, d’où cette sensation de liberté, de bien-être pendant et après l’effort.

Par ailleurs, les séances de course à pied du matin permettent dans certains cas de les faire à jeun. Si ce n’est pas le cas, n’oubliez pas de manger un petit déjeuner adapté avant votre séance de running.

Le matin ou le soir, chaque créneau a ses avantages et ses inconvénients. A chacun de trouver le meilleur moment pour effectuer son entrainement running avec son coach Jiwok.


17 septembre 2014

endorphine running drogue

Nous avons réalisé une infographique humoristique qui comparent l’état de votre cerveau après une bonne séance d’entrainement running et votre cerveau après une prise de drogue !

Qu’est-ce que le plaisir du coureur ?

C’est cette sensation de bien-être résultant de la libération d’endorphines dans le cerveau. Les études ont démontré que le plaisir du coureur est très proche dans la forme que l’euphorie induite par l’usage de drogues !

Comment ça marche ?
Les drogues comme la course activent le mécanisme de récompense des récepteurs opiacés et de dopamine, cela vous fait donc un bien fou !

Qui prend du plaisir ?
5 millions de consommateur de stupéfiants en 2013
8,5 millions de coureurs en 2013 (sources)

Comment la course agit-elle sur le cerveau ?
Courir entraîne la création de cellules nerveuses et favorise la vascularisation. Une pratique régulière permettrait également d’améliorer les capacités de décision, de planification, d’organisation et conduite de tâches intellectuelles simultanées.

La course peut-elle être addictive ?
En fait ; oui. Au même titre que la poussée d’endorphine liée au plaisir, un sentiment de panique peut apparaître si le coureur systématique est privé de sa distance habituelle. Un chercheur suggère qu’il serait possible de remplacer le comportement de prise de stupéfiants par une gratification plus naturelle… comme le running !

Info Bonus
Des listes de vocabulaire sont mémorisées 20% plus vite après une course.
Un trip sous marijuana réduit quant-à-lui considérablement ce vocabulaire avec la plupart des mots remplacée par « Genre », « Mec » ou « Ouais ».
Les adultes pratiquant une activité physique régulière connaissent une augmentation de 2% du volume de leur hippocampe – région liée à l’apprentissage et à la mémorisation – par rapport aux inactifs.

Afficher cette image sur votre site ou blog (Copier le code ci-dessous):


16 juin 2014

couri-pres-de-chez-soi

(crédit photo : jnthnhys )

Il n’est pas toujours évident de trouver un parcours pour courir quand on est débutant en course à pied , voici quelques conseils pour vos séances d’entrainement Jiwok.

Tout d’abord il est important de noter qu’il existe une vraie différence si vous habitez en ville ou au milieu de la nature.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories