course-à-pied

Venez découvrir les apports de la course à pied en terme de santé. Suivez les conseils pour maigrir et profiter de vos entrainements.

15 décembre 2015

courir-nature.jpg
(crédit photo : Hape Gera )

Après la lecture de l’article de Laurent ( blog vraiment top sur l’écologie )« Ces sports qui nous rapprochent de la nature – La course à pied », je me suis dis qu’il serait vraiment intéressant de le reproduire sur le blog de Jiwok du fait des nombreuses idées que Jiwok partagent avec cet article (et surtout en période de la COP21)

Je tiens à préciser que la reproduction de cet article s’effectue dans le cadre de la licence creative commons mis en place sur le blog ecolo info.

Bonne lecture

 » Pour ce quatrième article consacré aux sports nature, nous nous intéressons au sport le plus naturel à pratiquer et sûrement le plus ancien… Vous l’avez bien compris nous parlons de la course à pied ! Même si l’homme ou la femme ne courent plus vraiment pour chasser leurs proies, nos vies trépidantes nous ont donné de nouvelles raisons pour courir 🙂 Son intérêt a évolué au fil du temps mais la course à pied reste un sport naturel, pas seulement dans son approche biodynamique mais surtout pour le contact à la terre et l’énergie qu’elle nous restitue.
Lire la suite »


04 septembre 2015

les erreurs à ne pas faire en running

Running : les 10 erreurs à éviter quand on débute

Vous avez pris de bonnes résolutions et souhaitez vous lancer dans le running : oui, mais pas n’importe comment !

Comme vous le savez, si vous lisez depuis un certain temps Jiwok, la course à pied est une excellente pratique pour se tonifier, commencer à perdre quelques kilos et se sentir mieux dans son corps et dans sa tête.

Cependant, il existe quelques erreurs à ne surtout pas commettre. Voici un tour d’horizon : suivez le guide…

1- Demander à un pro de la course de vous accompagner

Vous pensez que courir seul(e) est décourageant et pas très amusant ? C’est une erreur, car il existe de bons moyens de ne pas vous ennuyer en courant et nous allons vous exposer comment. Vous faire accompagner d’un pro est une grande erreur : il va ralentir pour ne pas vous distancer mais ne pourra pas s’empêcher, à un moment donné, de reprendre son rythme de croisière.

Vous serez alors à la traîne et seul(e) face à votre état de novice qui souffre et qui va rapidement se démotiver. Vous pourrez même lui en vouloir de vous jeter à la figure votre petit niveau parce-que vous serez frustré(e) !

Optez pour un entrainement running débutant Jiwok qui vous permet d’avoir votre propre rythme, sans culpabilité ni découragement : courez en solo, au moins dans les premiers temps.

Cependant, rien ne vous empêche de partager votre nouvelle activité avec un(e) autre débutant(e), avec qui vous pourrez discuter pendant la course.

2-Ne courez pas le ventre vide !

Quand l’objectif est une minceur retrouvée, on pense, et à tort, que l’on fondra plus vite en courant le ventre vide : ceci est totalement faux.
Vous risquez surtout de faire un malaise et de vous sentir mal. Sans faire un repas complet, vous devez tout de même faire le plein d’énergie.

Il faut noter que l’été, le corps brûle davantage de calories pour une température du corps régulée : jusqu’à 600 calories sont brûlées simplement en étant dédiées à la chaleur ambiante ! Vous devez donc ajouter du sucre à votre alimentation, le matin, dans votre café ou votre thé, par exemple.

Avant de commencer à courir, il est conseillé de manger un fruit et de penser à bien s’hydrater. Pendant les périodes d’hiver, où il fait moins chaud, vous pouvez boire simplement deux petits verres d’eau, avant puis après votre course à pied. En effet, si vous buvez trop d’eau, vous connaitrez ballonnements et points de côté!
De plus, cela diminue fortement la concentration en apport nutritif et en oxygène du sang, et cela ne fait pas partie de vos objectifs.

Par contre, si vous souhaitez vraiment courir à jeun, il est important de suivre nos conseils.

3-Ne pas consulter la météo

Vous avez deux choix : soit vous vous adaptez à la météo, soit vous partez à la sauvette avec les risques encourus, c’est-à-dire vous blesser et réduire à néant vos possibilités de running les jours à venir. Alors, il est préférable de mettre des habits adaptés pour lutter contre les grosses chaleurs, la pluie ou le vent.
Quand il pleut, mettez une petite veste coupe vent et suivez nos conseils sur l’équipement à choisir. En été, ne pratiquez jamais la course à pied sans couvrir votre tête ainsi que le haut de votre corps. (Tous les conseils pour courir quand il fait chaud sont ici)

Toute l’année, préférez aussi les vêtements conçus avec des matières respirantes. Le total coton est à proscrire car il absorbe toute votre sueur et la conserve telle quelle contre votre peau. Pour vous protéger des rayons nocifs du soleil, choisissez des teintes colorées et claires : évitez le noir qui attire la chaleur.

4-Mal choisir vos chaussures de course à pied

Il y a quelques années, vous avez un peu pratiqué un autre sport et envisagez de remettre les baskets utilisées auparavant : ne faites pas cela, vous risquez fortement de vous blesser. Porter des chaussures inadaptées pour se mettre à la course est une erreur de débutant(e), car l’on croit souvent et à tort que les meilleurs équipements sont à réserver aux sportifs les plus performants.

Or, c’est en adoptant de bonnes chaussures de course à pied que vous déterminez votre futur de sportif.

Pourquoi ? Parce-que vos articulations portent six fois le poids de votre corps. Pour cette raison, si vous êtes en surpoids, prévoyez des chaussures encore plus épaisses pour un amorti augmenté.

Regardez vos anciennes baskets et observez la façon dont elles sont usées : si l’intérieur est plus abîmé, alors vous avez un pied pronateur. Les pieds supinateurs (dont la chaussure est plus usée à l’extérieur) doivent opter pour des renforcements extérieurs. (Les 7 conseils pour bien choisir ses chaussures de running)

Si vous avez tendance à vous appuyer davantage sur l’avant du pied, vous pouvez envisager de choisir des chaussures à semelles très fines, plus communément appelées « minimalistes » ou « le barefoot ».
Lire la suite »


02 septembre 2015

drogué runner course

Pour démarrer la rentrée, voici un article humoristique sur les accro au running.

Courir, encore, toujours. Dès les premières séances de course à pied, on commence à y prendre goût et on ne peut quasiment plus s’en passer. Il y en a même qui y sont accro comme de nombreux Jiwoker !

Pour savoir si tu fais partie de ses inconditionnels du running, ci-dessous 50 signes qui ne trompent pas.

1- Tu aimes l’odeur de la sueur. Tu trouves même que rien n’est plus envoûtant que ton odeur corporelle après une séance de running.

2- Tu es membre de plusieurs groupes de runners sur les principaux réseaux sociaux.

3- Ton réveil est activé 7 jours sur 7, à l’aurore, pour t’indiquer que c’est l’heure de ta séance matinale.

4- Il n’y a que des musiques pour courir dans tes playlists.

5- Tu es abonné à divers magazines de course à pied.

6- Qu’il vente ou qu’il neige, par tous les temps, courir est sacré pour toi et tu ne sautes jamais une séance.

7- Les équipements de running occupent une très grande partie de ta garde-robe.

8- Ton smartphone est équipé de plusieurs applications pour running (dont celle de Jiwok), pour le suivi des performances ainsi que le suivi de tes rythmes cardiaques, etc.

9- Tu te mets à connaitre tout le jargon du running (Vma, Fcm, PPG).

10- Tu prends soin plus de tes baskets que de tes chaussures de ville.

11- Tu connais par coeur la distance entre ta maison et chaque point stratégique aux alentours (boulangerie, café, parc, pharmacie, etc.).

12- Tu ne comprends pas pourquoi tes amis se plaignent quand ils ont à monter quelques marches.

13- Tu te promènes fièrement avec de la boue et de la sueur récoltées après un Trail.

14- Tu te mets à chronométrer chacun de tes déplacements ! Et même ceux de tes proches !!

15- Un jour off est pour toi la pire journée à passer.

16- Tu en connais autant sur les muscles, les blessures musculaires que ton propre médecin.

17- Dès que l’occasion se présente, tu te mets à raconter tes performances, voire même montrer à qui veut le voir ta collection de coupes et de médailles.

18- Tu es super content d’avoir gagné quelques secondes par rapport à ta course de la veille.

19- Tu te mets à suivre chaque événement sportif (10 000m et marathon notamment) minute par minute alors que les autres veulent zapper.

20- Tu sais te retenir pour ne pas gaspiller une seule seconde. Quelques fois même, tu te fais dessus !

21- Au boulot, on te demande sans cesse tu étais arrivé combientième au dernier marathon.

22- Tu te mets à hurler quand on te dis que tu pratiques la course à pied. Pour toi, c’est du running ! Rien à voir !

23- Tu baves à chaque sortie d’un nouveau modèle de baskets.

24- Ton régime alimentaire est très strict.

25- Ce que tu remarques en premier chez un joggeuse sont ses chaussures !!
Lire la suite »


22 juillet 2015

echauffement course à pied

Rappel des principes de bases de l’échauffement

L’échauffement est un vaste sujet…Je vais donc m’efforcer de vous rappeler les principes de base qui vous permettront de bien comprendre rapidement le sujet.

les grands principes de l’échauffement :

L’échauffement
fait partie des règles de sécurité du sportif. Elles doivent être maîtrisées à tous les niveaux pour permettre une pratique réduisant au maximum les risques inhérents à toute activité physique, pour permettre un développement harmonieux des ressources du pratiquant et pour améliorer l’entraînement et du niveau des performances.

En ce sens, l’échauffement fait partie intégrante de l’entraînement de course à pied.

Le rôle de l’échauffement est d’harmoniser les divers systèmes régulateurs de l’organisme.
Lire la suite »


23 juin 2015

petite téléphone running course marathon

Quand vous allez courir, vous mettez un short, un t-shirt, votre lecteur mp3 lors de vos séances Jiwok et vous vous posez souvent la question : « Est ce que je prends mon téléphone ? »

En effet, si c’est un Iphone, un Android ou smartphone dans le genre, ca pèse un peu dans la poche. (et certain ne supporte pas de courir avec un brassard sport )

Mais bon d’un autre côté, par mesure de sécurité, vous avez envie d’avoir un téléphone sur vous.

Cela peut aussi être utile après à l’arrivé d’une course comme le marathon de Paris avec 40 000 coureurs pour passer un coup de fil et contacter vos proches (En général après un marathon ou semi-marathon un 10 km ou un trail, c’est toujours un compliqué de retrouver ses copains ou sa famille).

J’ai peut être la solution pour vous : le téléphone miniature Pico RX-180.

Super petit 5×8,8 cm, (taille d’une carte de crédit), vraiment léger 55 gr, il sera votre second téléphone.

Vous insérez votre carte sim (10 secondes de manipulation), (Si vous avez une nano ou micro sim, vous pouvez acheter un adaptateur comme celui ci (1,38 euros…)) et le tour est joué.

Et surtout, Il est vendu à 19.90 euros !

Il vous permet de téléphoner et d’envoyer des sms (vous n’avez pas besoin de plus…).

Ainsi, vous pouvez allez courir en sécurité et /ou retrouver vos amis sur la ligne d’arrivée de votre course, avec ce poids plume.

Il est vendu ici.


16 juin 2015

running 10 km programme 10 km débutant
(crédit photo : Drongowski )
Du débutant au 10km

« Courir 10km ? Jamais de la vie ! Sérieusement Denis, je cours 10 minutes, je deviens tout rouge, je crache mes poumons, alors un 10km…Hein… »

J’ai entendu cela il y a 3 mois….et c’est sûrement ce que se disent de nombreux débutants en running. Et bien c’est faux 🙂 et même archi faux. (La même personne a couru son premier 10 km ce week-end :))

Ne vous laissez pas impressionner pas la distance. Si c’est quand même le cas, vous pouvez alors essayer de courir un ou plusieurs 5 km. Cela vous permettra de vous familiariser avec l’ambiance des courses, la gestion du monde autour de vous. Et votre coach Jiwok pourra également vous aider pour votre entrainement 5 km.

Mais je le répète si vous avez suivi nos entraînements débutant, une course de 10 km est à votre portée, mais vous ne le savez pas encore (je suis là pour le vous dire!)

Pourquoi je vous dis cela, tout simplement parce que j’ai vu, lors de nombreux 10 km, de nombreux coureurs avec un lecteur mp3 et surtout de nombreux débutants participaient à ce type de course.
Lire la suite »


15 juin 2015

massage jogging courir
(crédit photo : Crimestoppers)

Le massage sportif est une pratique souvent oublié par les coureurs et pourtant il peut être d’un grand bénéfice pour votre corps. Il permet de bien préparer le corps avant l’effort mais aussi d’accélérer la récupération après les entraînements. Si vous souhaitez pratiquer le running, le trail, le triathlon et éviter les risques de blessures, il est intéressant de maîtriser ce type de massage et de le pratiquer.

Les 5 avantages d’un massage sportif

Mieux préparer à l’effort
Le premier rôle de ce massage est de bien préparer les muscles avant une course à pied. Une friction tonique des jambes permet de chauffer les muscles, de fluidifier la circulation sanguine et d’augmenter le tonus. De plus, ce massage permet de commencer à libérer les endorphines, aussi appelées « hormones du bonheur » et donc de booster votre sentiment de bien-être juste avant votre entraînement. Vous pouvez ainsi commencer votre course bien préparé et de bonne humeur !

Soulager les crampes
Lors de votre jogging, il est possible que des crampes apparaissent (Comment éviter les crampes ?). Pendant l’effort, vos muscles se contractent et se décontractent en consommant de l’énergie. Si votre réserve d’énergie s’épuise, la décontraction ne se fait plus ce qui cause une crampe. Pour éviter les crampes aux mollets, vous devez consommer des aliments riches en magnésium. Si cela ne suffit pas, vous pouvez alors réaliser un massage sportif pour faire disparaître la crampe. L’objectif est d’accélérer la circulation sanguine et de détendre le muscle afin de vous soulager.

Accélérer la récupération
Une fois votre course terminée, le massage sportif s’avère très utile pour récupérer plus vite. Les frictions ont pour effet immédiat d’évacuer les toxines qui se sont formées pendant votre entraînement. Le massage purifie le sang qui peut ainsi mieux circuler à l’intérieur des veines. Ce type de massage a aussi comme rôle de détendre le corps et les muscles tout en faisant disparaître les tensions. Cela permet, entre autre, de prévenir l’apparition des courbatures après l’effort. Votre corps est donc reposé et mieux préparé à vos futures courses.

Soigner vos courbatures
Le massage sportif permet de soulager les crampes pendant l’effort et d’éliminer les tensions après mais ce n’est pas tout ! Il peut aussi atténuer d’autres douleurs comme les courbatures. Pour prévenir ce problème, il est important de bien s’étirer avec des mouvements doux et progressifs, de beaucoup boire et d’avoir une alimentation riche en potassium (fruits secs, bananes, bouillon de légumes…). Cependant, si vous avez tout de même des courbatures, sachez que le massage sportif apporte une chaleur bénéfique qui peut les faire disparaître. Vous pouvez en plus prendre une douche ou un bain très chaud. Attention cette technique fonctionne pour les lésions légères comme les courbatures mais pas pour les problèmes plus graves comme les déchirures musculaires ou les élongations.

Augmenter votre bien-être
Certes ce type de massage est très utile pour protéger et soigner votre corps mais ces massages sont aussi très agréables et l’occasion de vous détendre après la course. Ils procurent, en effet, un bien être total en aidant votre corps à se relaxer et à se détendre. Le massage sportif, comme les autres massages, est donc un moyen efficace de lutter contre le stress, l’anxiété et même l’état dépressif.

Faut-il réaliser un massage sportif avant ou après l’effort ?

Selon les effets recherchés, le massage sportif peut être fait avant, pendant ou après votre entraînement.

Avant une course ou une séance d’entrainement, le massage prépare efficacement vos muscles et vous permet de bien commencer votre entrainement. Attention tout de même à ce que le massage soit court, c’est-à-dire de 15 minutes maximum. Si vous dépassez ce temps, le massage a tendance à trop vous relaxer et à provoquer une envie de vous endormir.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories