30 septembre 2019

super hotel marathon paris

Les 19 meilleurs hôtels pour loger pendant le Marathon Paris

Vous avez décidé de participer au Marathon de Paris, vous avez acheté votre dossard, vous suivez votre plan d’entrainement marathon Jiwok et maintenant vous souhaitez vous loger et trouver un hôtel sur Paris.

Et comme vous avez dû vous en apercevoir, c’est compliqué de trouver un hôtel pas cher, bien placé et de qualité pour le marathon de Paris.

Après plusieurs jours de recherches et de travail, j’ai réalisé une liste d’hôtels qui sont parfaits pour les participants du Marathon de Paris.

Comme il existe des milliers d’hôtels à Paris, mes recherches se sont tournées autour de 3 principaux critères :

1- L’hôtel ne doit être pas trop loin à pied ou à moins de 30 minutes en métro (en direct sans changement de ligne de métro) du départ de la course,

2- Le prix de la nuit de la chambre d’hôtel doit être inférieur à 200 euros la nuit (même si j’ai conscience que pour beaucoup de coureurs c’est déjà très très cher….Paris est une ville chère. Surtout si vous cherchez un hôtel proche (à pied) du départ : Paris 8eme, Paris 17eme, Paris 16eme),

3- L’hôtel doit être bien noté sur Tripadvisor et autres sites de notations.

Considérant ces 3 principaux critères, j’ai divisé la liste par lieu géographique / ligne de métro.

Il est important de noter qu’il est assez difficile de trouver un hôtel bien noté, pas trop loin, à moins de 100 euros (j’en ai trouvé 1 seul).

La majorité des prix des chambres d’hôtel pour cette période de l’année (début avril) se situe entre 120 et 180 euros.

Vous pouvez évidement trouver des prix moins élevés en essayant de trouver un hôtel plus loin du départ et/ou étant moins bien noté, mais forcément votre expérience du Marathon de Paris risque d’être un (peu) moins bonne.

En effet, le temps de trajet est à prendre en compte pour l’aller mais également pour le retour après avoir couru votre marathon.

N’oubliez pas que vous devez prendre votre petit déjeuner 3 heures avant le départ. Donc plus vous serez éloigné du départ, plus vous devrez vous levez tôt.

Par ailleurs, concernant les notes et avis des autres voyageurs, ils sont forcément subjectifs. Mais un hôtel avec une mauvaise note, c’est prendre le risque de passer une mauvaise nuit avant le jour J de votre marathon. Mais encore une fois, c’est très subjectif.

Vous savez tout maintenant, voici donc ma sélection d’hôtel pour le Marathon de Paris qui respectent ces critères et qui sont d’un bon rapport qualité-prix :

Tout d’abord, les hôtels proches du départ du marathon, vous pouvez y aller à pied, ce qui est un réel avantage :
Lire la suite »

starstarstarstarstar

25 septembre 2019

entrainement débutant jogging courrir perte de poids

Même avec du plaisir

J’ai l’impression que le mois de septembre avec tous les bonnes résolutions post vacances, porte ses fruits !! Vous toujours plus nombreux à envoyer vos commentaires sur vos entraînements Jiwok et j’adoooooooore !

Donc cette semaine, nous avons de la perte de poids, du retour du sport, du marathon 3 h 45, du courir plus vite, du vélo intérieur et des accros 🙂

Bonne lecture et bonne semaine à tous !

Nathalie
« Dernière séance avec 45 min de course je n’y aurais jamais cru! progression bien dosée au cours des séances. J’adhère et je commence un autre programme! »
(Nathalie a suivi un programme débuter le running)

Clément
« Je suis en plein préparation pour mon marathon de New-York. Et je dois dire que l’entrainement se passe pour l’instant bien. C’est mon second marathon et j’ai pour objectif 3 h 45.
La différence avec mon premier entrainement marathon, c’est les conseils du coach pendant les séances, c’est un vrai plus pour moi. Je me sens guidé et surtout j’ai l’impression de suivre une préparation de professionnel. Vivement le mois de novembre ! »
(Clément suit un plan marathon objectif 3 h 45)

Louise
« Que deux séances de cette entrainement, j’attaque la 3éme demain et j’en suis accro. Hate, tres hate de voir su résultat… »
(Louise suit un programme elliptique perte de poids)

Annick
« Super ce premier entrainement ! Hate d’être à vendredi 😀 »
(Annick suit un programme natation)

Cyril
« Séance 12 nickel et progrès flagrants ! Je suis presque à 10km/h en restant à 70/75% de FMC ! »
(Cyril suit un entrainement courir plus vite en améliorant se vma)

Emmanuelle
« Je viens de commencer entrainement perte de poids, et j’ai déjà perdu 2 kilos. Cela faisait des années que je n’avais pas fait du sport. Transpiré ca fait du bien aussi. Le coach me motive bien pour continuer. »
(Emmanuelle suit un programme perte de poids en jogging)

Catherine
« Super ce Programme. Je n’étais pas joggeuse du tout et j’y arrive assez facilement sans souffrir et même avec du plaisir. »
(Catherine suit un programme pour courir une course de 6 km (comme la parisienne))

Et vous, ça donne quoi votre entrainement ?

starstarstarstarstar

23 top conseils marathon

Que faire 7 jours avant le marathon, le jour du marathon et après son marathon

Le marathon est l’épreuve d’endurance par excellence.

Pourtant, n’importe qui, ou presque, peut le courir à condition d’être bien préparé. Les entraînements marathons commencent 2 à 3 mois avant votre course.

Mais la dernière semaine qui précèdent l’événement, le jour et l’après course sont des moments très importants pour réussir sa course et prendre du plaisir lors de son marathon.

Voici donc mes 23 conseils sur un ton léger pour aborder la fin de ton entrainement, le jour de la course et à l’après marathon en toute confiance :

JOUR J-7

1- Tu surveilles ton régime alimentaire. Tu as réussi à faire attention à ton alimentation durant les 2 derniers mois. Ce n’est pas le moment de flancher et de surcharger ton corps avec des kilos en trop !

Il faut continuer à ne pas manger trop de gras, trop d’épices, trop de féculent ou encore trop de légumineuses. Surtout pas d’alcool ni de crème fraîche !

Suis notre programme alimentaire marathon pour les 7 derniers jours.

2- Garder la forme, sans se blesser. Suit les derniers conseils de ton coach Jiwok, n’en fait pas plus en pensant que cela pourrait améliorer tes performances.

Tu es dans la dernière semaine, ton corps doit être reposé avant d’attaquer ton marathon.

N’ajoute pas des minutes à tes séances, ne fait pas de séances en plus, ne court pas plus vite….Relâche et détend toi.

LA VEILLE DU MARATHON

3- Tu déballes ta tenue. Depuis que tu as décidé de participer à un marathon, tu n’as cessé de réfléchir à la tenue que tu vas porter ! Eh bien, c’est le moment de la préparer !

De tes baskets à ton t-shirt, en passant par ton short, ton serre-tête, ta casquette, tes lunettes de soleil ou encore tes chaussettes et tes collants, rien ne doit être laissé au hasard.

Choisis seulement une tenue que tu as déjà utilisé par le passé pendant ton entrainement ou pour une course.

Ne porte pas pour la première fois lors du jour de la course, une nouvelle paire de chaussure ou des chaussettes de compressions par exemple.

4- Prépare ton matériel. Courir un marathon aujourd’hui ne ressemble à celui de l’aire gréco-romaine !

Le matériel de course est tout aussi important que les préparations physiques.

Ainsi, il ne faut pas oublier tout ton attirail : smartphone, montre connectée, lecteur mp3, écouteurs et surtout ne pas oublier de les recharger !

5- Mets à jour ta playlist. La musique t’accompagne partout et te motive !

Tu ne fais aucune course sans un fond musical pour te booster.

Alors pour LA course dont tu as tant rêvé, mets à jour ta playlist de façon à te donner le plus de pêche.

Si tu participes au marathon de Paris, télécharge gratuitement ton coach Jiwok qui te servira de guide touristique, motivateur et te donnera des bons conseils tout le long de ta course.

6- Ouvre les cadeaux des organisateurs.

A chaque marathon, les organisateurs offrent quelques présents qu’ils ont reçus de la part de leurs sponsors.

Prends du plaisir à ouvrir un à un tes cadeaux pour découvrir soit des échantillons de crème, de gel ou encore quelques goodies.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

24 septembre 2019

comment-bien-choisir-son-casque-ecouteur-sport

Les critères essentiels d’un bon casque sport + présentation du casque sans fil Mpow + Test vidéo

Chaque semaine, j’essaie de dénicher le casque ou écouteurs les plus adaptés au sport que ce soit pour courir, pédaler ou marcher.

Il y a encore quelques jours, j’ai reçu par email, des conseils d’achat d’un casque sport.

Il est vrai que ces dernières années, le choix est passé d’une petite dizaine d’écouteurs sports à plus d’une centaine (à mon avis, je suis encore loin du compte).

Les écouteurs et casques pour sportif est vraiment un marché en pleine explosion. Il est donc assez difficile de ce faire une opinion et de choisir le casque le plus adapté.

Comme je vous le dis souvent, afin de bien identifier des écouteurs sports parfaitement adaptés au running ou fitness, il est important que ces casques répondent à plusieurs exigences.

Voici donc comment bien choisir son casque (ou écouteurs) sport :

1- Le maintien

Le casque doit tout d’abord bien tenir dans vos oreilles. C’est essentiel. Des écouteurs qui tomberont sans cesse pendant votre séance de course à pied ou de vélo elliptique n’auront aucun intérêt.

Plusieurs technologies existent pour optimiser ce maintien : les ailettes, les arceaux tour de coup, tour de tête, les embouts adaptables, etc…

2- L’étanchéité

– Second point important, l’étanchéité du casque ou des écouteurs.

L’idée, ici, n’étant pas d’aller nager avec votre casque, mais plutôt de le protéger contre votre sueur et la pluie.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

chef à domicile My Cuistot

Le mois de Septembre est le mois des bonnes résolutions.

En effet, après avoir pleinement profité de leurs vacances d’été, beaucoup souhaitent se remettre des petits excès en retrouvant une bonne hygiène de vie.

Naturellement, se remettre au sport est la bonne solution.

Il y a cependant un point à ne pas négliger, que vous débutiez une activité sportive ou que vous repreniez simplement votre routine d’entraînement : la nutrition.

Se concentrer sur son entrainement sportif en délaissant l’importance de l’alimentation est une pratique courante.

Pourtant, votre alimentation joue un rôle clé dans l’amélioration de vos performances sportives, mais également dans la qualité de votre récupération.

Une alimentation non adaptée peut avoir diverses conséquences, telles qu’un manque d’énergie ou un risque de blessure plus important.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

18 septembre 2019

débuter running course à pied débutant jogging

J’ai perdu presque 7 kilos

Nous sommes mi-septembre et vous avez encore vos bonnes résolutions en tête !

le sport est souvent une de ces résolutions. Alors pour vous aider à garder le cap et ne pas lâcher vos résolutions, voici les témoignages de la semaine qui devraient vous aider.

Bonne lecture :

Katia
« J’ai fait l’entrainement pour perdre du poids niveau débutant : quasi 7 kgs de perdu en 3 mois.
Ravie et toujours aussi motivée par la méthode, j’ai attaqué celui niveau intermédiaire qui est un bon prolongement du précédent. »
(Katia a suivi un programme perte de poids en running)

Thomas
« J’ai profité des vacances d’été pour travailler ma vma avant d’attaquer mon objectif de fin d’année : le marathon de new-york !

J’ai donc suivi le programme courir plus vite et je suis super content du résultat.
Malgré les fortes chaleurs de cet été (j’ai bien suivi les conseils du coach Jiwok sur l’hydratation), les séances de fractionnés se sont bien passés. Je sens que je suis plus à l’aise en courant plus vite.

J’ai maintenant hâte d’attaquer ma préparation marathon avec comme objectif 3 h 30. Encore merci Jiwok »
(Thomas a suivi un programme courir plus vite (améliorer sa vma) et va attaquer un plan marathon 3 h 30)

Pascal
« Après 7 mois d’elliptique ,je suis beaucoup mieux ,tension en baisse rythme cardiaque en baisse moins angoissé ,une bonne suée et me voila au top
Un grand merci a mon coach qui m’encourage en musique. Merci au staff Jiwok »
(Pascal suit un programme elliptique pour évacuer le stress)

Sabrina
« Bonjour,
Après avoir fini en juin le programme courir 20 km en 2h, j ai fait en juillet des sorties moins longues ( ainsi qu une semaine de randonnée en montagne).
J ai commence lundi le programme finir un semi en 2h.
Merci à vous encore de ce super site, grâce à vous il y a toujours une paire de basket dans mon coffre. »
(Sabrina a suivi un plan 20 km objectif 2 heures et maintenant un plan semi)

Isabelle
« Mega fière de cette séance : mes premières 30 minutes non stop depuis…. des lustres 🙂 »
(Isabelle suit un programme débuter le running)

Grégoire
« Depuis mon retour de vacances, je me suis re-motivé pour suivre vos entraînements vélo d’appartement : cela me fait un bien fou ! C’est les résolutions de la rentrée, j’espère que je vais les tenir. En tout cas, je n’ai jamais fait autant de sport et je me sens tellement mieux dans mon corps et dans ma tête.
J’attaque la rentrée super motivé et heureux ! »
(Grégoire suit un entrainement vélo d’appartement)

Et vous ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

17 septembre 2019

semi-marathon-entrainement.jpg

L’endorphine: l’hormone du bonheur pour le coureur et le sportif

La semaine dernière, je vous avez présenté notre belle infographie qui illustrait les 10 biens faits de la course à pied sur votre corps.

J’espère que cela vous a convaincu de mettre (ou remettre) vos baskets et d’aller courir.

Si ce n’est pas encore le cas, voici de nouveaux arguments qui devraient vous aider à vous décider à franchir le pas.

En effet, le running est, en plus d’être une vrai source de bonheur pour votre corps, une joie pour votre cerveau.

Mais c’est également le cas de tous les sports d’endurance.

Vous courez ? vous pratiquez du vélo d’intérieur ? vélo elliptique ? Vous nagez ? et vous êtes heureux après l’effort ? c’est grâce à votre cerveau 🙂 .

En effet, votre cerveau libère des endorphines pendant et après l’exercice physique.

Cette morphine endogène (produite par l’organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées. (oui oui, vous vous droguez au sport)

Une fois sécrétée, elle se disperse dans le système nerveux central, les tissus de l’organisme et le sang.

La quantité d’endorphines augmente pendant l’exercice et atteint cinq fois les valeurs de repos, 30 à 45 minutes après l’arrêt de l’effort.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories