13 septembre 2017

semi-marathon-entrainement.jpg
(crédit photo : andronicusmax’s )

L’endorphine: l’hormone du bonheur pour le coureur et le sportif

La semaine dernière, je vous avez présenté notre belle infographie qui illustrait les 10 biens faits de la course à pied sur votre corps.

J’espère que cela vous a convaincu de mettre (ou remettre) vos baskets et d’aller courir.

Si ce n’est pas encore le cas, voici de nouveaux arguments qui devraient vous aider à vous décider à franchir le pas.

En effet, le running est, en plus d’être une vrai source de bonheur pour votre corps, une joie pour votre cerveau.

Mais c’est également le cas de tous les sports d’endurance.

Vous courez ? vous pratiquez du vélo d’intérieur ? vélo elliptique ? Vous nagez ? et vous êtes heureux après l’effort ? c’est grâce à votre cerveau 🙂 .

En effet, votre cerveau libère des endorphines pendant et après l’exercice physique.

Cette morphine endogène (produite par l’organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées. (oui oui, vous vous droguez au sport)

Une fois sécrétée, elle se disperse dans le système nerveux central, les tissus de l’organisme et le sang.

La quantité d’endorphines augmente pendant l’exercice et atteint cinq fois les valeurs de repos, 30 à 45 minutes après l’arrêt de l’effort.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

11 septembre 2017

les erreurs à ne pas faire en running

Débutant en course à pied : Voila ce qu’il ne faut pas faire en courant

Vous avez pris de bonnes résolutions et souhaitez vous lancer dans le running : oui, mais pas n’importe comment !

Comme vous le savez, si vous lisez depuis un certain temps Jiwok, la course à pied est une excellente pratique pour se tonifier, commencer à perdre quelques kilos et se sentir mieux dans son corps et dans sa tête.

Cependant, il existe quelques erreurs à ne surtout pas commettre. Voici un tour d’horizon : suivez le guide…

1- Demander à un pro de la course de vous accompagner

Vous pensez que courir seul(e) est décourageant et pas très amusant ? C’est une erreur, car il existe de bons moyens de ne pas vous ennuyer en courant et nous allons vous exposer comment. Vous faire accompagner d’un pro est une grande erreur : il va ralentir pour ne pas vous distancer mais ne pourra pas s’empêcher, à un moment donné, de reprendre son rythme de croisière.

Vous serez alors à la traîne et seul(e) face à votre état de novice qui souffre et qui va rapidement se démotiver. Vous pourrez même lui en vouloir de vous jeter à la figure votre petit niveau parce-que vous serez frustré(e) !

Optez pour un entrainement running débutant Jiwok qui vous permet d’avoir votre propre rythme, sans culpabilité ni découragement : courez en solo, au moins dans les premiers temps.

Cependant, rien ne vous empêche de partager votre nouvelle activité avec un(e) autre débutant(e), avec qui vous pourrez discuter pendant la course.

2-Ne courez pas le ventre vide !

Quand l’objectif est une minceur retrouvée, on pense, et à tort, que l’on fondra plus vite en courant le ventre vide : ceci est totalement faux.
Vous risquez surtout de faire un malaise et de vous sentir mal. Sans faire un repas complet, vous devez tout de même faire le plein d’énergie.

Il faut noter que l’été, le corps brûle davantage de calories pour une température du corps régulée : jusqu’à 600 calories sont brûlées simplement en étant dédiées à la chaleur ambiante ! Vous devez donc ajouter du sucre à votre alimentation, le matin, dans votre café ou votre thé, par exemple.

Avant de commencer à courir, il est conseillé de manger un fruit et de penser à bien s’hydrater. Pendant les périodes d’hiver, où il fait moins chaud, vous pouvez boire simplement deux petits verres d’eau, avant puis après votre course à pied. En effet, si vous buvez trop d’eau, vous connaitrez ballonnements et points de côté!
De plus, cela diminue fortement la concentration en apport nutritif et en oxygène du sang, et cela ne fait pas partie de vos objectifs.

Par contre, si vous souhaitez vraiment courir à jeun, il est important de suivre nos conseils.

3-Ne pas consulter la météo

Vous avez deux choix : soit vous vous adaptez à la météo, soit vous partez à la sauvette avec les risques encourus, c’est-à-dire vous blesser et réduire à néant vos possibilités de running les jours à venir. Alors, il est préférable de mettre des habits adaptés pour lutter contre les grosses chaleurs, la pluie ou le vent.
Quand il pleut, mettez une petite veste coupe vent et suivez nos conseils sur l’équipement à choisir. En été, ne pratiquez jamais la course à pied sans couvrir votre tête ainsi que le haut de votre corps. (Tous les conseils pour courir quand il fait chaud sont ici)

Toute l’année, préférez aussi les vêtements conçus avec des matières respirantes. Le total coton est à proscrire car il absorbe toute votre sueur et la conserve telle quelle contre votre peau. Pour vous protéger des rayons nocifs du soleil, choisissez des teintes colorées et claires : évitez le noir qui attire la chaleur.

4-Mal choisir vos chaussures de course à pied

Il y a quelques années, vous avez un peu pratiqué un autre sport et envisagez de remettre les baskets utilisées auparavant : ne faites pas cela, vous risquez fortement de vous blesser. Porter des chaussures inadaptées pour se mettre à la course est une erreur de débutant(e), car l’on croit souvent et à tort que les meilleurs équipements sont à réserver aux sportifs les plus performants.

Or, c’est en adoptant de bonnes chaussures de course à pied que vous déterminez votre futur de sportif.

Pourquoi ? Parce-que vos articulations portent six fois le poids de votre corps. Pour cette raison, si vous êtes en surpoids, prévoyez des chaussures encore plus épaisses pour un amorti augmenté.

Regardez vos anciennes baskets et observez la façon dont elles sont usées : si l’intérieur est plus abîmé, alors vous avez un pied pronateur. Les pieds supinateurs (dont la chaussure est plus usée à l’extérieur) doivent opter pour des renforcements extérieurs. (Les 7 conseils pour bien choisir ses chaussures de running)

Si vous avez tendance à vous appuyer davantage sur l’avant du pied, vous pouvez envisager de choisir des chaussures à semelles très fines, plus communément appelées « minimalistes » ou « le barefoot ».
Lire la suite »

starstarstarstarstar

préparation marathon paris

(Crédit photo : Marc Caraveo )

Comment bien se préparer pour le Marathon de Paris : inscription, entrainement, nutrition et conseils

Les inscriptions pour le Marathon de Paris 2018 sont ouvertes. Comme chaque année, le Marathon de Paris sera une super épreuve (Jiwok vous proposera comme chaque année votre coach qui vous aidera pendant la course).

Par contre, il est important de vous inscrire rapidement pour avoir votre dossard. En effet, les dossards sont rapidement vendus!

Toutes les inscriptions des événements organisés par ASO (Marathon de Paris, Semi de Paris, semi de Barcelone, etc…) se font depuis le site ASO Challenge :http://www.asochallenges.com/fr/events-register

En vous inscrivant à un marathon comme celui du Marathon de Paris, vous démarrez une nouvelle aventure sportive qui se prépare quelques mois avant le départ de la course (8 avril 2018).

Je sais cela peut paraître assez loin comme date, mais il important de bien vous préparer.

La préparation d’un marathon, c’est tout d’abord suivre un plan marathon avec un objectif de temps raisonnable. Ainsi, si vous n’avez jamais couru un marathon, un objectif en dessous de 4 h ne serait pas approprié.

N’hésitez pas à contacter notre équipe de coach, ils vous aideront à trouver l’objectif de temps qui correspond le mieux à votre état de forme.

Par ailleurs, il peut être intéressant avant de commencer votre entrainement marathon, de suivre un entrainement de running , plus court, avant.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

06 septembre 2017

running perte poids marathon
(Crédit photo : Nathan Rupert )

De la perte de poids au marathon

Cette semaine j’ai encore reçu de très beaux témoignages. Et surtout, celui de Serge, qui a débuté le running en 2016 pour perdre du poids et en octobre 2017 va courir son premier marathon !

Bravo à lui et évidement bravo à tous les Jiwokers qui se sont dépassés cette semaine !

Alors gardez en tête vos résolutions de la rentrée, lisez les témoignages de la semaine et Go !!!!

Serge
« Bonjour,
je tenais à remercier toute l’équipe de JIWOK pour leurs conseils.
Le 1 janvier 2016 je pesais 97.5 kilos, le 05 septembre 2017 ,je pèse encore 80 kilos pour 1 m 77 mais j’ai couru mon premier semi marathon à Dijon en 1h54 et 29 secondes avec une petite douleurs en dessous des cotes à partir du 16 eme kilomètre (il faut que je pense a travailler un peu plus ma sangle abdominale), ce qui ma fait baisser un peu ma moyenne.

Je m’attaque maintenant au marathon de Lyon. Je vous remercie encore pour vos programmes et votre aide. Cordialement »
(Serge a suivi de nombreux programmes Jiwok, dont le programme perte de poids running, le programme semi marathon objectif 2 h et maintenant un plan marathon)

Isabelle
« Séance 6, dur dur les 60 minutes, heureusement que le coach m’encourageait 🙂 Et fière d’y être arrivée !! »
(Isabelle suit un entrainement débuter le running)

Gisèle
« Plus que 3 séances et cet entrainement se termine. Vivement le prochain. J’envisage courir 1 h 3 séances par semaine. Je retrouve enfin cette forme qui me faisait défaut.
De même à chaque fin de séance, ma pensée est déjà vers la prochaine. Le TOP ! Merci JIWOK. »
(Gisèle suit un programme courir 30 minutes)

Vincent
« Pour la rentrée, je me suis inscrit à un club de fitness et je suis un programme de vélo d’intérieur, et c’est top. Je me sens accompagné et surtout les séances changent tout le temps.
Je ne me lasse pas et la voix du coach est toujours là pour me donner la motivation quand il faut avec la musique.
Je pense que je vais enchaîner avec un entrainement tapis de course. Merci Jiwok »
(Vincent suit un programme d’entrainement vélo d’intérieur puis il suivra un entrainement tapis de course)

Ludmilla
Je viens de faire la 1ere scèance. Un régal pour quelqu’un comme moi qui à besoin d’un coach pour se motiver. L’application sur le tel est vraiment bien.
(Ludmilla suit un programme perte de poids en courant)

Rachel
« Top et merci de m’aider à me remettre à la nage sans soucis »
(Rachel suit un programme de natation pour brûler des calories)

Virginie
« Trop contente d’avoir commencer mon entrainement Jiwok à la fin du mois d’août, j’ai déjà perdu 2 kilos et je me sens en pleine forme.
Le sport est enfin devenu quelque chose qui me plait grâce à vous. Dès que je finis une séance, je pense à la suivant, c’est grave docteur ??? Encore merci pour vos conseils »
(Virginie suit un programme perte du poids en courant)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

05 septembre 2017

short sps iphone android poche brassard

Short SPS : le super short pour transporter votre smartphone facilement

Quand vous courez en musique (ou plus largement quand vous pédalez, ramez, elliptiquez ou même marchez) vous avez besoin de transporter votre smartphone pendant votre séance de sport.

Votre smartphone ne doit pas vous déranger et surtout il doit être sécurisé pour éviter la casse.

Si vous lisez depuis un certain temps le blog de Jiwok, vous savez qu’il existe plusieurs accessoires comme les brassards ou les t-shirts avec une poche intégrée (voir même des brassières avec poche pour lecteur mp3 / smartphone).

Aujourd’hui, c’est différent puisqu’il s’agit d’un short assez perfectionné : Le SPS.

Le short SPS posséde 2 couches : le short classique que vous connaissez plus une seconde couche collant à la peau.

Dans cette seconde couche, vous trouverez une poche pour insérer votre Iphone ou téléphone Android (ou votre lecteur mp3).

Selon le fabricant, avec cette poche qui vous colle à la peau, votre téléphone ne bouge pas et ne risque pas de tomber pendant votre exercice physique.

Un passage a été prévu dans le short afin de passer le fil de vos écouteurs sport.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

04 septembre 2017

drogué runner course

Pour démarrer la rentrée, voici un article humoristique sur les accro au running.

Courir, encore, toujours. Dès les premières séances de course à pied, on commence à y prendre goût et on ne peut quasiment plus s’en passer. Il y en a même qui y sont accro comme de nombreux Jiwoker !

Pour savoir si tu fais partie de ses inconditionnels du running, ci-dessous 50 signes qui ne trompent pas.

1- Tu aimes l’odeur de la sueur. Tu trouves même que rien n’est plus envoûtant que ton odeur corporelle après une séance de running.

2- Tu es membre de plusieurs groupes de runners sur les principaux réseaux sociaux.

3- Ton réveil est activé 7 jours sur 7, à l’aurore, pour t’indiquer que c’est l’heure de ta séance matinale.

4- Il n’y a que des musiques pour courir dans tes playlists.

5- Tu es abonné à divers magazines de course à pied.

6- Qu’il vente ou qu’il neige, par tous les temps, courir est sacré pour toi et tu ne sautes jamais une séance.

7- Les équipements de running occupent une très grande partie de ta garde-robe.

8- Ton smartphone est équipé de plusieurs applications pour running (dont celle de Jiwok), pour le suivi des performances ainsi que le suivi de tes rythmes cardiaques, etc.

9- Tu te mets à connaitre tout le jargon du running (Vma, Fcm, PPG).

10- Tu prends soin plus de tes baskets que de tes chaussures de ville.

11- Tu connais par coeur la distance entre ta maison et chaque point stratégique aux alentours (boulangerie, café, parc, pharmacie, etc.).

12- Tu ne comprends pas pourquoi tes amis se plaignent quand ils ont à monter quelques marches.

13- Tu te promènes fièrement avec de la boue et de la sueur récoltées après un Trail.

14- Tu te mets à chronométrer chacun de tes déplacements ! Et même ceux de tes proches !!

15- Un jour off est pour toi la pire journée à passer.

16- Tu en connais autant sur les muscles, les blessures musculaires que ton propre médecin.

17- Dès que l’occasion se présente, tu te mets à raconter tes performances, voire même montrer à qui veut le voir ta collection de coupes et de médailles.

18- Tu es super content d’avoir gagné quelques secondes par rapport à ta course de la veille.

19- Tu te mets à suivre chaque événement sportif (10 000m et marathon notamment) minute par minute alors que les autres veulent zapper.

20- Tu sais te retenir pour ne pas gaspiller une seule seconde. Quelques fois même, tu te fais dessus !

21- Au boulot, on te demande sans cesse tu étais arrivé combientième au dernier marathon.

22- Tu te mets à hurler quand on te dis que tu pratiques la course à pied. Pour toi, c’est du running ! Rien à voir !

23- Tu baves à chaque sortie d’un nouveau modèle de baskets.

24- Ton régime alimentaire est très strict.

25- Ce que tu remarques en premier chez un joggeuse sont ses chaussures !!
Lire la suite »

starstarstarstarstar

alimentation running course à pied

Comment bien s’alimenter lors que l’on pratique la course à pied, voici nos conseils :

Vous avez enfilé vos baskets et votre short, vous avez branché votre smartphone ou votre lecteur pour écouter votre coach lors de votre séance d’entrainement, vous voilà prêts pour aller courir

Nul besoin de vous le démontrer, la course à pied est une activité physique aux nombreux bienfaits.

En dehors des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire, de l’augmentation de l’endurance et de la sensation de bien-être qui vous envahit à la suite d’une séance de course à pied, en courant, vous brûlez des calories !

Calories que vous pouvez pourtant reprendre rapidement après l’exercice, en commettant ces 6 erreurs alimentaires néfastes (Surtout si vous suivez les programmes perte de poids en running Jiwok)

Retour sur les 6 choses à ne pas faire après une séance de running !

01. Ne pas boire suffisamment après l’effort !

Quand bien même, ils reviendraient d’une séance de running transpirant par tous les pores de leurs peaux, certains sportifs ne prennent pas soin de s’hydrater convenablement à la suite d’un tel exercice, et pourtant c’est essentiel.

Après avoir couru, votre organisme a besoin d’eau, cela permet notamment d’éliminer les toxines, tout en permettant à votre corps de récupérer plus facilement.
Ne pas boire en quantité suffisante après un tel effort c’est prendre le risque de ne pas se remettre convenablement de l’effort accompli, saluant au passage les courbatures, la sensation de fatigue et une augmentation du risque de blessure.

À l’inverse, boire trop d’eau en grande quantité tout de suite après l’effort n’est pas quelque chose de positif, bien au contraire, vous vous remplissez l’estomac d’eau, alors que vous n’avez rien mangé.

En réalité, une bonne hydratation après une séance de course à pied consiste à boire, environ un demi-litre d’eau chaque heure après l’effort.

Notez que les eaux gazeuses sont très bénéfiques, puisqu’elles permettent d’évacuer plus rapidement l’acidité présente dans votre corps à la suite d’un tel exercice physique.

Vous pouvez également agrémenter votre eau d’un jus de fruit ou encore d’un peu de citron pressé, ce qui ne manquera pas de vous aider à retrouver, rapidement, votre énergie !
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories