22 juillet 2019

running minimaliste

BLESSURES ET BAREFOOT RUNNING

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser au barefoot running (aussi appelé running minimaliste) et à le pratiquer avec les plans d’entraînements Jiwok.

Notre podologue du sport a donc décidé de revenir sur le sujet et ressort sa plume pour vous parler des blessures liées au barefoot Running.
Attention, chaud devant !!!

« Nous avons à peu près tout lu et tout entendu sur le barefoot running :

Le barefoot c’est la manière « naturelle » de courir, le barefoot permet de limiter les impacts, le barefoot permet de courir sans « s’abimer », le barefoot permet de ne plus se blesser en courant, le barefoot va ramener la paix dans le monde…

ENFIN des études sérieuses commencent à pointer le bout de leur nez et force est de constater qu’on ne nous a pas tout dit.

Le lobby du barefoot running (industriels, journalistes et associations) a bien travaillé et a très largement bénéficié du flou qui entoure cette discipline en mettant en avant des soi-disant bienfaits plus que discutables et mis à mal de plus en plus ces derniers mois.

Nous allons donc poser la question existentielle du moment :

Serions-nous moins blessés en pratiquant le barefoot running plutôt que la course à pied chaussée ?

Hé bien la réponse est NON, non, non et encore mille fois non.

1er point important ce fameux « impact transient » du talon (qui est absent dans le barefoot running et souvent présent dans la course à pied chaussée) objet de tous les fantasmes voir même d’hystérie collective chez certains coureurs adeptes de forum internet.

(il faut voir ce qu’on y lit ça vaut vraiment le détour parfois).

Il a tout d’abord été décrété, il y a bien longtemps par les équipementiers sportifs que cet impact du talon au sol était nuisible pour le sportif et qu’il fallait absolument lutter contre soit par du gel (ASICS) ou de l’air encapsulé (Nike Air) par exemple.

Il faut s’éloigner de cette idée infondée, notre appareil musculo-squelettique est conçu pour vivre avec ces contraintes mécaniques et ces impacts qui sont un facteur très important pour le maintien de la masse et de l’architecture osseuse chez l’homme.

Le fait d’amortir l’impact du talon dans la course à tout prix ou même le faire disparaître totalement n’a pas vraiment un grand intérêt et n’est que très rarement source de blessures sportives, un peu d’amortissement (que ce soit par le type de foulée ou la chaussure) notamment sur terrain dur c’est bien, mais il faut arrêter d’en faire une obsession.
Lire la suite »


03 juillet 2019

foam roller running

Test d’un Foam Roller et comment se servir d’un Foam Roller quand on court (running) + video

Un Foam Roller, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un rouleau de mousse souvent constitués de petits reliefs (picots par exemple) qui permet de pratiquer l’automassage des muscles.

Un mini kiné à la maison. Parce qu’à moins d’être un sportif professionnel, on a rarement ce type de massage quotidiennement.

(Je vous invite à lire notre article sur les avantages des massages lors qu’on court ou que l’on pratique un sport)

Il permet de s’échauffer (idéal l’hiver avant la course à pied par exemple), ou de remplacer/compléter les étirements après votre séance de running Jiwok

En revanche, on évite de s’en servir 2h après l’entraînement : le muscle est contracté mais n’est plus chaud, et cela risque d’être trop douloureux.

Mieux vaut attendre le lendemain.

A quoi ça sert ?

Il détend les fibres musculaires. Ainsi assouplies, les douleurs musculaires diminuent.Les muscles sont plus étirés, gagnent en flexibilité : on devient plus souple.

Les tissus musculaires se renforcent, ce qui diminue le risque de blessure.
Le Foam Roller favorise la récupération et permet d’échauffer le corps (formidable en hiver avant d’aller courir)

Le bonus : Il permet de lutter contre la cellulite et contra la sensation de jambes lourdes en améliorant la circulation.

Le second bonus : On se gaine en pratiquant.

Comment ça marche ?

Le Foam Roller déclenche une réaction naturelle du muscle : le relâchement myofascial. En effet, en pressant le muscle contre le rouleau, il va se contracter. A force de va-et-vient et de contractions, un second réflexe apparaît : le relachement.

Le muscle se décontracte. C’est ainsi que l’on va aider les noeuds et les douleurs à disparaître.

En pratique :

Les positions sont un peu étranges à adopter au début. Pour les quadriceps par exemple, on se met en position gainage, bras tendus, et on installe le rouleau juste au dessus des genoux.

Ensuite, on va faire glisser son corps sur le rouleau jusqu’au haut des quadriceps, et faire des va-et-vient pendant 30 secondes à 1 minute. Puis, on fait la même chose sur l’arrière des cuisses, sur les mollets, sur le haut du dos, etc.

Attention, on évite les articulations et le bas du dos.

Le mieux, c’est de regarder une vidéo :

Lire la suite »


17 juin 2019

ceinture jogging rangement

Ceinture de rangement running (course à pied) : Foot Forward

Depuis quelques mois, une nouveau type d’accessoire déferle dans le monde du running : la ceinture de rangement running.

Je vous avais déjà présenté la Flip Belt.

Et depuis, de nombreux fabricants ont sorti leur version.

Le principe de ces ceintures est de pouvoir ajouter des « espaces rangements » sur vous et surtout des espaces adaptés au sport.

Pour ranger vos affaires comme votre smartphone, lecteur mp3, argent, clés, une « poche » bien pensée est toujours pratique lors de vos séances de running, d’elliptique, de marche, tapis de course…

Avant ces ceintures de rangement de running, vous aviez le choix entre les brassards sport qui intègrent en plus de la poche pour votre Iphone ou téléphone Android, une pochette supplémentaire ou certains soutien gorges qui proposent des espaces de rangement.

Je vous ai donc sélectionné la ceinture de running qui semble la plus populaire en ce moment : La ceinture Foot Forward.

La ceinture Foot Forward a été conçue pour transporter facilement toutes vos petites affaires.
Lire la suite »


12 juin 2019

hydration gourde running

Wetsleeve ou comment s’hydrater facilement pendant votre séance de sport ?

Je vous le répète assez souvent : l’hydratation est un facteur important de votre entrainement.

Sans hydratation, vos performances baissent en flèche pendant vos séances de running mais aussi de trail, de rameur, de marche nordique, de vélo d’appartement, elliptique, triathlon, etc…

Si vous souhaitez boire pendant vos séances running par exemple, vous avez la possibilité de transporter votre boisson soit dans une gourde (ou bouteille) à la main, soit transporter avec vous des petites gourdes autour de votre taille soit sur avoir un réservoir sur le dos. (Retrouvez ces différents accessoires d’hydratation ici)

Dernièrement, je vous faisais également découvrir les billes d’eau, mais qui sont seulement adapté lors des ravitaillements lors d’une course.

Les concepteurs de Wetsleeve n’étaient pas satisfaits par tous ces accessoires.

Ils ont donc décidé de créer la gourde idéale pour tous les coureurs et autres sportifs.

Et ça donne un brassard qui se porte sur l’avant bras.
Lire la suite »


27 mai 2019

SWALA-wise-pack-dose-hydratante

Pour ne plus boire dans des gobelets ou des bouteilles en plastique pendant votre course.

Lors d’une course comme un 5-6 km, 10 km, semi marathon, marathon ou trail, afin de vous hydrater (vous savez que c’est important de s’hydrater quand on fait du sport), les organisateurs de course, vous offrent soit des gobelets soit des petites bouteilles d’eau pour vous permettre de boire pendant votre effort.

C’est pratique pour les coureurs, cela leur évite de se préparer leur boisson pour la course et de la transporter du début à la fin.

Par contre, comme vous pouvez vous l’imaginer, cela engendre des kilos de déchets en plastique jetés sur la route.

Par de se constant, Wise Pack, jeune entreprise française, vient de lancer sa marque de nutrition Swala.

Swala propose un concept original, très innovant et écologique : des billes d’eau pour se ravitailler.

Ce sont des billes à base d’algues qui forme une membrane autour d’une dose de liquide qui peut être de l’eau mais cela pourrai être aussi une boisson isotonique.
Lire la suite »


14 mai 2019

sudio niva test et avis

Mega test des écouteurs sport sans fil bluetooth Niva de Sudio

2 Jiwoker ont eu la gentillesse de tester le nouveau casque sport sans fils de Sudio : les Niva.

Voici leur test :

Kevin

J’utilise des écouteurs bluetooth pour le running depuis plusieurs années (pour écouter mon coach Jiwok).

J’étais donc impatient d’essayer les nouveaux Sudio de Niva pour ma prochaine sortie de running.

Première remarque, le dispositif est très sympa. Chaque écouteur se loge dans une fente prévue à cet effet sur une base ronde. Une diode rouge confirme pour chaque côté que les appareils sont bien connectés.

Le chargeur est donc relié à cette base et pas aux écouteurs directement. Si la base est déjà connectée, c’est donc très simple de mettre le chargement en route, chaque écouteur étant aimanté à la base.

La nouveauté pour moi avec le modèle Sudio de Niva, c’est que les deux écouteurs sont indépendants et donc pas reliés par un fil.

En termes de manipulation, c’est assez différent, essentiellement parce qu’on a la sensation qu’on pourra les perdre plus facilement.

En plus, chaque élément doit être allumé et éteint ainsi que connecté séparément, ce qui génère systématiquement une double synchronisation bluetooth.

Ce qui est flagrant à l’utilisation, c’est que cette absence totale de fil procure une sensation très agréable, on oublierait presque qu’on les porte une fois la musique terminée.

L’intra-auriculaire se loge facilement, il est confortable et stable à la course.

Le coffret propose bien sur plusieurs tailles de membranes.

C’est peut-être une question d’habitude mais je ressens l’absence des branches présentes sur mes anciens écouteurs qui maintienne l’appareil derrière l’oreille. J’ai la sensation, certainement fausse, qu’ils pourraient tomber à tout moment, surtout si je me mets à transpirer.
Lire la suite »


07 mai 2019

Courir la nuit - runing le soirt _lampe_run_light_

Courir la nuit avec le Run Light

Avec les beaux jours qui arrivent et les températures qui augmentent, courir en soirée ou la nuit devient un réel plaisir, surtout avec la voix du coach Jiwok dans vos oreilles.

Vous vous sentez seul au monde, la route est à peine éclairée, le ciel est étoilé, vous filez comme une fusée dans l’obscurité (Quel poète ce Denis).

Mais voila, c’est sympa de courir la nuit, mais c’est aussi assez dangereux de ne pas voir où on pose ses pieds.

Il existe depuis longtemps des lampes frontales pour éclairer la route ou votre chemin de running (et bien d’autres accessoires pour voir et être vu pendant vos séances nocturnes).

Aujourd’hui, je vous présente une alternative aux lampes frontales : le Run Light de Kalenji.

Le Run Light est une lampe qui s’accroche assez facilement autour de votre torse et qui permet d’éclairer devant vous à 20 mètres.

Surtout, cette lampe éclaire bien le sol contrairement aux lampes frontales. Cela vous évitera de vous prendre les pieds dans les branches, cailloux (bouteille ?) ou autres obstacles qui pourraient vous faire trébucher et même vous blesser.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories