petit déjeuner

Tous les conseils pour prendre un petit déjeuner adapté à votre entrainement ou épreuve sportive.

13 avril 2015

bien-boire-dans-la-journee

(crédit photo : lanier67 )

La saison des courses a commencé et et vous étiez nombreux à courir le Marathon de Paris.

Il est très important de bien penser à boire pendant la course mais aussi avant et après.

Voici ce que vous pouvez faire quelques jours avant la course :

Au réveil à jeun : 1 à 2 verres d’eau
Petit déjeuner : un apport hydrique (thé, café, lait…)
Matinée : au moins ½ litre d’eau en plusieurs prises
Déjeuner : 2 à 3 verres d’eau
Après-midi : au moins ½ litre d’eau en plusieurs prises
Au coucher : 1 à 2 verre d’eau
Lire la suite »


07 avril 2015

marathon check list

(crédit photo : super-structure )

Votre entrainement marathon touche à sa fin si vous courez le marathon de Paris dimanche prochain (N’oubliez pas de télécharger la séance gratuite d’accompagnement pendant la course) et vous réfléchissez à ce que vous allez emporter avec vous.

J’ai posé, lors des derniers Marathons de Paris, la question suivante a une centaine de marathoniens venus du monde entier (ils n’avaient pas tous suivi l’entrainement marathon Jiwok 🙂 ) …

« Mais qu’emportez vous donc de spécial avec vous dans votre valise pour le marathon ??? »

Je vous retranscris donc dans ce billet une liste non exhaustive de ce que j’ai pu recueillir.

Cela pourra peut être vous aider a préparer votre « liste a emporter » lors de votre prochaine course …

– mon caleçon spécial course a pied sans couture
(asics,decathlon,mizuno,adidas,reebok,puma,…)

– mon foulard multi fonction BUFF

– mes lentilles de contacts
(lentille nike sport, Johnson& Johnson,Bausch & Lomb,CibaVision,…)

– mon lecteur MP3 avec mes playlists téléchargées
(ipod , creative, sony, samsung, thomson, mpio, archos,… )

– mes lunettes de soleils « spécials sport »
(adidas, cébé, Julbo, Oakley, …)

– mon cardio fréquencemètre (polar, suunto, garmin,…)

– mon rasoir

– mon bonnet et mes gants (jetables)

– mon bandeau anti transpiration (type tennis)

– ma Bétadine pour désinfecter mes ampoules au cas où

– un coupe ongles

Lire la suite »


23 mars 2015

entrainement marathon

Comment bien préparer votre premier marathon ?

1-Quel plan d’entrainement dois-je choisir pour mon premier marathon ?
Pour une première expérience, le temps sur le semi-marathon (21km) est la référence la mieux adaptée.
Le temps de course de ce semi-marathon va vous donner une idée plus ou moins précise de votre temps sur un marathon. Cependant, il faut faire attention car chaque coureur réagit différemment lorsque la distance est doublée, donc la perte de vitesse sera plus ou moins importante selon les qualités d’adaptations.
Ainsi, pour un premier marathon, il est préférable de choisir un plan plus large au niveau du temps.
Par exemple : si vous avez parcouru votre semi marathon en 1h45, le choix d’un plan en 4h paraît totalement réalisable. Cependant, vous ne prenez pas forcément en compte les difficultés éventuelles qui peuvent survenir le jour du marathon. Alors, il est plus raisonnable de prendre un plan en 4h15 afin d’être sûr d’y parvenir.

2-Pourrai-je vraiment tenir 42km à l’issue de ce plan ?
Pour votre première expérience, l’objectif est de finir le marathon. Il est tout à fait normal d’être impressionné par la distance à parcourir mais rien ne sert de stresser. Il faut avant tout courir avec plaisir et sans pression. Une fois votre plan d’entrainement de course établi, il faut positiver. Lors de votre premier marathon, n’hésitez pas à alterner course et marche si besoin.

3-Que faire si j’ai l’impression de ne pas être assez entraîné ?
Il ne faut pas douter de la qualité de sa préparation, rassurez-vous en relisant votre plan d’entrainement marathon. Vous verrez alors que cela fait des semaines que vous accumulez les kilomètres. Il est normal de douter avant la course, mais surtout n’oubliez pas votre meilleur allié qui consistera à effectuer une récupération de deux semaines avant la course.

4-Qu’est-ce que la période de récupération ?
Avant la course, il faut environ deux semaines de récupération (affûtage) afin de diminuer la fatigue accumulée durant les entraînements intensifs. Cette période pré-compétitive est essentielle pour réussir son marathon. Durant la période de récupération, il faudra notamment diminuer le volume des entraînements pour ne pas épuiser son corps et le laisser récupérer suffisamment d’énergie pour la course.
Par exemple, si vous avez l’habitude de courir 100 kilomètres, seul 50 kilomètres suffiront. En revanche, il ne faut pas réduire la fréquence des entraînements établie à la base par le plan d’entrainement. (Cette période récupération est intégrée dans les entrainements marathon Jiwok)

5-Le fait d’effectuer plusieurs sorties longues, peut-il me rassurer ?
Le fait de courir 42 kilomètres ou plus peut vous rassurer, mais ce n’est pas forcément bon pour vous. En effet, en faisant cela, vous allez cumuler de la fatigue au moment même ou vous devez emmagasiner un maximum d’énergie.
Si vous souhaitez tout de même effectuer quelques sorties longues, veillez à ne pas les faire durant votre période de récupération. Garder bien 15 jours de récupération pour avoir plus de chance de réussir votre course.

6-Comment éviter la fatigue lors de ma préparation ?
Il faut avant tout respecter le plan de préparation qui alterne séance et récupération. Évitez de faire deux séances intensives deux jours de suite, car après une séance éprouvante, il faut regagner son endurance. De plus, veillez à avoir un sommeil réparateur en vous couchant et en vous réveillant à des heures fixes, durant les 8 à 12 semaines de votre préparation.
Malgré cela, si vous ressentez une fatigue anormale, annulez votre séance. Sachez que votre préparation n’en sera pas altérée, au contraire, vous repartirez reposé et remotivé.

7-Troubles du sommeil avant la course, que faire ?
Le sommeil perturbé est un effet tout à fait normal. Il est dû en grande partie à l’état d’excitation dans lequel vous êtes, mais aussi au stress. Le dosage maîtrisé de vos efforts ainsi qu’une bonne hygiène de vie tout au long de votre préparation devront vous permettre d’être en forme.
Cependant, si le sommeil ne vient pas, ne vous forcez surtout pas à rester au lit. Trouvez-vous une activité qui ne soit pas stressante (lecture d’un livre) et détendez-vous afin que votre sommeil vienne naturellement.

8-Les médicaments peuvent-ils-être la solution pour trouver rapidement le sommeil ?
La prise médicamenteuse telle que le somnifère est à proscrire car elle aura un effet désastreux sur votre entrainement mais aussi sur votre performance.
Lire la suite »


18 février 2015

perte poids courir
(Crédit photo : San Diego Shooter )

Quelle semaine ! J’ai reçu de très beaux témoignages très inspirants ! De vraies expériences de vie : des Jiwokers qui perdent 14 kilos en 1 an et débutant le running et qui s’inscrive au marathon de Paris, des Jiwoker de 66 ans qui coure un 10 km et 20 km…Comme chaque semaine, c’est toujours un vrai bonheur pour moi de vous lire et de partager vos expériences avec les autres Jiwoker !
Je sais à quel point vous aimez ses témoignages qui vous aident à garder la confiance dans votre entrainement et dans votre objectif.

Bonne lecture à tous.

Barbara
« Séances de 1 à 6 ok. Malgré une hantise de ne pas réussir avant chaque séance, celles ci se passent très bien et je vais jusqu’au bout sans aucune difficulté ! Je sens quand même que cela me demande un peu plus d’effort mais ce n’est que du bonheur ! J’attends avec impatience la séance 7 !!! »
(Barbara suit un programme d’entrainement débuter le running)

Serge
« Bonjour,
je suis âgé aujourd’hui de 48 ans. Je me suis mis a courir avec l’aide jiwok. J’ai perdu 14 kilos en 1 an et en arrêtant de fumer en même temps.
Je fais attention à mon alimentation : petit déjeuner > fruit , protéine ( oeuf ,jambon blanc …) pas de sucre une tranche de pain, midi > 1 fruit légumes viande ou poisson pas de dessert, idem le soir, pas d’alcool ou très peu le week end.
Le moral compte beaucoup en ce qui me concerne je m’étais fixé des petits objectifs a atteindre.
Je me suis inscrit au marathon de Paris et je suis l’entrainement marathon en 3 h 45. »
(Serge a suivi un programme perte de poids en running et maintenant il suit un plan marathon)

Laksana
« Séance 2 faite aujourd’hui et en musique : C’est génial ! Alors qu’avant je m’ennuyais sue le tapis de course, je n’ai pas vu le temps passer ! Comment peut-on courir sans musique ? »
(Lakasana suit un entrainement sur tapis de course)

Françoise
« Couru 10 km sans trop d’effort grâce à l’entrainement du coach, je m’essaye sur 20 km toujours avec mon coach Jiwok. trop contente à 66 ans de relever ce défit. Merci Jiwok. »
(Françoise a suivi un plan 10 km et maintenant elle suit un plan 20 km)

Pierre
« Les conseils du coach sont vraiment biens. Je sais maintenant bien placer mes battons de marche nordique et bien gérer mon rythme. C’est un vrai plaisir d’avoir les encouragement du coach Jiwok et la musique. »
(Pierre suit un entrainement marche nordique)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


24 novembre 2014

courir matin ou soir v2

Courir le matin ou courir le soir ?

Chacun a ses propres habitudes lorsqu’il s’agit de faire du sport et surtout pour courir. Si certains préfèrent le soir où l’organisme répond mieux aux sollicitations, d’autres privilégient le matin avec les premières lueurs du soleil.

Les performances sont meilleures le soir qu’en début de journée

Contrairement aux idées reçues, faire du running le soir permet d’avoir de meilleures performances que le faire le matin. En effet, l’organisme répond mieux aux diverses sollicitations au crépuscule car après avoir permis au corps de traverser la journée, le cœur, les poumons ainsi que les muscles sont déjà préchauffés et ils peuvent tolérer des efforts beaucoup plus intenses.

Ce phénomène s’explique par le fait que le rythme cardiovasculaire évolue tout au long de la journée. Le corps supporte mieux les activités physiques intenses en fin de journée. D’après les études effectuées par les spécialistes, la perception de l’effort évolue au cours de la journée qui permet d’avoir une meilleure qualité de l’effort en fin de journée.

Les runners ont d’ailleurs compris ce phénomène et c’est ainsi qu’ils privilégient de courir le soir que le matin. Les plus performants d’entre eux optent pour un entrainement biquotidien dont le matin sert surtout à renforcer les muscles ou à pratiquer un running sur une longue distance tandis que la séance du soir est destinée à l’atteinte des performances. Il n’est pas surprenant que les records sur les disciplines sportives tombent beaucoup plus en fin de journée car les conditions y sont beaucoup plus favorables.

Par contre, je vous l’ai déjà rappelé de nombreuses fois, il est important de bien s’équiper lorsque vous effectuez vos séances de course à pied le soir.

Courir le matin permet un meilleur retour à la normale du muscle cardiaque

Les adeptes du running très tôt le matin sont plus nombreux que ceux qui vont courir le soir. La raison de ce choix est multiple. Non seulement, courir le matin permet d’aménager son emploi du temps mais cela offre également l’opportunité de bien commencer sa journée après une bonne nuit de sommeil.

La disposition du corps et du cerveau à fournir des efforts supplémentaires après une dure journée de travail diminue. De plus, courir le matin permet un meilleur retour à la normale du muscle cardiaque. Celui-ci aura le temps de récupérer progressivement tout au long de la journée, contrairement, ce qui n’est pas forcément le cas après des efforts intenses en début de soirée.

Courir le matin est ainsi beaucoup plus pratique pour la plupart des runners. Comme le rythme cardiaque y est plus lent, cela permet un entrainement moins intense. Les personnes qui espèrent parcourir de longs kilomètres préfèrent faire du running le matin grâce à un risque d’essoufflement moins élevé.

La qualité de l’air est également beaucoup plus propre le matin que le soir, ce qui aide énormément les sportifs dans leur pratique quotidienne. De plus, l’ambiance y est beaucoup plus calme qu’en soirée, d’où cette sensation de liberté, de bien-être pendant et après l’effort.

Par ailleurs, les séances de course à pied du matin permettent dans certains cas de les faire à jeun. Si ce n’est pas le cas, n’oubliez pas de manger un petit déjeuner adapté avant votre séance de running.

Le matin ou le soir, chaque créneau a ses avantages et ses inconvénients. A chacun de trouver le meilleur moment pour effectuer son entrainement running avec son coach Jiwok.


15 septembre 2014

préparation marathon paris

(Crédit photo : Marc Caraveo )

Les inscriptions pour le Marathon de Paris 2015 sont ouvertes. Comme chaque année, le Marathon de Paris sera une super épreuve (Jiwok vous proposera comme chaque année votre coach qui vous aidera pendant la course).

Par contre, il est important de vous inscrire rapidement pour avoir votre dossard. En effet, les dossards sont rapidement vendus!

Toutes les inscriptions des événements organisés par ASO (Marathon de Paris, Semi de Paris, semi de Barcelone, etc…) se font maintenant depuis le site ASO Challenge :http://www.asochallenges.com/fr/events-register

En vous inscrivant à un marathon comme celui du Marathon de Paris, vous démarrez une nouvelle aventure sportive qui se prépare quelques mois avant le départ de la course (12 avril 2015).

Je sais cela peut paraître assez loin comme date, mais il important de bien vous préparer.

La préparation d’un marathon, c’est tout d’abord suivre un plan marathon avec un objectif de temps raisonnable. Ainsi, si vous n’avez jamais couru un marathon, un objectif en dessous de 4 h ne serait pas approprié.

N’hésitez pas à contacter notre équipe de coach, ils vous aideront à trouver l’objectif de temps qui correspond le mieux à votre état de forme.

Par ailleurs, il peut être intéressant avant de commencer votre entrainement marathon, de suivre un entrainement de running , plus court, avant.

Un entrainement qui vous mettra en bonne condition physique pour bien aborder votre plan marathon.

Cet entrainement peut être un entrainement courir plus vite ou un entrainement de remise à niveau.

Enfin, une préparation marathon passe aussi par votre alimentation. Vous trouvez ainsi les recettes de nos gâteaux sports, votre régime alimentaire une semaine avant le marathon, nos recettes de boisson énergétique sportive ainsi que le petit déjeuner avant la course.

Je pense que vous savez (presque) tout. Alors inscrivez vous à votre marathon, et votre coach Jiwok s’occupera de vous d’une manière optimale pour vous aider à atteindre votre objectif.


28 juillet 2014

bien-boire-dans-la-journee

(crédit photo : lanier67 )

C’est l’été, il fait chaud. Il est donc important de bien vous hydrater.

Nos nutritionnistes vous aident à bien préparer votre plan hydrique ( ou comment bien boire dans la journée) afin d’être bien préparer pour vos entrainements (vélo, elliptique, course à pied) et surtout afin d’être bien prêt le jour J pour votre course (Marathon , semi-marathon, 20 km, 10 km, course féminine).

Voici donc le plan à suivre sur votre journée :

Au réveil à jeun : 1 à 2 verres d’eau
Petit déjeuner : un apport hydrique (thé, café, lait…)
Matinée : au moins ½ litre d’eau en plusieurs prises
Déjeuner : 2 à 3 verres d’eau
Après-midi : au moins ½ litre d’eau en plusieurs prises
Au coucher : 1 à 2 verre d’eau

Pendant l’effort : boire régulièrement par petites quantités soit 150 à 200 ml toutes les 20 minutes.

Après l’effort : boire de préférence une eau riche en bicarbonate (Vichy Saint Yorre, Vychy Célestin, Badoit…)

Variez les eaux, chaque eau a sa qualité (eau minérale de préférence, de source ou du robinet).

Vous pouvez aussi préparer vos boissons énergétiques, appelées aussi “boisson de l’effort”, boissons isotoniques et glucidiques …pour trois fois rien.

Première Recette:
1 Litre de thé type earl grey + une pincé de sel + une cuillère de jus de citron
+ 30 à 80 g de miel d’accacia suivant résultats souhaités (30g = boisson désaltérante par temps très chaud …. 80g = glucidique)

Deuxième Recette:

0.5 L d’eau + 0.5 L de jus d’oranges sans la pulpe
+ 2 cuillère à soupe de miel + 2 pincées de sel
+ 2 pincées de bicarbonnate
+ 1 cuillère à soupe de sirop de potassium
+ 1 vitamine C.

Le sirop de potassium est essentiel pour une bonne récupération car pendant une sortie longue ou une compétition type marathon ou ultra nous consommons toutes nos réserves potassiques même avec une alimentation équilibrée. Il est donc préférable d’apporter un petit complément sur ce point particulier.

C’est une boisson très efficace pour la récupération, l’eau peut être remplacée par le thé comme sur la première recette.


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories