barefoot running

Découvrez la pratique du barefoot running (course pieds nus). Les accessoires adaptés (chaussures spéciales) et des retours d’expériences.

13 juillet 2016

ecouteur bose sport

Gagnez des montres Polar, des dossards, des écouteurs Bose, etc….

La nouvelle application Iphone Jiwok (comme vous le savez peut-être) intégre un super service gratuit : Running Heroes.

Grâce à Running Heroes, à chaque fois que vous effectuez une séance Jiwok, vous gagnez des points (en fonction la distance parcourue, la durée de l’effort et le dénivelé réalisé).

Et en plus de cela, Jiwok vous double vos points pour chaque séance !!!!!

Et en ce moment avec ces points, vous pouvez gagner :

Des montres Polars A360 d’une valeur de 165 euros (qui sera parfaite à votre poignet pendant vos sorties de running),

Des dossards pour des course comme la Run in Lyon ou mieux encore les 20 km de Paris (course dont vous ne pouvez plus acheter de dossard, tout a été vendu….Pour vous entrainer, vous pouvez suivre nos entrainements 20 km)

Des écouteurs sport sans fils Bose d’une valeur de 180 euros ! Comme vous le savez des bons écouteurs sport, c’est indispensable pendant vos séance de sports.

Des paires de Vibram FiverFingers pour ceux qui veulent courir « presque » pied nu (Pour tout savoir sur le Barefoot running)

Et encore plus de cadeaux comme des bons de – 20 ou 30 % Chez Adidas ou Pantagonia !

Si vous souhaitez gagnez ces cadeaux (et doubler vos points), allez sur votre compte Running Heroes et ajoutez votre compte Jiwok (rien de plus simple)

Si vous n’avez pas de compte Running Heroes, pas de problème, inscrivez vous, c’est gratuit >>>
L’application Jiwok avec votre compte Running Heroes, vous gagnerez des cadeaux et vous serez encore plus motivé lors de vos entrainements Jiwok !


01 mars 2016

Enko chaussure running 2

La révolution des chaussures de running est elle en marche?

Enko, les chaussures de running made in France, avec double semelle, double ressort, amorti inégalé et réelle restitution d’énergie, ça vous parle ? Je vous en avais parlé au début du mois de janvier.

Enko a notammenet été propulsé par le CES 2016 ayant notamment reçu un award. Assistons-nous réellement à une nouvelle ère dans la course à pied ou un simple gadget supplémentaire ?

Peu d’infos avancées étaient dispo sur le web, Daniel, notre podologue du sport Jiwok (A qui l’on doit les excellents articles sur le Barefoot Running, les blessures et le Barefoot Running ou sur tout savoir sur le syndrome de l’essuie glace) a donc, avec l’aide de Yann COUDERC, kiné du sport et fondateur du « Coin Forme », interviewé Christian Freschi, le fondateur français d’Enko !

Tout d’abord, voici les point importants à retenir pour remettre cette chaussure dans son contexte :

– Enko s’adresse aux coureurs vieillissants et peut aider certains coureurs avec douleurs,
– Ces chaussures ne sont pas autorisées en compétition et ne s’adressent pas aux coureurs « athlétiques »,
– Des tests poussés ont lieu, en ce moment, avec le CTC de Lyon et certaines universités françaises pour chiffrer les apports biomécaniques d’Enko
– Enko est fabriqué en France et Italie

Retranscription Interview Christian Freschi ENKO

(CF : Christian Freschi, ingénieur et concepteur d’Enko / DB : Daniel Benjamin, podologue du sport et bio-mécanicien / YC : Yann Couderc, kiné du sport et fondateur du Coin Forme)

YC Pouvez-vous nous présenter Enko ?

CF Chaussures de running pour coureur loisir. Le but principal est de protéger le capital santé et, éventuellement, permettre à des gens présentant des pathologies liées aux chocs de continuer à courir. Enko ne s’adresse pas aux compétiteurs et ne sera pas autorisé en compétition.
Ces chaussures s’adressent particulièrement aux coureurs vieillissants, en surpoids et à ceux qui veulent éviter certaines pathologies.

Je suis un coureur depuis longtemps. A 50 ans j’ai eu des problèmes de santé et mon médecin m’a déconseillé le running. C’est là que j’ai commencé à me pencher sur le projet Enko par passion. Ensuite j’ai essayé d’en faire profiter le plus grand nombre en le commercialisant.

YC Pouvez-vous décrire la différence entre les ressorts d’Enko et les différents modèles connus de chaussures comme les Nike Shox ou Adidas Boost ?
Lire la suite »


06 janvier 2016

Enko chaussure running 2

Enko la chaussure révolutionnaire de running

Le marché de de la chaussure du running propose un large choix de chaussure. Et comme le savez, il n’est pas toujours évident de choisir sa paire de chaussure de running.

Et chaque année, une nouvelle marque essaie de lancer un nouveau concept de chaussure de running.

A titre d’exemple, nous avons eu les Newton running ou les Five Fingers (Five Fingers qui a créé le mouvement du barefoot running)

Aujourd’hui, j’aimerai vous présenter une nouvelle paire de chaussure de running assez impressionnante les Enko.

Alors que le monde du running est de plus en plus connecté et ajouté de électronique dans tous les équipements de running, Enko (société française) a fait le choix de s’orienter vers une technologie mécanique pour améliorer vos performances et votre confort pendant vos séances de runnig de votre entrainement.

Le concept des Enko running est basé sur l’absorption des chocs lors de l’impact de votre pied sur le sol et la restitution de cette force de l’impact pour vous aider à relancer votre pied.

Comme vous pouvez le voir sur les photos, les Enko running intègrent des amortisseurs qui non seulement protègent vos pieds lors de l’impact (et par conséquent protègent vos articulations), mais aussi emmagasinent cette énergie pour la libérer.
Lire la suite »


10 février 2015

plan marathon

Il existe de nombreuses sources d’information concernant le monde de la course à pied ou du running (J’espère que Jiwok vous apprend quelques petites choses chaque semaine) qui vous aident à comprendre pourquoi il est important de bien vous hydrater, comment s’équiper en trail, qu’est ce que barefoot running, comment débuter le running ou comment bien finir son marathon

Par ailleurs, de nombreuses vidéo sur youtube vous donnent des petits conseils ou relatent des courses mythiques comme le marathon de new-york par exemple.

Cette semaine, je suis tombé sur le site Ginger Runner qui produit de nombreuses vidéos assez fun.

Le fondateur de ce site, Ethan Newberry, est un comédien passionné de course à pied.

Il est assez drôle et surtout les montages de ses courses sont assez bien réalisés et se laissent voir assez facilement sans tomber dans l’ennui.

Par exemple, la vidéo de son marathon de San Francisco est vraiment très sympa. Elle relate son départ de chez lui, la découverte de sa location d’appartement, de la ville et évidement un résumé de sa course….Et vous êtes toute de suite dans l’ambiance du marathon !

En revoyant ces vidéos, cela me rappelait les premières vidéos que je réalisais au lancement de Jiwok pour le marathon de Paris :

C’est le genre de vidéos qui vous motiveront sûrement à vous lancer dans l’aventure du marathon et à suivre un entrainement marathon.


22 septembre 2014

rp_podologue.jpg

Le concept de « core stability » du pied

Voici un nouvel article très intéressant de notre podologue du sport (qui a fait beaucoup parlé de lui avec ses articles sur le barefoot running) concernant le concept de « core stability » du pied.

Nous allons commencer par mettre en place le contexte de cet article. Le « foot core stability » est un sujet très controversé qui fait suite à une publication datant de fin 2013 dans le British Journal of Sports Medicine mettant en avant un nouveau modèle de compréhension de la biomécanique du pied notamment dans la course à pied.

Détaillons d’abord ce que l’on entend par « core stability », les adeptes de Pilates et de yoga comprendront tout de suite le sens de ces mots. On pourrait traduire cela en français littéralement par « stabilité de base » mais le sens du mot fait référence à la « posture du pied », ce concept est très populaire dans les médias anglo-saxons et est prétendument un concept important pour la prévention des blessures en course à pied, les lombalgies et les problèmes de postures.

La stabilité de base fait référence à la région du corps délimité par la paroi abdominale, le bassin, le bas du dos et le diaphragme. Les principaux muscles impliqués comprennent le muscle transverse de l’abdomen, les obliques internes et externes, le carré des lombes et le diaphragme. C’est l’action de contraction de ces muscles qui offre le soutien nécessaire à la colonne vertébrale et au bassin ainsi que la capacité à stabiliser le corps pendant le mouvement.

Voici l’abstract de présentation de la publication traduit par mes soins. Pour bien comprendre cet abstract sachez qu’un muscle intrinsèque du pied est un muscle qui commence dans le pied et se termine dans le pied. A l’inverse un muscle extrinsèque est un muscle commençant dans la jambe et dont le tendon se termine dans le pied.

The foot core system: a new paradigm for understanding intrinsic foot muscle function
Patrick O McKeon, Jay Hertel, Dennis Bramble, Irene Davis

Le pied est une structure complexe comprenant de nombreuses articulations à degrés de liberté multiples jouant un rôle important dans la posture et la biomécanique. Le développement de la voûte plantaire au cours de l’évolution de l’Homme a coïncidé avec l’accroissement des sollicitations du pied dès lors que les humains ont commencé à courir. Le mouvement et la stabilité de l’arche plantaire est commandée par les muscles intrinsèques et extrinsèques du pied. Cependant, les muscles intrinsèques sont largement ignorés par les cliniciens et les chercheurs. En tant que tel, ces muscles sont rarement abordés dans les programmes de rééducation. Les soins apportés pour des problèmes liés au pied sont plus souvent axés sur le soutien du pied par un dispositif externe plutôt que de rééduquer ces muscles à fonctionner comme ils devraient.

Dans cet article, nous proposons un nouveau paradigme pour comprendre la fonction mécanique du pied. Nous commençons par un aperçu de l’évolution du pied humain en mettant l’accent sur le développement de l’arche plantaire. S’en suivra une description des muscles intrinsèques du pied et de leur relation avec les muscles extrinsèques. Nous ferons un parallèle entre les petits muscles de la région du tronc qui forment le noyau de lombo-pelvien et les muscles intrinsèques du pied, introduisant le concept de la posture du pied. Nous intégrons alors ce concept dans l’évaluation clinique et le traitement du pied.

Enfin, nous appelons à une prise de conscience accrue de l’importance de la posture du pied à pied et du fonctionnement physiologique des membres inférieurs.

Le pied est une entité comprenant 26 os, 16 articulations, une grosse centaine de ligaments et une vingtaine de muscles. Cet article est très intéressant et la réflexion autour de la fonction du pied, bien que pas forcément si novatrice que ça, remet une nouvelle fois sur le tapis la question du minimalisme. Bien que le minimalisme ne soit pas directement traité dans cette publication lorsqu’on parle de renforcement musculaire intrinsèque du pied on induit forcément de se séparer de toute forme de support sous le pied que ce soit par le biais de semelles orthopédiques ou de chaussures dites maximalistes qui rendraient nos pied des entités passives et paresseuses.

Parlons un peu de ces muscles intrinsèques du pied, ils sont nombreux et ce sont des très petits muscles ayant surtout un rôle de stabilisation du pied. En biomécanique humaine nous utilisons comme modèle simplifié le modèle des leviers pour expliquer le mouvement par des actions musculaires, plus le muscle est long plus le mouvement sera important grâce au bras de levier.

Les muscles intrinsèques du pied accompagnent le mouvement d’un muscle extrinsèque du pied (par exemple le cours fléchisseur des orteils se contractent avec le long fléchisseur des orteils pour donc fléchir les orteils) et stabilise la structure du pied.

Il a été montré lors d’une étude chez 21 patients qu’après une séance de musculation du pied on enregistrait une chute du médio pied plus importante liée à la fatigue musculaire engendrée par l’exercice. Nous avons également tous vu ces photos montrant un pied totalement affaissé en pronation puis ce même pied bien redressé après 2 ans de barefoot running qui aurait remusclé la plante des pieds.

Lire la suite »


26 mai 2014

barefoot running ou minimalisme running

(crédit photo : cancocom )

FiveFingers condamné pour publicité mensongère

Très en vogue ces dernières années, le barefoot running rencontre de sérieux problèmes notamment à cause des risques que présenterait ces chaussures de course à pied pour une certaine catégorie de personnes. Vibram vient même de se faire condamner par un tribunal pour publicité mensongère.

Publicité mensongère
De nombreux coureurs ont choisi de courir avec des Fivefingers qui imitent la course naturelle pieds nus, plus connues sous le nom de course minimaliste.

Depuis leur apparition sur le marché en 2009, leur succès ne se dément pas et les adeptes des barefoot running ne cessent d’augmenter en nombre.

Mais Vibram, qui est la société qui fabrique ce genre de chaussures s’est brutalement faite rappelée à l’ordre par les autorités suite à de nombreuses plaintes déposées par des acheteurs non satisfaits par ces chaussures à orteils.

Un collectif d’acheteurs lésés qui avaient cru aux affirmations de Vibram selon lesquelles « les chaussures FiveFingers sont efficaces pour renforcer les muscles ou minorer les blessures » s’était porté partie civile pour attaquer la société en justice pour publicité mensongère.

Menée par Valerie Bezdeck, une joggeuse ayant utilisé ces chaussure minimalistes, cette fronde insiste sur le fait que Vibram n’aurait effectué aucune étude scientifique pour appuyer ses assertions et qu’il ne fait que mentir aux consommateurs.

A l’origine de problèmes osseux
Des scientifiques Outre-Atlantique ont mené des études sur deux groupes de coureurs dont le premier porta des chaussures de sport classiques tandis que le second s’est vu mettre aux pieds des barefoot running.

Les conseils de Vibram, le fabricant des chaussure minimalistes, ont été suivis à la lettre par le second groupe en respectant la période transitoire de 10 semaines et en suivant un rythme progressif pour s’adapter à ces chaussures pieds nus.

Après la période de test, les résultats sont parus dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise et sont loin d’être en faveur des chaussure minimalistes. En effet, si les tissus n’ont pas connu de réelles transformations, par contre des IRM effectués sur les pieds des coureurs ont montré que ceux-ci ont montré des lésions sérieuses. Sur les 19 coureurs du groupe FiveFingers, 10 présentent une blessure des os des pieds contre 1 sur 17 pour le groupe classique.

Parmi ces 10 coureurs blessés, 2 ont même contracté une fracture de fatigue. Tous les sujets ont présenté une quantité trop importante du liquide de la moelle épinière, signe qu’ils ont une blessure.

Le résultat de ces études est accablant pour Vibram et ses FiveFingers et les spécialistes déconseillent vivement de les porter surtout pour les personnes en excès de poids ou qui ont des problèmes au niveau de leurs pieds.

Un avis médical est également fortement conseillé avant que le coureur ne décide de porter des chaussures pieds nus.

Notre podologue Jiwok avait déjà attiré votre attention sur les blessures liées au barefoot.

Les plaignants ont ainsi obtenu gain de cause et Vibram a dû payer pas moins de 3,75 millions de dollars (2,7 millions d’euros) de dédommagement aux personnes qui ont acheté ses barefoot running depuis l’année 2009 selon la presse américaine.

La société a également été contrainte de permettre aux clients de se faire rembourser sur son site à raison de 20 à 50 dollars (14,5 à 36 euros) par paire pour chaque plainte valide.

Est ce que vous allez continuer à courir avec des chaussures minimalistes pendant vos entraînements Jiwok ?


25 novembre 2013

barefoot running ou minimalisme running

(crédit photo : cancocom )

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur le « Barefoot Running » et comme il y a un accroissement de la pratique du Barefoot en France, je vous re-publie cet article.

Le barefoot running est une discipline venant des Etats-Unis et qui consiste à pratiquer la course à pied (running) pied-nu (barefoot) ou avec des chaussures « minimalistes ».

Notre podologue du sport a testé pour vous cette pratique.

Cet article a pour objectif de mettre en lumière les inconvénients et les bienfaits de cette pratique, il faut savoir à ce jour qu’il n’y a pas d’études approfondies sur le sujet. Il y aura donc une approche très personnelle de cette discipline.

Vous pourrez ainsi pratiquer ou non le barefoot pendant vos séances d’entrainement Jiwok.

1) Débuts difficiles
Mon 1er contact avec le barefoot running fut très mauvais et remonte à août 2010 lors d’un voyage à New York. Lors d’une promenade dans Central Park je remarque de nombreux coureurs qui portent des chaussures ressemblant à des gants pour pieds, ce sont les fameuses chaussures minimalistes. Curieux et un peu sportif moi-même je m’arrête à la première boutique de sport que je trouve et je m’en achète une paire. Le soir même je prends mes chaussures minimalistes pour une petite course, je file le long de la Hudson River et là c’est le drame. Je suis obligé de m’arrêter au bout de 20 minutes à cause de douleurs intenses dans la plante du pied (j’ai les pieds plats et je souffre d’aponévrosite plantaire si je ne porte pas mes semelles orthopédiques pendant le sport). Je rentre donc à l’hôtel plutôt déçu et me disant que le barefoot running ce n’est pas fait pour les pieds plats.

Pendant la nuit, souffrant du décalage horaire, mon escapade ratée me turlupine beaucoup. Je prends donc mon ordinateur décidé de voir ce qu’Internet peut m’apporter sur le sujet, tout d’abord sur les forums je suis content de constater que je ne suis pas le seul à avoir eu ce problème. En approfondissant ma recherche quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’un des podologues du sport américain les plus connus au monde avaient publié un article sur le fait que le barefoot running était excellent pour les pieds plats et que cette pratique pouvait même permettre de restructurer l’arche interne du pied grâce à la mise en tension des muscles de la plante du pied pendant la course pied nu. Le petit bémol est que pour pouvoir apprécier le barefoot running encore faut-il avoir la bonne technique de course.

2) La technique de course
Mon problème étant que je cours (comme 75% à 80% des coureurs) en atterrissant sur mon talon et en ayant l’habitude que l’impact de mon corps soit amortit par les matériaux amortissant qui sont mis dans le talon de mes chaussures de sport. Cette technique de course qui en soit n’est pas « naturelle » est incompatible avec le port de chaussure minimaliste et cela déclenche des pathologies comme l’aponévrosite plantaire ou pire des fractures de fatigues liées à l’impact de mon pied au sol.
Le barefoot runner expérimenté sait pertinemment et à juste raison quand lorsqu’il court il doit limiter au maximum le contact talon/sol, il doit atterrir sur la plante du pied voir même directement sur l’avant pied. La longueur de la foulée doit être raccourcie et la cadence doit augmenter.

Les pros barefoot running tiennent comme discours que nous sommes biomécaniquement conçus pour courir de cette manière et que l’amortissement naturel lié au geste précis que font la jambe et le pied est suffisante pour éviter les douleurs. De plus le fait de ne pas atterrir sur le talon mais de dérouler la foulée de manière plus fluide en atterrissant sur l’avant pied permet de disperser les contraintes mécaniques ascendantes et donc d’épargner vos articulations sus jacentes notamment les genoux. Force est de constater que d’après les études biomécaniques récentes ils ont tout à fait raison de penser cela.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories