10 décembre 2019

jogging en europe

Le mois dernier, je vous avais parlé d’un service autour du running qui s’est bien développé aux usa : les city running tours.

Pour ceux qui avait manqué cet excellent article 🙂 , je vous rappelle le principe de ce type de service :

Vous êtes en week-end dans une ville (ou pour le travail), et vous aimeriez bien en profiter pour réaliser la séance Jiwok de votre entrainement dans cette nouvelle ville.

Alors au lieu de courir dans les rues de cette ville tout seul, le city running tour via un coureur local vous aidera à découvrir la ville via un parcours spécifique.

Lire la suite »


02 décembre 2019

recuperation


Respecter les jours de repos pendant son entrainement

Je vois souvent des messages, commentaires sur les entrainements Jiwok (surtout les entrainements pour débuter la course à pied ou perte de poids) où des Jiwokers se sentent bien après une séance, et dans l’euphorie, désirent refaire une séance très rapidement sans respecter le nombre de séance par semaine préconisé par les coachs Jiwok.

Il faut savoir que la récupération après un entraînement est presque aussi importante que les séances d’effort.

Lors d’un effort physique le corps subit une profonde perturbation de son équilibre interne : Modifications des fibres musculaires, adaptation cardiovasculaire, bouleversement de l’équilibre ionique et de la composition sanguine, production de chaleur et déshydratation, accumulation d’acide lactique, dette d’O2, changement hormonaux, etc.…

Le tout déclenche un phénomène normal de fatigue. Une période de récupération s’avère donc nécessaire pour pouvoir restaurer l’équilibre.
Lire la suite »


25 octobre 2019

courir le soir accessoire brassard

Bien s’équiper pour courir le soir (ou la nuit) – équipement running

Vous êtes nombreux à courir et suivre les conseils de votre coach Jiwok, le soir après une journée de travail (Vous pouvez lire notre article sur Courir le matin ou le soir ?).

En été, c’est assez facile d’être visible, puisque le soleil se couche assez tard.

Par contre, quand arrive l’automne et l’hiver, c’est déjà plus compliqué. A 6 heure (voir même plutôt), la nuit est déjà présente.

Certaines marques comme Kalenji ou Saucony, proposent des lignes de vêtements de running adaptées aux sorties de course à pied de nuit.

Vous avez aussi la possibilité d’acheter un brassard réfléchissant à porter autour du bras afin d’être visible de loin.
Lire la suite »


22 octobre 2019

Entorse cheville

Comment soigner une entorse de la cheville

Votre cheville s’est tordue lors de votre entrainement course à pied, d’un 10 km, semi, marathon, trail ou tout simplement en descendant les marches du métro ?

Pas de panique !

Votre ostéopathe Jiwok vous donne toutes les infos et la marche à suivre pour gérer au mieux cet épisode douloureux.

Tout d’abord, dans l’urgence :

1. Arrêter immédiatement l’activité en cours.

2. Glacer la zone en mettant son pied dans une bassine d’eau avec des glaçons (5 fois par jour pendant 20 minutes).

3. Comprimer la cheville en réalisant un bandage compressif, sinon mettre des chaussettes de contention afin d’éviter l’accumulation d’œdème. Cette

étape va dépendre de la gravité de l’entorse, demandez donc conseil à votre médecin.

4. Dormir le pied légèrement surélevé mais attention à ne pas rester toute la journée allongé ! Restez le maximum actif pour faciliter la réduction de

l’œdème et pour permettre une bonne cicatrisation.

5. Eviter le chaud sur la zone et tout traitement anticoagulant.

Qu’est ce qu’une entorse ?

Lire la suite »


22 juillet 2019

running minimaliste

BLESSURES ET BAREFOOT RUNNING

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser au barefoot running (aussi appelé running minimaliste) et à le pratiquer avec les plans d’entraînements Jiwok.

Notre podologue du sport a donc décidé de revenir sur le sujet et ressort sa plume pour vous parler des blessures liées au barefoot Running.
Attention, chaud devant !!!

« Nous avons à peu près tout lu et tout entendu sur le barefoot running :

Le barefoot c’est la manière « naturelle » de courir, le barefoot permet de limiter les impacts, le barefoot permet de courir sans « s’abimer », le barefoot permet de ne plus se blesser en courant, le barefoot va ramener la paix dans le monde…

ENFIN des études sérieuses commencent à pointer le bout de leur nez et force est de constater qu’on ne nous a pas tout dit.

Le lobby du barefoot running (industriels, journalistes et associations) a bien travaillé et a très largement bénéficié du flou qui entoure cette discipline en mettant en avant des soi-disant bienfaits plus que discutables et mis à mal de plus en plus ces derniers mois.

Nous allons donc poser la question existentielle du moment :

Serions-nous moins blessés en pratiquant le barefoot running plutôt que la course à pied chaussée ?

Hé bien la réponse est NON, non, non et encore mille fois non.

1er point important ce fameux « impact transient » du talon (qui est absent dans le barefoot running et souvent présent dans la course à pied chaussée) objet de tous les fantasmes voir même d’hystérie collective chez certains coureurs adeptes de forum internet.

(il faut voir ce qu’on y lit ça vaut vraiment le détour parfois).

Il a tout d’abord été décrété, il y a bien longtemps par les équipementiers sportifs que cet impact du talon au sol était nuisible pour le sportif et qu’il fallait absolument lutter contre soit par du gel (ASICS) ou de l’air encapsulé (Nike Air) par exemple.

Il faut s’éloigner de cette idée infondée, notre appareil musculo-squelettique est conçu pour vivre avec ces contraintes mécaniques et ces impacts qui sont un facteur très important pour le maintien de la masse et de l’architecture osseuse chez l’homme.

Le fait d’amortir l’impact du talon dans la course à tout prix ou même le faire disparaître totalement n’a pas vraiment un grand intérêt et n’est que très rarement source de blessures sportives, un peu d’amortissement (que ce soit par le type de foulée ou la chaussure) notamment sur terrain dur c’est bien, mais il faut arrêter d’en faire une obsession.
Lire la suite »


07 mai 2019

marathon check list

Liste des affaires à prendre avec soi avant son marathon

Votre entrainement marathon touche à sa fin vous réfléchissez à ce que vous allez emporter avec vous.

J’ai posé, lors des derniers Marathons de Paris, la question suivante a une centaine de marathoniens venus du monde entier (ils n’avaient pas tous suivi l’entrainement marathon Jiwok 🙂 ) …

« Mais qu’emportez vous donc de spécial avec vous dans votre valise pour le marathon ??? »

Je vous retranscris donc dans ce billet une liste non exhaustive de ce que j’ai pu recueillir.

Cela pourra peut être vous aider a préparer votre « liste a emporter » lors de votre prochaine course …

– mon caleçon spécial course a pied sans couture
(asics,decathlon,mizuno,adidas,reebok,puma,…)

– mon foulard multi fonction BUFF

– mes lentilles de contacts
(Johnson& Johnson, Bausch & Lomb, CibaVision,…)

– mon lecteur MP3 avec mes playlists téléchargées

– mes lunettes de soleils « spécials sport »
(Adidas, Cébé, Julbo, Oakley, …)

– mon cardio fréquencemètre (polar, suunto, garmin,…)

– mon rasoir

Lire la suite »


19 avril 2019

3035053783_470f724b181

Débuter et progresser en course à pied (running)

Les débuts en course à pied peuvent être difficiles, il faut être patient.

L’important est de se fixer des objectifs.

D’abord, c’est la régularité de votre entrainement Jiwok qui doit primer sur toute chose.

La persévérance, c’est la clé de la réussite !

Ensuite toujours être à l’écoute de son corps, si un jour cela ne va pas, ne pas forcer.

Le repos fait partie de l’entrainement.

Il faut savoir relâcher de temps en temps et laisser l’organisme « digérer » ce qu’il vient d’encaisser.

Ce qu’il faut bien savoir, c’est que tout le monde peut progresser, mais rien ne peut se faire dans la précipitation.

Le surentrainement, c’est la perte de tous vos acquis, c’est prendre le chemin de la régression !

Il est important de bien gérer les phases de récupération.

Par contre, si vous êtes patient et si vous procédez étape par étape, votre progression sera régulière, mois après mois, année après année.

Les coachs vous proposent des entraînements totalement adaptés à vos objectifs en respectant régularité et progressivité.

Si vous avez plus de 40 ans, voici 8 conseils pour bien débuter le running après 40 ans.

Ainsi un très grand débutant peut maintenant courir 30 minutes, et puis courir 1 heure en toute facilité.

Pour les moins débutant, vous pourrez aussi courir plus vite, ou atteindre votre objectif de course en total confort…..

Et ce n’est pas moi qui le dit, mais les Jiwokers 🙂

Et n’oubliez pas de relire nos 20 conseils pour bien débuter le running.

Et si vous pensez que le running ce n’est pas pour vous, vous pouvez essayer la marche à pied.


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories