02 novembre 2016

Entrainement course à pied à jeun
(Crédit photo : Sylvain Mercier)

Entrainement course à pied à jeun : les règles à suivre

Courir à jeun ? Faire du sport à jeun ? sont des questions qui sont souvent posées à nos coachs Jiwok. Et comme vous êtes aussi nombreux à commenter cet article, je vous le remets en première page 🙂

Vous êtes de plus en plus nombreux à courir ou pratiquer une séance de fitness (vélo d’appartement, elliptique, natation, tapis de course, marche, trail, marche nordique à jeun.

Mais soyez prudent, il est important de suivre quelques règles pratiques si vous courez ou vous dépensez le matin (Pour ceux qui se posent la question de savoir si il faut courir le matin ou le soir)

Après une nuit de sommeil, votre stock de sucre est au plus bas. Le but de votre séance matinale à jeun est donc d’épuiser le dernier stock de sucre organique disponible.

Plus vous puiserez régulièrement dans cette réserve de sucre, plus celui-ci se dégradera rapidement.

Ainsi après un temps d’adaptation, le corps puisera à son tour dans une autre source d’énergie : les acides gras.

Il est important si vous souhaitez courir ou faire du fitness à jeun, de ne pas dépasser 50 minutes d’effort et cela une fois par semaine maximum !

Pendant la séance, pour brûler un maximum de graisse, vous devez respecter la bonne fréquence cardiaque et pouvoir tenir une conversation sans essoufflement. (ce qui est le cas pour les programmes perte de poids Jiwok).

Une séance hebdomadaire de votre entrainement à jeun peut accélérer le phénomène de fonte de graisse. Par contre, cette pratique nécessite une bonne connaissance de soi.

Vous l’aurez donc compris, Vous ne pouvez pas par exemple suivre tous les séances de votre entrainement course à pied à jeun.

Et quand vous allez courir à jeun, je vous conseille vivement d’être vigilant dans les premières minutes de votre séance d’entrainement.

Pour résumer, courir a jeun est donc possible, mais une fois par semaine et jamais plus de 50 minutes d’efforts, surtout si vous êtes débutant. (N’hésitez pas découvrir nos conseils pour éviter les 10 erreurs quand vous débutez en course à pied)

Bonne séance !


28 octobre 2016

courir-le-soir-la-nuit-running-jiwok

Running le soir ou la nuit ; Casquette pour être vu et voir

Courir de nuit ou même en fin de journée à partir de mois d’octobre, ce n’est pas toujours facile.

L’obscurité ou pénombre ne vous permettent pas de voir clairement le sol et vous risquez donc de vous blesser. Surtout si vous courrez en pleine nature, sur des chemins ou dans les bois lors de vos séances d’entrainement Jiwok.

Par ailleurs, vous êtes forcément moins visible pour les automobilistes.

Pour résoudre, c’est deux problèmes, Kalenji a lancé une casquette qui intègre des petites lampes sur la visière.
Lire la suite »


26 octobre 2016

courir dans le froid

J’espère que vous passez de bonnes vacances de la Toussaint ! En tout cas, vous continuez à vous dépasser et ne pas lacher votre objectif ! Bravo ! Cette semaine, nous avons de la perte de poids, un semi en mois de 1 h 40, de la marche, du vélo….

Encore une fois, je me répète, mais c’est toujours un vrai plaisir de lire vos progrès et la joie qui en découle.

Bonne lecture

Marc
« Hello, j’ai commencé ce programme il y a quelques semaines semaines maintenant. J’en suis a la séance 9. Je trouve qu’augmenter d’une minute chaque intervalle d’une séance à l’autre est un peu difficile. Mais je ne craque pas et finalise chaque séance.

J’ai un peu de mal a respecter les % de FC, je me retrouve très souvent au-dessus, de l’ordre de 5%.
Je mesure 1,78m et pesait a l’origine 92 kg. Avec cet entrainement et une diminution des calories ingérés, je suis désormais à 85 Kg. Je souhaite descendre vers les 76 Kg a terme.

Je me suis aussi fixé l’objectif de participer à une course de 10 km qui aura lieu en Janvier.

Votre programme et votre site sont pour moi une vrai source initiale de motivation, et pour cela merci.
J’ai hâte de clôturer ce premier programme pour en faire un autre.
A bientôt »
(Marc suit un programme perdre du poids en jogging)

Caroline
« J’ai bouclé mon semi dimanche en 1 h 39 minutes ! Super heureuse, surtout que cela faisait plusieurs fois que je n’arrivais pas à passer sous la barre des 1 h 45. A l’arrivée, en voyant mon chrono, je n’y croyais pas, j’étais sous les 1 h 40…La préparation du plan semi Jiwok a été intense mais elle a porté ses fruits.
Un grand merci aux coachs de m’avoir accompagnée.
 »
(Caroline a suivi un plan semi 1 h 45)

Clément
« Première sensation positive, je ne m’attendais pas à tenir les 40 minutes de l’exercice. »
(Clément suit un programme débuter le running)

Patrick
« De mieux en mieux après neuf jours d’entrainement à marcher ai fait 4.1 km en 35 minutes soit 4745 pas avec mon podomètre »
(Patrick suit un programme marche à pied)

Emilie
« Pas de perte de poids pour le moment, mais un corps qui commence à se redessiner. J’ai également une meilleure endurance et le besoin de faire mes séances. J’adore le coaching jewok, je ne suis pas prête de m’arrêter!!! »
(Emilie suit un entrainement vélo d’appartement pour perdre du poids)

Christian
« La séance 1 s’est très bien déroulée, pas de mal aux jambes, pas d’essoufflements, mon genou et ma hanche droite ont très bien fonctionnés. RAS »
(Christian suit un entrainement marche nordique)

Emmanuelle
« Séance 17. Je ne pensais jamais éprouver du plaisir à courir. Plus les séances passent plus je suis impatiente d’y retourner. J’ai enfin trouvé mon rythme, je ne suis plus essoufflée et j’ai fini ma séance très facilement. »
(Emmanuelle suit un programme perte de poids en running)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


sport médicament

Courir, nager, pédaler, ramer vous aide contre le cancer

Pratiquer une activité physique régulière et adaptée est une solution efficace permettant de limiter à 40 % les risques de rechutes et dans la même occasion, augmenter à 40 % le taux de survie.

Faire du sport est bénéfique pour la santé, c’est un fait. (N’hésitez pas à lire notre article sur « Les 10 bienfaits du running » ou de la marche nordique )

Par contre, les bienfaits de la pratique du sport chez les personnes atteintes du cancer restent encore peu connus.

En collaboration avec le laboratoire Amgen, la Cami, qui est une fédération nationale Sport & Cancer, association créée en 2000 par le cancérologue Thierry Bouillet et le karatéka Jean-Marc Descotes, a effectué une étude sur le vécu des patients ainsi que des soignants, concernant les conditions d’accès aux activités physiques.

Cette étude réalisée sur 1 544 patients majoritairement féminins, et dont les deux tiers étaient atteints d’un cancer du sein, a été présentée le mercredi 12 octobre.

Pour les patients interrogés, les principaux bénéfices attendus étaient, notamment l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être (99 %), de meilleures chances de guérisons (83 %) et la réduction des douleurs et de la fatigue.

Contre toute attente, des chiffres ont démontré que 74 % des patients ont continué à pratiquer une activité physique malgré leur maladie. Un résultat surprenant, surtout lorsqu’on tient compte des nombreux freins qui peuvent se mettre en travers.
Lire la suite »


18 octobre 2016

bain froid pied running
(crédit photo : Kevin Saff )

Guide des bains glacés à l’usage des coureurs (running) : Nos conseils pour réaliser vos bains glacés pendant votre entrainement de running afin d’optimiser vos performances et vos résultats de course : marathon, semi, trail, triathlon.

L’utilité des bains glacés est sujette à débat mais il est possible de trouver un compromis.

Les œufs sont bons pour vous. Les œufs sont mauvais pour vous. Les œufs sont bons pour vous. Si vous avez un certain âge, comme moi, vous avez l’habitude des avis contradictoire sur à peu près tout ; de la nutrition aux étirements en passant par le volume et l’intensité de l’effort.

Il en va de même avec les bains glacés. Il existe tellement d’études contradictoires qu’il devient difficile de s’y retrouver.

D’une part, les entraîneurs comme les coureurs utilisent les bains glacés avec succès depuis des années. Selon eux, l’eau glacée aide les jambes, et les esprits, fatigués ; les séances suivantes sont donc de meilleure qualité. Des séances de running de meilleure qualité (et la confiance accrue qui en découle) conduisent généralement à de meilleures performances.

D’un autre côté, les professionnels de santé relèvent que l’inflammation consécutive à l’effort (la légère douleur accompagnée de la raideur des jambes) stimule l’adaptation de l’organisme à l’effort. En coupant court à cette inflammation avec un bain glacé, vous empêchez le corps de s’adapter à cette sollicitation sur la durée.

Nous voici donc coincés dans la spirale de vouloir un peu de confort dans l’entraînement tout en souhaitant en retirer le plus de bénéfices.

La meilleure que je recommande est d’utiliser les bains glacés par période, de la même manière que les coachs Jiwok construisent vos plans marathon, semi-marathon, 10 km, trail, ultra trail ou triathlon.

Voici comment :

Pour retirer le maximum d’adaptation au stress physiologique, il faut limiter les bains glacés pendant la partie initiale du plan d’entraînement.

Il ne faut y avoir recours que lorsque le corps est suffisamment affecté et que les séances diminuent en qualité. Pas uniquement après un effort intense mais plusieurs jours d’affilés.

À l’approche de la course, vous pouvez utiliser les bains glacés plus souvent pour rafraîchir vos jambes et vous redonner un peu d’entrain.

À un mois de la course, vous devez vous sentir à l’aise à chaque séance d’entrainement. Ceci permet de construire la confiance en soi qui, à ce stade du plan d’entrainement, est bien plus importante que toute diminution de la capacité d’adaptation qui a déjà été travaillée en profondeur dans les semaines précédentes.

J’aime vraiment cette conception qui semble allier le meilleur des deux mondes. Les premiers temps de l’entraînement s’accompagnent de la douleur et de la fatigue mais permettent de créer la résistance à l’effort maximale. Lorsque la qualité de vos séances d’entraînement diminue plusieurs jours d’affilés, vous prenez des bains glacés.

À l’approche de la course, vous devez vous préoccuper de votre bien-être pour être le plus frais et reposer possible pour le jour de votre course. Durant cette période, les bains glacés suivent la plupart des séances intenses pour garder de la fraîcheur dans les jambes.

De mon point de vue, c’est du gagnant-gagnant et concilie facilement les deux aspects de la discussion sur les bains glacés.
Lire la suite »


440399804_3b8ef46a76

(Crédit photo : racineur)

Mangez des fruits et des légumes pour rester en forme : le vrai et le faux

Si vous essayez de perdre du poids, en plus de votre entrainements Jiwok, il est important de surveiller votre alimentation. (N’oubliez pas les documents à télécharger sur votre compte Jiwok)

En attendant, voici quelques idées reçues sur les bienfaits des fruits et légumes :

1- Manger de l’ananas ou de la papaye fait maigrir

Faux : ces fruits contiennent une enzyme protéolytique, la bromélaine pour l’ananas, et la papane pour la papaye. Ces substances facilitent la digestion des protéines mais n’ont aucune action sur les lipides.

2- Les fruits secs sont riches en magnésium

Vrai : les fruits secs contiennent les mêmes compléments que les mêmes fruits avant déshydratation, mais comme ils ne contiennent presque plus d’eau, les compléments sont plus concentrés. A poids égal, ils en contiennent donc beaucoup plus que les fruits non déshydratés. Ainsi par exemple, la figue fraîche contient 21 mg de magnésium aux 100g et la figue sèche 72 mg aux 100 g.
Lire la suite »


11 octobre 2016

(crédit photo : bitchcakesny )

10 derniers conseils avant votre course

C’est la dernière ligne droite de votre entrainement Jiwok (plan semi-marathon ou plan marathon ou peut être le un 10 km ?)

Alors voici les derniers petits conseils simples de votre coach Jiwok pour être au maximum de vos capacités pendant votre course.

10 conseils faciles à appliquer qui vous aideront à bien finir votre coure :

1- Buvez tous les jours avant la course (pas seulement la veille) (2 litre minimum) et manger des féculent (pâte et/ou riz),

2-
Échauffez vous avant votre course,

3- Courrez à votre rythme (ne pas se laisser entraîner par le rythme des autres, cela arrive souvent surtout quand on débute et cela pourrait ruiner votre course),

4-
Faîtes bien le « plein » à chaque ravitaillement,

5- N’accélérez pas dans les descentes, conservez votre allure en étant relâché,

6-
Lorsque vous buvez pendant la course, essayez de ne pas mouiller vos chaussures, ça les alourdirait et pourrait provoquer des ampoules,

7- C’est en prenant tous les ravitaillements que vous finirez facilement,

8- Mangez léger mais régulièrement,

9- Si vous avez chaud, tamponnez vous la nuque avec les éponges,

10- Après votre course, étirez vous bien.

Bonus : Ayez confiance en vous, vous avez suivi une préparation pour votre course réalisée par des coachs qui ont plus 50 ans d’expérience dans le domaine du running, du cyclisme et de la natation, tout se passera très bien.

Enfin, pour tous ceux qui n’ont pas encore suivi nos entraînements de course, vous pouvez retrouverez tous nos entraînements ici : (plan semi-marathon, plan marathon ou plan 10 km.)


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories