entrainements jiwok

18 octobre 2016

440399804_3b8ef46a76

(Crédit photo : racineur)

Mangez des fruits et des légumes pour rester en forme : le vrai et le faux

Si vous essayez de perdre du poids, en plus de votre entrainements Jiwok, il est important de surveiller votre alimentation. (N’oubliez pas les documents à télécharger sur votre compte Jiwok)

En attendant, voici quelques idées reçues sur les bienfaits des fruits et légumes :

1- Manger de l’ananas ou de la papaye fait maigrir

Faux : ces fruits contiennent une enzyme protéolytique, la bromélaine pour l’ananas, et la papane pour la papaye. Ces substances facilitent la digestion des protéines mais n’ont aucune action sur les lipides.

2- Les fruits secs sont riches en magnésium

Vrai : les fruits secs contiennent les mêmes compléments que les mêmes fruits avant déshydratation, mais comme ils ne contiennent presque plus d’eau, les compléments sont plus concentrés. A poids égal, ils en contiennent donc beaucoup plus que les fruits non déshydratés. Ainsi par exemple, la figue fraîche contient 21 mg de magnésium aux 100g et la figue sèche 72 mg aux 100 g.
Lire la suite »


26 septembre 2016

hydro-handset-hydration-gourde

Hydro Handset ou comment transporter sa boisson d’hydratation à la portée de sa main

Aujourd’hui, j’aimerai vous présenter une gourde à main d’un nouveau genre : Hydro Handset de Salomon.

Mais avant de rentrer dans le détail, je souhaite reprendre quelques éléments intéressants de l’hydratation et des différentes gourdes que l’on peut trouver sur le marché.

Je vous le répète souvent, hydratation en running, en trail ou même triathlon, c’est très très important.

Une fois que vous avez compris que vous devez vous hydrater pendant et après votre séance. Vous devez vous demandez comme vous pouvez transporter votre boisson hydratante.

Il existe différents accessoires pour cela :

La ceinture sur laquelle vous pouvez accrocher une ou plusieurs petites bouteilles. L’avantage c’est que vous pouvez transporter plusieurs petites bouteilles en même temps.

C’est parfait pour les sorties longues. Par contre, si la ceinture est mal adaptée à votre morphologie, elle peut s’avérer fatigante en raison des rebonds et du poids.
Lire la suite »


24 novembre 2015

progresser en running

Top 7 conseils pour être un meilleur coureur

Ce n’est pas à vous que l’on va apprendre l’importance du sport et en particulier du running.

Toutefois, aussi bonne soit la pratique du sport, même pour un coureur de bon ou de haut niveau, il y a des règles à respecter.

Si vous êtes un débutant, ces 7 règles, ce sont de bonnes pratiques sportives à suivre bien sûr dès le début.

Mais aussi des règles de vie que l’on a tendance à négliger et qui peuvent venir à nuire à votre vie de coureur. Voici quelques notes de sagesse toujours bonnes à prendre.

1- La régularité
On fait du sport pour s’améliorer, on fait du sport pour se maintenir en forme. Mais pour réussir ce pari, il convient tout d’abord de faire du sport de façon régulière. Votre corps a besoin de cette régularité. Si vous courez tous les jours une semaine et une fois la suivante, cela ne servira à rien.
Il faut au minimum s‘astreindre 2 à 3 séances dans la semaine. Ces séances seront de préférence à heure fixe et proche de votre domicile ou travail pour ne pas se démotiver.
Dans la même semaine, il est toutefois bon de varier les types d’entraînement comme l’endurance une fois, le fractionné ou les allures variables ensuite.
C’est le cas de tous les entrainements Jiwok qui vous proposent des séances différentes chaque semaine.

2- Votre corps vous parle, écoutez-le
Faire du sport, c‘est avec l’intention de faire du bien à son mental mais aussi à son corps. Mais il arrive que celui ci peine avec votre activité physique. Le running est éprouvant pour le corps avec environ 800 à 1.000 pas au kilomètre.
Votre corps va exprimer sa fatigue et il convient donc de repérer des signes comme les troubles du sommeil, la perte de poids, l’accroissement du rythme cardiaque au repos ou bien encore des infections bénignes mais à répétition.
Si votre corps vous parle via ces signaux, c‘est que la fatigue est excessive. Il convient alors de vous ménager avant qu’elle n’entraîne des blessures qui seront plus dommageables.

3- Règle des 10%
Dans le monde de la course à pied comme dans les autres, on aime bien cadrer les éléments avec des données mathématiques. Le running n’y échappe pas avec ce que l’on appelle la règle des 10%.
L’idée est là à nouveau de maintenir votre corps dans un bon état de forme pour éviter les blessures qui surviennent facilement chez le runner.
Lorsque vous voulez progresser, il ne faut pas le faire par palier de plus de 10 %. Ainsi, si la première semaine vous avez parcouru 15 kilomètres, il ne faut pas faire plus de 16,5 kilomètres la semaine suivante. La progression peut sembler lente mais qui veut voyager loin ménage sa monture.
Le coach Jiwok prennent en considérant cette règle pour réaliser nos entrainements.
Lire la suite »


16 novembre 2015

test avis wave 18 mizuno running

Avis et test Mizuno Wave 18

Après les tests des T-shirt Kiprun de Kalenji et la version brassière pour les femmes, voici le méga test et avis de 4 Jiwoker sur les Mizuno Wave 18.

Après cette lecture, vous serez tout cette paire de chaussure de running !!!! (Et n’oubliez de suivre nos 7 conseils pour bien choisir vos chaussures de running)

1- Aude
Ne connaissant pas Mizuno, j’étais ravie de tester cette marque, qui m’attirait depuis un certain temps.

Le design : Les chaussures sont belles, la couleur est flashy (on aime ou pas, ça reste très personnel), personnellement je déteste les chaussures flashy et pourtant j’ai adoré celles ci : je trouve que le design est classe et travaillé.

L’amorti : J’avais lu quelques avis selon lesquels les chaussures étaient un peu « dures », quel étonnement ! C’est loin d’être le cas. Ayant souffert de périostite et pratiquant beaucoup d’exercices en plyométrie (donc avec sauts), je tiens à ne pas me blesser et à ne pas choquer mon corps, j’étais donc très attentive à cette donnée.

Habituée à mes asics gel pulse 6, je ne pensais pas qu’elles pourraient être égalées ou détrônées aussi facilement…Quelle erreur ! Les Mizunos Wave rider 18 m’ont tout de suite donné une impression de confort, qui s’est révélé être omniprésent durant la course. Petits chemins et bitume, elles sont terriblement confortables. On sent moins cailloux et autres aspérités, et on ne sent pas d’impact dans les jambes.

Au fur et à mesure des séances, le confort reste identique, seul notre affect envers la chaussure augmente (et l’envie de m’acheter un t-shirt assorti aux chaussures, femme oblige, ce qui ne fait que confirmer ma tombée en amour envers Mizuno).

Le SR touch est un nouveau matériaux permettant d’absorber les chocs au niveau du talon. Il recouvre ses propriétés très rapidement, ce qui permet de sentir un amorti constamment semblable tout le long de la course : et c’est bien là la différence avec d’autres chaussures : on ressent ce confort à chaque impact, une sensation d’amorti à chaque foulée, très agréable. Cette sensation de courir sur un matelas se ressent tout de même plus sur route, ce qui en fera la meilleure amie des marathoniens.

Le poids : je ne les ai trouvé ni lourdes, ni légères, pas de particularité à signaler de ce côté là (serait-ce dû au 7 grammes seulement d’écart avec mes chaussures habituelles ? ). Il semblerait qu’elles soient toutefois 30% plus légère que d’autres modèles.

Le confort : un petit bémol à ce niveau me concernant : la première fois, j’ai dû m’arrêter 3 fois pour régler convenablement les lacets. En effet, le côté extérieur de mon pied frotte de manière douloureuse contre le logo mizuno brodé et qui se ressent à l’intérieur, c’est assez désagréable, voir douloureux. Après plusieurs essais je trouve finalement un réglage convenable : tout va bien, je ne le sens plus.
Et le problème ne se réitère pas lors des séances suivantes.

La stabilité : J’ai couru sur petit sentier avec des feuilles d’automne et des racines dissimulées, mon pied est resté stable. J’avais un peu peur de traverser ces portions mais je voulais vraiment tester la chaussure, même si elle est faite pour route principalement. Je confirme qu’elle est aussi tout à fait adaptée aux chemins (je n’irais pas jusqu’à parler de trail, mais ce n’est pas ce pour quoi elle a été conçue).

L’accroche est toutefois plus importante que ce que j’espérais pour des chaussures de route. La Wave Technology permet de maintenir mon pied droit, et je me sens confiante. C’est une plaque qui permet de répartit l’onde de choc au moment de l’impact sur le sol.
Résultat : un bon amorti et une meilleure stabilité.
Lire la suite »


18 février 2015

sport et grossesse

Vous attendez un heureux évènement ? Vous venez d’accoucher ?
Dans les deux cas, vous désirez pratiquer une activité sportive, mais vous ne savez par où commencer.
Votre coach Jiwok est là pour vous 🙂

Nous vous proposons un large éventail d’entrainement dans différentes pratiques (vélo, natation, tapis de course ou marche sur tapis) afin de vous permettre pendant votre grossesse ou après votre grossesse de faire du sport.

En effet, comme le rappelle notre ostéopathe, il est tout à fait possible de continuer à faire du sport pendant votre grossesse par contre, il est important de bien choisir son activité et ses entraînements.

Natation
La natation est un sport vraiment très apprécié des mamans pendant et après la grossesse.
Jiwok vous propose donc des entraînements adaptés afin de rester en forme et de retrouver la ligne.

Vélo d’interieur
Vous désirez rester au chaud chez vous ou dans une salle de sport afin de retrouver votre condition physique et votre ligne ? Le vélo d’intérieur est un bon moyen pour cela, vous trouverez des entrainements Jiwok en vélo adaptés pour « Votre retour de grossesse »

Course sur tapis
De la même manière, pour le sport en intérieur, vous pouvez pratiquer sur un tapis de course. Vous trouverez des entraînements Jiwok qui vous aideront à retrouver votre forme et refaire du sport en courant sur tapis après votre grossesse.

Marche sur Tapis
Vous pourrez aussi trouver des entraînements pour marcher sur tapis (pour celles qui ne veulent pas courir mais marcher) totalement adaptés pour votre retour de grossesse .

Marche en extérieur
Vous avez envie de prendre l’air et d’avoir un activité physique modérée ? Les entraînements de marche sont faits pour vous !

Bon entrainement à toutes les mamans (ou futures mamans ).

ps: Après votre accouchement, votre coach vous aide aussi à reprendre le sport.


03 février 2015

Entrainement Fappading

Course à obstacles : un succès palpable pour cette année 2015.

Jiwoker, vous êtes à la recherche de nouvelles courses avec des sensations nouvelles ? J’ai ce qu’il vous faut !

Vous pourrez vous adonner à cœur joie avec un programme détonnant, de la course, du saut, des obstacles en tous genres, un menu plus qu’alléchant.

Les vrais parcours du combattant ne sont plus réservés aux soldats, il est aujourd’hui possible avec des compétitions telles que le Spartan Race, le MuddyRun, The Mud Day, le GotBalls ou Frappadingue, de vivre des sensations fortes.

Vous pourrez d’autant plus y participer puisque vos coachs Jiwok ont travaillé tout l’hiver, pour vous réaliser des entraînements adaptés à ses courses d’obstacle !

Ce sport est de plus en plus pratiqué aux États-Unis ainsi qu’en Grande Bretagne mais il existe aussi des courses du genre en France.

Une bonne vingtaine d’obstacles dispersée sur un parcours d’environ 12 kilomètres sont au programme, il faudra sauter des haies en rondins et en barbelés, ramper dans la boue, arpenter des pneus et des pailles, traverser un tunnel sur 15 mètres dans le noir avec 60 cm d’espace, une véritable aventure sportive.

Même si les épreuves peuvent être dures, l’objectif reste simple, s’amuser au maximum en essayant à tout prix de terminer l’épreuve. Souvent pratiqué en équipe, la place est aux déguisements et aux soirées dansantes avant et après la compétition.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que ces courses sont un vrai amusement et qu’elles attirent beaucoup plus de femmes (30 % des participants) et une population plus jeune que celle participant à des courses plus classiques.

Une bonne dose d’ambiance pour pouvoir repousser ses limites. La Tough Mudder, une des premières compétitions à voir le jour aux États-Unis se définit comme un challenge personnel plutôt qu’une course. Une compétition qui connait un succès grandissant depuis sa création, plus de 1,5 millions de participants ont été enregistrés jusqu’à aujourd’hui.

Le concept de cette course à obstacle est né en Grande Bretagne sur les collines Wolverhampton, au nord-ouest de Birmingham, avec la Tough Guy qui connait un succès monstre depuis 1987. Deux fois par ans, environ 7.000 sportifs se donnent rendez-vous en équipe de 10 personnes maximum pour participer à cette course mythique.

L’année 2015 sera bien remplie en France, les courses à obstacles seront présentes tout au long de l’année.
Les amateurs de sensations fortes pourront se donner à fonds sur le circuit Frappadingue est une incontournable.
Les coureurs Frappadingues seront accueillis dans neuf villes en tout, avec Le Quesnoy pour les nordistes, Moutiers-les-Mauxfaits pour les Vendéens et Lamballe pour les Bretons, 3 nouvelles villes qui raviront les coureurs.
Lire la suite »


29 septembre 2014

un2vue

(Crédit photo : un.2vue)

Vous êtes nombreux à vous demander s’il vaut mieux prendre un bain ou une douche après vos entraînements Jiwok.

Il est en fait important de suivre certaines règles après une séance d’entrainement.

Tout d’abord, il est essentiel de ne pas tout de suite aller prendre une douche ou un bain juste après votre effort.

Vous devez attendre une quinzaine de minutes entre la fin de votre entrainement mp3 Jiwok (que ce soit pour vélo d’intérieur, tapis de course, elliptique, course à pied ) et l’entrée sous la douche , le temps d’arrêter la transpiration de votre corps.

Vous devez ainsi respecter un temps calme (15 à 20 minutes) puis prendre votre douche tiède (ni trop chaude, ni trop froide). Vous éviterez ainsi risques cardio-vasculaire comme la mort subite.
Une douche ou bain trop chaude en période de sudation et de déshydratation augmente les risques de chute de tension artérielle et donc de malaise !

Votre organisme a besoin de temps pour s’adapter à toute nouvelle situation. Tout comme il faut s’échauffer avant de commencer un effort, il faut revenir progressivement au calme après cet effort. Pendant l’effort, l’organisme va augmenter sa fréquence cardiaque, augmenter sa température centrale et donc devoir évacuer de la chaleur (sudation).

Si immédiatement après l’effort, vous prenez une douche ou un bain trop chaud (ou trop froid), vous rajoutez un « stress » à l’organisme, qui n’en n’a pas besoin.

De plus, l’idéal est de ne pas rester plus de 20 minutes dans l’eau.

Par ailleurs, quand on court, on profite de la planète par conséquent faire tout pour elle me semble primordiale ! Un bain consomme en moyenne 200 litres ! alors qu’un douche c’est 60 litres ! Le calcul est vite fait, et si vous aimez traîner un peu sous la douche pensez au moins à investir dans un système réduisant le débit d’eau en y ajoutant de l’air, la sensation de jet est alors préservée pour une moindre consommation !

Bonne douche 🙂


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories