04 octobre 2021

préparation trail course nature

Retrouvez nos plans d’entrainement trail , trail court, course nature (préparation pour débutant et confirmé)

De plus en plus de coureurs se lancent dans le trail avec l’envie de courir dans la nature et de s’échapper !

C’est pourquoi nos coachs enrichissent assez souvent nos plans d’entrainement trail ! Et je peux vous dire qu’ils ont fait cela avec amour.

Pour rappel, le trail est une épreuve de running (course à pied) qui se déroule en milieu naturel (montagne, forêt,etc…) sur un parcours utilisant des chemins ou sentiers dont la totalité des surfaces goudronnées n’excèdent pas 15% à 25% de la distance totale du parcours.

Oui le trail nature c’est beau…..C’est des entraînements et des courses en pleine nature, en montagne, en campagne, sous les arbres, au milieu de l’herbe, ca sent bon…

Mais cela peut être également en ville (urban trail) comme l’éco trail ou le city trail.

Il existe plusieurs types de trail :

course nature : course pédestre sur une distance inférieure à 21 kilomètres, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 25 % ;
trail court : course pédestre sur une distance comprise entre 21 et 42 km, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 25 % ;
trail : course pédestre sur une distance supérieure à 42 km, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 15 %.
ultra-trail : course pédestre sur une distance supérieure à 80 kilomètres, avec un parcours goudronné ne dépassant pas 15 %, c’est souvent des courses de montagne.

Avant de participer à une course nature ou trail, il est important de bien se préparer et de suivre un programme d’entrainement course adapté et efficace.

En effet pour le trail running, il est important d’avoir une bonne préparation pour réussir sa course et son chrono.

Comment préparer son trail : Bien choisir sa prépa trail (entrainement trail débutant et confirmé)

Avant tout, il est essentiel de bien définir ses objectifs pour choisir le meilleur plan trail adapté à son niveau de forme et son objectif (temps de course).

Courir entre 10, 20 ou 40 kilomètres c’est une chose, être capable de parcourir cette distance en trail sur un terrain escarpé, vallonné ou accidenté en est une autre.

Il faut donc prendre en considération ses capacités physiques, savoir si l’on se situe en tant que débutant ou confirmer pour choisir au mieux son plan trail.

En effet, un trail même court représente un effort et un intensité spécifique auquel il est préférable de se préparer sérieusement.

Nos entrainements trail vous aideront à acquérir les différentes techniques de course à pied sur terrains accidentés typiques des trails (principalement en montée et en descente (dénivelé positif) et accessoirement en dévers).

Par ailleurs, nos entraînements sportifs vous permettront d’acquérir l’endurance et renforcement musculaire et cardio vasculaire nécessaire pour évoluer confortablement lors de votre course qui peut s’avérer être une épreuve longue malgré un faible kilométrage initial.

La diversité des séances des entraînements trail jiwok (comme le fractionné) vous offrira la possibilité de développer les différents paramètres physiologiques et techniques nécessaires à votre performance tout en gardant une progressivité indispensable pour éviter les blessures et la fatigue.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

29 septembre 2021

progresser running course à pied

Le coach Jiwok est devenu mon pote

Je sens que les résolutions de la rentrée sont toujours bien présentes dans vos têtes ! Et c’est top !

Comme le soleil est encore présent, c’est encore mieux pour se donner l’envie pour enfiler son short !

Continuez comme cela ! Et continuez à lire les témoignages de la semaine pour vous dire « Mon objectif, il est là, pas très loin et je réussirai à l’atteindre »

Voici donc les témoignages de la semaine, bonne lecture :

Laura
« J’ai commencé les séances, il y a trois semaines, pour perdre du poids. Ma perte de poids sur la balance est de 3 kg et pour les centimètres, la perte est plus importante.
De plus je prends du PLAISIR à courir! Et de voir que j’arrive au bout de toutes les séances, c’est génial!!! Je m’améliore et ça donne envie d’aller encore plus loin!!! Merci »
(Laura suit un programme perte de poids en courant)

Catherine
« J’ai couru plus ,45 mn, la forme est là, les jambes un peu lourdes mais super contente. »
(Catherine suit un entrainement se mettre en condition physique dans le cadre d’un futur programme d’entraînement.)

Jean-Francois
« Tout ce passe bien pour cette 3ème séance j’ai l’impression que le travail fractionné porte ses fruits. Le coach Jiwok est devenu mon pote, c’est motivant de ne plus être seul et de suivre un plan d’entrainement. »
(Jean-François suit un entrainement courir plus vite en améliorant sa VMA)

Laëtitia
« La septième séance c’est très bien passée !! Ça me redonne du courage pour la suite, j’ai hâte de faire la huitième séance. »
(Laëtitia suit un programme débuter le running)

Anthony
« Séance 8, on continue de progresser. Les phases a 90% sont dures (3 min) mais faisables. Perte de 2.4 kg »
(Anthony suit un programme perdre du poids en elliptique)

Ben
« Parfait pour un retour de blessure + opération »
(Ben suit un entrainement reprise après blessure)

Valérie
« Ça y est je commence ! Pas de fatigue au retour mais de la sérénité. De bonnes sensations, des efforts équilibrés Une remise au sport en douceur.
(Valérie suit un programme débuter le sport en marche à pied)

David
« Parfait pour une reprise, 1 heure à 357 kcal en elliptique »
(David suit un programme perte de poids en elliptique)

Et vous, votre entrainement Jiwok ça donne quoi ?

starstarstarstarstar

sport médicament

Courir, nager, pédaler, ramer vous aide contre le cancer

Pratiquer une activité physique régulière et adaptée est une solution efficace permettant de limiter à 40 % les risques de rechutes et dans la même occasion, augmenter à 40 % le taux de survie.

Faire du sport est bénéfique pour la santé, c’est un fait. (N’hésitez pas à lire notre article sur « Les 10 bienfaits du running » ou de la marche nordique )

Par contre, les bienfaits de la pratique du sport chez les personnes atteintes du cancer restent encore peu connus.

En collaboration avec le laboratoire Amgen, la Cami, qui est une fédération nationale Sport & Cancer, association créée en 2000 par le cancérologue Thierry Bouillet et le karatéka Jean-Marc Descotes, a effectué une étude sur le vécu des patients ainsi que des soignants, concernant les conditions d’accès aux activités physiques.

Cette étude réalisée sur 1 544 patients majoritairement féminins, et dont les deux tiers étaient atteints d’un cancer du sein.

Pour les patients interrogés, les principaux bénéfices attendus étaient, notamment l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être (99 %), de meilleures chances de guérisons (83 %) et la réduction des douleurs et de la fatigue.

Contre toute attente, des chiffres ont démontré que 74 % des patients ont continué à pratiquer une activité physique malgré leur maladie. Un résultat surprenant, surtout lorsqu’on tient compte des nombreux freins qui peuvent se mettre en travers.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

28 septembre 2021

conseils nettoyage chaussure sport course à pied

5 astuces pour nettoyer vos chaussures de running – course à pied

Vous avez fait l’acquisition d’une nouvelle paire de chaussures de running pour la rentrée (en suivant nos 7 conseils pour les choisir) et vous les montrez fièrement à tous vos copains runnner 🙂

Attention, vous devez savoir qu’elles ne résisteront dans le temps qu’à condition de ne pas être malmenées et d’être traitées avec soin et bon sens.

Aujourd’hui, les nouveaux tissus et matériaux utilisés retiennent moins l’humidité et sèchent plus rapidement.

Cependant, si l’on souhaite qu’une chaussure running tienne ses promesses, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement tout le long de vos entrainements running et plus encore lors de vos entrainements trail.

En effet, les terrains accidentés et la boue ne lui épargnent aucune usure, de même que les intempéries et toutes formes d’agressions extérieures.

Voici quelques astuces pour garder vos chaussures intactes et profiter pleinement de votre entrainement course à pied le plus longtemps possible.

  1  Respiration
  2  Longtemps
  3  Avec vos mains
  4  Sécher
  5  Brosse rapide

1 – Votre chaussure running doit respirer

Lorsque vous utilisez vos chaussures pour courir, vous devez respecter un intervalle de 12 heures entre séances avec les mêmes chaussures.

La température ambiante est le moyen le plus sûr de faire sécher vos chaussures sans les abîmer.

Pensez à bien défaire les lacets et ouvrez-les pour que l’air circule à l’intérieur.

Exit la cheminée, le radiateur ou le sèche-cheveux qui sont néfastes pour votre chaussure running. Non seulement cela peut l’abîmer mais aussi la déformer, et ce n’est sûrement pas l’effet recherché !

Tout séchage qui n’est pas naturel doit être banni.

2 – Offrez-lui la longévité

Dans l’idéal, et si votre budget vous le permet, achetez deux paires de chaussures pour les faire durer toutes les deux.

Ainsi, vous pourrez utiliser une paire pendant que l’autre est en train de sécher.

Cela permet aussi à l’amorti de prendre le temps de se reformer après la course.

Cependant, en cas de budget plus limité, il est conseillé de faire l’acquisition d’une seule et très bonne paire de chaussures et d’en racheter une autre paire une fois qu’elle est usée, plutôt que de posséder deux paires de chaussures de qualité moyenne.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

27 septembre 2021

bain froid pied running
(crédit photo : Kevin Saff )

Guide des bains glacés à l’usage des coureurs (running) : Nos conseils pour réaliser vos bains glacés pendant votre entrainement de running afin d’optimiser vos performances et vos résultats de course : marathon, semi, trail, triathlon.

L’utilité des bains glacés est sujette à débat mais il est possible de trouver un compromis.

Les œufs sont bons pour vous. Les œufs sont mauvais pour vous. Les œufs sont bons pour vous…

Si vous avez un certain âge, comme moi, vous avez l’habitude des avis contradictoire sur à peu près tout ; de la nutrition aux étirements en passant par le volume et l’intensité de l’effort.

Il en va de même avec les bains glacés.

Il existe tellement d’études contradictoires qu’il devient difficile de s’y retrouver.

D’une part, les entraîneurs comme les coureurs utilisent les bains glacés avec succès depuis des années.

Selon eux, l’eau glacée aide les jambes, et les esprits, fatigués ; les séances suivantes sont donc de meilleure qualité.

Des séances de running de meilleure qualité (et la confiance accrue qui en découle) conduisent généralement à de meilleures performances.

D’un autre côté, les professionnels de santé relèvent que l’inflammation consécutive à l’effort (la légère douleur accompagnée de la raideur des jambes) stimule l’adaptation de l’organisme à l’effort.

En coupant court à cette inflammation avec un bain glacé, vous empêchez le corps de s’adapter à cette sollicitation sur la durée.

Nous voici donc coincés dans la spirale de vouloir un peu de confort dans l’entraînement tout en souhaitant en retirer le plus de bénéfices.

La meilleure que je recommande est d’utiliser les bains glacés par période, de la même manière que les coachs Jiwok construisent vos plans marathon, semi-marathon, 10 km, trail, ultra trail ou triathlon.

Voici comment :

Pour retirer le maximum d’adaptation au stress physiologique, il faut limiter les bains glacés pendant la partie initiale du plan d’entraînement.

Il ne faut y avoir recours que lorsque le corps est suffisamment affecté et que les séances diminuent en qualité.

Pas uniquement après un effort intense mais plusieurs jours d’affilés.

À l’approche de la course, vous pouvez utiliser les bains glacés plus souvent pour rafraîchir vos jambes et vous redonner un peu d’entrain.

À un mois de la course, vous devez vous sentir à l’aise à chaque séance d’entrainement.

Ceci permet de construire la confiance en soi qui, à ce stade du plan d’entrainement, est bien plus importante que toute diminution de la capacité d’adaptation qui a déjà été travaillée en profondeur dans les semaines précédentes.

J’aime vraiment cette conception qui semble allier le meilleur des deux mondes.

Les premiers temps de l’entraînement s’accompagnent de la douleur et de la fatigue mais permettent de créer la résistance à l’effort maximale.

Lorsque la qualité de vos séances d’entraînement diminue plusieurs jours d’affilés, vous prenez des bains glacés.

À l’approche de la course, vous devez vous préoccuper de votre bien-être pour être le plus frais et reposé possible pour le jour de votre course.

Durant cette période, les bains glacés suivent la plupart des séances intenses pour garder de la fraîcheur dans les jambes.

De mon point de vue, c’est du gagnant-gagnant et concilie facilement les deux aspects de la discussion sur les bains glacés.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

22 septembre 2021

rester en forme running

J’ai perdu 5 kilos en running en 1 mois

Encore des supers témoignages cette semaine ! Vous ne lâchez rien ! Les chronos explosent et les kilos aussi ! Vous continuez à enchaîner les séances, Bravo à tous !

Voici donc les témoignages de la semaine :

Vincent
« Séance 14. Bonnes sensations. Je suis beaucoup plus à l’aise au niveau de ma respiration. Je sens que le fractionné me fait progresser aussi. J’ai perdu 5 kg en 1 mois (avec une alimentation équilibrée). On continue.
 »
(Vincent suit un programme perdre 10 kilos en running)

Rodolphe
« Séance 1 et 2 , mise en bouche ( facile ) , séance 3 on rentre dans le vif du sujet ! Impatient de faire la séance 4 ! »
(Rodolphe suit un programme courir plus vite)

Anne
« Comme tout le monde : j’y arrive !
Surprenant, j’ai tellement détesté le sport et surtout l’endurance… AUjourd’hui 9ème séance, celle de 70 mn (et oui!) je tiens le rythme en transpirant mais sans difficulté, et j’ai l’impression que mes abdos se gainent.
Bon rien de spécial sur la balance, mais je n’ai pas lu le volet nutrition, les gateaux c’est tellement bon… J’aurais, en temps normal, pris 2 kg!
Donc aucun regret, Jiwok c’est bien! »
(Anne suit un programme perte de poids en elliptique)

Ipek
« Peu de temps après avoir commencé à ma séance, il a commencé à pleuvoir. J’ai couru pour la première fois sous la pluie… Le plaisir de courir est venu au bout de 3 minutes. J’ai vraiment adoré cette séance. Le rythme de la course m’oblige à mieux concentrer tout ce qui m’entourent. Je contemple la nature. Et puis, je me suis douché pour aller travailler par la suite j’étais bonne humeur! ! »
(Ipek suit un entrainement débuter le running)

Sophie
« Quel plaisir de suivre les conseils de mon coach Jiwok. Après avoir débuter avec vous, je viens de courir  10 km. Je suis trop heureuse d’avoir réussi alors qu’il y a encore quelques mois, le running c’était un truc d’extraterrestre. Je n’en reviens toujours pas que j’ai pu faire cela. Merci encore de votre aide, cela a changé mon mode de vie. »
(Sophie a suivi un programme débuter la course à pied puis courir un 10 km)

Isa
« Pour la rentrée, j’ai commencé la marche rapide. Et c’est très adapté à mon corps. Cela me permet de rester active, de transpirer sans trop « traumatiser » mon corps. A chaque fois que j’entends la voix du coach, ca me donne des ailes. Et puis la musique ca me pousse aussi. Je ne lâche pas ! »
(Isa suit un entrainement de marche)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

(crédit photo : San Diego Shooter )

starstarstarstarstar

21 septembre 2021

comment-bien-choisir-son-casque-ecouteur-sport

Les critères essentiels d’un bon casque sport 

Chaque semaine, j’essaie de dénicher le casque ou écouteurs les plus adaptés au sport que ce soit pour courir, pédaler ou marcher.

Il y a encore quelques jours, j’ai reçu par email, des conseils d’achat d’un casque sport.

Il est vrai que ces dernières années, le choix est passé d’une petite dizaine d’écouteurs sports à plus d’une centaine (à mon avis, je suis encore loin du compte).

Les écouteurs et casques pour sportif est vraiment un marché en pleine explosion. Il est donc assez difficile de ce faire une opinion et de choisir le casque le plus adapté.

Comme je vous le dis souvent, afin de bien identifier des écouteurs sports parfaitement adaptés au running ou fitness, il est important que ces casques répondent à plusieurs exigences.

Voici donc comment bien choisir son casque (ou écouteurs) sport :

1- Le maintien
Le casque doit tout d’abord bien tenir dans vos oreilles. C’est essentiel. Des écouteurs qui tomberont sans cesse pendant votre séance de course à pied ou de vélo elliptique n’auront aucun intérêt. Plusieurs technologies existent pour optimiser ce maintien : les ailettes, les arceaux tour de coup, tour de tête, les embouts adaptables, etc…

2- L’étanchéité
– Second point important, l’étanchéité du casque ou des écouteurs. L’idée, ici, n’étant pas d’aller nager avec votre casque, mais plutôt de le protéger contre votre sueur et la pluie.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories