06 février 2018

noeud fil casque écouteur

Voila un accessoire malin ! Et je dirais même mieux : super malin !

Spoolee c’est un accessoire, tout simple mais il fallait y penser et qui va améliorer votre vie de sportif et les fils de vos écouteurs sports !

Oui je sais vous allez me dire: « Denis c’est quoi ce truc ? un scracth pour enrouler mes écouteurs ? » Oui c’est bien cela, mais il a été conçu pour vous faciliter la vie : Enrouler et dérouler devient un jeu d’enfant et surtout plus de nœuds dans vos fils d’écouteur sport !!!!!

La vidéo qui explique tout
:

Donc je résume, c’est un super facile à utiliser, plus de nœuds, rangement top pour vos fils et c’est pas cher : $9.99 !

Il existe en plusieurs couleurs et si cela vous intéresse c’est par ici >>>>

Il sera le compagnon parfait de vos écouteurs sports pendant vos séances d’entrainement Jiwok.

starstarstarstarstar

05 février 2018

reprendre le sport ou courir à 40 ans

Découvrez nos 8 conseils pour se mettre au running après 40 ans

Ce n’est pas parce que les jeunes vous dépassent d’une tête et que leurs muscles saillants semblent vous narguer, qu’avec vos 40 ans vous êtes bon à jeter à la poubelle. A cet âge, il n’est pas trop tard pour commencer à courir ou reprendre le running.

Barbara Cartland disait « Après 40 ans, une femme doit choisir entre sa silhouette et son visage. Choisissez le visage et restez assise ! ».

Grâce à nos conseils, vous allez prouver aux jeunes et à la terre entière, enfin au moins à votre quartier et surtout à vous-même, que la vie active et sportive ne s’arrête pas à la quarantaine.

Il est certain que la souplesse et la masse des muscles ne sont plus ce qu’ils étaient quand vous aviez 20 ans, mais avec un entrainement intelligent et bien cadencé, vous devriez éviter de devenir vieux avant l’âge !

Alors tant pis pour Barbara Cartland : debout et c’est parti !

1/Vérifiez qu’il n’y a pas de contre-indications médicales

Avant de vous lancer dans la course à pied et de connaitre les joie de courir, il est tout de même important de vérifier que vous n’avez aucune contre-indication à la pratique du sport.

Pour vous en assurer et éviter un accident (c’est très rare), le mieux est d’aller consulter votre médecin généraliste qui vous fera faire quelques tests à titre préventif.

En plus de son auscultation, il pourra vous prescrire un test d’effort et un électrocardiogramme qui vous rassureront avant de vous lancer dans la grande aventure du running !

2/Se fixer des objectifs réalisables

Il est important que vous soyez sage dans votre reprise de la course à pied. Ne vous fixez pas d’atteindre de suite les performances que vous aviez étant plus jeune.
Votre vitesse de croisière n’est plus la même que lorsque vous commenciez à avoir du poil au menton, qu’à cela ne tienne, choisissez de nouveaux itinéraires, et allez-y progressivement.

Cela ne veut pas dire que vous êtes « has been » pour la vitesse. Il faut juste prendre quelques précautions.

N’augmentez pas les distances à parcourir de façon trop brutale, faites des paliers et alternez les cadences de course (trot, marche rapide, 60 secondes de sprint, 2 minutes de course lente…).

Si vous débutez, suivez nos programmes débutant pour le running.

Si vous reprendez le running après une longue coupure, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour avoir des conseils et être orienté vers l’entrainement le plus adapté.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

01 février 2018

courir-amoureux

C’est bientôt la fête des amoureux, et nous avons beaucoup de Jiwoker qui s’entrainent en couple (running, rameur, vélo d’appartement, elliptique, tapis de course, natation, marche nordique, marche, trail, etc…) qui partagent leur passion ensemble.

Pour contribuer à leur bonheur, je vous propose une offre spéciale :

Pour toute activation de compte Jiwok (pass 12 mois) à partir d’aujourd’hui, nous vous offrons un bon cadeau de la même durée !

Vous pourrez ainsi profiter à deux du coach Jiwok !

Pour en profiter : Activez votre compte avec un pass 12 mois jusqu’au 15 février inclus et une fois la commande effectuée, vous cliquerez sur ce lien et entrez l’adresse email utilisée pour l’activation de votre compte.

Notre équipe validera votre demande et vous recevrez un bon cadeau de la même durée.

Alors les amoureux, Pour profiter de cette offre spéciale, activez rapidement votre compte >>>.

ps: n’oubliez pas, une fois votre compte activé, allez sur cette page et insérez l’adresse email que vous avez utilisée lors de votre commande.

(crédit photo : daveograve )

starstarstarstarstar

31 janvier 2018

course à pied débutant

La pluie est toujours bien présente en ce début d’année ! Mais ce n’est pas une raison de lâcher votre entrainement et votre objectif.

Surtout n’oubliez pas vos résolutions 2018 !

Même si cela peut vous paraître un peu difficile de garder le rythme, ne lâchez pas ! Souvent le premier mois après la nouvelle année, une majorité de personne abandonne leurs résolutions, n’en faites pas parti !

Suivez les conseils de votre coach Jiwok et lisez attentivement les témoignages des Jiwoker de la semaine, un vrai antidote au froid et à la pluie !!!!

Bonne semaine à tous.

Voici donc les témoignages de la semaine :

Vanessa
« Après les excès des fêtes de fin d’année, j’avais envie de me reprendre en main pour 2018. J’ai donc ressorti mon vélo d’appartement et suivi un entrainement Jiwok pour vélo. Au départ, je ne savais pas à quoi m’attendre et maintenant je suis complètement fan. Mes séances Jiwok me font un bien fou et j’apprécie de refaire du sport. Je reprends le contrôle de corps et c’est top ! Bonne année à toute l’équipe ».
(Vanessa suit un programme vélo d’appartement)

Nicolas
« J’ai commencé ma préparation semi depuis 2 semaines, et je suis super content. La voix du coach et la musique m’apporte beaucoup pendant les séances, cela me motive bien et je me sens guidé. Et puis, le petit email de rappel de la séance est parfait pour moi, cela me résume bien la séance ce qui me permet de bien m’organiser pour mon parcours. Encore merci pour vos conseils »
(Nicolas suit un plan semi objectif 1 h 30)

Julia
« -3,4 kg la première semaine! Je pense que c’est grâce au choc de la course à pied et le régime ( je fais WW mais c’est pratiquement équivalent au régime Jiwok) fait à mon corps. Super plan pour ma reprise après 2 mois d’arrêt et un paquet de kilos pris. »
(Julia suit un programme perte de poids en courant)

Aurélie
« J’ai découvert l’année dernière Jiwok et j’en suis à mon troisième entrainement. Actuellement, je suis un plan 10 km pour passer sous la barre des 45 minutes. Certaines séances sont difficiles mais j’arrive toujours à me dépasser grâce aux conseils du coach. Les séances de fractionné sont très bien faîtes, c’est devenu presque un plaisir de les faire avec Jiwok. Encore bravo pour votre service »
(Aurélie suit un plan 10 km objectif 45 minutes)

Myriam
« Jiwok comme courir est devenu mon leitmotiv!!!!je prends tellement de plaisir à courir…et quand je ne cours pas, cela me manque! Je pense continuer sur un autre programme car j’aurai fini celui-ci!!!!! »
(Myriam suit un programme débuter le running)

Et vous, qu’est ce que cela donne votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

manchon de compression chaussette de compression

A quoi servent les vêtements de compression dans le sport ?

Vous avez probablement vu des coureurs portant des chaussettes de compression hautes, manchons de compression, cuissards et collants, et vous vous êtes demandé de quoi il s’agit et si vous devez aussi en acheter, et lesquels pour les porter lors de vos plans d’entrainement running.

Ces vêtements sont basés sur un concept médical validé il y a longtemps: les vêtements de compression, fabriqués avec des tissus très techniques, elastiques et à compression graduée qui moulent les différentes parties du corps, améliorent la circulation sanguine et lymphatique.

Dans le sport, les vêtements de compression sont destinés à améliorer les performances et à accélérer la récupération. Bien qu’il n’y ait pas encore de consensus parmi les experts sur les bénéfices des vêtements de compression, la recherche a montré qu’ils pourraient faire ce que les fabricants disent qu’ils font (Vous me suivez 🙂 )

Plus de performances pour les courreurs

Comment ça marche: La pression des vaisseaux sanguins provoque une dilatation, qui favorise un plus grand flux de sang et d’oxygène dans les muscles compressés et permet l’élimination des toxines. Ainsi, cela augmente la capacité des muscles à produire de l’énergie et permet à celui qui porte ce type de vêtements de courir plus vite.

Est ce que cela fonctionne vraiment ?

Lire la suite »

starstarstarstarstar

30 janvier 2018

bien finir sa première course

Découvrez les 28 meilleurs conseils à connaître avant votre première course

S’inscrire à une première course est à la fois effrayant et excitant.

Pendant votre course que ce soit un 10 km, un semi marathon ou marathon, il peut se passer pas mal de choses négatives : Frottements, douleur, mal au ventre, mamelons ensanglantés….. des petites choses dont le coureur débutant doit faire attention pour le jour de course.

Toutefois, si vous avez les bons réflexes pendant votre préparation de votre course, avant la course et pendant la course alors, vous passerez un super moment, vous franchirez la ligne d’arrivée avec un sentiment extraordinaire d’avoir accompli une belle performance pour vous et votre corps.

Pour vous aider et s’assurer que votre course se passe bien, voici 28 conseils à connaitre avant votre première course.

1 – Le ravitaillement

Le ravitaillement n’est pas un moment simple à gérer lors de sa première course. Tout simplement parce que c’est la première fois que vous voyez un poste de ravitaillement de course à pied. Alors vous avez imaginez que vous seriez sûrement seul en arrivant à la table de ravitaillement et que vous pourrez récupérer votre boisson facilement.

N’oubliez pas que sur certaines courses, vous serez plus de 40 000 coureurs, donc forcément, il y aura du monde.
Ne soyez pas pris dans la panique et le chaos qui existent habituellement autour des quelques premiers volontaires qui distribuent l’eau.
Allez un peu plus loin, ce sera beaucoup moins moins mouvementé et vous pourrez récupérer votre boisson facilement et sans stress.

2- Attention aux jets de gobelets

Dès que vous avez récupéré votre gobelet d’eau, essayez de vous éloigner le plus vite possible et ne restez pas trop prêt des autres coureurs. Vous risquez de vous prendre le reste d’eau de gobelet sur vous….Et ce n’est pas très agréable, surtout si il fait froid.

3 – Apportez vos gels énergétiques

Sur de nombreuses courses, lors du ravitaillement, vous pourrez vous alimenter et même avoir des gels énergétiques. Mais si vous manquez un ravitaillement parce que vous êtes trop concentré sur votre course et votre effort, vous serez bien content d’avoir votre propre gel sur vous.
Surtout, si vous souhaitez vous donner un petit coup de boost sur la fin.

4 – Votre gel n’aime pas le froid

Si votre course se déroule pas temps froid, votre gel risque de geler 🙂
Prenez donc l’habitude de le sortir cinq minutes plus tôt et de le maintenir à l’intérieur de votre gant. il sera ainsi consommable lorsque vous en aurez besoin.

5- Ne mélangez boisson énergétique (Gatorade, Aptonia, Isostar,etc….) et un gel énergétique

Cela fait beaucoup de sucre et peut vous faire mal à votre estomac pendant la course (ce serait dommage). (Notre recette pour une boisson énergétique)
Lire la suite »

starstarstarstarstar

29 janvier 2018

alcool running sport course a pied

Pourquoi l’alcool est mauvais pour le coureur et les sportif ?

Quand je dis « boire ou courir », je parle évidemment d’alcool et non pas d’hydratation pendant après vos séances d’entrainement.

Le sport et l’alcool ne font pas bon ménage lorsqu’il s’agit de pratiquer un entrainement ou une compétition. Bien rares sont ceux qui penseraient à suivre une séance de running (ou de fitness) soûl.

Mais on pense moins au fait que la consommation d’alcool, à table ou de façon plus festive, est mauvaise pour la pratique du sport sur le moyen et long terme. Mais puisqu’il reste bien difficile de se priver d’une bonne bouteille ou d’une occasion de faire la fête, voyons un peu comment se ménager au préparer pour aller courir dans de bonnes conditions.


1-La réhydratation

L’alcool déshydrate, c’est bien connu. Les habitués des soirées vous diront même qu’il faut alterner un verre d’eau ou de soda avec un verre d’alcool. En effet, la déshydratation se fait sentir dès l’absorption d’un alcool supérieur à 4°.

Dès lors, il convient de récupérer de sa déshydratation lors d’une séance de course à pied avant même d’entamer une soirée ou un repas où le vin sera servi.

Ainsi, en remettant son corps d’aplomb, on sentira moins les effets de la déshydratation causée par l’alcool. Il reste aussi conseillé de bien boire de l’eau entre chaque verre d’alcool de façon à limiter en cours de soirée la déshydratation.

2-Le choix des alcools

Même si sans alcool la fête est plus folle, on aime bien boire un verre de temps en temps. Il y a justement quelques petites choses à savoir concernant le choix de ses alcools. En deçà de 4° d’alcool dans le liquide, les effets de la déshydratation ne se font pas sentir.
C’est vrai que le choix se limite au cidre qui est un choix moyen en raison du taux de sucre.

Au delà de ce taux, plus il y a d’alcool, plus la soif se fait sentir. En conséquence, surtout pendant une période de sport intense, il faut se militer aux alcools les moins violents et préférer une bière légère à une bouteille de vin.

3-Le choix de l’abstinence

L’abstinence en terme d’alcool concernant les grands sportifs n’est en rien un secret. Mais elle doit concerner aussi ceux qui se trouvent dans une grosse phase d’entrainement ou qui sont en période de compétition. En effet, l’alcool ralentit le processus de récupération musculaire. Or, en période intensive, cette récupération est primordiale pour être en bonne condition.

L’alcool ne fait donc pas bon ménage avec le sport intense et d’autant plus la course à pied. L’alcool est mauvais aussi pour les tendons qui sont placés d’emblée dans un état pro-inflammatoire. En somme, le moindre petit écart de sollicitation de vos tendons peut entraîner tendinites et blessures à cause de la présence d’alcool.

4- Une consommation responsable

Naturellement, personne n’incite à la consommation d’alcool. Elle est toutefois assez inévitable. Si on sait qu’une période intense de sport ou de running est peu compatible avec l’alcool, il convient donc de programmer ses soirées en fonction de son entrainement.

Si vous savez que vous avez dans l’année, admettons durant les fêtes de fin d’année, une période plus légère en sport, c’est l’occasion de moins culpabiliser sur votre consommation d’une bonne bouteille de vin. Celle ci aura moins d’impact sur votre organisme que de jongler entre aller courir et les soirées entre amis.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories