18 septembre 2017

gateau sport

Recette : Comment réaliser rapidement et facilement un gâteau sportif (gâteau sport)

Comme les Jiwoker sont des gourmands, même les plus sportifs, nous avons décidé de vous donner non pas 1 ni 2 mais 3 recettes de gâteau sport! Et même la recette d’un gâteau sport au chocolat !!!! Miamiam.

Petit rappel : Qu’est ce qu’un gâteau sportif ou aussi appelé gâteau sport?

Un gâteau sport (aussi appelé gâteau énergétique) est un gâteau qui est souvent utilisé avant une course comme le semi-marathon ou le marathon afin de remplacer un repas ou quand la course a lieu à des heures qui ne permettent pas de prendre convenablement un repas. Vous devez manger ce gâteau 2 à 3 h avant votre marathon, semi-marathon ou trail.

Ce gâteau sport est un sorte de concentré d’énergétique qui vous donnera une ration complète pour l’effort.

Avec ce gâteau vous donnerez à votre corps une réserve de glucides qui vous aidera pendant votre épreuve à maintenir votre allure et à éviter, pendant le marathon, le mur des 35 km.

Dans nos recettes, nous utilisons le miel d’acacia parce qu’il est celui qui contient le plus de fructose, qui est un sucre “lent” utile pendant votre course.
Par ailleurs, nous utilisons également le bicarbonate de soude, que vous pouvez trouver en hyper ou en pharmacie, facilite la digestion et rend le gâteau léger.

1- Première recette d’un gâteau sport :

– 250 g de farine blanche
– 250 g de miel d’acacia (le plus riche en fructose)
– 1/4 de litre de lait écrémé (si possible sans lactose)
– 1 cuiller à café de poudre d’anis
– 1 cuiller à café de cannelle en poudre
– 50 g d’écorces d’orange confites
– 100 g ou plus de raisin secs
– 1 jus d’orange
– 1 cuiller à café de bicarbonate de soude
– 1 sachet de levure chimique

– Mélanger le lait tiède avec le miel jusqu’à obtenir une pâte homogène.
– Ajouter la farine, les épices, oranges, les raisins secs, jus d’orange, bicarbonate de soude et levure.
– Mélanger le tout pour obtenir une pâte onctueuse
– Verser la préparation dans un moule à cake légèrement huilé et mettre au four (Th 6) pendant 1 heure environ
Lire la suite »


13 septembre 2017

débuter running course à pied débutant jogging

J’ai perdu presque 7 kilos

Nous sommes mi-septembre et vous avez encore vos bonnes résolutions en tête !

le sport est souvent une de ces résolutions. Alors pour vous aider à garder le cap et ne pas lâcher vos résolutions, voici les témoignages de la semaine qui devraient vous aider.

Bonne lecture :

Katia
« J’ai fait l’entrainement pour perdre du poids niveau débutant : quasi 7 kgs de perdu en 3 mois.
Ravie et toujours aussi motivée par la méthode, j’ai attaqué celui niveau intermédiaire qui est un bon prolongement du précédent. »
(Katia a suivi un programme perte de poids en running)

Thomas
« J’ai profité des vacances d’été pour travailler ma vma avant d’attaquer mon objectif de fin d’année : le marathon de new-york ! J’ai donc suivi le programme courir plus vite et je suis super content du résultat.
Malgré les fortes chaleurs de cet été (j’ai bien suivi les conseils du coach Jiwok sur l’hydratation), les séances de fractionnés se sont bien passés. Je sens que je suis plus à l’aise en courant plus vite. J’ai maintenant hâte d’attaquer ma préparation marathon avec comme objectif 3 h 30. Encore merci Jiwok »
(Thomas a suivi un programme courir plus vite (améliorer sa vma) et va attaquer un plan marathon 3 h 30)

Pascal
« Après 7 mois d’elliptique ,je suis beaucoup mieux ,tension en baisse rythme cardiaque en baisse moins angoissé ,une bonne suée et me voila au top
Un grand merci a mon coach qui m’encourage en musique. Merci au staff Jiwok »
(Pascal suit un programme elliptique pour évacuer le stress)

Sabrina
« Bonjour,
Après avoir fini en juin le programme courir 20 km en 2h, j ai fait en juillet des sorties moins longues ( ainsi qu une semaine de randonnee en montagne).
J ai commence lundi le programme finir un semi en 2h.
Merci à vous encore de ce super site, grâce à vous il y a toujours une paire de basket dans mon coffre. »
(Sabrina a suivi un plan 20 km objectif 2 heures et maintenant un plan semi)

Isabelle
« Mega fière de cette séance : mes premières 30 minutes non stop depuis…. des lustres 🙂 »
(Isabelle suit un programme débuter le running)

Grégoire
« Depuis mon retour de vacances, je me suis re-motivé pour suivre vos entraînements vélo d’appartement : cela me fait un bien fou ! C’est les résolutions de la rentrée, j’espère que je vais les tenir. En tout cas, je n’ai jamais fait autant de sport et je me sens tellement mieux dans mon corps et dans ma tête.
J’attaque la rentrée super motivé et heureux ! »
(Grégoire suit un entrainement vélo d’appartement)

Et vous ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


semi-marathon-entrainement.jpg
(crédit photo : andronicusmax’s )

L’endorphine: l’hormone du bonheur pour le coureur et le sportif

La semaine dernière, je vous avez présenté notre belle infographie qui illustrait les 10 biens faits de la course à pied sur votre corps.

J’espère que cela vous a convaincu de mettre (ou remettre) vos baskets et d’aller courir.

Si ce n’est pas encore le cas, voici de nouveaux arguments qui devraient vous aider à vous décider à franchir le pas.

En effet, le running est, en plus d’être une vrai source de bonheur pour votre corps, une joie pour votre cerveau.

Mais c’est également le cas de tous les sports d’endurance.

Vous courez ? vous pratiquez du vélo d’intérieur ? vélo elliptique ? Vous nagez ? et vous êtes heureux après l’effort ? c’est grâce à votre cerveau 🙂 .

En effet, votre cerveau libère des endorphines pendant et après l’exercice physique.

Cette morphine endogène (produite par l’organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées. (oui oui, vous vous droguez au sport)

Une fois sécrétée, elle se disperse dans le système nerveux central, les tissus de l’organisme et le sang.

La quantité d’endorphines augmente pendant l’exercice et atteint cinq fois les valeurs de repos, 30 à 45 minutes après l’arrêt de l’effort.
Lire la suite »


06 septembre 2017

running perte poids marathon
(Crédit photo : Nathan Rupert )

De la perte de poids au marathon

Cette semaine j’ai encore reçu de très beaux témoignages. Et surtout, celui de Serge, qui a débuté le running en 2016 pour perdre du poids et en octobre 2017 va courir son premier marathon !

Bravo à lui et évidement bravo à tous les Jiwokers qui se sont dépassés cette semaine !

Alors gardez en tête vos résolutions de la rentrée, lisez les témoignages de la semaine et Go !!!!

Serge
« Bonjour,
je tenais à remercier toute l’équipe de JIWOK pour leurs conseils.
Le 1 janvier 2016 je pesais 97.5 kilos, le 05 septembre 2017 ,je pèse encore 80 kilos pour 1 m 77 mais j’ai couru mon premier semi marathon à Dijon en 1h54 et 29 secondes avec une petite douleurs en dessous des cotes à partir du 16 eme kilomètre (il faut que je pense a travailler un peu plus ma sangle abdominale), ce qui ma fait baisser un peu ma moyenne.

Je m’attaque maintenant au marathon de Lyon. Je vous remercie encore pour vos programmes et votre aide. Cordialement »
(Serge a suivi de nombreux programmes Jiwok, dont le programme perte de poids running, le programme semi marathon objectif 2 h et maintenant un plan marathon)

Isabelle
« Séance 6, dur dur les 60 minutes, heureusement que le coach m’encourageait 🙂 Et fière d’y être arrivée !! »
(Isabelle suit un entrainement débuter le running)

Gisèle
« Plus que 3 séances et cet entrainement se termine. Vivement le prochain. J’envisage courir 1 h 3 séances par semaine. Je retrouve enfin cette forme qui me faisait défaut.
De même à chaque fin de séance, ma pensée est déjà vers la prochaine. Le TOP ! Merci JIWOK. »
(Gisèle suit un programme courir 30 minutes)

Vincent
« Pour la rentrée, je me suis inscrit à un club de fitness et je suis un programme de vélo d’intérieur, et c’est top. Je me sens accompagné et surtout les séances changent tout le temps.
Je ne me lasse pas et la voix du coach est toujours là pour me donner la motivation quand il faut avec la musique.
Je pense que je vais enchaîner avec un entrainement tapis de course. Merci Jiwok »
(Vincent suit un programme d’entrainement vélo d’intérieur puis il suivra un entrainement tapis de course)

Ludmilla
Je viens de faire la 1ere scèance. Un régal pour quelqu’un comme moi qui à besoin d’un coach pour se motiver. L’application sur le tel est vraiment bien.
(Ludmilla suit un programme perte de poids en courant)

Rachel
« Top et merci de m’aider à me remettre à la nage sans soucis »
(Rachel suit un programme de natation pour brûler des calories)

Virginie
« Trop contente d’avoir commencer mon entrainement Jiwok à la fin du mois d’août, j’ai déjà perdu 2 kilos et je me sens en pleine forme.
Le sport est enfin devenu quelque chose qui me plait grâce à vous. Dès que je finis une séance, je pense à la suivant, c’est grave docteur ??? Encore merci pour vos conseils »
(Virginie suit un programme perte du poids en courant)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?


04 septembre 2017

drogué runner course

Pour démarrer la rentrée, voici un article humoristique sur les accro au running.

Courir, encore, toujours. Dès les premières séances de course à pied, on commence à y prendre goût et on ne peut quasiment plus s’en passer. Il y en a même qui y sont accro comme de nombreux Jiwoker !

Pour savoir si tu fais partie de ses inconditionnels du running, ci-dessous 50 signes qui ne trompent pas.

1- Tu aimes l’odeur de la sueur. Tu trouves même que rien n’est plus envoûtant que ton odeur corporelle après une séance de running.

2- Tu es membre de plusieurs groupes de runners sur les principaux réseaux sociaux.

3- Ton réveil est activé 7 jours sur 7, à l’aurore, pour t’indiquer que c’est l’heure de ta séance matinale.

4- Il n’y a que des musiques pour courir dans tes playlists.

5- Tu es abonné à divers magazines de course à pied.

6- Qu’il vente ou qu’il neige, par tous les temps, courir est sacré pour toi et tu ne sautes jamais une séance.

7- Les équipements de running occupent une très grande partie de ta garde-robe.

8- Ton smartphone est équipé de plusieurs applications pour running (dont celle de Jiwok), pour le suivi des performances ainsi que le suivi de tes rythmes cardiaques, etc.

9- Tu te mets à connaitre tout le jargon du running (Vma, Fcm, PPG).

10- Tu prends soin plus de tes baskets que de tes chaussures de ville.

11- Tu connais par coeur la distance entre ta maison et chaque point stratégique aux alentours (boulangerie, café, parc, pharmacie, etc.).

12- Tu ne comprends pas pourquoi tes amis se plaignent quand ils ont à monter quelques marches.

13- Tu te promènes fièrement avec de la boue et de la sueur récoltées après un Trail.

14- Tu te mets à chronométrer chacun de tes déplacements ! Et même ceux de tes proches !!

15- Un jour off est pour toi la pire journée à passer.

16- Tu en connais autant sur les muscles, les blessures musculaires que ton propre médecin.

17- Dès que l’occasion se présente, tu te mets à raconter tes performances, voire même montrer à qui veut le voir ta collection de coupes et de médailles.

18- Tu es super content d’avoir gagné quelques secondes par rapport à ta course de la veille.

19- Tu te mets à suivre chaque événement sportif (10 000m et marathon notamment) minute par minute alors que les autres veulent zapper.

20- Tu sais te retenir pour ne pas gaspiller une seule seconde. Quelques fois même, tu te fais dessus !

21- Au boulot, on te demande sans cesse tu étais arrivé combientième au dernier marathon.

22- Tu te mets à hurler quand on te dis que tu pratiques la course à pied. Pour toi, c’est du running ! Rien à voir !

23- Tu baves à chaque sortie d’un nouveau modèle de baskets.

24- Ton régime alimentaire est très strict.

25- Ce que tu remarques en premier chez un joggeuse sont ses chaussures !!
Lire la suite »


29 août 2017

guerir entorse cheville

Comment soigner son entorse de la cheville ?

Votre cheville s’est tordue lors de votre entrainement course à pied, d’un marathon ou tout simplement en descendant les marches du métro ?

Pas de panique ! Votre ostéopathe Jiwok vous donne toutes les infos et la marche à suivre pour gérer au mieux cet épisode douloureux.

Tout d’abord, dans l’urgence :

1. Arrêter immédiatement l’activité en cours.

2. Glacer la zone en mettant son pied dans une bassine d’eau avec des glaçons (5 fois par jour pendant 20 minutes).

3. Comprimer la cheville en réalisant un bandage compressif, sinon mettre des chaussettes de contention afin d’éviter l’accumulation d’œdème. Cette

étape va dépendre de la gravité de l’entorse, demandez donc conseil à votre médecin.

4. Dormir le pied légèrement surélevé mais attention à ne pas rester toute la journée allongé ! Restez le maximum actif pour faciliter la réduction de

l’œdème et pour permettre une bonne cicatrisation.

5. Eviter le chaud sur la zone et tout traitement anticoagulant.

Qu’est ce qu’une entorse ?

Il faut savoir que c’est une des pathologies traumatiques les plus fréquentes chez le coureur, et elles sont vraisemblablement les moins bien soignées.

Pour simplifier, on la définie comme un traumatisme de l’articulation lors d’un mouvement forcé. Cela est à l’origine d’un étirement (entorse bénigne) ou d’un

déchirement (entorse grave) des ligaments de la cheville.

Notons qu’à l’extérieur de la cheville (en latéral), il y 3 principaux faisceaux ligamentaires, les plus fréquemment lésés lorsque la cheville se tourne

brusquement vers l’intérieur. A l’intérieur (en médial), il y a un complexe ligamentaire beaucoup plus épais et donc plus résistant.

Il existe 3 stades d’une entorse (de la moins grave à la plus grave) et l’ostéopathe devra éliminer par l’examen clinique le stade 3 et ainsi référer son patient pour des examens complémentaires (IRM, radios). L’ostéopathe agit donc immédiatement sur les stades 1 et 2 grâce à différentes techniques.

Les différents buts de votre ostéopathe face à une entorse :
Lire la suite »


28 août 2017

Les nombreux bienfaits de la course à pied sur le corps et la santé

Joli dessin, non ? (Cliquez dessus pour l’agrandir)

C’est la rentrée ! Et qui dit « rentrée », dit « bonnes résolutions » ! Donc pour vous aidez à tenir vos bonnes résolutions concernant le running, nous vous avons fait ce beau dessin (vous vous reprendre ce dessin sur votre site ou blog en faisant un copier-coller du code html en dessous de l’article) qui vous présente les 10 effets positifs de la course à pied sur votre corps.

Voici donc 10 bonnes raisons de débuter le running !

Renforcement physique

Renforcer le bas de son corps, ses muscles, ses tendons et ses ligaments peut réduire considérablement les effets quotidiens de la fatigue et du vieillissement. Développer sa force physique aide aussi à prévenir de futures blessures musculaires et osseuses en raison de l’acquisition d’une plus grande stabilité. (Metzler, 2008).

Perte de poids

Gagner du muscle vous aide à perdre du poids puisé dans le capital graisseux. La migration de la masse excédentaire de graisse du haut vers le bas permet de la décomposer en fractions plus gérables pour le corps et dont il est plus facile pour lui de se débarrasser. Courir contribue également au resserrement de la peau à mesure que l’on perd du poids. Perdre du poids permet de réduire considérablement le risque de crise cardiaque et d’autres maladies que le poids excédentaire peut causer. (Rail, 2011). (Ce ne sont pas les Jiwoker qui vous diront le contraire)

Santé cardiaque

Courir aide à se construire des muscles cardiaques en bonne santé et à augmenter la quantité de sang que le cœur peut pomper. Courir de façon régulière et raisonnable pour la santé contribue également à réduire le risque d’attaque cardiaque et augmente la quantité de sang que le cœur peut pomper sans s’épuiser. Un cœur en bonne santé peut augmenter la durée et la qualité de la vie. (Dr Henderson, MD, 2012).

La course à pied aide à prévenir l’hypertension artérielle

Des artères saines seules ne peuvent pas prévenir l’hypertension artérielle. Cependant, des artères « mises au travail » le peuvent. Lorsque vous courez, vos artères se dilatent et se contractent plus que d’habitude. Cela leur permet de rester tout aussi en forme que le reste de votre corps. Les artères gardent ainsi leur élasticité et votre pression artérielle reste saine. Cela réduit ainsi le risque de crise cardiaque et d’AVC. (Havashi, Kobayashi, Takahashi, Suzuki, Nakagawa & Kimotro, 2000).
Lire la suite »

Afficher cette image sur votre site ou blog (Copier le code ci-dessous):


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories