alimentation moins grasse
Top 15 des conseils pour manger moins gras

Si le gras est un élément indispensable de notre alimentation, sa consommation quotidienne doit pourtant se faire avec parcimonie. En effet, un excès de gras peut entraîner, en plus du surpoids, des troubles cardio-vasculaires et avoir ainsi des conséquences sur la santé.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise d’ailleurs de limiter la consommation de matières grasses, dès le plus jeunes âge, afin de préserver sa santé et d’adopter une bonne hygiène alimentaire.

S’il peut paraître difficile de limiter les graisses dans son alimentation, voici 15 conseils qui ne pourront que vous aider dans votre rééquilibration alimentaire. pendant votre entrainement Jiwok de perte de poids.

Ciblez les produits gras qui composent votre alimentation.

1. Vérifiez que les aliments que vous ingérez ne contiennent pas de matières grasses en excès. Pour cela, penchez-vous sur leurs étiquettes et notamment sur leur teneur en lipides, le but étant de choisir des aliments dont le taux de lipides est faible.

2. Si certains de vos produits alimentaire n’ont pas d’étiquettes vous permettant de vérifier la teneur en lipides, utilisez du papier absorbant comme test ultime. Pour cela, posez une petite quantité de cet aliment sur le morceau de papier: si celui-ci perd sa coloration jusqu’à devenir transparent, c’est qu’il est saturé en graisses et donc à éviter autant que possible.

Limitez certains aliments de votre alimentation

3. Limitez les graisses saturées, autrement dit les aliments les plus gras, dont la consommation excessive entraînent du mauvais cholestérol. Parmi ces graisses, citons le beurre, les sauces riches en matières grasses, la charcuterie, les huiles ou encore la plupart des fromages.

4. Evitez les repas sur le pouce, particulièrement les tartines et les sandwichs. Ce type de repas tend le consommateur à se tourner vers des produits riches en graisses telles que le beurre, les rillettes et les pâtés, le fromage ou encore la pâte à tartiner.

5.Limitez la consommation de plats industriels, souvent saturés en lipides et en sel afin de donner du goût à des préparations de base assez « fades ». Vérifiez ainsi la teneur en lipides de vos plats préparés et optez pour ceux qui contiennent moins de 10 grammes de lipides par portions de 100 grammes.

Misez sur des produits sains et pauvres en graisses

alimentation lègére
6. Tournez-vous vers les viandes et charcuteries maigres, telles que la viande de grison, la volaille, le lapin, le boeuf à braiser. Pour le poulet, mieux vaut le consommer sans sa peau qui, même lorsqu’elle est rôtie, reste très grasse.

7. Optez pour des poissons maigres en évitant autant que faire se peut les poissons riches en acides gras comme le saumon, le thon ou encore les sardines.

8. Accompagnez vos plats de légumes, pouvant être consommés à volonté! Ces éléments de votre alimentation sont des clés d’une alimentation équilibré, d’autant plus si vous ne faites que les assaisonner avec quelques épices et du sel.

9. Pour ce qui est des laitages, préférez-les demi écrémés que conçus avec du lait entier. Ces aliments sont ainsi moins riches en acides gras tout en conservant leur teneur en calcium et en protéines, donc sont des plus sains pour votre santé. Inutile ainsi de limiter votre consommation de laitages si vous privilégiez les produits demi-écrémés.

Adaptez votre consommation quotidienne

10. Lors de vos repas quotidiens, adoptez de nouveau réflexes en allégeant vos recettes habituelles. Par exemple, remplacez vos fromages favoris par du fromage de chèvre ou encore de la mozzarella, bien moins riches en acides gras. Pour vos desserts et vos sauces, ayez le réflexe de remplacer la crème fraîche par du fromage blanc 0% ou encore par du yaourt nature. Enfin, lors de vos cuisson, remplacez dès que possible l’huile par des bouillons agrémentés d’épices pour donner du goût sans miser sur les graisses.

11. Ayez la main lourde sur les épices! Si beaucoup de personnes ont tendance à se tourner vers le beurre ou certaines huiles pour parfumer leurs plats, sachez que les épices ont ce double avantage de parfumer tout en étant bonnes pour votre santé. Misez par exemple sur le paprika pour donner du goût à vos plat tout en faisant le plein de vitamines C. Nombre d’épices jouent un rôle primordial sur le métabolisme, aidant à éliminer les graisses.

conseils pour manger moins gras

12. Ne vous laissez pas tenter au restaurant. Si les sorties au restaurant sont souvent synonymes de »repas joker », tâchez de garder vos bonnes habitudes et de ne pas trop faire d’écarts. Misez alors sur une salade, en plat ou au moins en accompagnement plutôt que des frites très grasses. Choisissez tant que possible des plats riches en légumes, avec des cuissons légères. Pour ce qui est des sauces, privilégiez les plats dont la sauce vous est servie à part, afin de pouvoir en limiter la consommation.

Adoptez des modes de cuisson sains

13. Pour la cuisson de vos viandes et de vos poissons, optez pour le grill ou le barbecue, lorsque la saison le permet, pour une cuisson permettant d’éliminer le surplus de graisse de vos aliments. Attention toutefois à ne pas surcuire vos aliments, les parties carbonisées étant nocives pour votre santé car cancérigènes. Le four n’est pas en reste puisqu’il permet une cuisson sans graisses ajoutée pour vos viandes. Pour le poisson, optez pour la cuisson en papillotes agrémentées d’épices.

14. Pour vos légumes, mais également pour certains poissons, choisissez la cuisson à la vapeur ou à l’eau. Celles-ci offrent une cuisson sans graisse et sans risque de perdre les bienfaits de vos aliments (vitamines, oligo-éléments). Pour éviter que vos aliments ne soient sans goûts, n’hésitez pas à y ajouter des épices et aromates en tous genres (ail, herbes de Provence, basilic, etc.).

15. Terminées les cuissons en poêles baignant dans le beurre ou l’huile! Misez sur des poêles anti-adhésives ou des poêles en pierre qui évitent aux aliments d’accrocher aux parois et ne nécessitent plus l’ajout de matières grasses pour vos cuissons. Pour les connaisseurs, tournez-vous vers le wok qui, grâce à son importante contenance et sa forme évasé, permet des cuissons lentes, sans risque de voir vos aliments coller et trop cuire.

Avec ces 15 conseils, votre alimentation devrait être plus saine et votre perte de poids pendant votre entrainement Jiwok plus efficace.

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: