tendinite
(crédit photo : Jashir )

Et Hop ! voici le premier article de notre médecin du sport et mésothérapeuthe attaché à l’INSEP, Dr Charles Aisenberg concernant les tendinites.
Il fait suite à une demande d’un Jiwokeur.

Bonne lecture :

Les tendinites …. vaste programme !

je vous propose déjà quelques généralités pouvant s’appliquer à quasiment tous les cas :

le tendon est la pièce intermédiaire entre le muscle et l’os. Composé schématiquement de 3 parties : la jonction myo-tendineuse; le corps du tendon et l’enthèse (point d’ancrage sur l’os). Les 3 parties peuvent être à l’origine du problème. Autre élément important à citer : la bourse séreuse sur laquelle glisse le tendon en action (genre de coussin amortisseur) et qui peux aussi être lésé.

La tendinite ou inflammation du tendon est dûe à une sollicitation anormale du tendon que cela soit par son intensité lors de l’effort ou par la durée excessive de l’exercice.

le seul responsable de la tendinite est donc … le sportif !!! Plusieurs sources au problème :

– le sportif « IKEA » qui n’a pas fait de sport depuis plusieurs années voire décennies et qui décide de monter 32 armoires dans le WE et que l’on voit le Lundi matin au cabinet avec une épicondylite (tennis-elbow) du tonnerre. Entendez par là le sédentaire de 40 ans qui n’a pas fait de sport depuis le lycée et qui se met à courir tous les jours pour perdre son surpoids en 15 jours. (Il aurait du suivre les conseils son coach Jiwok )

– le sportif « Décathlon » qui à l’habitude d’une activité régulière mais qui décide d’intensifier son entrainement en vue d’une compétition ou de s’essayer à un nouveau sport.

Dans tous les cas on retrouve systématiquement un ou plusieurs des points suivants :

* insuffisance d’échauffement avant ou d’étirement après l’entrainement.
* HYDRATATION insuffisante avant, pendant (obligatoire si l’effort dépasse 40 mn) et après l’effort.
* geste technique inadapté.
* sur-sollicitation du tendon avec périodes de repos trop courtes.
* défaut de matériel : raquette ou chaussures inadaptées, semelles usées, changement de surface de course, …

Ces différents facteurs seront à l’origine d’une sur-sollicitation ou d’un frottement responsables de la tendinite.

Cliniquement nous allons retrouver progressivement :

Une douleur localisée apparaissant en milieu de séance, disparaissant à l’effort et réapparaissant à froid, le soir et puis surtout le lendemain matin avec un temp de « déverrouillage » nécessaire pour un retour à la normale et absence de douleur dans la journée.

Puis, la douleur apparait de plus en plus tôt lors de l’exercice et dure plus longtemps, réapparait plus vite à froid et la pèriode de déverouillage matinale s’allonge.

Si l’on poursuit les exercices sans rien changer, la douleur impose l’arret du sport plus ou moins rapidement et peut devenir permanente dans la journée voire insomniante.

Le stade ultime étant la rupture tendineuse.

Quant aux traitements :

Le repos sportif et les anti inflammatoires per os (avalés) ne sont PAS le traitement des tendinites !!!!

Le traitement repose sur la compréhension du problème et son élimination, sinon les mêmes causes entrainant les mêmes conséquences, vous n’en sortirez pas !

Le meilleur traitement est la PREVENTION de la tendinite :

– temps d’échauffement suffisant et étirements en fin de séances.
– l’hydratation !!! En cas de déshydratation de l’organisme, le tendon est un des premiers organes à être atteins, il devient donc rapidement moins élastiques et est source d’ennuis).
– matériel adapté à votre sport, à votre morphologie et à votre geste sportif. Vous ne pouvez (ne devez) pas courir 3 heures par semaine sans avoir des semelles orthopédiques adaptées à votre pied et à votre pas !

Si la tendinite est installée :

* revoir le paragraphe ci-dessus et chercher l’erreur ou les erreurs.
* lever le pied sur l’entrainement. Surtout sur le geste spécifique à l’origine de la tendinite (geste assez limité et fortement répétitif chez le coureur :)…)
* traiter la tendinite :
– sur le moment glacer et boire.
– l’adaptation du matériel (semelles !).
– le kiné pour des ultra-sons, des massages spécifiques (MTP) ou des ondes de choc et pour la rééducation du geste sportif si nécessaire.
– la mésothérapie (qui donnera lieu à un article spécifique plus tard car la méso est au sportif ce que le radeau est au naufragé :)).

Voilà, en espérant avoir pu déjà répondre à quelques une de vos interrogations. Et vous avez bien retenu le message principal de cette présentation : BUVEZ (de l’eau principalement !) pendant l’effort d’endurance.

A plus. »

Voila vous savez tout sur les tendinites ! Cela vous évitera de « rater » vos séances Jiwok 🙂

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: