courir

Retrouvez une sélection d’articles sur la course à pied. Des avis et conseils pour bien courir, se reposer, ce qu’il faut manger et boire.

02 janvier 2018

mikebaird

Découvrez 3 des compléments alimentaires (assez méconnus) anti-fatigue pour le sportif

votre entrainement Jiwok et que vous pourrez acheter dans des magasins bio :

1- La spiruline

La spiruline est un complément alimentaire sportif essentiel pour son apport en fer et en protéines notamment sur le plan de l’oxygénation des muscles.

La spiruline est un aliment naturel non raffiné et un allié de premier choix dans la recherche d’une condition physique optimale.

Par son apport en fer et en beta-carotène, elle est un complément alimentaire majeur pour les sportifs notamment pour prévenir et traiter les anémies ainsi que les risques de surentraînement.

Consommer de la spiruline permet de:

Augmenter l’endurance

Améliorer sa résistance

Éviter les carences alimentaires

Garder ou retrouver la vitalité
Lire la suite »


19 décembre 2017

conseils-courir-en-hiver

Comment rester en forme en hiver ?

Arnaud a laissé un long commentaire sur l’article « Garder une activité physique pendant l’hiver » .

Il me semblait intéressant de le partager avec tous les Jiwokers.

Par ailleurs, si vous aussi vous avez vos conseils n’hésitez pas !

Bonne lecture :

« Bonjour,

Mes “conseils” perso pour garder la forme en hiver :

1- S’inscrire dans une salle de gym. Pourquoi : accès à du matériel de qualité (velos, tapis de course, machine musculation), coaching sportif, moins de risque de blessure, aspect motivant de l’abonnement pré-payé > si on n’en profite pas on “perd” sa mise… de manière générale j’ai un abonnement toute l’année, ce qui me permet de combiner des séances rapides sur tapis de course avec mes séances de musculation.

2- Jeter un oeil au programme des “cross” qui se déroulent souvent en automne-hiver. Garder un objectif compétition est aussi une manière de rester motivé.
Lire la suite »


04 décembre 2017

recuperation


Respecter les jours de repos pendant son entrainement

Je vois souvent des messages, commentaires sur les entrainements Jiwok (surtout les entrainements pour débuter la course à pied ou perte de poids) où des Jiwokers se sentent bien après une séance, et dans l’euphorie, désirent refaire une séance très rapidement sans respecter le nombre de séance par semaine préconisé par les coachs Jiwok.

Il faut savoir que la récupération après un entraînement est presque aussi importante que les séances d’effort.

Lors d’un effort physique le corps subit une profonde perturbation de son équilibre interne : Modifications des fibres musculaires, adaptation cardiovasculaire, bouleversement de l’équilibre ionique et de la composition sanguine, production de chaleur et déshydratation, accumulation d’acide lactique, dette d’O2, changement hormonaux, etc.…

Le tout déclenche un phénomène normal de fatigue. Une période de récupération s’avère donc nécessaire pour pouvoir restaurer l’équilibre.
Lire la suite »


24 novembre 2017

courir-en-hiver

Comment rester motiver pendant l’hiver pour continuer à courir et faire du sport

L’hiver arrive et votre motivation est au plus bas.

Il fait froid, la nuit arrive plus vite, vous êtes un peu fatigué….Vous êtes donc moins motivé pour courir.

Pourtant en hiver, il est important de continuer à garder une activité physique minimum sinon très rapidement votre niveau acquis si chèrement va vite retomber, et ce serait dommage d’avoir effectuer tant d’efforts durant ces derniers mois pour repartir en arrière.

Si le froid et la nuit sont vraiment des obstacles, vous pouvez garder une activité physique en intérieur en investissant d’un vélo d’intérieur, elliptique, tapis de course, tapis de marche ou rameur (ou dans un forfait 3 mois dans une salle de fitness) et suivre un entrainement Jiwok bien au chaud.

Pour tous les cyclistes, vous pouvez utiliser les entrainements vélo d’intérieur, pour vos séances de Home trainer, qui vous permettront pendant l’hiver de garder votre niveau (voir ce témoignage par exemple).

Si vous vous êtes déjà inscrit à une course comme le Marathon de Paris ou le Semi de Paris par exemple, il est important de garder un minimum d’activité et de rester à niveau avant d’attaquer votre entrainement pour l’épreuve. En effet, il n’est pas conseillé de couper pendant l’hiver et de reprendre au moment de l’entrainement pour l’épreuve.
Sinon l’entrainement risque d’être assez difficile pour vous.

Comme les premières courses en France ne sont pas avant le mois de Mars, les entraînements semi , marathon ou 10 km s’étalant sur 6 à 12 semaines, vous ne pouvez pas les commencer maintenant.

C’est pourquoi, vous pouvez suivre des entraînements légers Jiwok, de préparation à une future course, qui vous permettront de rester à niveau pendant l’hiver et d’être prêt physiquement lors du démarrage de votre entrainement.

Enfin, Jiwok a été conçu (aussi) pour vous aider dans les moments difficiles car avec la musique et la voix du coach, vous êtes moins seul, vous êtes encouragé et motivé.

Si vous avez toujours un manque de motivation, je vous invite à lire les témoignages des Jiwokers ici qui vous aideront à trouver la flamme pour continuer à pratiquer.

Bon courage à tous.

(crédit photo : Carl_C )


13 septembre 2017

semi-marathon-entrainement.jpg
(crédit photo : andronicusmax’s )

L’endorphine: l’hormone du bonheur pour le coureur et le sportif

La semaine dernière, je vous avez présenté notre belle infographie qui illustrait les 10 biens faits de la course à pied sur votre corps.

J’espère que cela vous a convaincu de mettre (ou remettre) vos baskets et d’aller courir.

Si ce n’est pas encore le cas, voici de nouveaux arguments qui devraient vous aider à vous décider à franchir le pas.

En effet, le running est, en plus d’être une vrai source de bonheur pour votre corps, une joie pour votre cerveau.

Mais c’est également le cas de tous les sports d’endurance.

Vous courez ? vous pratiquez du vélo d’intérieur ? vélo elliptique ? Vous nagez ? et vous êtes heureux après l’effort ? c’est grâce à votre cerveau 🙂 .

En effet, votre cerveau libère des endorphines pendant et après l’exercice physique.

Cette morphine endogène (produite par l’organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées. (oui oui, vous vous droguez au sport)

Une fois sécrétée, elle se disperse dans le système nerveux central, les tissus de l’organisme et le sang.

La quantité d’endorphines augmente pendant l’exercice et atteint cinq fois les valeurs de repos, 30 à 45 minutes après l’arrêt de l’effort.
Lire la suite »


19 juin 2017

améliorer performance courir running course à pied
(crédit photo : Sangudo)

Pourquoi je stagne en running ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais effectué un petit rappel :

La course à pied possède de très nombreuses vertus tant sur le plan physique que sur le plan cardiaque. En effet, courir fait appel non seulement aux muscles des jambes mais aussi aux fessiers, aux abdominaux et aux bras grâce à leurs mouvements de balancier. Courir est bénéfique au système cardiovasculaire car il augmente les capacités respiratoires du coureur ce qui entraîne une amélioration du souffle et des échanges gazeux entre le sang et les poumons.

Beaucoup de personnes aiment courir simplement pour le plaisir de pratiquer une activité sportive qui leur permet de brûler des calories et de se muscler . Cette activité physique, mais elle n’est pas la seule, permet de secréter des endorphines dans le cerveau. L’endorphine étant l’une des hormones du bien-être, cela explique pourquoi on se sent aussi bien après avoir couru et s’être dépensé.

D’autres coureurs, en revanche pratiquent la course à pied pour le dépassement de soi, la performance et l’envie toujours plus grande de se dépasser. Mais, il arrive qu’à un moment donné la performance stagne. C’est en général le signe que l‘entrainement suivi ne correspond plus au coureur et qu’il va falloir y remédier en apportant quelques changements opportuns.

Pour quelles raisons les performances stagnent-elles ?

Lire la suite »


courir quand il fait chaud été

Mes 11 conseils pour courir quand il fait chaud (courir en été)

Les fortes températures arrivent, il commence à faire très chaud dans certaines régions de France.

Par ailleurs, si partez en vacances (ce que je vous souhaite) dans un pays où le soleil tape fort, vous devez prendre en compte cette chaleur et ne pas faire n’importe quoi.

Il est donc très important de suivre certaines règles de base lorsque vous effectuez vos séances course à pied ou de trail pendant les fortes chaleurs.

Les coureurs débutants et expérimentés ont souvent tendance à sous estimer la chaleur et le soleil.

Quand la température ambiante est élevée, le corps a des difficultés à éliminer le trop-plein de chaleur produit pendant vos entrainements.

Voici 11 conseils pratiques pour courir en été et quand il fait chaud en gardant du plaisir !

1- Adaptez  l’horaire de vos sorties de course : afin d’éviter les grandes chaleurs de la journée, essayer de courir en début de matinée ou en fin de journée.

2- Recherchez des endroits à l’ombre.

3- Evitez les vêtements trop serrés, trop chauds ou non respirant. La tenue du coureur doit être adaptée afin de faciliter l’évacuation de la chaleur et favoriser l’évaporation de la chaleur.

4- Humidifiez vos vêtements à chaque pause pour permettre une meilleure évacuation de la chaleur.

5- Adaptez votre échauffement : la durée de l’échauffement est plus longue en hiver qu’en été. Il faut néanmoins se méfier des fausses sensations d’échauffement par temps chaud.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories