courir

Retrouvez une sélection d’articles sur la course à pied. Des avis et conseils pour bien courir, se reposer, ce qu’il faut manger et boire.

02 juillet 2019

permiere_aide

Coureur, Pensez à la trousse de premier soin.

Il est important de vous constituer une trousse de pharmacie que vous emporterez dans votre sac lors d’une course (marathon, semi, 10 km, 20 km) , trail ou de vos entrainements Jiwok (si vous courez loin de chez vous).

Les principaux ennuis riment avec soleil, chaleur, entraînement insuffisant ou équipement inadapté.

Votre trousse médicale comprendra (que vous pouvez laisser dans votre voiture par exemple) :

Un antidouleur en comprimé ou en poudre : le paracétamol dosé à 500 mg ou 1 g,

Des pansements pour les petites plaies au niveau des pieds ou des membres en cas de chute,

Un antiseptique en spray pour la désinfection de ces petites plaies,

Une bande de contention utilisable en cas de lésion musculaire de type élongation, ou de lésion articulaire type entorse bénigne de la cheville,

Une poche froide à la fois utilisable en cas de « coup de chaleur », en cas de contusion musculaire, articulaire ou de sensibilité tendineuse anormale,

Un tube ou un flacon de crème solaire à haut pouvoir protecteur à appliquer sur les zones cutanées découvertes.

Bon entrainement !

ps: Vous emportez autre(s) choses ?

(Crédit photo : jungmoon )


24 juin 2019

courir quand il fait chaud été canicule et forte chaleur

Mes 11 conseils pour courir quand il fait chaud (courir en été)

Les fortes températures arrivent, il commence à faire très chaud dans certaines régions de France.

Par ailleurs, si partez en vacances (ce que je vous souhaite) dans un pays où le soleil tape fort, vous devez prendre en compte cette chaleur et ne pas faire n’importe quoi.

Il est donc très important de suivre certaines règles de base lorsque vous effectuez vos séances course à pied ou de trail pendant les fortes chaleurs.

Les coureurs débutants et expérimentés ont souvent tendance à sous estimer la chaleur et le soleil.

Quand la température ambiante est élevée, le corps a des difficultés à éliminer le trop-plein de chaleur produit pendant vos entrainements.

Voici 11 conseils pratiques pour courir en été et quand il fait chaud (forte chaleur) en gardant du plaisir !

 1  Courir au bon moment de la journée
 2  De l’ombre !
 3  Le bon équipement
 4  Humidification
 5  L’échauffement adapté
 6  La casquette
 7  Une douche mais trop vite
 8  Etancher sa soif !
 9  De l’eau mais pas que
 10   Boire, Boire et encore Boire
 11   Re- Boire

1- Adaptez  l’horaire de vos sorties de course : afin d’éviter les fortes chaleur de la journée, essayer de courir en début de matinée ou en fin de journée.

2- Recherchez des endroits à l’ombre.

3- Evitez les vêtements trop serrés, trop chauds ou non respirant. La tenue du coureur doit être adaptée afin de faciliter l’évacuation de la chaleur et favoriser l’évaporation de la chaleur.

4- Humidifiez vos vêtements à chaque pause pour permettre une meilleure évacuation de la chaleur.

5- Adaptez votre échauffement : la durée de l’échauffement est plus longue en hiver qu’en été. Il faut néanmoins se méfier des fausses sensations d’échauffement par temps chaud.
Lire la suite »


11 juin 2019

améliorer performance courir running course à pied
(crédit photo : Sangudo)

Pourquoi je stagne en running ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais effectué un petit rappel :

La course à pied possède de très nombreuses vertus tant sur le plan physique que sur le plan cardiaque.

En effet, courir fait appel non seulement aux muscles des jambes mais aussi aux fessiers, aux abdominaux et aux bras grâce à leurs mouvements de balancier.

Courir est bénéfique au système cardiovasculaire car il augmente les capacités respiratoires du coureur ce qui entraîne une amélioration du souffle et des échanges gazeux entre le sang et les poumons.

Beaucoup de personnes aiment courir simplement pour le plaisir de pratiquer une activité sportive qui leur permet de brûler des calories et de se muscler .

Cette activité physique, mais elle n’est pas la seule, permet de secréter des endorphines dans le cerveau.

L’endorphine étant l’une des hormones du bien-être, cela explique pourquoi on se sent aussi bien après avoir couru et s’être dépensé.

D’autres coureurs, en revanche pratiquent la course à pied pour le dépassement de soi, la performance et l’envie toujours plus grande de se dépasser.

Mais, il arrive qu’à un moment donné la performance stagne.

C’est en général le signe que l‘entrainement suivi ne correspond plus au coureur et qu’il va falloir y remédier en apportant quelques changements opportuns.

Pour quelles raisons les performances stagnent-elles ?

Lire la suite »


29 mai 2019


(crédit photo : Ed Yourdon )

Jiwok devrait être remboursé par la sécurité sociale !

Pourquoi ? >>> Les Jiwokers retrouvent la forme, perdent du poids, font du sport, et fort que tout, ils n’ont plus de crises d’asthmes !!!!!

Bonne lecture

Nathalie
 » J’ai fait la 8ème séance du programme pour finir un semi-marathon sans séance intensive, pas simple de respecter la FCMax, mais je m’applique à essayer. Je trouve ce principe de coach via mp3 tout simplement génial, on ne voit pas le temps passé, aucun regret jusque là. Et j’attend la séance suivante avec impatience. Merci »
(Nathalie suit un plan semi marathon.)

Laurence
« Je viens de terminer le programme perte de 8 à 10 kg en 12 semaines (9 kg de perdu MERCI…) »
Laurence a suivi un programme perte de poids en running

Dominique
« Moi qui croyait que courir était impossible en étant asthmatique, j’ai suivi vos conseils et je viens de finir l’entrainement en 24 séances pour finir par courir 30min sans m’arrêter et j’aime ça ! C’est devenu indispensable pour me sentir bien et je n’ai plus de crises d’asthmes! merci JIWOK!« 
(Dominique a suivi un entrainement débutant en running)

Luc
« Non mais allo quoi ? C’est comme si je te disais que je venais de finir mon 10 k en 43 minutes ! Merci Jiwok ! Avec vous, on ne peut plus s’arrêter. »
(Luc a suivi un plan 10k)

Ariane
« Deuxième séance moins difficile…le plaisir après est incroyable…je continue!! si seulement il pouvait ne plus pleuvoir… »
(Ariane suit un programme débuter le running)

Alexandra
« Je suis à ma 9ème séance et jamais je n’aurais pensé y arriver. Je suis assez contente. La 10ème séance me fait un peu plus peur puis que c’est courir 30 minutes d’affilée. J’ai perdu 4 KG. »
(Ariane suit un programme perte de poids en course à pied)

Julia (qui a laissé un commentaire sur l’article : Est ce que c’est « grave » de courir lentement ?)
 » Et bien cet article c’est tout à fait moi ! J’ai eu du mal à débuter la course car j’avais honte de ma façon de courir et d’être dépassé par tout le monde. J’avais l’impression que tout le monde me regardait et se moquait de moi.
Et puis, je me suis bougée et j’ai fait mon premier 10 km toute seule, et j’ai finit dans les dernières avec des petits qui me dépassaient à fond la caisse. Mais j’étais fière de moi.
Puis, je me suis inscrite au semi de Paris l’année dernière en 2h30… donc j’étais encore dans les derniers, mais tant pis, ça me fait marrer maintenant… cette année c’était le marathon en 5h27 !!!! et même si c’est lent et bien ma satisfaction et ma fierté sont les mêmes que n’importe qui !!! car au fond, ok je suis lente mais j’ai fini !!!! et très peu de personnes peuvent dire la même chose…
Et voilà, je continue à mon rythme ma course, car c’est vrai le plus beau dans ce sport c’est cette ambiance et cette entraide entre coureurs… et puis au fond tout le monde s’en fiche du temps de chacun… c’est juste entre toi et toi !« 
(Julia a débuté le running avec Jiwok (entrainement débuter le running) et petit à petit elle a suivi entrainement 10 km, semi et marathon)

Et vous, votre entrainement, ca donne quoi ?


28 mai 2019

cervical

Comment soulager vos douleurs cervicales ?

Que l’on soit sportif confirmé ou débutant, que l’on pratique le running, la natation ou le tennis, que l’on fasse 1h d’entraînement par semaine ou 5… les sportifs sont souvent confrontés à des douleurs cervicales.

Pourquoi ? Position inadaptée pendant la pratique sportive, mauvaise récupération, fatigue, entrainements plus intenses en vue d’un objectif… sont quelques raisons qui peuvent expliquer la survenue de ces douleurs.

N’oublions pas que le rythme de vie professionnel peut également jouer : stress, transports, mauvaise ergonomie au travail (ordinateur sur le côté, téléphone de l’autre), sac sur l’épaule toute la journée…

Y remédier est indispensable pour continuer à pratiquer son sport préféré avec plaisir et sans douleur.
Lire la suite »


26 avril 2019

boisson-isotonique-boisson énergétique

Boisson de l’effort isotonique maison (boisson énergétique)

Voilà deux recettes de « boisson de l’effort » (boisson énergétique) largement éprouvées !

Je ne le répéterai jamais assez, boire c’est très important, surtout si vous préparez une course longue comme le marathon, trail, semi-marathon ou triathlon.

Voici donc 2 recettes de boissons isotoniques et glucidiques … pour trois fois rien .. et même encore moins que ça !

Première Recette:

1 Litre de thé type earl grey
+ une pincé de sel + une cuillère de jus de citron
+ 30 à 80 g de miel d’accacia suivant résultats souhaités ( 30g=boisson désaltérante par temps très chaud …. 80g= glucidique)

c’est très digeste et vous apportera tous les apports nutritionnels pour les sorties longues de running

Lire la suite »


19 avril 2019

3035053783_470f724b181

Débuter et progresser en course à pied (running)

Les débuts en course à pied peuvent être difficiles, il faut être patient.

L’important est de se fixer des objectifs.

D’abord, c’est la régularité de votre entrainement Jiwok qui doit primer sur toute chose.

La persévérance, c’est la clé de la réussite !

Ensuite toujours être à l’écoute de son corps, si un jour cela ne va pas, ne pas forcer.

Le repos fait partie de l’entrainement.

Il faut savoir relâcher de temps en temps et laisser l’organisme « digérer » ce qu’il vient d’encaisser.

Ce qu’il faut bien savoir, c’est que tout le monde peut progresser, mais rien ne peut se faire dans la précipitation.

Le surentrainement, c’est la perte de tous vos acquis, c’est prendre le chemin de la régression !

Il est important de bien gérer les phases de récupération.

Par contre, si vous êtes patient et si vous procédez étape par étape, votre progression sera régulière, mois après mois, année après année.

Les coachs vous proposent des entraînements totalement adaptés à vos objectifs en respectant régularité et progressivité.

Si vous avez plus de 40 ans, voici 8 conseils pour bien débuter le running après 40 ans.

Ainsi un très grand débutant peut maintenant courir 30 minutes, et puis courir 1 heure en toute facilité.

Pour les moins débutant, vous pourrez aussi courir plus vite, ou atteindre votre objectif de course en total confort…..

Et ce n’est pas moi qui le dit, mais les Jiwokers 🙂

Et n’oubliez pas de relire nos 20 conseils pour bien débuter le running.

Et si vous pensez que le running ce n’est pas pour vous, vous pouvez essayer la marche à pied.


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories