activité sportive

Découvrez diverses thématiques autour de l’activité sportive. Laquelle choisir, comment maigrir, faire du sport lors d’une blessure ou d’une grossesse.

07 juin 2014

mesotherapie

Notre médecin du sport et mésothérapeuthe attaché à l’INSEP, Dr Charles Aisenberg vous a rédigé un nouvel article concernant la mésothérapie.

Bonne lecture .

Petite présentation de cette technique thérapeutique que j’ai évoquée dans mon premier billet.

Tout d’abord, c’est une invention Française ! (Eh oui ma brave dame).

La mésothérapie fut créée en 1952 par le Dr Pistor qui eu l’idée géniale –ô combien simple – de diminuer au maximum la distance entre le médicament et le mal à traiter.

Reconnue en 1987 par l’académie nationale de médecine comme faisant partie intégrante de la médecine classique. Puis vient le Diplôme universitaire en même temps que la Méso rentre à l’hôpital.

En 2005, l’assurance maladie crée un acte de Méso dans le traitement de la douleur.

Qu’est ce que la Mésothérapie ?

C’est le traitement de certaines pathologies par l’injection locale de petites doses de médicaments. Ces injections sont très superficielles (de 1 à 13 mm) et peu douloureuses.

Le matériel (seringues et aiguilles) utilisé est bien évidemment stérile et à usage unique.

Les injections peuvent être « manuelles » avec seringue et aiguille ou « assistée » d’un injecteur électronique.

Quels produits sont utilisés en Mésothérapie ?

Toujours des produits autorisés par la Haute Autorité de Santé Française et disponibles en Pharmacie : anti-inflammatoires, décontracturants, antioedémateux, vasodilatateurs, calcitonines, magnésium, vitamines, etc.

La seringue contient 2 à 3 produits au maximum.

JAMAIS DE CORTISONE ! Ce n’est pas une infiltration !

Qui pique t’on en Mésothérapie ?

Tout le monde! Hommes, femmes (y compris enceintes) et enfants.

Que peut-elle soigner ?

* les traumatismes sportifs : tendinites, entorses, périostites, contractures, hématomes, etc.
* les douleurs d’arthrose : dos, genoux, chevilles, etc.
* les névralgies et certaines céphalées d’origine vertébrale
* les cicatrices fibreuses (avec adhérences)
Lire la suite »


19 mars 2014

reprendre le sport
(crédit photo : Kim Olson )

Reprendre le sport après une (très longue) interruption ce n’est jamais facile. Je suis donc très content de lire que certains Jiwokers reprennent une activité sportive après 15 ans d’inactivité ! C’est beau ! Bonne semaine à tous !

Bonne lecture !

Francis
« Première séance pour ma part où j’ai découvert de nouvelles sensations. Etant donné le rythme tranquille de cette sortie, j’ai pu prendre le temps de comprendre un peu plus les principes de bases de la course.
Entre 70 et 80% de FMC, je peux encore respirer par le nez, après, je dois respirer par la bouche.

J’aime bien le principe de l’alternance, ça me donne l’impression d’une ballade, le plaisir de l’effort en plus.
Vers le milieu de la séance, j’ai eu l’impression que je pouvais aller plus vite tout en conservant les 70% de FMC. Mais, ça n’a pas durer. Vivement la prochaine ! »
(Francis suit un programme perte de poids en running)


Liliane

« Grâce aux seances, j’ai pu terminer mon semi-marathon de Paris en 2h32. Je ne m’étais pas fixée d’objectifs de temps, je souhaitais tout simplement le terminer. Malgré les douleurs qui se sont déclarés aux genoux au 12km, j’ai tenu jusqu’au bout.

Tout allait bien au niveau cardio, je ne ressentais pas d’essouflement, j’avais une très bonne aisance respiratoire. J’ai dû ralentir un peu afin de moins solliciter les jambes.

Malgré cette gêne, j’ai été ravie de faire cette course. Je compte poursuive les séances afin de tenter un autre semi-marathon ou 20km d’ici l’été. Merci encore à toute l’équipe qui réalise ces entrainements.  »
(Liliane suivit un plan semi marathon)

Claire
« Bon c’est fait je tiens mieux au niveau de la résistance moyenne… Je sens quelques progrès et c’est bien agréable »
(Claire suit un entrainement perte de poids en elliptique)

Fabrice
« Après 15 ans d’inactivité, J’avoue que cette première séance à été un peu éprouvante. J’ai très apprécié l’aide apportée par le MP3. cela m’a aidé à terminer. »
(Fabrice suit un entrainement débuter la course à pied)

Nathalie
« Séance très encourageante, malgré une pharyngite. Je sens que je progresse et ça me motive! Toujours autant de plaisir de courir! Vivement la prochaine séance! »
(Nathalie suit un entrainement se maintenir en forme avec des séances courtes)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok?


07 janvier 2014

programme marche nordique

Entrainement marche nordique

Avant les fêtes de fin d’année, je vous avais présenté les bienfaits de la marche nordique.

Maintenant que vous savez (presque) tout sur la marche nordique, vous avez peu-être envie de vous y mettre ?

Si c’est le cas, notre équipe de coach a encore une fois travaillait dur pour vous ! Ils ont bien réfléchi, bien discuté entre eux, et ils vous ont réalisé plein de beaux entraînements marche nordique pour tous les niveaux et avec plein d’objectifs sympa !

Voici la première fournée :

Cela fait longtemps que vous n’avez pas fait de sport ? Ou vous désirez débuter une activité sportive en marche nordique :
Entrainement débuter le sport avec la marche nordique >>>>

Vous avez pris un peu de poids ? Vous souhaitez retrouver une belle silhouette :
Entrainement perdre du poids en marche nordique >>>>

Vous souhaitez rester en forme :
Rester en forme en marche nordique >>>>

Stressé ? Evacuez le stress :
Se déstresser en marche nordique >>>>

D’autres objectifs arriveront très bientôt (reprise après blessure et reprendre le sport avec une grossesse).

Si vous avez d’autres envies d’objectifs, n’hésitez pas à contacter notre équipe de coach.


10 juin 2013

améliorer performance courir running course à pied
(crédit photo : Sangudo)

Comment courir : pourquoi mes performances ne s’améliorent-elles pas ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais effectué un petit rappel :

La course à pied possède de très nombreuses vertus tant sur le plan physique que sur le plan cardiaque. En effet, courir fait appel non seulement aux muscles des jambes mais aussi aux fessiers, aux abdominaux et aux bras grâce à leurs mouvements de balancier. Courir est bénéfique au système cardiovasculaire car il augmente les capacités respiratoires du coureur ce qui entraîne une amélioration du souffle et des échanges gazeux entre le sang et les poumons.

Beaucoup de personnes aiment courir simplement pour le plaisir de pratiquer une activité sportive qui leur permet de brûler des calories et de se muscler . Cette activité physique, mais elle n’est pas la seule, permet de secréter des endorphines dans le cerveau. L’endorphine étant l’une des hormones du bien-être, cela explique pourquoi on se sent aussi bien après avoir couru et s’être dépensé.

D’autres coureurs, en revanche pratiquent la course à pied pour le dépassement de soi, la performance et l’envie toujours plus grande de se dépasser. Mais, il arrive qu’à un moment donné la performance stagne. C’est en général le signe que l‘entrainement suivi ne correspond plus au coureur et qu’il va falloir y remédier en apportant quelques changements opportuns.

Pour quelles raisons les performances stagnent-elles ?
Lire la suite »


15 mai 2013

Gagner un pack Univers Running Compressort d’une valeur de 95 euros

Vous êtes bien motivé pour progresser en course à pied (votre coach Jiwok ne vous lâchera pas :); Mais êtes vous bien équipé ?

Vous avez vos chaussures, votre short et votre t-shirt. Mais avez vous déjà envisager des vêtements de compression ?

Nous avons donc décidé avec Le site Univers Running, spécialise dans la vente de produits pour le running et le trail de vous offrir un pack « Univers Running ».

Le pack comprend  » Chaussettes + Manchons de Compression + Manchettes  » d’une valeur de 95 euros. Il s’agit de produits techniques Compressport.
Lire la suite »


06 mars 2013

running 10 km programme 10 km
(crédit photo : Drongowski )

Comme le soleil et la douceur ont fait leur retour cette semaine, j’ai reçu une montagne de témoignage de Jiwoker heureux! J’ai fais une petite sélection! Bravo à tous!

Bonne lecture.

Leti
Aujourd’hui, j’en suis à la séance 15 et surprise en me pesant: -5 kg depuis le début de l’entraînement!
J’ai retrouvé la forme, je me sens beaucoup moins fatiguée et mieux dans mon corps!

Et en plus, je ne fais pas de folie niveau nourriture, mais je m’accorde une pizza maison sans trop de gras, un mac Flurry et un hamburger maison par semaine (bien sûr étalés sur la semaine)!

Le reste des repas est bien variable, je ne mange pas que des légumes! Comme quoi, en équilibrant ses repas dans la journée et avec une activité sportive régulière, on peut quand même se faire plaisir!

Merci Jiwok, ça faisait bien longtemps que je m’étais pas autant approché de mon but: -10kg!
(Leti suit un entrainement perte de poids en elliptique)

Antoine
Le Semi de Paris C’était fou ! 1:28:11 ! Merci jiwok !
(Antoine a suivi un plan semi marathon)

Sandrine
Superbe découverte du coach! C’est génial, à tel point qu’on ne voit même pas passer le temps… J’ai hâte d’être à la prochaine séance!
(Sandrine suit un entrainement débuter le running)

Za
J’ai couru mon premier Semi, le Semi des Pyramides à la Grande-Motte (après avoir fait ma première course là-bas, le 5 km, il y a pile un an… On dit merci Jiwok !!)
(Za a suivi un plan semi marathon)

Olivier
1h37 et que du bonheur su semi de paris……..
(Olivier a suivi un plan semi marathon)

Diane
10 kms des pyramides à la grande motte. Ma toute première course 1h07, merci jiwok!
(Diane a suivi un plan 10k)

Et vous comment c’était votre Semi ? Votre course ? Votre entrainement ? Je vous attends 😉


28 janvier 2013

entrainement velo elliptique

Sport et prothèse de hanche

Notre médecin du sport et mésothérapeuthe attaché à l’INSEP, Dr Charles Aisenberg vous a rédigé un nouvel article concernant Sport et prothèse de hanche.

Il faut savoir que chaque années sont posées environ 15 0000 prothèses totales de hanche (PTH) en France et que l’âge moyen des porteurs de PTH est de 65 ans ; ce n’est pas l’âge de la pose de la PTH mais bien l’âge moyen ; cela signifie que les patients porteurs de PTH ou candidats à une arthroplastie de hanche sont de plus en plus jeunes et donc actifs et sportifs.

Combien de temps dure une prothèse ?

Le taux de survie d’une PTH dépend de plusieurs paramètres :
• les matériaux de la partie fémorale et de la partie cotyloïdienne
• la conformation anatomique et l’importance de l’usure osseuse avant la pose de la PTH
• la technique de pose
• activité physique et sportive du patient après la pose
• les complications immédiates (complications per opératoires et précoces : embolie pulmonaire, infection, décès, …)
• les complications tardives (luxation, usure, fracture prothèse ou péri-prothétique)

La survie à 15 ans d’une PTH est de 94 % et 77 % à 25 ans dans la population générale.
Ces pourcentages baissent respectivement à 88 % et à 69 % quand la prothèse est posée chez des moins de 50 ans. Cette différence s’explique essentiellement par l’usure plus importante de la prothèse chez des patients actifs ayant une activité physique plus ou moins importante.

Initialement, l’indication de PTH était posée sur l’importance de la douleur. Puis ont été pris en compte l’impotence fonctionnelle (raideur et boiterie) et enfin un certain nombre de patients demandent à se faire opérer –entre autres- pour pouvoir continuer leurs activités sportives !
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories