02 janvier 2017

semi-marathon entrainement préparation plan entrainement

Plan d’entrainement pour le semi marathon

Le semi Marathon de Paris approche très vite (début Mars), il est donc important de ne pas tarder à commencer son entrainement pour le semi marathon (surtout pour les entraînements semi-marathon 10 semaines ou 12 semaines).

Nos plans d’entrainement semi marathon sont là pour vous aider à atteindre votre objectif sans difficulté et de manière progressive. Ils sont adaptés à tous les niveaux de pratique des débutants aux confirmés.

Voici des exemples de plans d’entrainement semi-marathon que vous pourrez suivre avec votre coach Jiwok.

Finir un semi marathon


Finir un semi marathon, 2 séances par semaine pendant 8 semaines

Finir un semi marathon en 2 heures :


Préparer un semi-marathon en 2h00 environ, 3 séances semaine, pendant 8 semaines.
Préparer un semi-marathon sans séance intensive en 2h00 environ, 2 séances par semaine pendant 10 semaines.

Finir un semi marathon en 1 heure 40 :


Préparer un semi-marathon en 1h45 environ, 3 séances par semaine pendant 8 semaines.

Finir un semi marathon en 1 heure 30 :


Préparer un semi-marathon en 1h30 environ, 4 séances par semaine pendant 8 semaines

Finir un semi marathon en 1 heure 25 :


Préparer un semi-marathon en 1h25 environ, 3 séances par semaine, pendant 10 semaines.

Finir un semi marathon en 1 heure 20 :


Préparer un semi-marathon en 1h20 environ, 4 séances par semaine, pendant 10 semaines.

La totalité des plans d’entrainement pour le semi-marathon >>>.

Bon courage à tous pour votre préparation au Semi Marathon de Paris.


13 décembre 2016

alimentation-course-marathon-semi-trail

5 conseils alimentaires pour être au top le jour de votre course (marathon, semi, trail, ultra, etc…)

Lors de votre entrainement à une course, l’alimentation a une place très importante, ce qui n’est un secret pour personne.

Pour les courses de longues distances comme par exemple le marathon, votre organisme sollicite une grande quantité d’énergie pour fournir des efforts plus ou moins intenses.

Pour que votre entrainement porte ses fruits et que votre course se déroule bien, vous devez faire preuve d’une grande attention sur votre alimentation et de connaître les erreurs à ne pas commettre.

Voici donc une liste de 5 erreurs alimentaires à ne faire.

1 – Ne pas changer ses habitudes avant la course

Bien avant le jour de la course, il est préférable de tester les choix alimentaires que vous souhaitez faire et notez ce qui semblent vous aider dans vos performances. Si vous comptez prendre des compléments alimentaires, des boissons énergétiques ou des barres protéinées, vous devez les tester pendant votre entrainement pour connaitre les effets sur votre corps avant, pendant et après l’effort.

Ce conseil est également de rigueur pour votre alimentation de tous les jours pour vérifier si le régime que vous avez choisi a une bonne influence sur vos performances. Soyez à l’écoute de votre corps et écartez tous les aliments qui causent des douleurs digestives ou encore de la fatigue musculaire ou générale. Vous pourrez ainsi les éliminer de votre élimination et être prêt (e) pour le jour J.

Attention : Si vous ne respectez pas cette étape, vous risquez de subir des troubles intestinaux et vous éloigner de vos objectifs, voire de vous conduire à l’abandon lors de votre course.

2 – Ne minimisez pas l’importance de l’hydratation

En complément de l’alimentation, vous devez prévoir de vous hydrater suffisamment avant, pendant et après la course. En règle générale, des ravitaillements sont prévus tout le long du parcours mais préparez tout le même une bouteille d’eau ou une gourde que vous pourrez transporter facilement.

L’hydratation est très importante et ce, que vous soyez sportif ou pas : la quantité recommandée est de 1,5 litres par jour et elle doit augmenter en fonction de l’intensité de votre entrainement. Pour bien vous préparer, vous pouvez augmenter cette rations six à cinq jour avant le jour de la course.

Si vous ne respectez pas les besoins en eau de votre organisme, vous augmentez considérablement le risque de blessures (surtout au niveau des tendons), vous amenuisiez vos performances et vous pouvez même être victime d’un malaise, ce qui vous conduirait à abandonner la course.
Lire la suite »


07 décembre 2016

perdre 8 kg
(Crédit photo : lululemon athletica)

Reprendre le sport à 65 ans…C’est le genre d’histoire que j’adore !!!! Et encore plus fort, continuez et s’inscrire à un premier 10 km à 65 ans, c’est carrément top !

Evidemment les nouveaux chronos de Christophe et Christelle c’est également génial, tout comme la reprise du sport de Vincent, le bonheur de Pauline, le kiff Miadanrina !

Comme chaque semaine, j’espère que leur enthousiasme, leur motivation auront un effet super turbo boost sur tous les Jiwokers !

Voici donc les témoignages de la semaine.

Christophe
« Bonjour,
Après avoir suivi le plan d’entraînement (10 KM en 55 min, 10 semaines), j’ai couru hier un 10 KM en 53 min 55 sec. Merci Jiwok !
Je prévois maintenant de débuter un courir plus vite pour rester en forme en hiver avant d’attaquer la saison 2017 avec une préparation pour le marathon de Paris.
Encore merci pour vos plans et précieux conseils. C’est très motivant. »
(Christophe a suivi un plan 10 km en 55 minutes)

Martine
« Je viens de terminer mon entrainement perdre du poids en course à pied. Reprise de la course fin mars, pour mes 65 ans….perte de 8 kg pendant ce programme – je suis dans une super forme. Je viens d’entreprendre avec enthousiasme courir un 10km en 30 séances. Je suis ravie, merci JI wok. »
(Martine a suivi un programme perte de poids en running)

Vincent
« Reprise du sport après de longues années sans rien faire. J’ai commencé les entraînements marche à pied et c’est un vrai plaisir. Les conseils du coach et la musique sont de vrais plus pendant la séance. J’adore votre concept. En plus, ma balance affiche un petite perte de poids. Je continue sans hésiter ».
(Vincent suit un programme d’entrainement marche à pied)

Pauline
« L’elliptique avant Jiwok, c’était vraiment bof bof. Maintenant c’est du bonheur. Chaque séance est différente et ca donne envie de continuer et de se donner à fond. Je ne peux plus à monter sur mon elliptique sans mon coach dans les oreilles. Je me sens en plein forme. »
(Pauline suit un programme d’entrainement elliptique)

Christelle
« J’ai couru mon semi ce week-end et cela s’est bien passé 1 h 43 (mon nouveau chrono sur cette distance). Pendant l’hiver, je compte essayer d’améliorer ma vitesse, je vais suivre un entrainement courir plus vite. Encore merci pour vos conseils. »
(Christelle a suivi un plan semi-marathon objectif 1 h 45 et elle continuera avec un entrainement courir plus vite)

Margot
« J’ai apprécié cette première séance, je n’ai pas l’habitude de courir et pour commencer c’est très bien. J’ai hâte de faire la deuxième séance. »
(Margot suit un entrainement débuter la course à pied)

Miadanirina
« Première séance: le grand kiffe! On va continuer, parce qu’on y croit »
(Miadanirina suit un programme de perte de poids en courant)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


30 novembre 2016

motivation course a pied

Bravo à tous les Jiwokers ! Chaque semaine est toujours un bonheur de lire vos exploits ! Cette semaine, vous prenez du plaisir, vous perdre 5 kilos, vous aimez vous faire martyriser par le coach et les kiné nous adorent !

Vous êtes une source de motivation pour toute l’équipe de Jiwok et pour les autres Jiwokers !

Bonne lecture

Vincent
« Bonjour, 23 ème séance réalisée, j’ai toujours autant de plaisir à suivre cet entrainement. Le poids baisse également (– 5kg), et je me sent plus dynamique dans mon corps et ma tête. Bon running à tous »
(Vincent suit le programme perte de poids en courant)

Celine
« Après le programme pour perdre du poids, le plaisir de la course est revenu. Maintenant objectif 10km. Deuxième séance ce matin et super…. »
(Après avoir un suivi un entrainement de perte de poids, Céine suit un plan d’entrainement 10 km)

Jérôme
« Perso, je suis parti pour un entrainement d’elliptique. Reprise après 2 ans sans sport suite accident du travail ayant entraîné un
blocage complet des épaules donc pas de running… Mais la kine voit déjà des effets bénéfiques des séances jiwok… Du coup, elle vous faut une pub
d’enfer ! »
(Jérôme suit un entrainement vélo elliptique)

Tao
« Il est vrai que la séance passe vite et j’ai tenu alors que j’étais persuadée du contraire 😉 Bon y’a plus qu’à passer à la suivante Courage à tous! »
(Tao suit un programme vélo d’intérieur perte de poids)

Sylvain
« Il y a 1 an, je souffrais le martyr avec la première séance.. J’avais mal au bout de 2 min de course…
Maintenant je cours 10 km en essayant de passer la barre symbolique de l’heure (1h07 à aujourd’hui). Je prends du plaisir, j’aime souffrir avec le coach dans les oreilles…
En janvier je fais mon premier 10 km.. Mon prochain défi sera d’aller chez mes parents en courant :18km !! Merci Jiwok »
(Sylvain suit un programme d’entrainement courir plus vite)

Véronique
« Séance faite en parlant tout du long, pas vu passer, pas senti l’effort, très facile ! »
(Véronique suit un entrainement débuter le running)

Melvina
« Première séance hier soir et finalement ça c’est très bien passé… Hâte de voir les premiers résultats… »
(Melvina suit un programme perte de poids en marchant sur tapis de course)

Et vous, ca donne quoi votre entrainement Jiwok ?


23 novembre 2016

débuter jogging running course à pied débutant

« C’était horrible…le sport avant Jiwok » C’est ce que nous dit Karine !

Malgré le retour du froid, les Jiwoker gardent le rythme ! C’est beau ! Comme je vous le répéte souvent les résultats arrivent avec de la patience et de la régularité.

La pluie, le froid, ne sont pas que des (petites) excuses qui ne doivent pas vous arrêter sur le chemin de votre objectif.

Cette semaine, encore de magnifique témoignage de Jiwoker. Lisez les, vous allez apprécier.

Voici donc les témoignages de la semaine :

Karine
« Mon expérience peut se résumer en 2 étapes : avant et après. Avant Jiwok, le running pour moi c’était horrible. Horrible parce que les quelques fois que j’ai essayé toute seule, j’ai cru que je perdais mes poumons et mes jambes ! Franchement, c’était un calvaire.
Une amie m’a conseillé d’essayer Jiwok. Bon au début, une voix qui vous parle sur de la musique, ça m’a fait sourire, mais au bout de 2 minutes, j’ai compris que je m’étais complètement trompé : c’était ce qu’il me fallait.
Quand j’ai fini la première séance, j’ai du vérifier ma montre plusieurs fois pour m’assurer que tu temps qui s’était écoulé, tellement c’était passé super vite.
J’arrive à la fin de mon premier entrainement Jiwok, j’arrive à courir 1 heure avec plaisir. Donc merci Jiwok et vite la suite ! »
(Karine a suivi un programme débuter le running objectif 1 heure)

Olivier
« J’arrive au bout de mon entrainement 10 km. Je suis super content de mon choix. Ma course a été annulée à cause des événements, mais mon entrainement a été un vrai plaisir. C’est la première fois que je me sens suivi sur un entrainement de course à pied. Avant je faisais des séances aux feeling. Avec Jiwok, je me suis senti bien encadré.
Pendant l’hiver, j’attaquerais sûrement un entrainement courir plus vite pour améliorer ma vma et j’attaquerais ensuite ma préparation pour le semi de Paris. »
(Olivier un suivi un plan 10 km, puis suivra un entrainement courir plus vite puis un plan semi)

Nathalie
« J’ai toujours cru au bien fait de l’elliptique, mais je n’ai jamais pu en bénéficier par un manque de motivation. Avec la voix du coach et la musique, ça change tout. En plus, j’ai perdu du poids avec un joli moins 4 kilos. Je sens que mon corps s’est également raffermi. »
(Nathalie suit un programme perte de poids en elliptique)

Jocelyne
« Première séance très contente les explications sont très bien…j,ai essayé d’autre logiciel mais rien à faire il n’y a rien de mieux que jiwok…Merci.. »
(Jocelyne suit un programme d’entrainement Courir plus vite)

Myriam
« Je suis a ma 3eme semaine et toujours envie de courir! Je prends un réel plaisir à courir et à augmenter mes performances. J’ai passé un cap vraiment: plus de cardio, de résistance et plus de points de côté.
Et pour preuve que je prends plaisir à courir, le 28 je fais 7km ! Je me surprends de jour en jour!!! Merci Jiwok pour vos conseils et entrainement. »
(Myriam suit un programme perte de poids en courant)

JF
« J’ai repris le running après ma blessure de cet été. Ca fait du bien de reprendre. Le programme d’entrainement est très progressif, je ne souffre pas trop. Merci à l’équipe de coach pour vos réponses à mes questions, qui m’ont permis de reprendre le running. Bonne continuation »
(JF suit un entrainement reprise après une blessure)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


26 octobre 2016

courir dans le froid

J’espère que vous passez de bonnes vacances de la Toussaint ! En tout cas, vous continuez à vous dépasser et ne pas lacher votre objectif ! Bravo ! Cette semaine, nous avons de la perte de poids, un semi en mois de 1 h 40, de la marche, du vélo….

Encore une fois, je me répète, mais c’est toujours un vrai plaisir de lire vos progrès et la joie qui en découle.

Bonne lecture

Marc
« Hello, j’ai commencé ce programme il y a quelques semaines semaines maintenant. J’en suis a la séance 9. Je trouve qu’augmenter d’une minute chaque intervalle d’une séance à l’autre est un peu difficile. Mais je ne craque pas et finalise chaque séance.

J’ai un peu de mal a respecter les % de FC, je me retrouve très souvent au-dessus, de l’ordre de 5%.
Je mesure 1,78m et pesait a l’origine 92 kg. Avec cet entrainement et une diminution des calories ingérés, je suis désormais à 85 Kg. Je souhaite descendre vers les 76 Kg a terme.

Je me suis aussi fixé l’objectif de participer à une course de 10 km qui aura lieu en Janvier.

Votre programme et votre site sont pour moi une vrai source initiale de motivation, et pour cela merci.
J’ai hâte de clôturer ce premier programme pour en faire un autre.
A bientôt »
(Marc suit un programme perdre du poids en jogging)

Caroline
« J’ai bouclé mon semi dimanche en 1 h 39 minutes ! Super heureuse, surtout que cela faisait plusieurs fois que je n’arrivais pas à passer sous la barre des 1 h 45. A l’arrivée, en voyant mon chrono, je n’y croyais pas, j’étais sous les 1 h 40…La préparation du plan semi Jiwok a été intense mais elle a porté ses fruits.
Un grand merci aux coachs de m’avoir accompagnée.
 »
(Caroline a suivi un plan semi 1 h 45)

Clément
« Première sensation positive, je ne m’attendais pas à tenir les 40 minutes de l’exercice. »
(Clément suit un programme débuter le running)

Patrick
« De mieux en mieux après neuf jours d’entrainement à marcher ai fait 4.1 km en 35 minutes soit 4745 pas avec mon podomètre »
(Patrick suit un programme marche à pied)

Emilie
« Pas de perte de poids pour le moment, mais un corps qui commence à se redessiner. J’ai également une meilleure endurance et le besoin de faire mes séances. J’adore le coaching jewok, je ne suis pas prête de m’arrêter!!! »
(Emilie suit un entrainement vélo d’appartement pour perdre du poids)

Christian
« La séance 1 s’est très bien déroulée, pas de mal aux jambes, pas d’essoufflements, mon genou et ma hanche droite ont très bien fonctionnés. RAS »
(Christian suit un entrainement marche nordique)

Emmanuelle
« Séance 17. Je ne pensais jamais éprouver du plaisir à courir. Plus les séances passent plus je suis impatiente d’y retourner. J’ai enfin trouvé mon rythme, je ne suis plus essoufflée et j’ai fini ma séance très facilement. »
(Emmanuelle suit un programme perte de poids en running)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


18 octobre 2016

bain froid pied running
(crédit photo : Kevin Saff )

Guide des bains glacés à l’usage des coureurs (running) : Nos conseils pour réaliser vos bains glacés pendant votre entrainement de running afin d’optimiser vos performances et vos résultats de course : marathon, semi, trail, triathlon.

L’utilité des bains glacés est sujette à débat mais il est possible de trouver un compromis.

Les œufs sont bons pour vous. Les œufs sont mauvais pour vous. Les œufs sont bons pour vous. Si vous avez un certain âge, comme moi, vous avez l’habitude des avis contradictoire sur à peu près tout ; de la nutrition aux étirements en passant par le volume et l’intensité de l’effort.

Il en va de même avec les bains glacés. Il existe tellement d’études contradictoires qu’il devient difficile de s’y retrouver.

D’une part, les entraîneurs comme les coureurs utilisent les bains glacés avec succès depuis des années. Selon eux, l’eau glacée aide les jambes, et les esprits, fatigués ; les séances suivantes sont donc de meilleure qualité. Des séances de running de meilleure qualité (et la confiance accrue qui en découle) conduisent généralement à de meilleures performances.

D’un autre côté, les professionnels de santé relèvent que l’inflammation consécutive à l’effort (la légère douleur accompagnée de la raideur des jambes) stimule l’adaptation de l’organisme à l’effort. En coupant court à cette inflammation avec un bain glacé, vous empêchez le corps de s’adapter à cette sollicitation sur la durée.

Nous voici donc coincés dans la spirale de vouloir un peu de confort dans l’entraînement tout en souhaitant en retirer le plus de bénéfices.

La meilleure que je recommande est d’utiliser les bains glacés par période, de la même manière que les coachs Jiwok construisent vos plans marathon, semi-marathon, 10 km, trail, ultra trail ou triathlon.

Voici comment :

Pour retirer le maximum d’adaptation au stress physiologique, il faut limiter les bains glacés pendant la partie initiale du plan d’entraînement.

Il ne faut y avoir recours que lorsque le corps est suffisamment affecté et que les séances diminuent en qualité. Pas uniquement après un effort intense mais plusieurs jours d’affilés.

À l’approche de la course, vous pouvez utiliser les bains glacés plus souvent pour rafraîchir vos jambes et vous redonner un peu d’entrain.

À un mois de la course, vous devez vous sentir à l’aise à chaque séance d’entrainement. Ceci permet de construire la confiance en soi qui, à ce stade du plan d’entrainement, est bien plus importante que toute diminution de la capacité d’adaptation qui a déjà été travaillée en profondeur dans les semaines précédentes.

J’aime vraiment cette conception qui semble allier le meilleur des deux mondes. Les premiers temps de l’entraînement s’accompagnent de la douleur et de la fatigue mais permettent de créer la résistance à l’effort maximale. Lorsque la qualité de vos séances d’entraînement diminue plusieurs jours d’affilés, vous prenez des bains glacés.

À l’approche de la course, vous devez vous préoccuper de votre bien-être pour être le plus frais et reposer possible pour le jour de votre course. Durant cette période, les bains glacés suivent la plupart des séances intenses pour garder de la fraîcheur dans les jambes.

De mon point de vue, c’est du gagnant-gagnant et concilie facilement les deux aspects de la discussion sur les bains glacés.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories