10 mars 2020

wearsafe alarme running v 2

Wearsafe : alarme pour les sportifs

Si vous allez faire du jogging seul, courir dans des endroits un peu à l’écart ou si vous courez la nuit pendant votre entrainement Jiwok, il y a quelques scénarios qui peuvent parfois traverser votre esprit comme une entorse à la cheville ou se faire agresser.

Je vous avais déjà parlé de l’alarme pour les coureurs, Defendme qui était une solution au problème d’agression.

Aujourd’hui, je vous présente le Wearesafe qui pourrait une alternative ou un complément du Defendme.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

09 mars 2020

course-a-pied-running-jogging

Pourquoi certaines idées ont la vie dure en running ?

Pour retenir un maximum de bienfaits de vos entraînements Jiwok pendant la course à pied (sport que bon nombre de Jiwokers adorent !), je vous propose de faire un petit zoom sur les idées reçues que certains d’entre nous avons par rapport à la pratique de ce sport.

 1 Ne pas marcher
 2  Courir avec un meilleur coureur
 3  Souffrir
 4  Toujours plus de km
 5 Toujours le même parcours
 6 Finir par un sprint
 7  Foulée plus longue
 8  Longues inspirations
 9  Se couvrir au maximum
 10  Manger tout ce que je veux

1/ Il ne faut pas marcher pendant l’entrainement, sinon cela sera moins profitable.

Alterner course et marche pendant votre entraînement ne diminue en rien l’efficacité de vos efforts. Quand on commence à pratiquer la course à pied, il est même conseillé d’alterner course lente et marche pour habituer son corps à un nouveau rythme cardiaque et permettre à ses muscles de suivre la cadence.

2/ Il faut s’entraîner avec une personne meilleure que soi pour pouvoir s’améliorer.

« Ne JAMAIS forcer ces muscles », une des règles d’or à toujours respecter ! Chaque individu a son propre rythme de course. Forcer son organisme, surtout chez les débutants, peut entraîner des blessures aux muscles ou des courbatures prolongées au corps.

Ne vous obligez pas à suivre quelqu’un de meilleur que vous. Cela risque de vous écœurer de la course à pied puisque vous allez vous conforter dans l’idée que courir n’est pas fait pour vous.
Lire la suite »

starstarstarstar

bien réussir son marathon

Comme vous le savez surement le semi marathon de Paris ainsi que le marathon de Paris ont été reporté respectivement au 6 septembre et  le 18 octobre.

Alors que ces courses auraient se dérouler le 1 mars et 5 avril.

Nous avons étudié la situation avec l’équipe des coach Jiwok pour de nombreux Jiwoker  et je souhaitais donc partager avec tous les coureurs nos conseils.

Je vous invite tout d’abord à terminer votre plan d’entrainement semi ou marathon.

Une fois l’entrainement terminé, essayez de réaliser un 20K en solitaire ou avec des amis en vous basant sur l’allure de votre marathon.

Ou un 10 km, si vous avez suivi un entrainement semi-marathon.

A l’issue de cette planification, posez une période de régénération pour bien récupérer : https://www.jiwok.com/entrainement/recuperer-apres-une-course-8,

Ensuite, je vous conseille d’enchaîner avec un cycle VMA, 4 ou 6 semaines : https://www.jiwok.com/entrainement/courir-plus-vite-1

Puis, vous pourrez suivre d’une préparation semi (pour les coureurs qui ont pour objectif le marathon ou une préparation 10 k si vous avez comme objectif le semi de paris) dans un temps meilleur que déjà réalisé pour valider des progrès : https://www.jiwok.com/entrainement/semi-marathon-3.2

Enfin, la préparation finale pour un marathon en octobre ou semi en septembre.

Dans tous les cas, en fonction du contexte et des nouvelles dates de courses après l’été, calculez votre préparation en partant de l’objectif puis en remontant en amont à la date du début de la mise en action.

Enfin comme votre préparation s’effectuera en été, n’oubliez de suivre nos recommandations sur comment s’organiser lorsqu’on court quand il fait chaud :  https://www.jiwok.com/blog/courir-en-ete/

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas contacter l’équipe de coach Jiwok.

starstarstarstarstar

04 mars 2020

perdre du poids running régime

Cette semaine a encore été une belle semaine pour les Jiwoker ! Je suis épaté par tant de progrès et de résultats. Bravo à tous !

C’est toujours incroyable de lire vos pertes de poids, vos chronos battus, votre enthousiasme ! J’adore!

Pour ceux qui ont un peu plus de mal, n’hésitez pas à contacter les coachs pour toutes questions ou conseils.

Et, avec l’allongement des journées et des températures clémentes, plus la lectures des témoignages et les conseils de votre coach préféré, vous devriez vous dépasser !

Voici donc les témoignages de la semaine, bonne lecture à tous :

Stéphanie
« J’ai enfin pu me remettre au sport grâce à vous ! Et ça c’est incroyable. J’avais plusieurs fois essayé de me mettre à courir, mais j’avais toujours abandonné.
Avec votre service, je suis bien motivée, même les jours de pluie et c’est ce qui fait pour moi toute la différence avec avant.
En plus, je prends du plaisir et le running commence à bien faire parti de ma vie. »
(Stéphanie suit un programme débuter le running)

Julia
« Bonjour à tous! Je voulais juste laisser mon témoignage : J’ai presque fini ce programme ( arrêt une semaine avant à cause d’une opération). J’ai perdu 11.2 kg en associant le programme à un régime alimentaire équilibré. Mon VO2max est passé de 34 ( Moyen) à 39 ( Bon). Bilan super positif. »
(Julia a suivi un entrainement running pour perdre du poids)

Sandrine
« Première séance aujourd’hui. Un peu difficile au début, mais au bout de 15 min de bonnes sensations sont arrivées. Je me suis bien étirée après, on verra si j’ai des courbatures demain. aie ! Le coaching vocal est très encourageant. Même la musique était sympa ! Ca me motive pour la suite.
(Sandrine suit un programme perte de poids en elliptique)

Chris
 » Séance 7: On sent venir les bienfaits du programme, meilleures aisances dans la course et meilleures sensations après. J’attends la suite avec une certaine impatience. Mais ne brûlons pas les étapes. »
(Chris suit un plan semi marathon)

Agathe
« Au top ! J’utilise l’appli Jiwok depuis peu de temps. Grande débutante, je me remets au vélo elliptique. Quoi de plus rébarbatif qu’un entraînement seule dans son salon ! Avec les différentes séances, la voix du coach et la musique, la motivation est franchement au RDV ! Appli adoptée ! »
(Agathe suit un programme débuter le sport en elliptique)

Et, qu’est ce que cela donne votre entrainement Jiwok ?

(Crédit photo : Sangudo )

starstarstarstarstar

03 mars 2020

tavares-angel

Encore de la bonne musique pour vos playlist de sport

Ca faisait longtemps que je n’avais pas partagé avec vous un bon vieux titre qui tourne sur mes playlists pour faire courir ou faire du fitness .
Aujourd’hui, c’est un morceau plein de joie, de bonheur : Heaven Must Be Missing An Angel
Lire la suite »

starstarstarstarstar

02 mars 2020

soutien gorge running

Pourquoi vous devez portez un Soutien gorge pour le sport pendant votre entrainement

Si vous êtes une femme cet article vous intéressera au plus au point….les hommes cela peut aussi vous intéresser 😉

Un soutien gorge de sport parfaitement adapté à la taille des seins est aussi important qu’une bonne paire de chaussures pour vos entrainements Jiwok.

Hélas, de nombreuses idées fausses circulent sur l’anatomie et la santé de la poitrine féminine !

Le soutien gorge sport ne date pas d’hier. Il a été inventé en 1977 dans une université américaine et il s’appelait à l’époque le « Jogbra » ( Le soutien gorge pour le joggging).

Le sein repose sur les pectoraux ; il n’est maintenu que par des ligaments, les ligaments de Cooper, qu’il faut penser à économiser.

Au cours d’une activité physique, la poitrine est soumise à des mouvements importants et à un phénomène de rebond qui peut provoquer un relâchement de ses ligaments et l’affaissement progressif des seins.

En effet, parce qu’elle est constituée d’une succession de sauts à la différence de la marche, la course à pied en particulier soumet les seins à des mouvements complexes qui peuvent les traumatiser tout en étant très douloureux.

Pour éviter cela, le port d’un soutien gorge adapté au sport est donc fortement conseillé !

Pour définitivement s’en convaincre il est utile de savoir qu’un sein qui pèse 400 gr va lors d’un saut de 1 mètre peser près d’un kilo !

Pourtant les préjugés foisonnent et mettent encore les seins à rude épreuve.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

entrainement marathon

Comment bien préparer votre premier marathon ?

Nos 22 conseils pour bien s’entraîner et bien finir sa course (préparation marathon débutant – débuter)

 1  Quel entrainement pour mon premier marathon ?
 2  42 km ? Vraiment ?
 3  Je ne suis pas assez entrainé
 4  La récupération ? Pourquoi ?
 5  Plusieurs sorties longues, c’est bien non ?
 6  Je ne veux pas être fatigué pendant mon entrainement
 7  Bien dormir avant ma course
 8   Est ce que je peux prendre des médicaments pour dormir ?
 9  Les blessures avant la course ?
 10  Les blessures le jour de la course ?
 11  Les douleurs musculaires ?
 12  Quel est le menu parfait une semaine avant le marathon ?
 13  Un bon ravitaillement
 14 Mon équipement le jour du marathon
 15  Je boid du café ou pas ?
 16  Le petit dejeuner avant le marathon
 17  Le meneur d’allure c’est bien pour ma course ?
 18  Le mur des 30 km
 19 Comment je peux éviter le mur des 30 km ?
 20  Si il pleut pendant mon marathon ?
 21  Si il pleut vraiment beaucoup ?
 22  Si il fait très chaud pendant la course ?
 23  Bonus vidéo

1-Quel plan d’entrainement dois-je choisir pour mon premier marathon ?

Pour une première expérience, le temps sur le semi-marathon (21km) est la référence la mieux adaptée.

Le temps de course de ce semi-marathon va vous donner une idée plus ou moins précise de votre temps sur un marathon et vous aidera bien choisir votre programme d’entrainement.

Cependant, il faut faire attention car chaque coureur réagit différemment lorsque la distance est doublée (la distance du marathon est de 42 km), donc la perte de vitesse sera plus ou moins importante selon les qualités d’adaptations.

Ainsi, pour courir premier marathon, il est préférable de choisir un plan plus large au niveau du temps.

Par exemple : si vous avez parcouru votre semi marathon en 1h45, le choix d’un plan d’entrainement pour un premier marathon en 4h paraît totalement réalisable.

Cependant, vous ne prenez pas forcément en compte les difficultés éventuelles qui peuvent survenir le jour du marathon.

Alors, il est plus raisonnable de prendre un plan en 4h15 afin d’être sûr d’y parvenir.

Par ailleurs, vérifier votre emploi du temps des 8 à 12 prochaines semaines (Il existe en effet des plans d’entrainement marathon de 8 semaines, 10 semaines et 12 semaines), afin de bien adapter votre calendrier d’entrainement à vos contraintes personnelles et professionnelles.

2-Pourrai-je vraiment tenir 42km à l’issue de ce plan ?

Pour votre première expérience, l’objectif est de finir le marathon. Il est tout à fait normal d’être impressionné par la distance à parcourir mais rien ne sert de stresser.

Il faut avant tout courir avec plaisir et sans pression.

Une fois votre plan d’entrainement de course établi, il faut positiver. Lors de votre premier marathon, n’hésitez pas à alterner course et marche si besoin.

3-Que faire si j’ai l’impression de ne pas être assez entraîné ?

Il ne faut pas douter de la qualité de sa préparation, rassurez-vous en relisant votre plan d’entrainement marathon.

Vous verrez alors que cela fait des semaines que vous accumulez les kilomètres. Le surentraînement est votre ennemi.

Votre entrainement marathon doit favoriser la progressivité et la récupération afin de vous aider à franchir la ligne d’arrivée de votre course sereinement.

Il est normal de douter avant la course, mais surtout n’oubliez pas votre meilleur allié qui consistera à effectuer une récupération de deux semaines avant la course.

4-Qu’est-ce que la période de récupération ?

Avant son premier marathon, il faut environ deux semaines de récupération (affûtage) afin de diminuer la fatigue accumulée durant les entraînements intensifs. Cette période pré-compétitive est essentielle pour réussir son marathon.

Durant la période de récupération, il faudra notamment diminuer le volume des entraînements pour ne pas épuiser son corps et le laisser récupérer suffisamment d’énergie pour la course.

Par exemple, si vous avez l’habitude de courir 100 kilomètres, seul 50 kilomètres suffiront.

En revanche, il ne faut pas réduire la fréquence des entraînements établie à la base par le plan d’entrainement. (Cette période récupération est intégrée dans les entrainements marathon Jiwok)

Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories