ostéopathie et sport

(crédit photo : Herrfischer )
L’’ostéopathie et la pratique sportive : quand consulter ?

Douleurs articulaires, maux de dos, entorses, fractures, tendinites, stress avant une épreuve… autant de motifs qui poussent le sportif à consulter un professionnel de santé.

Oui, mais : à quel spécialiste s’adresser et pour quel motif ? Médecin du sport, orthopédiste, kinésithérapeute, podologue, ostéopathe… tous proposent, de manière différente, des solutions aux petits et grands maux du sportif.
Cet article est fait pour vous éclairer dans votre choix, et préciser dans quels cas il est indiqué de consulter un ostéopathe.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une médecine manuelle originale. Elle vise à rétablir un bon fonctionnement des structures articulaires, ligamentaires, musculaires et viscérales afin d’optimiser les capacités du corps humain. L’ostéopathe considère le patient dans sa globalité. Son objectif est de rétablir un équilibre physique, et, par conséquent, psychique et chimique du corps, à l’aide de techniques exclusivement manuelles.

Toute atteinte des articulations, ligaments, muscles peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. Ce déséquilibre perturbe les capacités physiques du sportif et altère ses performances.  C’est pourquoi de plus en plus de structures sportives font appel à des ostéopathes pour compléter leur équipe  de thérapeutes, aussi bien dans le milieu sportif professionnel qu’amateur (course à pied, rugby, tennis, natation…).

Comment choisir son ostéo ?

On entend souvent qu’il y a des « ostéopathes exclusifs », des « kinés-ostéos », des « médecins-ostéo »…
Il me semble important de préciser que la plupart des écoles qui ne forment que des ostéopathes exclusifs (ni kiné, ni médecin) dispensent environ 5000 heures de formation sur 5 ou 6 ans, le minimum selon moi pour pratiquer une ostéopathie de qualité.

Ce sont ces 5000 heures validées en fin d’études qui donnent droit au Diplôme d’Ostéopathie. Pour être plus sûr du praticien à qui vous avez affaire, vérifiez que cet ostéopathe est  « D.O » : Diplômé en Ostéopathie.
Et n’hésitez pas à vous fier au bouche-à-oreille : c’est encore le meilleur indicateur du savoir-faire d’un ostéopathe…

Quand consulter votre ostéopathe à titre préventif ?

Lorsque vous voulez :

–   Etablir un bilan avant de débuter un sport ;
–   Faire un point avant de vous remettre au sport, après une grossesse par exemple ;
–   Préparer une compétition, afin d’être au mieux de vos capacités lors des entraînements et du jour J.

Une à deux séances devraient suffire dans la majorité des cas.

Quand consulter votre ostéopathe à titre curatif ?

Lorsque vous avez besoin de :

–   Récupérer pleinement vos fonctions physiques et reprendre l’entraînement sereinement après une épreuve ;
–   Vous débarrasser de douleurs articulaires : genou, coude, poignet… ;
–   Remédier à une lombalgie, une dorsalgie ou une cervicalgie ;
–   Soulager des douleurs d’origine nerveuse, avec des symptômes tels que fourmillements, perte de force (douleurs de type sciatique) ;
–   Traiter une tendinite, une pubalgie ;
–   Pallier le stress et le manque de concentration parfois difficiles à gérer ;
–   Oublier des séquelles de traumatismes anciens (mauvaises chutes, accidents) qui peuvent se réveiller pendant la pratique sportive.

Deux séances (voire trois) sont généralement requises pour traiter ces différents troubles.

Le déroulement d’une séance

Elle se passe en 3 temps :

–   L’interrogatoire : l’ostéopathe vous pose des questions sur les raisons qui vous amènent à consulter. Localisation de la douleur ? Durée ? Antécédents traumatiques ? Il cherche ainsi tous les indices susceptibles de l’aider à comprendre l’origine de la douleur.
–   La phase de tests : l’ostéopathe vous examine des pieds à la tête en testant articulations, ligaments, viscères. Il détecte ainsi les zones qui lui semblent moins mobiles, sensibles ou tendues, et qui lui permettent de trouver la bonne piste pour vous soulager.
–   La phase de traitement : par des techniques exclusivement manuelles, plus ou moins rapides (pression, étirement,  manipulation), il redonne aux structures qui en ont besoin souplesse et mouvement.

Une consultation dure normalement entre 45 et 60 minutes.
Les tarifs d’une séance sont très variables : de 40 euros en Province à plus de 100 euros à Paris.  N’hésitez pas à demander à votre praticien lors de la prise de rendez-vous quels sont les tarifs pratiqués dans son cabinet.

Sachez aussi que la plupart des mutuelles remboursent désormais les actes d’ostéopathie : il vous suffit de demander une facture à votre praticien et de l’envoyer à votre mutuelle. Renseignez-vous !

Une remarque maintenant concernant les enfants et le sport : leur corps pendant la croissance est fragile. Les enfants qui se destinent à une pratique sportive intensive sont invités à consulter un ostéopathe de façon régulière (1 à 2 fois par an) afin de conserver leur équilibre corporel – si important pendant cette période – ou après un traumatisme.

Pendant votre entrainement Jiwok n’hésitez pas à consulter un ostéopathe : votre corps vous en sera reconnaissant, et durablement.

Marie

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: