course-à-pied

Venez découvrir les apports de la course à pied en terme de santé. Suivez les conseils pour maigrir et profiter de vos entrainements.

04 avril 2018

asthmatique sport  running jogging course à pied

L’asthme et le sport : symptômes et conseils à suivre

Vous voulez vous mettre à courir, pédaler, à bouger, etc…, bref vous mettre à faire du sport, mais vous faites partie des 3,5 millions d’asthmatiques français. Le pouvez-vous? Oui, et cet article est là pour vous éclairer sur la question.

J’ai eu l’idée de cet article suite au témoignage d’un Jiwoker (Dominique) :

« Moi qui croyait que courir était impossible en étant asthmatique, j’ai suivi vos conseils et je viens de finir l’entrainement en 24 séances pour finir par courir 30min sans m’arrêter et j’aime ça ! C’est devenu indispensable pour me sentir bien et je n’ai plus de crises d’asthmes! merci JIWOK! »

Dominique a suivi un entrainement débutant en running

Nous verrons donc en premier lieu comment se manifeste l’asthme, puis les dispositions à prendre pour pouvoir pratiquer un sport malgré cette gêne. En effet, selon que vous pratiquiez la course à pied de manière régulière, ou que vous décidiez de courir un jogging de temps en temps, les conséquences ne sont pas les mêmes.

L’asthme, lors de la pratique de sports (notamment des sports extrêmement physiques comme le tennis) peut occasionner un gêne. Ces efforts demandent une grande respiration, ce qui peut provoquer sifflements dans la poitrine, toux, ou gêne respiratoire pour les malades.
Lire la suite »


28 mars 2018

courir-1-fois-par-semaine

Courir 1 fois par semaine, c’est déjà bien

Vous courez entre 45 minutes et 1 heure en continu, mais vous n’avez pas trop de temps dans la semaine pour courir plus d’une fois par semaine.

En fait, vous avez seulement le samedi ou le dimanche pour aller courir (ou un autre jour dans la semaine).

Nos coachs vous ont préparé un programme d’entrainement spécialement pour vous : Courir une fois par semaine en variant le séances.

Avec ce programme, vous pourrez vous améliorer ou maintenir votre niveau en variant les plaisirs.

Tout en respectant votre routine, ce programme basé sur des séances diversifiées vous permettront de prendre du plaisir en tentant malgré tout de vous faire progresser, c’est à dire de courir un peu plus vite sur une même distance.

Les séances sont basées sur des changements de rythmes sans jamais courir trop vite.

Allez maintenant, vous n’avez plus d’excuses pour ne plus courir.

Et si une séance par semaine n’est pas suffisant, vous avez aussi les entraînements 2 séances par semaines avec des séances courtes pour se maintenir en forme >>

(crédit photo : screenpunk )


21 mars 2018

perte de poids et débuter en course à pied jogging

Chaque semaine, j’essaie de trouver des synonymes au mot « fierté ». En effet, chaque semaine quand je lis les témoignages des Jiwokers, un mélange de bonheur, de joie et de fierté s’immisce en moi.

Fierté d’aider des femmes et des hommes à reprendre le sport, à être heureux de se dépasser, à perdre du poids….Et surtout, ma plus plus grande fierté, c’est que vous nous fassiez confiance, chaque jour, pour atteindre votre objectif.

Bonne lecture.

Laurent
« Séance 13 ce jour, Nickel, 9 bornes que du bonheur et – 6,5 kg depuis le début du programme. Prochain objectif courir 10 bornes et les 10 Km de la route du Louvre mi mai comme première course à 45 balais »
(Laurent suit un entrainement perte de poids en running)

Raphael
« Que dire ? Merci Jiwok de m’avoir aider à améliorer mon temps au semi (1 h 38). L’entrainement a été bien progressif, les séances de fractionné fluide et efficace (les séances juste après les séances de fractionné, sont incroyables, on a l’impression d’avoir enclenché le turbo :). Donc maintenant en route pour le Marathon de Paris! »
(Raphael suit un plan marathon)

Hélène
« J’ai réussi ma 13ème séance! Moi qui avait du mal à courir 2 minutes il y a 5 mois!! je suis super fière de courir 50mn sans m’arrêter et comme katie, mon objectif d’1 heure de course en continu me semble très envisageable… »
(Hélène suit un entrainement débutant running objectif courir 1 heure)

Frédéric
« Vraiment génial, avant je faisais de la masse au sport maintenant je sèche enfin. C’est tellement facile avec son coach perso. »
(Frédéric suit un entrainement « évacuer le stress en vélo elliptique »)

Nathalie
« Nette amélioration, j’ai fait la séance jusqu’au bout et j’ai même ajouté deux séries en plus. Je me sens en pleine forme! »
(Nathalie suit un entrainement rester en forme avec des séances courtes)

Et vous, comment cela se passe votre entrainement ?

(Crédit photo : Stefán Freyr | Skyzography)


Courir la nuit - brassard lumineux

Courir la nuit

Vous aimez aller courir le soir après votre journée de travail (Vous n’avez sûrement pas la choix) ? (Si cela vous intéresse, lisez notre article sur les avantages de courir le matin ou le soir).

Il est donc important de bien être équipé afin d’être vu par les automobilistes et autres engins motorisés.

Il existe de nombreux équipements pour cela.

Dernièrement, je vous avais présenté la gamme de Kalenji, qui avait lancé une gamme pour courir la nuit (casquette, veste, brassard..).

Aujourd’hui, c’est un brassard très simple, fabriqué avec des leds qui se porte autour de votre bras ou de la cheville.

Il s’accroche très facilement autour du bras (ou cheville) grâce un système d’enroulement en nylon (C’est la technique du slap : vous tendez le bras, vous frappez un petit coup le bracelet sur votre bras et celui-ci s’enroule naturellement autour).

Il est « waterproof » donc aucun risque d’usure à cause de transpiration ou de vos sorties de running sous la pluie.

Enfin, la pile est assez facile à changer.

C’est vraiment le type d’accessoire simple et efficace qui vous permettra de réaliser vos séances Jiwok la nuit en toute sécurité.

il existe en différentes couleurs et design et il est vendu $9.59.


13 mars 2018

course-a-pied-running-jogging

Pourquoi certaines idées ont la vie dure en running ?

Pour retenir un maximum de bienfaits de vos entraînements Jiwok pendant la course à pied (sport que bon nombre de Jiwokers adorent !), je vous propose de faire un petit zoom sur les idées reçues que certains d’entre nous avons par rapport à la pratique de ce sport.

1/ Il ne faut pas marcher pendant l’entrainement, sinon cela sera moins profitable.

Alterner course et marche pendant votre entraînement ne diminue en rien l’efficacité de vos efforts. Quand on commence à pratiquer la course à pied, il est même conseillé d’alterner course lente et marche pour habituer son corps à un nouveau rythme cardiaque et permettre à ses muscles de suivre la cadence.

2/ Il faut s’entraîner avec une personne meilleure que soi pour pouvoir s’améliorer.

« Ne JAMAIS forcer ces muscles », une des règles d’or à toujours respecter ! Chaque individu a son propre rythme de course. Forcer son organisme, surtout chez les débutants, peut entraîner des blessures aux muscles ou des courbatures prolongées au corps.

Ne vous obligez pas à suivre quelqu’un de meilleur que vous. Cela risque de vous écœurer de la course à pied puisque vous allez vous conforter dans l’idée que courir n’est pas fait pour vous.
Lire la suite »


06 mars 2018

soutien gorge running

Pourquoi vous devez portez un Soutien gorge pour le sport

Si vous êtes une femme cet article vous intéressera au plus au point….les hommes cela peut aussi vous intéresser 😉

Un soutien gorge de sport parfaitement adapté à la taille des seins est aussi important qu’une bonne paire de chaussures pour vos entrainements Jiwok.

Hélas, de nombreuses idées fausses circulent sur l’anatomie et la santé de la poitrine féminine !

Le sein repose sur les pectoraux ; il n’est maintenu que par des ligaments, les ligaments de Cooper, qu’il faut penser à économiser.

Au cours d’une activité physique, la poitrine est soumise à des mouvements importants et à un phénomène de rebond qui peut provoquer un relâchement de ses ligaments et l’affaissement progressif des seins.

En effet, parce qu’elle est constituée d’une succession de sauts à la différence de la marche, la course à pied en particulier soumet les seins à des mouvements complexes qui peuvent les traumatiser tout en étant très douloureux.

Pour éviter cela, le port d’un soutien gorge adapté au sport est donc fortement conseillé !

Pour définitivement s’en convaincre il est utile de savoir qu’un sein qui pèse 400 gr va lors d’un saut de 1 mètre peser près d’un kilo !

Pourtant les préjugés foisonnent et mettent encore les seins à rude épreuve.
Lire la suite »


27 février 2018

running froid hiver

Running dans le froid : 4 conseils pour courir par temps froid – hiver

L’hiver ne sonne pas la fin de vos sorties de course à pied en extérieur. Bien que les ardeurs soient rafraîchies par la température, ces quelques conseils vous permettront de pratiquer votre sport favori tout en restant léger et continuer à vous amuser lors de votre entrainement Jiwok !

1- Se couvrir ? Oui mais pas trop !

Quand la température avoisine les 0°C ou qu’il neige, il est important de bien se couvrir afin de ne pas attraper un vilain coup de froid. Toutes les parties sensibles devraient ainsi être protégées du froid mais contrairement aux pratiques qui favorisent la superposition de plusieurs vêtements, les nouvelles technologies utilisées par les fabricants de matériels sportifs sont légères et confortables. Vous n’aurez plus besoin de porter plusieurs vêtements pour avoir la température voulue, surtout lorsque vous courez dehors, il vous suffit juste de choisir les bonnes matières.

Il n’est pas conseillé de porter des vêtements en coton lorsque vous faites votre entrainement dans le froid car cette matière ne favorise pas l’élimination de l’humidité. Préférez plutôt le polypropylène ou des tissus synthétiques avec lesquels une seule couche suffit pour garder votre corps sec. Pour se protéger contre le vent et les précipitations, mettez un survêtement respirable en nylon ou imperméable. Cela suffit amplement pour vous donner du peps et aller courir dans de bonnes conditions. Toutefois, si la température descend au-dessous des -20°C (c’est surtout pour nos amis Canadiens), mettez une polaire sous votre survêtement.

Vous pouvez retrouver notre article complet sur les 6 équipements running nécessaires pour se protéger du froid.

2- Protégez votre tête et votre cou

Pour commencer, sachez que 40% de la chaleur du corps s’échappe de votre tête lorsque vous courez dans le froid. Afin de préserver votre température corporelle, pensez à porter une bonnet ou casquette adapté au froid. Si les températures sont vraiment glaciales, il serait plus prudent de couvrir le cou et le visage avec un cache cou, un bandeau ou bien avec une cagoule. En laine ou en molleton, ces accessoires peuvent couvrir la bouche et réchauffer l’air que vous respirez. D’autres modèles de bonnet de running sont également disponibles sur le marché ou bien des caches-oreilles. Vous pouvez également utiliser des casques pour écouter de la musique tout en protégeant vos oreilles.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories