31 mars 2015

poussette course à pied

Kid Runner la poussette du running

Vous avez un enfant et vous aimez courir, mais vous n’avez personne pour le garder et/ou vous aimeriez partager vos séances de jogging avec lui.

Il existe sur le marché de nombreux modèles de poussette pour courir.

Mais comme vous le savez, quand vous courez vous avez besoin de vos jambes (merci Denis pour l’info…) mais également de vos bras.

Ainsi en courant avec une poussette devant soit, vous ne pourrez plus utiliser vos bras pour maintenir votre équilibre. Votre posture de course changera également.

Pour éviter ce problème, les inventeurs de la Kid Runner vous propose de ne plus pousser vos enfants pendant votre entrainement mais de les tirer.

Ce n’est plus une poussette mais un carrosse. J’entends déjà d’ici les « Hue Papa !!!! » de vos enfants !

Comme vous pouvez le voir sur la photo du dessus (et la vidéo du dessous), vous tirerez cette nacelle via une ceinture au tour de votre taille.

Cette ceinture est reliée au « cockpit » de votre enfant par une tige souple qui amortit les chocs et les acoups évitant à votre enfant les nausées :).

La poussette peut accueillir un enfant pesant 20 kilos maximum (de 6 moi à 4 – 5 ans). Une ceinture est également installée sur son siège afin d’éviter de le retrouver sur la route après le passage d’une bosse.

Je trouve le projet assez sympa et cela donne envie d’essayer. Pour l’instant, cette poussette n’est pas encore en vente, mais elle devrait sortir courant de l’année 2015.

La vidéo de présentation :

Pour plus d’information >>>>

starstarstarstarstar

25 mars 2015

débuter running jogging perdre du poids
(Crédit photo : Thomas Becker)

C’est le printemps depuis quelques jours….Et le moment pour de nombreux Jiwoker de se dire que ce serait bien de reprendre le sport 🙂
Comme chaque semaine, je vous publie les témoignages qui vous aideront à vous remettre en selle. Au programme de cette semaine, du semi marathon qui finit bien, de la perte de poids (3 kilos), du bonheur de courir, du tapis de course, de la vma qui explose…

Bon courage à tous et bonne lecture

Vanessa
« Depuis 3 semaines, je découvre Jiwok et je suis accroc. Je prépare mon corps pour mes vacances de pâques (à la plage et mes maillots de bain) et je suis ravie. Le programme se passe bien j’aime aller courir (c’est moi qui dit ca ?), mes jambes se musclent et j’ai déjà perdu 3 kilos. « Allez hop » comme dirait le coach je continue »
(Véronique suit un entrainement perdre du poids en runnning)

Valerie
« Bonjour à tous,
Malgré les doutes pendant la préparation, mon objectif a été atteint: finir le semi de La Rochelle et cerise sur le gâteau, 2h10 à l’arrivée!
Merci Jiwok, une fois de plus! »
(Valérie a suivi un plan semi-marathon)

Fouzia
« Bonjour à tous, je vous remercie vivement pour vos efforts louables; grâce à vous je me remet à courir.
La 1ere seance: super bien j’avais même envie de courir plus longtemps. Très bon accompagnement : les bons mots aux bons moments. »
(Fouzia suit un entrainement débuter le running)

Arnaud
« Courir plus vite ou comment booster sa vma. Je viens de finir l’entrainement courir plus vite (en attendant de me lancer dans mon entrainement marathon) et je dois dire que je suis bluffé. Les séances ont été progressive, parfais difficile, mais les progrès ont été présents. Mon allure est vraiment plus rapide et surtout je suis à l’aise.
Super conseil du coach et super motivation même dans les séance de fractionné assez hard.
Le chrono de mon prochain marathon risque d’être assez bon. Merci Jiwok »
(Arnaud a suivi un entrainement courir plus (améliorer sa vma) et continuera avec un plan marathon)

Sophie
« Je suis à ma 5ème séance sur les et à chaque fois je suis pressée d’être à la suivante. »
(Sophie suit un plan semi-marathon objectif 2 heures)

Carole
« Super séance ! Me suis bien familiarisée avec la FCM. Tout va bien. L’entraînement continue ! »
(Carole suit un programme perte de poids en elliptique)

Nicole
« Ca démarre bien, déjà 1 Kg de moins en quelques jours. »
(Nicole suit un programme perte de poids sur tapis roulant)

Et vous, vous ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

24 mars 2015

courir le soir.

Lampes de chaussures (sport le soir)

Courir, marcher ou pédaler le soir, c’est toujours un peu délicat. Vous avez besoin de voir où vous poser vos pieds (ou vos roues de vélo).
Evidemment vous avez les lampes frontales, les casquettes éclairantes, les brassards de sécurité, etc….

Mais, c’est la première fois que je vois des lampes qui se fixent sur des chaussures de course à pied ou de vélo.

Si vous êtes un adepte des sorties de running ou de vélo nocturne, ces lampes peuvent vous intéresser.

Ainsi les Night Runner 270° Shoe Lights au design assez sympa, sont composées deux petites lampes LED qui éclairent la route à 270 degrés et sur 30 mètres (ce qui vous donnent un vision assez lointaine) et qui s’accrochent à tous les types de chaussures.

L’autonomie des batteries varient entre 4 et 8 heures en fonction de l’intensité sélectionnées.

Pour le rechargement des batteries, c’est via un câble USB.

La vidéo de présentation :

Si cela vous intéresse, le prix d’une paire de Night Runner est de $69.95 ou $50 en préventes.

Pendant vos séances d’entrainement de running du soir ou de vos sorties de vélo de route Jiwok, elles seront peut-être vos meilleures alliées 🙂

starstarstarstarstar

Débuter le sport

Risque de sédentarité : notre sédentarité croissante !

Depuis la création de Jiwok, un de nos objectifs est d’aider les personnes sédentaires à retrouver une activité physique afin de retrouver la forme et être en bonne santé (voir nos entraînements débutant de running, vélo, elliptique, marche, natation ou marche nordique).

Alors pourquoi la sédentarité est réellement dangereuse pour votre santé ?

Rester assis raccourcit notre espérance de vie

La position assise prolongée favorise le développement de nombreux troubles qui peuvent parfois entraîner des pathologies comme le développement de troubles cardiovasculaires, l’obésité, le diabète, le maladie l’Alzheimer chez les patients en âge avancé, voire même le cancer. De nombreuses études révèlent que plus on reste assis longtemps, plus on court le risque de développer ces symptômes à cause du fait qu’on ne permet pas au corps de brûler le surplus de calories ou aux muscles de « travailler » normalement.

De ce fait, le taux de cholestérol augmente, on développe une hypertension artérielle, on prend du poids, parfois même on commence à avoir des signes de diabète car l’encrassement des organes provoqué par le fait de ne pas faire d’activité physique ne permet pas aux organes de fonctionner normalement et va à terme favoriser l’apparition de maladies. Rester assis trop longtemps raccourcit ainsi considérablement notre espérance de vie.

La sédentarité nous gâche la vie

En plus d’augmenter le risque de développer des maladies, la sédentarité nous empêche de rester en forme et de profiter pleinement de la vie. Rester assis durant des heures provoque chez de nombreux patients un mal de dos chronique accompagné d’un mal de tête, d’épaule et/ou de cou. Ces petites gênes de la vie quotidienne sont responsables de nombreuses dépressions et du mal-être ressenti par un nombre de plus en plus croissant de personnes.

De plus, la prise de poids liée à la sédentarité entraîne une constipation et une sensation de fatigue chronique auprès de nombreuses personnes. Leurs jambes leur paraissent également de plus en plus lourdes et le moindre effort leur semble de plus en plus fatigant. Ainsi, de la tête aux pieds, le fait de rester sur une seule position de façon prolongée enlève une grande partie de la joie de vivre dans de nombreux cas.

Les Français bougent de moins en moins

En 2013, une enquête menée par BVA pour Assureurs Prévention montre que 80% des 18-64 ans ne font pas plus de 10 000 pas par jour, qui est l’objectif journalier fixé pour une bonne activité physique et sportive (APS). La moitié des seniors interrogés n’atteignent même pas les 5 000 pas journaliers tandis qu’à peine la moitié (51%) des 18/64 ans ainsi que 47% des seniors seulement disent pratiquer régulièrement une activité physique ou sportive.

Or de nombreuses études ont démontré que pour rester en forme, la pratique régulière d’une activité physique est vivement conseillée. Cela permet également de brûler des calories et avoir une perte de poids sans forcément passer par un régime alimentaire draconien. Les raisons évoquées par cette tendance à la sédentarité sont les écrans en tous genres comme la télé, les tablettes et smartphones, les ordinateurs et les jeux vidéo.

Comment combattre la sédentarité ?

Le manque de temps est présenté pour expliquer cette sédentarité. Les métiers actuels exigent de rester assis devant les écrans toute la journée. Pour contourner cela, le conseil à donner serait de se lever toutes les 2 à 3 heures en faisant quelques pas. Cette petite pause va permettre aux muscles de s’étirer et aux jambes de se dégourdir pour éviter la sensation de jambes lourdes.

La marche est un excellent compagnon pour les personnes qui veulent avoir une perte de poids ou qui suivent un régime ou tout simplement pour rester en forme. 30 minutes par jour suffisent pour faire bouger toutes les parties du corps et travailler son rythme cardio-vasculaire. Les occasions peuvent ne pas se présenter d’elles-mêmes mais il va falloir les provoquer en abandonnant le réflexe de prendre les escaliers roulants ou l’ascenseur au profit de quelques marches, ou encore en descendant plus tôt du bus ou du métro.

Par ailleurs, il n’y a pas d’âge pour reprendre le sport. (Les conseils de notre médecin du sport pour reprendre le sport après 45 ans.)

Nos coachs ont réalisé des programmes pour combattre cette sédentarité suivant vos envies : running, vélo, elliptique, marche, natation ou marche nordique)

starstarstarstarstar

23 mars 2015

entrainement marathon

Comment bien préparer votre premier marathon ?

1-Quel plan d’entrainement dois-je choisir pour mon premier marathon ?
Pour une première expérience, le temps sur le semi-marathon (21km) est la référence la mieux adaptée.
Le temps de course de ce semi-marathon va vous donner une idée plus ou moins précise de votre temps sur un marathon. Cependant, il faut faire attention car chaque coureur réagit différemment lorsque la distance est doublée, donc la perte de vitesse sera plus ou moins importante selon les qualités d’adaptations.
Ainsi, pour un premier marathon, il est préférable de choisir un plan plus large au niveau du temps.
Par exemple : si vous avez parcouru votre semi marathon en 1h45, le choix d’un plan en 4h paraît totalement réalisable. Cependant, vous ne prenez pas forcément en compte les difficultés éventuelles qui peuvent survenir le jour du marathon. Alors, il est plus raisonnable de prendre un plan en 4h15 afin d’être sûr d’y parvenir.

2-Pourrai-je vraiment tenir 42km à l’issue de ce plan ?
Pour votre première expérience, l’objectif est de finir le marathon. Il est tout à fait normal d’être impressionné par la distance à parcourir mais rien ne sert de stresser. Il faut avant tout courir avec plaisir et sans pression. Une fois votre plan d’entrainement de course établi, il faut positiver. Lors de votre premier marathon, n’hésitez pas à alterner course et marche si besoin.

3-Que faire si j’ai l’impression de ne pas être assez entraîné ?
Il ne faut pas douter de la qualité de sa préparation, rassurez-vous en relisant votre plan d’entrainement marathon. Vous verrez alors que cela fait des semaines que vous accumulez les kilomètres. Il est normal de douter avant la course, mais surtout n’oubliez pas votre meilleur allié qui consistera à effectuer une récupération de deux semaines avant la course.

4-Qu’est-ce que la période de récupération ?
Avant la course, il faut environ deux semaines de récupération (affûtage) afin de diminuer la fatigue accumulée durant les entraînements intensifs. Cette période pré-compétitive est essentielle pour réussir son marathon. Durant la période de récupération, il faudra notamment diminuer le volume des entraînements pour ne pas épuiser son corps et le laisser récupérer suffisamment d’énergie pour la course.
Par exemple, si vous avez l’habitude de courir 100 kilomètres, seul 50 kilomètres suffiront. En revanche, il ne faut pas réduire la fréquence des entraînements établie à la base par le plan d’entrainement. (Cette période récupération est intégrée dans les entrainements marathon Jiwok)

5-Le fait d’effectuer plusieurs sorties longues, peut-il me rassurer ?
Le fait de courir 42 kilomètres ou plus peut vous rassurer, mais ce n’est pas forcément bon pour vous. En effet, en faisant cela, vous allez cumuler de la fatigue au moment même ou vous devez emmagasiner un maximum d’énergie.
Si vous souhaitez tout de même effectuer quelques sorties longues, veillez à ne pas les faire durant votre période de récupération. Garder bien 15 jours de récupération pour avoir plus de chance de réussir votre course.

6-Comment éviter la fatigue lors de ma préparation ?
Il faut avant tout respecter le plan de préparation qui alterne séance et récupération. Évitez de faire deux séances intensives deux jours de suite, car après une séance éprouvante, il faut regagner son endurance. De plus, veillez à avoir un sommeil réparateur en vous couchant et en vous réveillant à des heures fixes, durant les 8 à 12 semaines de votre préparation.
Malgré cela, si vous ressentez une fatigue anormale, annulez votre séance. Sachez que votre préparation n’en sera pas altérée, au contraire, vous repartirez reposé et remotivé.

7-Troubles du sommeil avant la course, que faire ?
Le sommeil perturbé est un effet tout à fait normal. Il est dû en grande partie à l’état d’excitation dans lequel vous êtes, mais aussi au stress. Le dosage maîtrisé de vos efforts ainsi qu’une bonne hygiène de vie tout au long de votre préparation devront vous permettre d’être en forme.
Cependant, si le sommeil ne vient pas, ne vous forcez surtout pas à rester au lit. Trouvez-vous une activité qui ne soit pas stressante (lecture d’un livre) et détendez-vous afin que votre sommeil vienne naturellement.

8-Les médicaments peuvent-ils-être la solution pour trouver rapidement le sommeil ?
La prise médicamenteuse telle que le somnifère est à proscrire car elle aura un effet désastreux sur votre entrainement mais aussi sur votre performance.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

18 mars 2015

jogging running femme
(Crédit photo : Milo )

Encore une belle semaine pour les Jiwoker. Je continue de recevoir vos temps pour le semi de Paris, vous avez été rapides.
Et puis vous débutez et progressez en running…Et ça c’est beau ! Evidemment vous perdez aussi du poids et des tailles de pantalons.

Ne lâchez pas, continuez, si vous avez des doutes ou des hésitations, n’hésitez pas à nous demander conseils nous sommes là pour vous >>>>>

Bonne lecture des témoignages de la semaine :

Anne
« Un grand merci à jiwork, je n’en reviens pas, je cours maintenant 20 minutes sans m’arrêter, un exploit. Et je prends beaucoup de plaisir à le faire, c’est formidable. J’ai fait plus de la moitié de mon programme j’ai perdu 3kgs et j’ai perdu plus d’une taille en pantalon. Genial!
J’espère perdre plus de poids en continuant car je suis encore très lourde. »
(Anne suit un programme perte de poids en jogging)

Delphi