20 décembre 2016

polar-ft4

Vous êtes nombreux à me demander conseils sur l’achat de cardiofréquencemètre qui calcule votre fréquence cardiaque mais surtout qui calcule % de votre FCM (% de votre Fréquence Cardiaque Maximale).

Après plusieurs recherches, je pense que le plus adapté en terme de fonctionnalité, qualité, et prix est le Polar FT4.

Ce cardio pourrait être idéal avec les entraînements Jiwok perte de poids (3 kg, 5 kg ou 10 kg) ou débuter en course à pied par exemple.

Lire la suite »


tendinite

Le tendon d’Achille est une structure anatomique qui peut facilement subir une inflammation et être sujet aux tendinites. Cette pathologie peut rapidement devenir fortement invalidante et en cas de rupture le chemin vers la guérison est très long. Pour éviter que la tendinite prenne de l’ampleur il faut rapidement la traiter.

Le meilleur moyen de l’éviter est de bien s’étirer, de bien s’hydrater et d’avoir une bonne hygiène alimentaire. Néanmoins des défauts structuraux et architecturaux du pied peuvent déclencher cette pathologie.

Qu’entraine une tendinopathie d’Achille ?

La douleur débute par une sensation de brûlure qui augmente progressivement à l’effort. Il existe plusieurs types de tendinites qui entrainent des douleurs soit du corps du tendon en arrière de la cheville soit de son insertion à l’arrière du pied. On peut également avoir une bursite en avant du tendon d’Achille ou une inflammation de la gaine du tendon (ténosynovite). Si une douleur brutale survient pendant la course il est conseillé de consulter rapidement car il peut s’agir d’une rupture partielle du tendon.

On peut retrouver en palpant le corps du tendon un nodule en forme de « noyau de cerise », ce nodule est le résultat de micro ruptures des fibres tendons avec calcifications de ces dernières.

Quelle structure anatomique souffre ?

Le tendon d’Achille est la terminaison des 3 muscles qui compose le triceps sural (gastrochnémien chef interne et chef externe, soléaire), ces muscles sont ceux qui forment le galbe du mollet. Ce sont des muscles volumineux et puissant ayant notamment pour fonction de faire de l’extension du pied (mettre sur la pointe des pieds) et de contrôler l’avancée de la jambe sur le pied pendant la marche ou la course. Cette tendinopathie est particulièrement douloureuse car le tendon d’Achille est richement innervé.
Lire la suite »


19 décembre 2016

conseils-courir-en-hiver

(Crédit photo : albany_tim )

Arnaud a laissé un long commentaire sur l’article « Garder une activité physique pendant l’hiver » .

Il me semblait intéressant de le partager avec tous les Jiwokers.

Par ailleurs, si vous aussi vous avez vos conseils n’hésitez pas !

Bonne lecture :

« Bonjour,

Mes “tips” perso pour garder la forme en hiver :

1- S’inscrire dans une salle de gym. Pourquoi : accès à du matériel de qualité (velos, tapis de course, machine musculation), coaching sportif, moins de risque de blessure, aspect motivant de l’abonnement pré-payé > si on n’en profite pas on “perd” sa mise… de manière générale j’ai un abonnement toute l’année, ce qui me permet de combiner des séances rapides sur tapis de course avec mes séances de musculation.

2- Jeter un oeil au programme des “cross” qui se déroulent souvent en automne-hiver. Garder un objectif compétition est aussi une manière de rester motivé.
Lire la suite »


14 décembre 2016

pas le temps de courir

Je n’ai pas le temps de courir

Pour le running comme pour d’autre sport, on entend souvent l’excuse du manque de disponibilité pour trouver le moyen de ne pas aller faire un peu de sport.

Il s’agit bel et bien d’une excuse et ce qui vous manque c’est un peu de motivation, cette étincelle qui va vous faire mettre aux pieds vos chaussures de course.

L’excuse du manque de temps peut être recevable sur un moment ponctuel, lors d’un évènement particulier.

Mais la routine du quotidien laisse le temps d’aller faire du sport en particulier la course à pied qui n’est pas chronophage.

Courir peut se réaliser un peu partout et ne demande pas de s’équiper beaucoup.

Il est donc facile d’aller faire une séance de course. D’autant plus qu’il n’est pas nécessaire de partir des heures pour que cela soit bénéfique.

1- Se fixer des objectifs

Pour garder sa motivation intacte et chaque jour vouloir aller courir, il faut se fixer des objectifs. Cela peut concerner une perte de poids, atteindre un objectif-temps (courir 30 minutes, courir 45 minutes ou courir 1 heure) ou essayer de viser un résultat sur une course.

Peu importe en réalité votre objectif, chacun fait ce qui lui tient à coeur.
Mais en vous focalisant sur les objectifs, la séance de course à pied deviendra le moyen de réussir. Vous irez donc beaucoup plus facilement chercher vos chaussures de running (Au passage, comment bien choisir ses chaussures de running ?).

2- Quand aller courir ?

Chacun à son planning, la façon d’organiser son temps en fonction de son travail, de sa vie de famille et de ses impératifs. Toutefois, quel que soit le moment, il y a toujours un moyen de trouver quelques minutes.

Le matin est un très bon moment de la journée d’autant plus qu’il est facile de jouer avec son réveil. En effet, rien que de brancher le réveil pour aller courir le lendemain matin est une très bonne chose. On se couche avec l’idée d’aller faire du sport le lendemain matin. Une fois que le réveil sonne, on sait pourquoi on s’est levé et d’un coup la motivation est là. Et puis si les matinées sont chargées, il est toujours possible de mettre le réveil un peu plus tôt et de gagner ainsi le temps manquant.

Sur la pause déjeuner, il faut reconnaître qu’il n’est pas possible toujours de courir. Il faut une pause assez longue pour cela et avoir une douche à disposition après la séance de running.

Le soir est un moment particulier pour aller courir. Il y a le travail qui se finit tard, il y a les enfants qu’il faut aller chercher à l’école. Mais dans le fond le soir est un bon moment.

Une fois ces impératifs passés, combien de temps vous reste t-il à passer devant la télé par exemple ? Le soir est toujours une période où l’on peut trouver 30 ou 40 minutes. Alors avec un peu de motivation, les chaussures sont faciles à enfiler à ce moment de la journée. ( Courir le matin ou le soir ?)
Lire la suite »


07 décembre 2016

perdre 8 kg
(Crédit photo : lululemon athletica)

Reprendre le sport à 65 ans…C’est le genre d’histoire que j’adore !!!! Et encore plus fort, continuez et s’inscrire à un premier 10 km à 65 ans, c’est carrément top !

Evidemment les nouveaux chronos de Christophe et Christelle c’est également génial, tout comme la reprise du sport de Vincent, le bonheur de Pauline, le kiff Miadanrina !

Comme chaque semaine, j’espère que leur enthousiasme, leur motivation auront un effet super turbo boost sur tous les Jiwokers !

Voici donc les témoignages de la semaine.

Christophe
« Bonjour,
Après avoir suivi le plan d’entraînement (10 KM en 55 min, 10 semaines), j’ai couru hier un 10 KM en 53 min 55 sec. Merci Jiwok !
Je prévois maintenant de débuter un courir plus vite pour rester en forme en hiver avant d’attaquer la saison 2017 avec une préparation pour le marathon de Paris.
Encore merci pour vos plans et précieux conseils. C’est très motivant. »
(Christophe a suivi un plan 10 km en 55 minutes)

Martine
« Je viens de terminer mon entrainement perdre du poids en course à pied. Reprise de la course fin mars, pour mes 65 ans….perte de 8 kg pendant ce programme – je suis dans une super forme. Je viens d’entreprendre avec enthousiasme courir un 10km en 30 séances. Je suis ravie, merci JI wok. »
(Martine a suivi un programme perte de poids en running)

Vincent
« Reprise du sport après de longues années sans rien faire. J’ai commencé les entraînements marche à pied et c’est un vrai plaisir. Les conseils du coach et la musique sont de vrais plus pendant la séance. J’adore votre concept. En plus, ma balance affiche un petite perte de poids. Je continue sans hésiter ».
(Vincent suit un programme d’entrainement marche à pied)

Pauline
« L’elliptique avant Jiwok, c’était vraiment bof bof. Maintenant c’est du bonheur. Chaque séance est différente et ca donne envie de continuer et de se donner à fond. Je ne peux plus à monter sur mon elliptique sans mon coach dans les oreilles. Je me sens en plein forme. »
(Pauline suit un programme d’entrainement elliptique)

Christelle
« J’ai couru mon semi ce week-end et cela s’est bien passé 1 h 43 (mon nouveau chrono sur cette distance). Pendant l’hiver, je compte essayer d’améliorer ma vitesse, je vais suivre un entrainement courir plus vite. Encore merci pour vos conseils. »
(Christelle a suivi un plan semi-marathon objectif 1 h 45 et elle continuera avec un entrainement courir plus vite)

Margot
« J’ai apprécié cette première séance, je n’ai pas l’habitude de courir et pour commencer c’est très bien. J’ai hâte de faire la deuxième séance. »
(Margot suit un entrainement débuter la course à pied)

Miadanirina
« Première séance: le grand kiffe! On va continuer, parce qu’on y croit »
(Miadanirina suit un programme de perte de poids en courant)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


06 décembre 2016

podologue4
(crédit photo : darkmatter )

Comme vous nous posez souvent la question concernant l’intérêt d’aller voir un podologue, je re-publie l’expérience d’un ami.

Je souhaite partager avec vous l’expérience d’un ami qui court depuis maintenant 1 an avec son coach Jiwok (il adore 🙂 et qui a rencontré des petits pépins physiques, résolus par un podologue.)

A travers cet article, je vulgariserais le plus possible mes propos afin d’être le simple possible donc mille pardons à tous les experts médicaux.

En début d’année, Franck avait une douleur autour du genou (surtout en bas de la cuisse) lors de ses séances de course à pied.

Il a du arrêter complètement l’entrainement, la douleur était trop intense et surtout persistait même après les séances.

Ce qui était étrange, c’est que la douleur était localisée autour du genou, mais aussi certaines fois sur la cuisse et même en bas du genou.

Le médecin généraliste n’a rien trouvé d’anormal au niveau du genou, mais a conseillé de prendre un rendez vous chez le kiné.

Le Kiné qui a détecté des pieds plats et a conseillé un rendez vous chez un podologue.

Le podologue après un examen de 30 minutes a relevé un syndrome de l’essuie glace.

Pour faire rapide, le tendon qui part de la hanche et qui rejoint le genoux frotte contre le genoux à cause d »une mauvaise inclinaison du pied.

Donc irritation du muscle + genoux = douleur.

Solution : le simple fait d’ajouter de fines semelles réalisées par le podologue a complètement résolu le problème !

Alors pourquoi je vous partage cette expérience avec vous. Tout simplement pour vous dire que le métier du podologue est assez méconnu, mais qu’il pourrait avoir une réel expertise et solution pour tous vos problèmes de jambes (et pas seulement de pied).

Donc je vous conseille , si vous avez un peu de temps de prendre un rendez vous si vous avez quelques petits pépins avant que cela deviennent plus sérieux.

Ainsi, vous serez au top de votre forme lors de vos séances Jiwok.


jiwok-ultra

Coaching Ultra personnalisé pour Ironman, Ultra Trail, Triathlon, coaching super suivi et personnalisé.

Je suis très heureux de vous présenter un nouveau service développé par Jiwok : Jiwok Ultra

Dès qu’on évoque « Ultra », c’est synonyme pour moi de « Ultra Trail » (Déformation professionnelle), Ultra performance avec des participations à un Ironman, à un Ultra Trail, à une course de 100 km, à objectif marathon 2 h 45, etc…..

Ces objectifs « Ultra » concernent une infime partie des coureurs, mais ils existent et sont de plus en plus nombreux.

C’est pourquoi, nous avons décidé avec notre équipe de Coach de créer un service complètement dédié aux Jiwoker qui souhaitent s’engager dans une course performance.

Le service Jiwok que nous vous proposons depuis bientôt 10 ans, s’adresse à 98 % des Jiwokers qui souhaitent débuter le running ou se remettre au sport, qui veulent courir un marathon en 4 h 00 ou 3 h 15, qui veulent se défouler sur leur rameur, etc…

Grâce à notre technologie, nous pouvons vous proposer un service de très haute qualité et s’adaptant à la majorité de vos objectifs.

Par contre, nous avons constaté qu’il ne répondait pas aux besoins des 2 % des Jiwoker qui veulent un suivi plus poussé, avec des entraînements encore plus adapté à leurs objectifs de course performance.

C’est pourquoi nous lançons « Jiwok Ultra« .

« Jiwok Ultra » c’est être coaché en direct par un coach Jiwok qui entrainement habituellement des athlètes qui participent aux : Jeux Olympique, championnat du Monde, championnat d’europe, etc…) dans le domaine du Triathlon.

Ainsi, nos coachs établiront votre profil athlétique et créerons pour vous et avec vous l’entrainement le plus adapté en fonction de votre emploi du temps et de vos objectifs.

Vous serez suivi comme un athlète professionnel.

Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories