06 novembre 2019

débuter jogging running course à pied débutant

« C’était horrible…le sport avant Jiwok » C’est ce que nous dit Karine !

Malgré le retour du froid, les Jiwoker gardent le rythme ! C’est beau ! Comme je vous le répéte souvent les résultats arrivent avec de la patience et de la régularité.

La pluie, le froid, ne sont pas que des (petites) excuses qui ne doivent pas vous arrêter sur le chemin de votre objectif.

Cette semaine, encore de magnifiques témoignages de Jiwoker. Lisez les, vous allez apprécier.

Voici donc les témoignages de la semaine :

Karine
« Mon expérience peut se résumer en 2 étapes : avant et après. Avant Jiwok, le running pour moi c’était horrible. Horrible parce que les quelques fois que j’ai essayé toute seule, j’ai cru que je perdais mes poumons et mes jambes ! Franchement, c’était un calvaire.
Une amie m’a conseillé d’essayer Jiwok. Bon au début, une voix qui vous parle sur de la musique, ça m’a fait sourire, mais au bout de 2 minutes, j’ai compris que je m’étais complètement trompé : c’était ce qu’il me fallait.
Quand j’ai fini la première séance, j’ai du vérifier ma montre plusieurs fois pour m’assurer que tu temps qui s’était écoulé, tellement c’était passé super vite.
J’arrive à la fin de mon premier entrainement Jiwok, j’arrive à courir 1 heure avec plaisir. Donc merci Jiwok et vite la suite ! »
(Karine a suivi un programme débuter le running objectif 1 heure)

Olivier
« J’arrive au bout de mon entrainement 10 km. Je suis super content de mon choix. Ma course a été annulée à cause des événements, mais mon entrainement a été un vrai plaisir. C’est la première fois que je me sens suivi sur un entrainement de course à pied. Avant je faisais des séances aux feeling. Avec Jiwok, je me suis senti bien encadré.
Pendant l’hiver, j’attaquerais sûrement un entrainement courir plus vite pour améliorer ma vma et j’attaquerais ensuite ma préparation pour le semi de Paris. »
(Olivier un suivi un plan 10 km, puis suivra un entrainement courir plus vite puis un plan semi)

Nathalie
« J’ai toujours cru au bien fait de l’elliptique, mais je n’ai jamais pu en bénéficier par un manque de motivation. Avec la voix du coach et la musique, ça change tout. En plus, j’ai perdu du poids avec un joli moins 4 kilos. Je sens que mon corps s’est également raffermi. »
(Nathalie suit un programme perte de poids en elliptique)

Emmanuel
« Merci ! Encore une fois, l’entrainement Jiwok a été efficace. J’avais suivi l’entrainement « finir un marathon en 4 h ». J’ai fait 4h02 à Bruxelles sur un parcours difficile (400 m de dénivelé) alors que je ne cours que sur du plat. Je suis super content. Merci et à bientôt »
(Emmanuel a suivi a plan marathon 4 h)

Jocelyne
« Première séance très contente les explications sont très bien…j,ai essayé d’autre logiciel mais rien à faire il n’y a rien de mieux que jiwok…Merci.. »
(Jocelyne suit un programme d’entrainement Courir plus vite)

Myriam
« Je suis a ma 3eme semaine et toujours envie de courir! Je prends un réel plaisir à courir et à augmenter mes performances. J’ai passé un cap vraiment: plus de cardio, de résistance et plus de points de côté.
Et pour preuve que je prends plaisir à courir, le 28 je fais 7km ! Je me surprends de jour en jour!!! Merci Jiwok pour vos conseils et entrainement. »
(Myriam suit un programme perte de poids en courant)

JF
« J’ai repris le running après ma blessure de cet été. Ca fait du bien de reprendre. Le programme d’entrainement est très progressif, je ne souffre pas trop. Merci à l’équipe de coach pour vos réponses à mes questions, qui m’ont permis de reprendre le running. Bonne continuation »
(JF suit un entrainement reprise après une blessure)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


04 novembre 2019

crampe running course à pied jogging

Comment éviter les crampes pendant votre entrainement ou votre course : découvrez nos conseils

La crampe est l’ennemi du coureur et du sportif.

Hantise de tous sportifs, occasionnels ou professionnels, les crampes sont non seulement douloureuses, mais gâchent le plaisir et empêchent l’atteinte des objectifs fixés (que ce soit votre course féminine (6 km), 10 km, semi marathon, marathon, trail ou triathlon).

La crame frappe sans crier gare un muscle, souvent ceux des jambes.

Une fois survenue, il n’y a pas grand chose à faire. Elle oblige le muscle à se contracter et difficile de continuer à l’utiliser dans ces conditions.

Pourtant, la crampe n’est pas une fatalité et tous les sportifs ont leurs rituels pour éviter d’en être victime.

Vous trouverez ci dessus les trois points essentiels qui permettent à chacun, du coureur débutant au runner confirmé de les limiter au maximum.

Avant de voir comment éviter ces fameuses crampes, il est déjà intéressant d’apprendre à connaître son ennemi.

 1  La définition d’une crampe
 2  Boire, Boire et encore Boire
 3  De l’eau mais pas que
 4  Bien manger c’est très important
 5  Echauffez vous !

Qu’est ce qu’une crampe ?

La crampe est un spasme musculaire, c’est à dire une contraction involontaire d’un muscle qui nous sert à mouvoir notre corps.

Il faut savoir qu’il y a typologie variée des crampes. Elles ne touchent parfois qu’une partie d’un muscle, d’autre fois le muscle entier et parfois un ensemble de muscles.

Ce sont surtout les jambes qui sont touchées par ce phénomène. Sans entrer dans les détails médicaux, il faut savoir que la crampe est entraînée par un dérèglement de la perception de l’effort par les récepteurs se trouvant au niveau de ces muscles.

Il faut se donner les moyens de combattre ce qui cause les crampes. Vous trouverez ci dessous des règles à bien suivre.

1- Au coeur de tout, l’hydratation

L’hydratation indispensable

Le sport amène à une hausse de la température du corps même lors d’une simple séance d’entrainement ou d’échauffement.

Celui ci est mis en branle tout entier pour répondre à la demande de l’activité physique. Résultat, la température du corps augmente rapidement.

En contrepartie, le corps va augmenter la sudation pour éliminer la chaleur interne.

Cette sudation, si elle est très bénéfique, est aussi la première cause de l’élimination de l’eau du corps ainsi que de sels minéraux.

Ces derniers sont toutefois indispensables à la réaction chimique qui permet la contraction musculaire. Il est donc absolument indispensable de boire pendant l’effort physique pour compenser la perte d’eau qui se fait lors de l’effort.
Lire la suite »


Femmes enceintes et sport

Il est possible de faire du sport pendant votre grossesse.

Vous avez un projet de bébé ou vous êtes déjà lancée dans l’aventure ?

Vous êtes sportive et avez envie de le rester pendant votre grossesse ?

Pas de panique ! Voici quelques recommandations de votre ostéopathe Jiwok pour mener votre vie de femme sportive et de (future) maman le plus sereinement possible…

I. Pendant la grossesse

Première bonne nouvelle : il est possible d’exercer une activité sportive pendant votre grossesse.
Deuxième bonne nouvelle : c’est même recommandé !
En effet, cela permet :

–    de garder une certaine forme physique et un bon tonus musculaire, donc de récupérer mieux et plus vite après l’accouchement ;

–    de se détendre ;

–    d’améliorer l’oxygénation de la mère, donc du bébé ;

–    de prévenir les problèmes de jambes lourdes et de circulation ;

–    de limiter la prise de poids, et d’autres complications liées à la grossesse (diabète, hypertension…).

Et autre bénéfice non négligeable : cela donnerait également des bébés bien en forme…
Lire la suite »


25 octobre 2019

courir le soir accessoire brassard

Bien s’équiper pour courir le soir (ou la nuit) – équipement running

Vous êtes nombreux à courir et suivre les conseils de votre coach Jiwok, le soir après une journée de travail (Vous pouvez lire notre article sur Courir le matin ou le soir ?).

En été, c’est assez facile d’être visible, puisque le soleil se couche assez tard.

Par contre, quand arrive l’automne et l’hiver, c’est déjà plus compliqué. A 6 heure (voir même plutôt), la nuit est déjà présente.

Certaines marques comme Kalenji ou Saucony, proposent des lignes de vêtements de running adaptées aux sorties de course à pied de nuit.

Vous avez aussi la possibilité d’acheter un brassard réfléchissant à porter autour du bras afin d’être visible de loin.
Lire la suite »


24 octobre 2019

Comment avoir le geste idéal pour pouvoir boire en courant

Boire pendant sa séance de running

Je vous le répète souvent, l’hydration c’est important pendant votre entrainement mais également pendant votre course (10 k, semi, marathon, trail, triathlon)

Un manque d’eau peut amener à une perte de performance et dans certains cas des malaises. Il faut savoir que la transpiration peut entrainer une perte d’eau 0,5 à 2,5 l/heure.

Cependant, il est difficile de boire en courant car le corps est sans cesse en mouvement.

Plutôt utiliser une pipette ou un bidon ?

Se ravitailler en courant peut sembler facile à première vue, cependant en pratique… ce n’est pas la même chose.

La plupart de ceux qui ont essayé pourront témoigner que ce fut un réel échec même !

Il faut prendre le coup de main pour pouvoir le faire facilement et sans accident.

L’équipement peut largement conditionner la consommation d’eau, on peut notamment mentionner le sac à eau très pratique pour consommer de l’eau avec une pipe à eau.
Lire la suite »


jiwok_heart.JPG

Bien comprendre pour la fréquence cardiaque et la fcm c’est intéressant

Faire du sport, vous dépasser, perdre du poids, entretenir votre forme, vous évader… de nombreuses raisons peuvent vous pousser à courir ou faire du sport sur son vélo d’intérieur, elliptique, rameur, en piscine ou marche à pied ou nordique.

Lorsque vous courez, vous choisissez sur quel terrain, combien de fois par semaine et pendant combien de temps ? En suivant votre fréquence cardiaque, vous choisissez aussi A QUELLE INTENSITE : une information importante, que vous soyez champion du monde en titre ou que vous souhaitiez simplement être en forme et en bonne santé.

De plus, la fréquence cardiaque permet d’atteindre un haut niveau de PRECISION dans l’expression des résultats de votre entraînement.

Notamment : le nombre de calories brûlées, le calcul de votre indice de forme (comparable à la VO2max), l’indice de course à pied qui permet, à l’issue d’une séance, de projeter vos performances en condition de course (5km, 10km, semi et marathon), ou encore très utile pour les grands sportifs, le test de surentraînement.

Pourquoi suivre l’intensité de votre effort :

– Par sécurité, surtout lorsque vous débutez ou reprenez une activité physique. La fréquence cardiaque est le reflet de votre forme physique et votre entraînement doit en tenir compte pour éviter de dépasser vos limites.
Lire la suite »


23 octobre 2019

débutant course à pied jogging

Encore une semaine avec plein de beaux témoignages de Jiwoker !

Mais avant de vous en parler, j’ai une pensée spéciale pour les Jiwokers du sud de la France qui ont du affronter des torrents d’eau, j’espère que tout va bien !

Donc cette semaine, nous avons du resserrage de ceinture, du 10 km, du semi, de l’elliptique, de la natation, et du tapis de course heureux 🙂

Bonne lecture.

Pierre
« Bonjour,

Pesant 95 kgs pour 1m86, depuis un peu plus d’1 mois je suis le programme perte de poids en vélo elliptique à raison de 3 séances par semaine (je suis à la séance 13 sur 30) + changement d’alimentation (diminution de l’alcool, beaucoup plus de légumes, beaucoup moins de plats caloriques) et les résultats sont nets !
J’ai beaucoup perdu du ventre, surtout sur les côtés, et il est beaucoup moins « bedonnant ». Depuis hier, j’ai monté ma ceinture d’un cran :-).
Et en plus de ça je prends plaisir à faire du sport régulièrement et me dépenser, je me sens en meilleur forme, moins fatigué, plus d’énergie et plus détendu !
Bref c’est que du bonheur. Merci Jiwok ! Quand j’aurais atteint mon objectif de poids je passerai sur un programme « d’entretien » pour garder la forme et le poids et je vais me remettre tout doucement à la course à pieds !
N’ayant jamais fait de sport régulièrement et étant sédentaire, à 40 ans il était temps que je m’y mette ! »

(Pierre suit un programme perte de poids en vélo elliptique)

Charlotte
 » Bonjour,
J’ai débuté en course à pied avec votre excellent site. Merci !
Après une pause puis une reprise de ma pratique, je viens de m’inscrire au semi-marathon de Paris qui aura lieu le 1 mars 2020. (J’ ai couru ce weekend end mon premier 10 km et je l’ai fini en 53 min. ) Je vais donc maintenant trouver un plan semi Jiwok adapté.  »
(Charlotte après un plan 10 km, suivra un plan semi marathon)

Nina
« Encore de la bonne sueur et du plaisir….I like… »
(Nina suit un programme tapis de course)

Eric
« J ai commencer ma première séance hier matin, j’ai réalisé 23 km en 55 minutes, cela ne m’a pas paru impossible à faire, je vais donc continué, motivation quand tu es là, il est possible de faire plein d’efforts dont on ne se soupçonnait pas capable. suite au prochaine épisode. »
(Eric suit un programme d’entrainement vélo d’appartement)

Otte
« Séance 7 demain. Top musique (gratuite) et le coach qui motive. Encore du mal avec les foulées légères et la respiration. Du plaisir »
(Otte suit un entrainement perte de poids en jogging)

Emélie
« Lorsque le coach a annoncé que l’on était à la moitié, j’ai eu peur de ne pas pouvoir finir la séance, mais finalement, c’est passé nickel! »
(Emélie suit programme course à pied et natation)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories