courir un marathon

Tous les préparatifs nécessaires pour courir un marathon. Nutrition, hydratation, entrainement, équipement, préparation.

11 mai 2015

programme footing debutant

Runnning : Conseils pour débuter la course à pied

Débuter le running nécessite une bonne préparation et de suivre quelques étapes de base pour éviter de se blesser. Courir apporte plusieurs vertus, garder la forme, perdre du poids ou s’entraîner pour une compétition. (Retrouver les 10 bienfaits du running)
C’est d’ailleurs une des premières choses qu’il faut savoir avant de préparer sa course, savoir pourquoi courir. Vous devrez avoir votre objectif en tête pour vous motiver et améliorer vos résultats au temps et en compétences. Voici quelques réponses aux questions concernant le commencement du running et des conseils pour bien commencer à courir.

Le running, un sport facile d’accès
Le running est une activité sportive à la portée de tous, il n’y a pas besoin de gros investissement pour s’y lancer. Une tenue de sport et une paire de basket suffisent, vous ne serez pas obligé de vous inscrire dans un club.
Cette activité est aussi très flexible en matière d’emploi du temps, vous pourrez adapter vos courses en fonction de votre disponibilité sans avoir à vous soucier des horaires. Courir est un sport qui peut se pratiquer partout, à l’étranger, en vacances ou dans les parcs (Où courir et quel parcours choisir ?), le choix vous appartient.

Vous pourrez faire appel à des amis ou à des membres de votre famille pour vous accompagner ou pratiquer l’activité seul, si vous le désirez, il n’y a pas de restriction.

Comment commencer a faire du footing ?
Dans un premier temps, pour débuter en course à pied, il est primordial de se dire que commencer le jogging n’est pas une activité réservée aux sportifs de haut niveau.
Le stress n’a pas sa place dans cette activité, sachez que tout le monde a déjà été débutant dans cette activité.
Courir doit être un plaisir et non une corvée car si vous avez pensées négatives à cet égard, vos résultats pourront en pâtir car vous ne serez jamais à l’aise.
Lors des premières séances, il ne faut pas se focaliser sur la vitesse ni sur ce qu’on appelle le plan d’entrainement course à pied, ce sont des étapes qui touchent plus la compétition et la recherche de performances.

Cependant, commencer à courir nécessite de passer par quelques conseils d’un programme footing débutant qui vous aidera à trouver un rythme qui soit adapté aux corps de chacun, réguler sa respiration, sa foulée pour ensuite s’améliorer graduellement.

Un des points importants réside dans le mental. Il faut en construire un en béton pour ne pas se laisser abattre et abandonner en cours de route.

L’envie et le besoin de courir peuvent survenir de plusieurs facteurs, l’envie de maigrir, de garder la forme, d’accompagner un proche ou de se défouler pour évacuer le stress. Dans tous les cas, il y a quatre règles à suivre scrupuleusement lorsqu’on débute cette activité.

– En premier lieu, il faut débuter course à pied petit à petit sur le rythme de croisière. Il ne faut surtout pas se baser sur les performances et les séances d’une autre personne qui pourrait courir jusqu’à 40 kilomètres par semaine à une vitesse de 15 km/h. Ecoutez et placez des limites à votre corps pour éviter l’épuisement total.

– Par la suite, souvenez-vous que votre évolution doit se faire par palier. Au bout de quelques séances, augmentez progressivement votre vitesse et votre trajet mais veillez toujours à vous sentir à l’aise. Vous pourrez par exemple commencer à par séances qui alterne marche et courses pendant 20 minutes de pour ensuite prolonger les temps de course et réduire les temps de marche. (Les entrainement running débutant Jiwok propose ce type de séance qui permettent de progresser rapidement).

Les programmes pour commencer le jogging commencent donc par la marche pour passer à une course lente, puis à l’allure facile et pour terminer par l’allure dite « intense ». Comme je vous l’ai déjà indiqué, il est important de suivre le rythme de chaque séance prévu dans votre programme.

La course lente est une activité sportive qui suscite plusieurs muscles du corps, en particuliers ceux du dos et du buste. Cette course est parfaite pour les débutants car c’est une technique de course qui a pour but d’augmenter la tonicité de tous vos muscles et de prévenir efficacement l’ostéoporose.

La performance ne doit pas être prise en considération, il faut que cela soit un plaisir. Il faut faire attention à ne jamais augmenter soudainement la vitesse ou la durée de votre course.

– Puis, il faut courir le plus régulièrement possible. Insérez le jogging dans votre emploi du temps hebdomadaire, deux séances par semaines suffiront pour débutant commencer le jogging (voir 3 si vous avez un peu plus de temps). Cela vous aidera à aimer la course et donc à garder la forme en toutes saisons.

– Enfin, il faut à tout prix éviter le surentraînement. Ne jamais aller au-delà de ses limites peut éviter les blessures surtout si vous n’avez pas couru depuis plusieurs semaines ou que vous débutez. Le but d’un plan d’entrainement course à pied régulier est de ne plus ressentir de fatigue à la fin de la séance. Il est important de respecter les jours de récupérations prévus dans votre entrainement.

La course doit se faire sans que vous n’ayez besoin de forcer au niveau de la respiration ou des muscles. Si vous avez des douleurs ou des difficultés dans ces zones, il faudra lever le pied et y aller doucement, s’il le faut, alternez la marche et la course.
Bien évidemment, il faut se mettre en tête que débuter le running n’est pas une tâche facile, vous pourrez rencontrer des problèmes de respiration au début ainsi que des points de côté, mais tout cela disparaîtra au bout de quelques semaines de votre entrainement débutant.
Lire la suite »


25 août 2014

Tout le monde peut courir

Si vous lisez de temps en temps le blog Jiwok, vous avez du voir quelques témoignages de Jiwoker. Souvent des débutants en running, qui n’imaginaient pas un jour courir 30 minutes, 1 heure et voir même courir un marathon et devenir complètement accroc !

Comme le dit si bien Bill Bowerman, co-fondateur de Nike « Si tu as un corps, tu es un athlète ». C’est complètement vrai. TOUT le monde peut faire du sport et courir.

Je vous laisser regarder cette très belle vidéo (que Jiwok aurait pu (du ?) faire) : Il s’agit d’une pub Nike qui met en scène une enfant de 12 ans Nathan qui se lance dans le running parce que lui aussi peut y arriver et atteindre son objectif.


16 mai 2014

logo_Fourchette_et_Bikini

Les Jiwoker sont aussi bien des personnes qui souhaitent rester en forme ou courir un marathon.

Depuis longtemps, nous vous proposons des entraînements qui vous aident à retrouver la ligne, perdre du poids et rester en forme en combinant le sport et le rééquilibrage alimentaire.

Concernant l’alimentation, nous vous donnons de nombreux conseils. Mais vous pourrez en trouver beaucoup plus sur un tout nouveau site : Fourchette & Bikini.

Il s’agit d’un site internet alliant plaisir et santé ! L’objectif est de vous guider, de manière simple,
objective et enthousiaste pour vous aider à perdre vos petits kilos en trop, de manière efficace et durable. Fourchette & Bikini vous aidera à (re)trouver la motivation pour maigrir ! Mais pas que.

Oui, perdre du poids ne suffit pas à faire le bonheur d’une femme. Il faut également être bien dans sa tête et dans ses baskets !

Voilà pourquoi le site ne propose pas que des articles et astuces minceur, mais propose aussi un éventail de thèmes psycho, actu, beauté, bien-être.. mais aussi des outils pratiques tels que le calcul de l’IMC ou le l’IMG.

Fourchette & Bikini ne prône pas le manger moins, mais plutôt le manger mieux !

Les articles et recettes proposés sont donc 100% plaisir et gourmandise. Fourchette & Bikini ne vous dit pas de rentrer dans une taille 34, mais belle et bien de vous accepter comme vous êtes !

Vous voulez en savoir plus ? C’est par ici >>>>

Fourchette & Bikini sera un bon complément à votre coach Jwok.


20 février 2013

entrainement marathon 3h30
(crédit photo : planetc1 )

Bonne lecture (Je n’ai rien à ajouter 🙂

« Cher Jiwok,

Cela faisait un petit moment que je voulais envoyer un témoignage sur mon expérience avec Jiwok mais un déménagement en décembre et l’installation qui a suivi m’ont pris pas mal de temps.

Je connais Jiwok depuis 2009. A l’époque je pesais autour de 100 kg et je débutais juste la course à pied. J’ai suivi tous les plans pour préparer un marathon.

D’abord courir un marathon en 4h jusqu’à avoir atteint l’objectif (Paris 2010 en 4h00’14”) puis en 3h45 (Paris 2012 en 3h49’) après m’être bien entraîné l’été dernier et au vu de ma performance au Paris-Versailles (1h16’34”), j’ai décidé de prendre un plan pour un marathon en 3h30’ pour préparer le marathon de La Rochelle du 27 novembre 2012. L’objectif étant d’atteindre les 3h35’ – 3h40’.

Je me suis rendu à ce marathon avec une certaine appréhension, car lors de la grosse séance d’entraînement de 2h30 j’ai couru sur des routes en pente autour de Poitiers et j’ai attrapé le syndrome des loges. Heureusement, mon ostéopathe m’a remis un peu d’aplomb.

A la Rochelle, j’ai rencontré Jean-François, un autre Jiwoker qui a couru son premier marathon en 3h36 en 2011 et dont le témoignage avait été publié. Nous avions tous les 2 à peu près le même objectif (lui moins de 3h30 et moi les approcher) et après avoir bu une bière lors du retrait des dossards, nous avons décidé de nous retrouver le lendemain sur la ligne de départ afin de courir un peu ensemble.

Le jour du départ, la météo était idéale pour faire une bonne performance. Je suis parti avec Jean-François qui m’a aidé à prendre un bon rythme des le départ car il sait se faufiler dans la masse des coureurs beaucoup mieux que moi. Nous avons couru ensemble pendant 8 km puis nous nous sommes séparés.

A l’arrivée j’ai fait 3h27’. Incroyable ! 22’ de mieux que mon meilleur temps sur marathon ! J’ai encore du mal à y croire ! J’ai pleuré tellement j’étais heureux.
Moins de 3h30’, une barre psychologique que jamais je n’aurais pensé franchir un jour, moi qui à 27 ans pesait 122 kg et détestait le sport.

Aujourd’hui, à 39 ans, je pèse 88kg. 12 ans pour en arriver là et ce n’est pas fini j’espère (mon objectif est 80 kg mais je prends mon temps). Du coup, j’ai pris un plan d’entraînement en 3h15 pour le marathon de Paris en avril. A suivre… même si j’ai appris à me détacher des objectifs, car des facteurs extérieurs comme la météo peuvent empêcher de les atteindre, j’espère y arriver ou m’en approcher très près.

Alors je voulais vous remercier pour tout ce bonheur que j’ai connu grâce à vous et que j’espère encore connaître.

A très bientôt,

Vincent »

Et vous, ca donne quoi un entrainement Jiwok ?


08 septembre 2011

Marathon

(crédit photo : guigia1 Luca Guigiani)

Cette semaine un beau et long témoignage d’un Jiwoker : Jean François ! (Il en avait laissé un tout petit sur notre page Facebook, mais là il s’est bien laché :).

Je vous conseille vivement de le lire. Il vous aidera dans votre motivation et dans votre objectif !

Bonne lecture !

 » Il arrive souvent au passage de la quarantaine qu’on remette certaines choses en question. J’ai connu ça, il y a deux ans… Le moral était franchement au plus bas : impression de lassitude généralisée ! ! ! Un soir, en surfant sur Internet sans trop savoir pour quoi, au détour d’un forum, j’ai trouvé un lien pointant vers le site Jiwok. J’avoue avoir été immédiatement interpellé. Je me suis donc inscrit par simple curiosité, pour savoir ce qu’il y avait derrière. Et en découvrant le service, je me suis dis que c’était peut-être ça qu’il me fallait.

Mais bon… Courir me paraissait quand même un peu compliqué. Je n’étais pas du tout sportif, je fumais beaucoup, etc. Bref tout un tas de fausses excuses qui me faisait dire que ce n’était pas pour moi ! Même si intérieurement j’ai toujours fantasmé de « courir un marathon« . De voir ces hommes et ces femmes qui arrivent sur la ligne totalement épuisés, c’est un truc qui m’a toujours fasciné. Mais un truc totalement improbable, pour moi ! ! ! Un truc uniquement réservé à des fendus de sport ; ce que je n’étais pas du tout !

Durant l’été qui a suivi j’ai quand même essayé de courir, seul, comme un grand, en prenant mon courage à demain… Ce fut l’horreur ! Impossible de courir plus de 5 minutes sans être totalement épuisé, à bout de souffle, sans énergie. J’ai très vite abandonné. Mais au fond de moi, l’envie de m’y mettre avait mûri !

Un jour, au printemps suivant, j’ai reçu le code PROMO de Jiwok. Un mois d’entrainement pour 1 euro seulement. Je me suis dis : allez, c’est le moment, faut essayer… Et je m’y suis mis !!! C’était le 3 août 2010 !

Il y a maintenant 13 mois que Jiwok m’accompagne toutes les semaines : d’abord 3 fois, maintenant 4 fois par semaine.
Depuis ce fameux mois d’août 2010, j’ai enchainé les objectifs les uns derrière les autres : 30 minutes, 1h00, 10 kilomètres, semi marathon… A chaque étape, je me suis calibré en m’inscrivant à des courses : des 10 kilomètres (4 pendant l’hiver), des Semi-marathon (2 au printemps)…
Lire la suite »


17 novembre 2010

mon-premier-marathon
(crédit photo : Poltmann.Photos )

Le témoignage du jour, c’est celui de Ange, qui a couru son premier Marathon (celui de Berlin) en s’entrainant avec Jiwok.
Il a l’air heureux de son résultat (moins de 4 heures).

Bonne lecture.

« Je viens de participer à mon premier marathon, à Berlin. Je l’ai terminé en moins de 4 h sans difficulté majeure, grâce à Jiwok.

Il y a 6 mois j’ai décidé de participer au marathon de Berlin, poussé par quelques collègues de travail qui sont des coureurs chevronnés.
C’était un vrai challenge pour moi, car je n’avais jamais couru une distance supérieure à 12 km. La seule épreuve un peu officielle à laquelle j’avais participé était un 10 km régional réalisé en 54 mn il y a trois ans. Cette décision de me lancer dans une telle aventure a surpris mon entourage : « tu es sûr que c’est raisonnable ? Tu devrais au moins commencer par un semi-marathon et ensuite tu verras bien ». Pour me donner confiance, il fallait que je m’entraine sérieusement, il me restait environ trois mois avant l’épreuve.

Une des difficultés était liée à la période : nécessité de réaliser une partie de l’entrainement seul, pendant les congés. Jiwok était la solution idéale pour ma préparation : il m’a permi de me fixer un objectif de temps (j’avais choisi 4h15), une durée d’entrainement et un nombre de séances par semaine (10 semaines, 3 séances par semaine).
Lire la suite »


06 octobre 2010

nicolas témoingnage

Voici un nouveau témoignage d’un Jiwoker (vous en trouverez d’autres ici de débutant à moins débutant).

Nicolas est un Jiwoker assidu (fondateur du site Hypeed, un magazine de mode réalisé par tous) , pour son second marathon, le marathon de Berlin, il s’était fixé un objectif assez important : 3 h 20.
Il a donc suivi un entrainement Jiwok : Préparer un marathon en 3h15 environ, 4 séances par semaine pendant 8 semaines.

Il nous raconte son expérience.

 » Berlin: plus qu’un marathon

Après un premier marathon l’année dernière de Nice à Cannes, je me suis inscrit cette année à un des majors de cette discipline: le marathon de Berlin. Comme l’année précédente je m’y suis préparé soigneusement. J’ai apprécié le coach Jiwok pour me motiver à aller au bout de chaque séance d’entrainement. Tout comme l’année dernière aussi, je rentre du marathon avec le plein de souvenirs et surtout la sensation d’une expérience personnelle enrichie grâce à une course extra-ordinaire.

Lors de mon premier marathon le fait d’avoir réussi à courir un marathon entier suffisait pour me procurer une sensation de succès. Pour ce deuxième marathon le contexte n’était plus le même. Il ne me suffisait pas uniquement de tenir la distance, mais je voulais bien évidemment améliorer ma performance. Berlin ayant la réputation d’être le marathon le plus rapide au monde, je me suis fixé un objectif ambitieux, mais réalisable de 3 heures 20 minutes. J’ai choisi l’entrainement marathon Jiwok correspondant au plus proche à mon objectif et ai suivi les séances pendant les 8 semaines de préparation. Le programme était plus court que celui que j’avais pris l’année précédente, mais avec 4 séances par semaine plus intense et très efficace.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories