entrainement marathon plan marathon

Vous le savez par expérience ou vous en avez entendu parlé : les maux de ventres sont la hantise du marathonien.

Ces troubles digestifs peuvent être nombreux : constipation, crampes, diarrhées… et sont souvent liés à une mauvaise alimentation.
Bien sûr la boisson représente un des éléments clés de votre alimentation. Pendant une course ou toute autre activité sportive intense, l’essentiel est de se réhydrater. Pour une activité d’une durée inférieure à trois heures, de l’eau pure suffit.
La liste suivante, loin d’être exhaustive, peut vous aider à identifier la cause de tous vos maux :
• Des régurgitations acides et des brûlures de l’oesophage suivent souvent l’ingestion de boissons trop acides ou trop sucrées. Chez le sportif anxieux, elles peuvent apparaître avant ou pendant une course, bien qu’elles ne l’aient jamais touché à l’entraînement…
• Des douleurs au niveau du nombril n’ont pas forcément pour origine un banal point de côté. Il peut parfois s’agir d’une atteinte du pancréas ou la vésicule biliaire, notamment si les douleurs se répètent fréquemment.
• Des douleurs abdominales basses ou des coliques peuvent être une réaction à un excès de fibres dans l’alimentation.
• Des diarrhées et des ballonnements peuvent être liés à la consommation de lait (intolérance à ce liquide).
• Des douleurs apparemment gastriques, dans le haut et à gauche de l’abdomen, peuvent être d’origine cardiaque, surtout à partir de 40 ans. Elles apparaissent sourdement à l’exercice, et augmentent avec l’intensité de celui-ci.

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: