Airborne2_crazyyellow

Comment boire pendant les séances de running ?

Aude, une Jiwokeuse a eu la gentilesse de rédiger une article sur les différentes possibilités qui s’offrent aux runners pour embarquer avec eux de l’eau ou une boisson énergétique pendant leur séance de course à pied.

Aude liste 3 moyens de transporter votre nectar 🙂

Bonne lecture.

« Lorsque l’on fait du sport, il est très important de s’hydrater (voir l’article sur l’hydratation et le sport).

C’est d’autant plus le cas lors de sorties running : il est important de boire une gorgée d’eau toutes les 10 minutes, et de boire une boisson de l’effort pour un effort de plus d’une heure (vous pouvez réaliser vous même votre boisson sport si vous le souhaitez ).

Je suis toujours surprise de constater que 70% des runneurs que je croise courent sans eau. Mal informés, pas envie, etc. Et puis il y a le comment.

1- A la main

gourde running

Il existe des porte bidons de main. Ils permettent de porter la gourde à la main sans exercer de pression sur celle ci. On glisse sa main, on attache, et la gourde tient toute seule.
Ses avantages : Simple et pratique.

Ses inconvénients : Engendrer un déséquilibre dans le mouvement du haut du corps.

2- La ceinture gourde

ceinture-porte-bidon

La ceinture gourde, autrement appelée « porte-bidon », permet d’emmener avec soi ses clés, de ranger son mp3, et aussi et surtout, son eau. Parfois composée d’une gourde, parfois de deux, elle permet de courir de manière confortable avec de l’eau toujours sur soi.

Ses avantages : Hyper pratique, on remplit sa gourde et on part. Celle composée de deux gourdes permet d’équilibrer le poids et d’avoir une gourde de chaque côté et non pas dans le dos, plus pratique à attraper pendant la sortie. C’est aussi possible de remplir une gourde avec de l’eau, la seconde avec une boisson isotonique.
Lors d’une petite sortie à jeun par exemple, on peut boire d’abord l’isotonique, puis l’eau au retour (personnellement j’alterne les deux en fonction de l’humeur de mon estomac).

Ses inconvénients : Elle a tendance à remonter. il faut donc bien la serrer et la mettre au niveau de la taille et non pas des hanches pour les femmes, sinon elle va bouger sans cesse.
Autre inconvénient, les gourdes : Si elles sont de qualité insuffisantes, dès que le pas de vis et abimé, c’est fichu : impossible de les fermer de manière étanche, et on court avec de l’eau sur soi.

3-Le sac à dos

CamelBak-Sac-

Le sac à dos est une solution plus répandue chez les coureurs de longue distance. Il permet d’intégrer une poche à eau, donc une plus grande contenance. On boit par le biais d’un tuyau d’alimentation.

Ses avantages : Une grande contenance, ne bouge pas. Plus facile de boire pendant la course : on ne se contorsionne pas pour attraper la gourde dans son dos. Très utile aussi en randonnée, vélo et sorties ski (sous réserve de protéger le tuyau contre le gel).

Ses inconvénients : Sentir la quantité d’eau restante sautiller dans son dos.
La variante : le sac avec porte bidons sur les bretelles, donc au niveau de chaque épaule.

La nouveauté
: Le sac Airbone 2, qui promet de ne pas bouger d’un centimètre avec ses attaches et des 4 points de suspensions.

Vous savez maintenant comment vous hydrater pendant les séances de votre entrainement Jiwok. »

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email:
Tags:
  1 Commentaire »
One Commentaires pour “
Les accessoires d’hydratation pour le running 
Florent :
à 14:11

Suggestion pour l'utilisation de la poche à eau et afin d'éviter d'entendre et sentir la quantité d'eau restante bouger dans le dos. Après avoir rempli et fermé la poche à eau, la retourner afin que l'air enfermé dans la poche soit près de la base du tuyau puis aspirer de l'autre coté du tuyau (celui par lequel on boit) afin de faire le vide d'air. Mette ensuite la poche à eau dans le sas et le tour est joué, on n'entend plus ni ne sent l'eau se déplacer :-)
Laisser un commentaire

(obligatoire)