21 mai 2019

blues marathon gérer l'après course

La déprime après un marathon, est ce que c’est normal ?

Comment gérer l’après marathon ? Que vous ayez réalisé un super chrono, que vous ayez fait une course moyenne, voir horrible, il est important de rebondir et de bien gérer votre après course.

Contrairement à la croyance populaire, le marathon n’est pas terminée une fois que vous traversez la ligne d’arrivée.

Tout votre travail acharné lors de votre plan d’entrainement marathon ainsi que toute la tension mentale accumulée lors de votre préparation ne cesseront pas d’exister une fois votre marathon terminé.

Quelque soit votre résultat de votre marathon, quelques minutes après la fin de celui-ci, le blues post-marathon commencera inévitablement à s’installer en vous.

Le blues post-marathon, c’est ressentir une sorte de grand vide.

Vous êtes passé d’une période où vous courriez 3 à 5 fois par semaines avec un objectif, où vous avez organisé presque tout votre quotidien pour la préparation de cette course : entrainement évidement, mais aussi alimentation, hydratation, soin des petits bobos, etc….

Et après la course, vous retrouvez un rythme de vie normal.

Un marathon mobilise votre énergie et vos préoccupations pendant les semaines précédentes à la course et hop d’un seul coup tout cela disparaît.

L’événement est passé et l’organisation qui va avec aussi, ce qui provoque une perte de motivation, un spleen : un grand vide.

C’est un peu comme pour les enfants avant Noel, beaucoup de battage médiatique et l’excitation avant, et puis quand Noel est passé, tout a disparu, s’est dégonflé et on doit attendre une autre année avant un nouveau Noel.

Après une belle course, la plupart des coureurs veulent continuer sur leur lancée pour garder le niveau durement gagné et de voir dans quelle mesure ils peuvent repousser leurs limites, tandis que ceux qui ont réalisé un mauvais chrono, chercheront sur Internet la prochaine course pour prendre, le plutôt possible, leur « revanche ».

Enfin, les coureurs qui ont une course horrible (voir qui ont abandonné)vous cherchez pendant de longues semaines ce qui «ce qui aurait pu être fait pendant leur entrainement » et ils en souffriront pendant des semaines.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

20 mai 2019

brassard course à pied

Brassard sport QuadLock

QuadLock est une société spécialisée dans les coques de téléphones super résistantes.

Ces coques de téléphone, en plus d’être anti-choc, intègre un système de support ingénieux qui vous permet de clipser facilement votre téléphone dans votre voiture, sur votre vélo et pour ce qui nous concerne aujourd’hui, à votre bras lors de votre entrainement Jiwok.

En effet, l’originalité du brassard sport QuadLock est de proposer un système qui vous permet de mettre et de retirer votre téléphone à votre bras très facilement.

Alors que la majorité des brassards inclue une pochette en néoprène où vous devez insérer votre téléphone avant votre séance de sport, QuadLock a fait le choix de clipser celui.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

musique pour running

Habituellement, je vous fais découvrir un titre de ma playlist pour faire du sport et courir.

Aujourd’hui, j’aimerai vous présenter une compilation d’un label que j’aime beaucoup : Defected Records

Defected Records a été créé en 1999 à Londres. Et il est devenu au fil des années, une des références de la house musique.

Avant d’être mondialement connu de nombreux Dj comme Bob Sinclar, ont sorti leur disque sur ce label.

Sur les 88 titres de cette compilation, vous reconnaîtrez sûrement de nombreux titres qui vous ont fait danser de nombreux étés !

Lire la suite »

starstarstarstarstar

15 mai 2019

course à pied débutant perte de poids courir

Si vous avez une hésitation entre votre canapé et votre short, lisez les témoignages de la semaine, cela devrait vous aider à choisir votre camp 🙂

Bonne lecture.

Michèle
« J’avais abandonné le sport depuis quelques années et mon corps ne l’a pas supporté (j’avais pris 10 kilos….). Je désespérais de trouver une solution, j’avais essayé des régimes, mais c’était trop frustrant.
J’ai donc décidé pour les résolutions de 2019 de me reprendre en main et de refaire du sport.
J’arrive au bout de mon second entrainement Jiwok et je suis ravie. J’ai perdu 8 kilos, mon corps s’est raffermi et je me sens bien dans mon corps.
Je retrouve la joie de porter des jupes et je vais évidement continuer à suivre les conseils de mon coach Jiwok. »
(Michèle a suivi un entrainement perte de poids en running)

Damien
« Hé hop (comme dirait mon coach Jiwok) nouveau record perso pour mon 10 km : 38 minutes 23 secondes ! Le temps était parfait, j’ai bien gardé le rythme et bonne accélération dans les derniers kilomètres et voila le résultat. Merci »
(Damien a suivi un plan 10 km objectif 40 minutes)


Cindy

« Première séance dur dur, mais grâce à l’enregistrement, je n’ai pas lâchée et je suis contente. »
(Cindy suit un entrainement débutant en course à pied)

Sophie
« J’ai commencé la course à pied en septembre 2018. Je n’ai jamais été sportive et j’étais incapable de courir plus de 10 min sans m’arrêter.
Petit à petit j’ai réussi à atteindre 30 min, puis 40 min sans m’arrêter. Mais déjà la motivation n’était plus là, je me sentais trop lente, je commençais à m’ennuyer en courant.
J’ai découvert Jiwok sur internet et là je me suis lancée, je voulais courir un 10km et j’ai suivi le programme 10km en 1h. Un vrai bonheur, avec ma musique et le coach dans les oreilles, j’évitais de partir trop vite, je ne m’ennuyais plus car chaque sortie était différente, et je me sentais progresser.
J’ai fait ma course en 1h06. Je peux vous dire que j’étais fière, sachant d’où je venais, c’était un véritable exploit.
Cette année j’ai refait un entrainement Jiwok, il n’y a pas mieux pour progresser! Un semi en 2h. J’en ai bavé, mais ça vaut la peine. On augmente progressivement la durée de l’entrainement, pas de blessure, et un fractionné bien dosé. ça prépare vraiment bien à la course.
Pour moi, Jiwok aide à garder la motivation et à progresser. Que demander de plus? »
(Sophie a suivi un plan 10 km objectif 1 heure puis un plan semi marathon objectif 2 heures)

Judith
« 2ème séance faite :-). Du plaisir même si j’ai bien senti que j’ai plus travailler sur cette séance je suis fière de moi et j’attends avec impatience la prochaine. »
(Judith suit un programme perte de poids en marche à pied)

Nathalie
« Bonjour, une très bonne séance en plus je suis fière de moi car , j’ai pu aller au bout de l’entrainement sans problème. »
(Nathalie suit un programme marche sur tapis de course)

Et vous, qu’est ce ça donne votre entrainement Jiwok ?

(Crédit photo : Sangudo )

starstarstarstarstar

programme footing debutant

Runnning : Conseils pour débuter la course à pied

Débuter le running nécessite une bonne préparation et de suivre quelques étapes de base pour éviter de se blesser. Courir apporte plusieurs vertus, garder la forme, perdre du poids ou s’entraîner pour une compétition. (Retrouver les 10 bienfaits du running)

C’est d’ailleurs une des premières choses qu’il faut savoir avant de préparer sa course, savoir pourquoi courir.

Vous devrez avoir votre objectif en tête pour vous motiver et améliorer vos résultats au temps et en compétences.

Voici quelques réponses aux questions concernant le commencement du running et des conseils pour bien commencer à courir.

Le running, un sport facile d’accès

Le running est une activité sportive à la portée de tous, il n’y a pas besoin de gros investissement pour s’y lancer.

Une tenue de sport et une paire de basket suffisent, vous ne serez pas obligé de vous inscrire dans un club.

Cette activité est aussi très flexible en matière d’emploi du temps, vous pourrez adapter vos courses en fonction de votre disponibilité sans avoir à vous soucier des horaires.

Courir est un sport qui peut se pratiquer partout, à l’étranger, en vacances ou dans les parcs (Où courir et quel parcours choisir ?), le choix vous appartient.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

14 mai 2019

sudio niva test et avis

Mega test des écouteurs sport sans fil bluetooth Niva de Sudio

2 Jiwoker ont eu la gentillesse de tester le nouveau casque sport sans fils de Sudio : les Niva.

Voici leur test :

Kevin

J’utilise des écouteurs bluetooth pour le running depuis plusieurs années (pour écouter mon coach Jiwok).

J’étais donc impatient d’essayer les nouveaux Sudio de Niva pour ma prochaine sortie de running.

Première remarque, le dispositif est très sympa. Chaque écouteur se loge dans une fente prévue à cet effet sur une base ronde. Une diode rouge confirme pour chaque côté que les appareils sont bien connectés.

Le chargeur est donc relié à cette base et pas aux écouteurs directement. Si la base est déjà connectée, c’est donc très simple de mettre le chargement en route, chaque écouteur étant aimanté à la base.

La nouveauté pour moi avec le modèle Sudio de Niva, c’est que les deux écouteurs sont indépendants et donc pas reliés par un fil.

En termes de manipulation, c’est assez différent, essentiellement parce qu’on a la sensation qu’on pourra les perdre plus facilement.

En plus, chaque élément doit être allumé et éteint ainsi que connecté séparément, ce qui génère systématiquement une double synchronisation bluetooth.

Ce qui est flagrant à l’utilisation, c’est que cette absence totale de fil procure une sensation très agréable, on oublierait presque qu’on les porte une fois la musique terminée.

L’intra-auriculaire se loge facilement, il est confortable et stable à la course.

Le coffret propose bien sur plusieurs tailles de membranes.

C’est peut-être une question d’habitude mais je ressens l’absence des branches présentes sur mes anciens écouteurs qui maintienne l’appareil derrière l’oreille. J’ai la sensation, certainement fausse, qu’ils pourraient tomber à tout moment, surtout si je me mets à transpirer.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

13 mai 2019

éviter les courbatures

Pour ne plus avoir de courbature après une séance de running ou de sport

Douleurs gênantes à la suite d’une activité physique intense, la courbature est souvent la source de frustration, voire de démotivation pour les sportifs.

Les personnes qui commencent la course à pied comme les entraînements Jiwok ou qui reprennent leur entrainement de vélo d’appartement, elliptique, trail, marche ou marche nordique sont les plus exposées à ce phénomène.

Il existe certaines astuces pour en éviter l’apparition ou du moins en atténuer les effets.

Comment se manifestent les courbatures ?

Au cours d’une course à pied, les muscles du corps font deux mouvements distincts : la propulsion et l’amortissement. Si la propulsion est le fait de pousser sur une jambe pour avancer, l’amortissement est la réception sur l’autre jambe.

C’est cette deuxième phase qui provoque le plus souvent les courbatures et c’est ainsi que les courses en descente ou à vitesse élevée ou encore de très longue durée favorisent beaucoup plus l’apparition de courbature.

Les fibres musculaires présentent un micro-traumatisme provoquant une réaction réparatrice des muscles à travers une légère réaction inflammatoire. Ce mécanisme naturel provoque la contraction d’une courbature.

Les muscles présentent ainsi une douleur plus ou moins soutenable qui peut devenir invalidante pour les 12 à 48 heures qui suivent la course à pied.

Ces courbatures peuvent persister pendant cinq à sept jours en fonction de la personne et de l’activité physique effectuée.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories