asthmatique sport  running jogging course à pied

(crédit photo : Ozan Hatipoglu )

L’asthme et le sport : symptômes et conseils à suivre

Vous voulez vous mettre à courir, pédaler, à bouger, etc…, bref vous mettre à faire du sport, mais vous faites partie des 3,5 millions d’asthmatiques français. Le pouvez-vous? Oui, et cet article est là pour vous éclairer sur la question.

J’ai eu l’idée de cet article suite au témoignage d’un Jiwoker (Dominique) :

« Moi qui croyait que courir était impossible en étant asthmatique, j’ai suivi vos conseils et je viens de finir l’entrainement en 24 séances pour finir par courir 30min sans m’arrêter et j’aime ça ! C’est devenu indispensable pour me sentir bien et je n’ai plus de crises d’asthmes! merci JIWOK! »

Dominique a suivi un entrainement débutant en running

Nous verrons donc en premier lieu comment se manifeste l’asthme, puis les dispositions à prendre pour pouvoir pratiquer un sport malgré cette gêne. En effet, selon que vous pratiquiez la course à pied de manière régulière, ou que vous décidiez de courir un jogging de temps en temps, les conséquences ne sont pas les mêmes.

L’asthme, lors de la pratique de sports (notamment des sports extrêmement physiques comme le tennis) peut occasionner un gêne. Ces efforts demandent une grande respiration, ce qui peut provoquer sifflements dans la poitrine, toux, ou gêne respiratoire pour les malades.

Cependant, de nombreux médaillés olympiques sont touchés par cette pathologie. Mais le sport peut avoir une action bénéfique sur votre corps, sur votre confiance et estime de vous, et parfois même sur votre asthme lui-même. Suivez les conseils présentés ci-dessous, une fois cet article lu, vous n’aurez plus qu’une envie : faire du running tous les dimanches et voir plus!

Quel sport pour les asthmatiques?

Le jogging, le running et la course à pied sont particulièrement conseillés, car ils nécessitent une ventilation constante tout au long de l’effort. En revanche, la plongée sous-marine (il est techniquement impossible d’administrer un médicament à inhaler sous l’eau) et l’équitation (à cause des poils de chevaux et la paille qui sont néfastes pour la respiration) peuvent être très dangereux pour les asthmatiques, et sont souvent même interdits.

Mais avant de commencer sa séance de running, une personne asthmatique doit s’assurer que la température est convenable (inhaler de l’air froid nuira à l’asthme), et devra s’échauffer longuement. La pratique de sports comme le jogging est extrêmement bénéfique : il participe au conditionnement physique, réduit la peur de l’effort, et permet de limiter l’essoufflement après un court effort. Il ne manque plus qu’à prendre ses chaussures de running, à sortir, et à aller courir un peu!

Et si, pendant une séance de course à pied, le souffle venait à manquer? Et si jamais, malgré toutes ces précautions, la respiration se faisait difficile? Il vous suffirait alors de vous arrêter quelques minutes pour inhaler le médicament anti-asthme prescrit par votre médecin.

Ces médicaments s’appellent des « bronchodilatateurs » et permettent un effet presque immédiat. Et vous pourrez reprendre votre séance.

Donc n’hésitez pas à vous lancer, votre coach Jiwok vous attend avec les entraînements joggin débutant pour vous permettre de vous lancer et de plus vous arrêter 🙂

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: