Peut on boire du vin pendant son entrainement de running ?

Les sportifs peuvent-ils également être des amateurs de vin rouge ?

La question de la consommation d’alcool est souvent soulevée dans le monde du sport. Face à de nombreuses idées reçues, il peut être facile de faire fausse route et d’abandonner ses petits plaisirs. Afin de remettre les pendules à l’heure, sachez que différents scientifiques et spécialistes se sont exprimés sur le sujet.

Concrètement, rien ne vous empêche d’être un sportif le jour et d’être un amateur de vin le soir. Vous trouverez dans cet article toutes les informations essentielles à connaître sur le sujet et il se pourrait bien vous soyez étonné.

Le vin ne doit en aucun cas être interdit chez le sportif

Bonne nouvelle pour tous les amateurs de bons crus, sachez que la consommation de vin n’est en aucun cas interdite si jamais vous êtes également mordu de sport.

D’après Jacques Menuet, médecin du sport et nutritionniste, il est même possible d’en consommer les jours précédant une compétition comme son 10 km, 20 km, semi, marathon, trail ou triathlon.

Même si certaines vieilles rumeurs indiquent que l’alcool et le sport ne font pas bon ménage, il n’existe aucune raison valable de vous interdire ce petit plaisir à la veille d’une compétition sportive.

Concrètement, la consommation de vin est déconseillée que pour certaines personnes, comme par exemple les femmes enceintes (qui peuvent également faire du sport) ou bien les personnes atteintes de pathologies spécifiques.

Ces personnes sont d’ailleurs généralement informées par leur médecin qu’il est préférable, voire nécessaire, d’éviter l’alcool.

Pour les sportifs, consommer du vin n’aurait pas d’effets néfastes. En effet, il a été prouvé que les performances n’en étaient pas affectées, surtout si la personne concernée a l’habitude de boire du vin. En plus de ne pas avoir d’effets néfastes, il semblerait même que cette boisson aurait certaines vertus qui seraient idéales pour une personne faisant travailler son corps régulièrement.

Quel est le meilleur type de vin pour les sportifs ?

Les études vont bien plus loin que cette simple affirmation puisque les scientifiques se sont positionnés concernant le type de vin qu’il serait préférable de consommer.

Selon les spécialistes, le vin rouge serait meilleur que le vin blanc ou bien encore le vin rosé.

Cela s’explique simplement par le fait que dans ce cas, la grappe entière est utilisée dans le processus de fabrication. De ce fait, les propriétés bénéfiques que l’on retrouve dans la peau du raisin ou bien encore dans les grains sont mises à profit.

Sachez que, dans les bienfaits du vin rouge, on peut retrouver des propriétés antioxydantes efficaces qui sont notamment dues à la présence de resveratol. En plus de cela, il s’avère également que le vin rouge est en capacité d’éviter la coagulation du sang tout en venant jouer un rôle vasodilatateur et anti-agrégants.

Ces bienfaits là sont moindres dans les vins rosés et les vins blancs puisque le processus de fabrication est différent. En effet, les grains et la peau du raisin ne sont pas utilisés et c’est ce point qui les rend moins optimaux.

S’il fallait avancer une preuve de ces bienfaits, sachez tout simplement que dans les zones où la consommation de vin rouge est courante, on observe une diminution du nombre de personnes présentant des cancers ou bien encore des maladies cardiovasculaires.

Du vin, oui, mais toujours avec modération

Attention cependant aux grands amoureux du vin, ce dernier n’est pas néfaste mais, bien évidemment, à l’unique condition que l’on en consomme avec modération.

Toujours selon le médecin du sport et nutritionniste Jean-Jacques Menuet, pour profiter de tous les bienfaits de cette boisson et ne pas avoir d’effets néfastes, il ne faudrait en consommer qu’un seul verre.

Avec une consommation excessive, les désavantages prendraient le pas sur les vertus du vin rouge. Parmi les dangers d’une consommation trop importante d’alcool
on retrouve l’augmentation artérielle, la déshydratation du corps et bien d’autres
. Ces méfaits sont handicapants pour tout le monde et d’autant plus pour le sportif qui met son corps à profit au quotidien.

Il a été également précisé que le choix du vin avait son importance. Même s’il est facile de se laisser tenter par n’importe quelle bouteille, sachez que le vin bio sera préférable pour le sportif, au même titre que pour les autres personnes. Ces derniers ont l’avantage de ne pas posséder de pesticides, d’additif et de sucre ajouté, le rendant ainsi bien meilleur pour l’organisme.

En résumé, vous n’êtes pas obligé de vous priver d’un bon verre de vin rouge, et ce même si vous êtes un sportif assidu.

Comme nous l’avons dit précédemment, cette boisson, à condition qu’elle soit consommée avec modération, vous apportera de nombreux bienfaits.

Bien entendu, comme pour tout autre produit, il sera essentiel d’opter pour un vin de qualité afin que sa composition ne soit pas altérée. Dans tous les cas, la prochaine fois que l’on vous dira que le fait de boire un peu vin n’est pas en accord avec votre entrainement Jiwok , vous saurez quoi répondre.

(crédit photo : Éric Mézan)

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: